Category Archives: SEB

Sélection d’écrits Bahá’ís

Sélections d’Ecrits Baha’is du 12-01-2016

Sélections d’Ecrits Baha’is du 12-01-2016
Sachez qu’il y a deux sortes de châtiments : les uns sont subtils, les autres violents. Ainsi, l’ignorance elle-même est un châtiment, mais subtil; l’indifférence à Dieu est un châtiment, le mensonge aussi; la méchanceté, la trahison, toutes les imperfections sont des châtiments, mais enfin ce sont des châtiments subtils.
Certes, pour tout homme intelligent, la mort vaux mieux que le péché, et une langue coupée vaut mieux que le mensonge ou la calomnie.
Une autre sorte de châtiments est dite violente : les amendes, la prison, les coups, l’exil, le bannissement. Mais pour le peuple de Dieu, de tous ces châtiments, le plus grand est d’être privé de Dieu !
 
Abdu’l-Baha : Les lecons de St-Jean d’Acre

—================================—

Sélections d’Ecrits Baha’is du 11-01-2016
Sachez qu’il y a deux natures dans l’homme : la nature corporelle et la nature spirituelle. La nature corporelle est l’héritage d’Adam, et la nature spirituelle est l’héritage de la réalité du Verbe de Dieu, de la spiritualité du Christ.
La nature corporelle est née d’Adam, la nature spirituelle, de la bonté du Saint-Esprit; celle-là est la source de toute imperfection, celle-ci est la cause de toute perfection.
Le Christ s’est sacrifié lui-même pour affranchir les hommes des imperfections de la nature corporelle, et les parer des vertus de la nature spirituelle.
Abdu’l-Baha : Les lecons de St-Jean d’Acre
-==================-
“En vérité, il assistera chacun de vous qui l’assiste et se souviendra de celui que se souvient de lui. En porte témoignage cette tablette qui a répandu la splendeur de la bienveillance de votre Seigneur, le Tout-Puissant, l’Irrésistible.”
 
(Cité dans “L’Avènement de la Justice divine” p. 100.)
-===========—-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 09-01-2016
Et s’il se trouve un homme qui souhaite élever, en notre nom, un temple d’or et d’argent pur, ou quelque maison sertie de pierres d’inestimable valeur, nul doute que son désir ne s’accomplisse.
Libre, de plus, à qui le voudra, de construire à travers ce pays de nobles et imposants édifices et de dédier au culte du seul vrai Dieu (exaltée soit sa gloire !) les territoires qui bordent et avoisinent le Jourdain, en sorte que s’accomplissent les prophéties enregistrées dans les saintes Ecritures par la plume du Très-Haut, et que le dessein de Dieu dans cette sublime, puissante et merveilleuse révélation, soit rendu manifeste.
Nous avons jadis prononcé ces paroles: “Etends sur eux ta robe, ô Jérusalem !”. Méditez-les, ô peuple de Bahá, et rendez grâce à votre Seigneur, l’Exégète, l’Evidence même.
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
Sélections d’Ecrits Baha’is du 07-01-2016
Ô mes amis !
Avez-vous oublié ce matin vrai et resplendissant où vous étiez réunis en ma présence, dans ces lieux sanctifiés et bénis, à l’ombre de l’arbre de vie planté dans le très-glorieux paradis. Vous écoutiez, subjugués, pendant que je prononçais ces trois paroles des plus sacrées: Ô amis, ne préférez pas votre volonté à la mienne, ne désirez pas ce que je ne désire pas pour vous et ne m’approchez pas d’un coeur sans vie, souillé d’appétits et de désirs terrestres. Si vous sanctifiez vos âmes, vous reverrez alors ce lieu et ses alentours, et la vérité de mes paroles deviendra évidente à chacun de vous. (8)”Ce “vrai matin resplendissant” déclare ‘Abdu’l-Baha, se réfère à la révélation du Bab, “l’arbre de vie” à Baha’u’llah, et “ces lieux sanctifiés et bénis” au coeur de l’homme. Il explique de plus que la réunion à laquelle il est fait référence dans ce verset n’est pas une réunion physique mais spirituelle. L’appel de Dieu fut élevé dans le sanctuaire de leur coeur, mais ils ne répondirent pas et furent déconcertés et troublés.Dans d’autres épîtres, ‘Abdu’l-Baha interprète la signification de la réunion à l’ombre de “l’arbre de vie” comme l’établissement de l’alliance de Baha’u’llah. “Le Seigneur, le Très-Glorifié” d’après les mots de ‘Abdu’l-Baha, “a fait, à l’ombre de l’Arbre d’Anissa (l’arbre de vie), une nouvelle alliance et établi un grand Testament…” (9) Que cette Alliance ait été établie au début du ministère de Baha’u’llah est l’un des mystères de la révélation divine. En fait, dans une épître ‘Abdu’l-Baha déclare que lorsque l’étoile du matin de la révélation de Baha’u’llah se leva sur l’humanité, le premier rayon qui répandit sa lumière sur ceux qui étaient sous “l’arbre de vie” était celui de l’alliance de Baha’u’llah.Un autre passage dans les Paroles cachées qui se réfère à l’alliance est le suivant:”Ô mes amis !
Souvenez-vous du pacte que vous avez conclu avec moi sur le mont Paran, dans le sanctuaire sacré de Zaman. J’ai pris pour témoins l’assemblée céleste (*) et les habitants de la cité éternelle. Pourtant je ne trouve personne aujourd’hui qui soit fidèle à ce pacte. Nul doute que l’orgueil et la révolte ne l’aient effacé des coeurs sans laisser aucune trace. Malgré cette certitude, j’ai pris patience et me suis tu. (10)”

(*) Nota: La réunion des âmes saintes dans l’autre monde.

‘Abdu’l-Baha a déclaré que l’alliance sur le mont Paran se réfère à l’alliance de Baha’u’llah qui a été écrite par la Plume exaltée en Terre sainte et qui fut annoncée là-bas après son ascension.

Finalement, les “ailes” et le “peigne” mentionnés dans le verset suivant sont tous deux interprétés par ‘Abdu’l-Baha comme étant l’alliance de Baha’u’llah.

 
-===========–
Selections d’Ecrits Baha’is du 06 -01-2016
LA VIE APRÈS LA MORT
Une autre question fut posée: ‘Comment serait-il possible sans corps ni environnement matériels de reconnaître différentes entités et caractères, alors que tous seront dans les mêmes conditions et sur le même plan d’existence?’
‘Abdu’l-Bahá dit que si plusieurs personnes regardent dans un miroir au même moment, elles peuvent s’y contempler avec leurs caractéristiques et leurs mouvements, quoiqu’elles se regardent toutes dans la glace d’un même miroir. Dans votre esprit vous avez de multiples pensées, mais toutes sont uniques et distinctes. Vous avez peut-être également des centaines d’amis; mais quand vous vous les remémorez vous ne les confondez pas les uns avec les autres: chacun est unique et distinct, ayant sa propre individualité et ses propres caractéristiques.
 
Répondant à un autre intervenant, il dit que lorsque deux personnes, un époux et une épouse par exemple, ont été complètement unis dans leur vie, leurs âmes étant comme une seule âme, alors après le décès de l’un d’eux, cette union du coeur et de l’âme demeurera sans faille.
 
Abdu’l-Baha : Abdu’l-Baha a Londres

-========================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 05-01-2016

À nouveau, Baha’u’llah révèle la signification des termes utilisee dans les Saints Livres des religions passées, tels que “vie”, “mort”, “résurrection”, le “coup de trompette”, “paradis”, et “enfer”. Il déclare:

“… La mort et la vie sont ici celles de la foi. Et c’est parce que les hommes n’ont pas compris cela qu’ils se sont révoltés contre chaque Manifestation, qu’ils ne se sont pas laissé conduire par le Soleil de direction, et qu’ils n’ont pas suivi la Beauté éternelle. (38)”

Baha’u’llah affirme que le Jour de la résurrection est introduit par l’avènement de chaque Manifestation de Dieu ; par sa révélation, les croyants sortent des sépultures de l’incroyance et acquièrent la vie spirituelle. Voici quelques-unes de ses paroles:

“Et les mêmes faits se sont reproduits lors de l’apparition de chaque Manifestation. Comme l’a dit Jésus: “Vous devrez renaître à nouveau” [nota: Jean III.7], et ailleurs: “Celui qui n’est pas né de l’eau et de l’esprit n’entrera pas dans le Royaume de Dieu, car celui qui est né de la chair est chair, et celui qui est né de l’esprit est esprit” [nota: Jean V.5-6]. Autrement dit, quiconque est né du souffle de l’esprit des saintes Manifestations lors de leurs apparitions est vivant, ressuscité ; il entre dans le divin paradis d’amitié ; sinon, la mort, la privation, le feu de l’infidélité, la colère de Dieu l’attendent. Dans toutes les Ecritures sacrées, nous voyons que ceux qui n’avaient pas bu aux coupes éthérées du vrai savoir, et dont le coeur n’avait pas reçu les grâces du Saint-Esprit au temps des Manifestations, ont été considérés comme morts, livrés à la géhenne, privés de vue, de coeur, d’entendement. Nous vous rappelons ce verset déjà cité: “Les hommes ont des coeurs avec lesquels ils ne comprennent rien.” [nota: Coran VII.178]
Dans les Evangiles, il est écrit qu’un jour un des disciples du Christ, qui avait perdu son père, vint lui demander la permission d’aller l’enterrer et de revenir ensuite. Cette essence du détachement dit: “Laissez les morts enterrer les morts” [nota: Luc IX.60, tel que cité dans le Kitab-i-Iqan] (39)

-================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 03-01-2016
Comme les apôtres du Christ, qui étaient remplis de lui, ces âmes sont aussi remplies de Sa Sainteté Bahá’u’lláh, c’est-à-dire que l’amour de Bahá’u’lláh a si bien maîtrisé chaque organe, chaque partie et chaque membre de leur corps qu’il n’a laissé aucun effet des tentations du monde humain.
Ces âmes sont les armées de Dieu et les conquérants de l’Orient et de l’Occident. Si l’une d’elles tournait son regard dans une direction et convoquait les peuples au Royaume de Dieu, toutes les forces idéales et les majestueuses confirmations accourraient pour la fortifier et la soutenir. Elle verra toutes les portes ouvertes et tous les châteaux forts et les forteresses imprenables rasés au sol. Seule et sans aide, elle attaquera les armées du monde, vaincra l’aile gauche et l’aile droite des armées de tous les pays, enfoncera les lignes des légions de toutes les nations et portera son attaque au centre même des puissances de la terre. Voici la signification des Armées de Dieu.
Toute âme qui, parmi les croyants de Bahá’u’lláh, atteint à ce rang sera connue comme l’apôtre de Bahá’u’lláh. Par conséquent, mettez-vous à l’oeuvre, coeur et âme, afin d’atteindre à ce rang élevé et exalté, d’être établis sur le trône de gloire éternelle et de couronner vos têtes de l’étincelant diadème du Royaume, dont les brillants joyaux resplendiront sur les siècles et les âges.
 
Abdu’l-Baha : Les tablettes du plan divin

 -===========================

 

 

Sélections d’Ecrits Baha’is du 02-01-2016

A Akka, la chambre du Maître ne contenait même pas de lit car il donnait continuellement le sien à ceux qui en avaient plus besoin que lui. Enveloppé dans une couverture, Il couchait sur le sol ou même sur le toit de sa maison. Il n’était pas possible d’acheter un lit dans la ville d’Akka; un lit commandé d’Haifa prenait au moins trente-six heures pour arriver. Lorsque le Maître faisait sa tournée matinale de visites et qu’il trouvait un homme fiévreux pris de convulsions à même le sol, inévitablement Il lui envoyait son lit. Ce n’est que lorsque sa propre situation était découverte par inadvertance qu’Il recevait un autre lit, et ce, grâce à quelques amis bienveillants.
(traduction de courtoisie du livre “Vignettes from the life of Abdu’l-Bahá”, anecdote n° II.35 page 66)

 

 

 

 

 

Sélections d’Ecrits Baha’is du 31-12-2015Quant à ta question concernant les mondes de Dieu, sache en vérité que ces mondes sont infinis dans leur nombre autant que dans leur étendue…En vérité, la création embrasse des mondes indépendants de ce monde, et des créatures différentes dudit monde.

(Bahá’u’lláh, « Extraits des Ecrits » p.100-101, 79)

 

——————————–
Sélections d’Ecrits Baha’is du 17-12-2015
Considérez le soleil visible; il brille uniment sur tout ce qui existe; et par ordre du Roi de la manifestation, il dispense sa lumière à toute la création.
Mais dans chaque endroit où il luit, il accorde ses bienfaits selon les capacités de ce lieu. Ainsi, dans un miroir, il reflète son disque, et cela est dû à la sensibilité du miroir; dans le cristal, il fait apparaître du feu; et dans d’autres objets, il ne fait voir que l’effet de sa brillance et non son orbe parfait.
Et cependant, comme vous pouvez le constater, par ses effets il contribue suivant l’ordre de Dieu, au développement de chaque chose selon les capacités de celle-ci.
Ainsi, les différentes couleurs deviennent visibles en chaque objet selon la nature de celui-ci. Par exemple, à travers un globe jaune, les rayons éclairent en jaune; si le globe est blanc, les rayons sont blancs, et dans un globe rouge on verra les rayons rouges. Ces différences de couleur ne tiennent donc pas à la lumière elle-même mais à la nature de l’objet qu’elle frappe.
Et si un endroit est occulté par un obstacle – un mur ou un toit – il sera totalement frustré de toute splendeur lumineuse, et le soleil n’y luira pas.
C’est ainsi que certaines âmes infirmes ont borné leur champ de savoir par les murs de l’égoïsme et de la passion et l’ont ainsi assombri par ignorance et aveuglement.
 
Baha’u’llah : Les sept vallees
==================================-=========
Si les brises de la Révélation te saisissaient, tu fuirais le monde pour te diriger vers le Royaume et tu dépenserais tout ce que tu possèdes pour te rapprocher de cette sublime vision.
 
Chapitre: Appel au Tsar Alexandre II
 
Baha’u’llah : La proclamation de Baha’u’llah
———————————
-=========-0
O Reine de Londres ! Prête l’oreille à la voix de ton Seigneur, le Seigneur de l’humanité, qui, de l’arbre divin s’écrie: En vérité, il n’y a pas d’autre Dieu que moi, le Tout-Puissant, le Très Sage !
Rejette loin de toi tout ce qui est sur terre et, par la couronne du souvenir de ton Seigneur, le Très-Glorieux, orne la tête de ton royaume.
Il est certes venu en ce monde dans sa gloire suprême, et tout ce qui est mentionné dans l’Evangile est accompli.
La terre de Syrie a été honorée par les pas de son Seigneur, le Seigneur de tous les hommes, et le Nord et le Sud y sont tous deux enivrés du vin de sa présence.
Béni est l’homme qui en cette aube resplendissante a respiré l’effluve du Très-Miséricordieux et s’est tourné vers l’orient de sa beauté.
La mosquée d’Aqsa vibre sous les brises de son Seigneur, Le Très-Glorieux, tandis que Batha (la Mecque) tremble à la voix de Dieu, le Très-Elevé, le Sublime. Ainsi chacune de leurs pierres loue le Seigneur par ce Nom majestueux.
Ecarte tes désirs et tourne ton coeur vers ton Seigneur, l’Ancien des Jours.
Nous faisons mention de toi pour l’amour de Dieu et Nous désirons que ton nom soit magnifié par ta souvenance de Dieu, le créateur du ciel et de la terre. En vérité Il est témoin de ce que je dis.
Baha’u’llah : La proclamation de Baha’u’llah
-===============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 12-12-2015
Sois témoin ! Que vois-tu ?” Il resta interdit. Et quand il eut recouvré ses esprits, il dit: “Je crois en Dieu, le très Glorieux, le Loué. “
“Va trouver le peuple et dis-lui: “Demandez ce que vous voulez. Il peut tout ce qu’Il veut. Rien, ni du passé ni de l’avenir, ne saurait frustrer sa volonté. ” Dis: “O Assemblée des prêtres, choisissez le sujet qu’il vous plaira et demandez à votre Seigneur, le Dieu de miséricorde, de vous l’expliquer. S’Il exauce votre désir par la vertu de sa souveraineté, croyez en Lui et ne soyez pas de ceux qui rejettent sa vérité. “
“L’aurore de l’intelligence s’est maintenant levée, dit-il, et la promesse est accomplie, qu’avait faite le très-Miséricordieux. ” Sur quoi, s’étant levé, il retourna vers ceux qui l’avaient envoyé, par ordre de Dieu, le très-Glorieux, le Bien-Aimé.
Les jours passèrent et il ne revint point. Finalement vint un autre messager qui Nous informa qu’on avait renoncé à ce qu’on avait d’abord décidé. De telles gens sont, en vérité, méprisables. Voilà ce qui arriva en Iráq, et de ce que je révèle je fus moi-même témoin. Le bruit s’en répandit au loin, mais personne n’en comprit la signification. Ainsi en avions-nous ordonné, le puissiez-vous savoir !
Par moi-même, je l’atteste! Quiconque, dans les siècles passés, Nous a demandé de produire les signes de Dieu, Nous ne les lui avions pas plutôt révélés qu’il rejetait la vérité divine, cependant que la masse, dans sa majorité, restait insouciante.
Mais ceux qu’illumine la lumière de l’entendement goûteront la douceur du Miséricordieux et embrasseront sa vérité. Ceux-là sont vraiment sincères.
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

 

-=================================================-

 

 

 

 

 

 

Sélections d’Ecrits Baha’is du 16-11-2015

Ô vous, enfants de l’esprit !

Vous êtes mes trésors, car en vous j’ai enfoui les perles de mes mystères et les joyaux de mon savoir. Protégez-les des étrangers mêlés à mes serviteurs et des impies parmi mon peuple.

Les paroles cachées

-===========================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 16-11-2015
Louange à Dieu, l’Éternel qui ne périt point, l’Immortel qui ne décline point, l’Absolu qui ne change point. Transcendant en sa souveraineté, il est manifesté par ses signes et caché par ses mystères. Sur son ordre, l’étendard de la Parole la plus exaltée se dresse dans le monde de la création et la bannière de ” Il fait tout ce qu’il veut ” flotte sur tous les peuples. Il révéla sa cause afin de guider ses créatures, fit descendre ses versets pour manifester sa preuve et son témoignage, et embellit de l’ornement de la parole la préface du Livre de l’homme par ses mots: “Le Dieu de miséricorde a révélé le Coran, a créé l’homme et lui a enseigné le langage articulé. Il n’est pas d’autre Dieu que Lui, l’Unique, l’Incomparable, le Fort, le Puissant, le Bienfaisant”.

Baha’u’llah : Epitre au fils du loup

-=========================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 15-11-2015
Par les mystères de ton Livre, par ce qui est dissimulé dans ton savoir et par les perles enfouies dans les nacres de l’océan de ta miséricorde, je te supplie, en cet instant, de me compter parmi ceux que tu as mentionnés dans ton Livre et décrits dans tes épîtres. Ô mon Dieu ! As-tu décrété pour moi quelque joie après ces tribulations, quelque soulagement pour succéder à cette affliction, quelque repos après ces malheurs ? Hélas, hélas !

Baha’u’llah : Epitre au fils du loup

-============================================-

-===================================-
Justice et équité sont toutes deux des gardiennes qui veillent sur les hommes. Les paroles saintes et claires qu’elles révèlent sont la source du bien-être du monde et la protection des nations.

Baha’u’llah : Epitre au fils du loup

-===========================

Sélections d’Ecrits Baha’is du 13-11-2015

Voici les paroles qui ont coulé de la plume de cet opprimé dans l’une de ses épîtres: Le but du seul vrai Dieu, exaltée soit sa gloire, est d’extraire les gemmes mystiques de la mine de l’homme qui est l’orient de sa Cause et le dépositaire des perles de sa connaissance ; car Dieu lui-même, glorifié soit-il, est l’Invisible, l’Unique, caché aux yeux des hommes. Considère ce que le Miséricordieux révéla dans le Coran: “Les regards des hommes ne l’atteignent pas, mais il scrute les regards. Il est le Subtil, il est parfaitement informé”.

Baha’u’llah : Epitre au fils du loup

-=========================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 12-11-2015

Les diverses confessions de la terre et les multiples systèmes de croyances religieuses ne devraient jamais être autorisés à susciter des sentiments d’animosité parmi les hommes: c’est, en ce jour, l’essence même de la foi de Dieu et de sa religion. Ces principes et ces lois, ces systèmes fermement établis et puissants ont émané d’une seule et même source et sont des rayons d’une seule et même lumière. Qu’ils diffèrent les uns des autres doit être attribué aux nécessités changeantes des époques auxquelles ils furent propagés.
[18]

Baha’u’llah : Epitre au fils du loup

-============================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 11-11-2015

À ce sujet, il convient de mentionner un événement afin que les hommes s’accrochent fermement à la corde de la justice et de la loyauté: Hájí Shaykh Muhammad ‘Alí – que la gloire de Dieu, l’Éternel, soit sur lui – était un marchand d’excellente renommée, bien connu de la plupart des habitants de la grande Cité. On observa, il n’y a guère, la profonde détresse de cette âme pieuse et sincère alors que l’ambassade de Perse à Constantinople s’évertuait en secret à répandre des calomnies.
Si bien qu’une nuit, il se jeta dans la mer, mais fut sauvé par des passants qui heureusement arrivaient à cet instant. On commenta longuement son acte qu’on interpréta de diverses manières. Une nuit, il se rendit à une mosquée. Selon le gardien, il veilla jusqu’au matin, offrant prières et supplications, plein d’ardeur et les yeux baignés de larmes. Comme le gardien l’entendit interrompre subitement ses dévotions, il alla vers lui et constata qu’il avait rendu l’âme. L’on trouva auprès de lui un flacon vide: il s’était empoisonné. Stupéfait, le gardien transmit en quelques mots la nouvelle à la population. L’on découvrit alors que le défunt avait laissé deux testaments.
Dans le premier, il reconnaissait et confessait l’unicité de Dieu, déclarait que son Être exalté n’a ni pair ni égal et que son essence est glorifiée au-dessus de toutes louange et description. Il témoignait également de la révélation des prophètes et des saints, et reconnaissait ce qui est mentionné dans les livres de Dieu, le Seigneur de tous les hommes.
Sur une autre page, il avait rédigé une prière qu’il concluait par ces mots: “Ce serviteur et les bien-aimés de Dieu sont perplexes. D’une part, la Plume du Très-Haut a interdit à tous les hommes la sédition, la contestation ou les conflits, d’autre part, la même Plume a révélé ces sublimes paroles: Si quelqu’un, en présence de la Manifestation, découvrait une intention maligne chez quiconque, il ne devrait pas s’opposer à lui, mais le laisser entre les mains de Dieu.”
Comme ce commandement est clair et fermement établi, que par ailleurs, des calomnies humainement insupportables ont été proférées, ce serviteur a choisi de commettre ce très grave péché. Je tourne mes supplications vers l’océan de la générosité de Dieu et vers le paradis de la miséricorde divine, et j’espère qu’il absoudra, par la plume de sa grâce et de sa munificence, les méfaits de ce serviteur.
Bien que mes péchés soient multiples, mes méfaits innombrables, je m’accroche avec ténacité à la corde de sa bonté et au pan de sa générosité. Dieu m’en est témoin, ceux qui sont proches de son seuil le savent, ce serviteur ne pouvait supporter d’entendre les mensonges proférés par les âmes perfides. Aussi ai-je commis cet acte. Si Dieu me châtie, qu’il soit loué pour ce qu’il fait, et s’il me pardonne, que son commandement soit obéi”.

Baha’u’llah : Epitre au fils du loup

——————————————————————————————————————————–

===============================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 10-11-2015

Ô Shaykh ! Nous avons appris que tu t’es détourné de nous et que tu t’es rebellé contre nous ; tu as commandé au peuple de me maudire et tu as ordonné de verser le sang des serviteurs de Dieu. Que Dieu récompense celui qui a dit: J’obéirai de mon plein gré au juge qui a si étrangement décrété que mon sang soit répandu à Hill et à Haram. En vérité, je le dis ! L’âme chérit et le cœur désire tout ce qui advient sur le chemin de Dieu.
En son sentier, le poison mortel est miel pur et chaque tribulation, gorgée d’eau cristalline. Dans l’épître à Sa Majesté le Sháh, il est écrit: Par celui qui est la vérité ! Je ne redoute aucunes tribulations sur son chemin ni aucune affliction dans mon amour pour lui. En vérité, Dieu a fait de l’adversité une rosée matinale sur son vert pâturage et une mèche pour sa lampe qui éclaire le ciel et la terre.
[29]

Baha’u’llah : Epitre au fils du loup

-========================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 09-11-2015
L’Ancienne Beauté s’est laissé charger de chaînes pour que l’humanité puisse être libérée de son esclavage, et il a accepté d’être emprisonné dans cette très grande forteresse pour que le monde puisse parvenir à la vraie liberté. Il a bu jusqu’à la lie la coupe de la douleur, afin que tous les peuples de la terre puissent parvenir à la joie éternelle et qu’ils soient remplis d’allégresse. Cela, par la miséricorde de votre Seigneur, le Compatissant, le Très-Miséricordieux. Nous avons, ô croyants en l’unité de Dieu, accepté d’être abaissée pour que vous soyez élevés, et nous avons souffert une multitude d’afflictions pour que vous puissiez être épanouis et prospères. Voyez comment ceux qui se sont érigés en partenaires de Dieu l’ont forcé, lui qui était venu pour reconstruire le monde, à habiter dans la plus désolée des cités!
EXTRAITS DES ÉCRITS DE BAHA’U’LLAH

-=============================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 08-11-2015

En ces jours où je gisais retenu dans la prison de Téhéran, alors que le fardeau des chaînes et l’air fétide ne me laissaient que peu de sommeil, il me semblait que, lors de rares instants d’assoupissement, quelque chose coulait du sommet de ma tête sur ma poitrine, comme un puissant torrent qui se précipite sur la terre de la cime d’une haute montagne. Chaque membre de mon corps en était embrasé. À de tels moments, ma langue récitait ce que nul homme ne pourrait supporter d’entendre.

Baha’u’llah : Epitre au fils du loup

-=================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 07-11-2015
Voici La Très Sainte Tablette envoyée du royaume sacré à celui qui a tourné son visage vers l’objet de l’adoration du monde, lui qui est venu des cieux de l’éternité investi d’une gloire transcendante.
Au nom du Seigneur, le Seigneur de grande gloire. Cette épître émanant de notre présence est destinée à celui que les voiles des noms n’ont pas réussi à éloigner de Dieu, le Créateur de la terre et du ciel, afin que ses yeux puissent se réjouir face à son Seigneur, le Secours dans le péril, Celui qui subsiste par Lui-même.
Dis: O disciples du Fils ! Vous êtes-vous fermés à moi à cause de mon nom ? Pourquoi ne méditez-vous pas en vos coeurs ?
Jour et nuit vous avez appelé votre Seigneur, le Tout-Puissant, mais lorsqu’il vint des cieux de l’éternité dans sa grande gloire, vous vous êtes détournés de lui et êtes restés plongés dans l’insouciance.
Considérez ceux qui rejetèrent l’Esprit lorsqu’il vint à eux avec une autorité manifeste. O combien nombreux furent les pharisiens qui se retirèrent en son nom dans les synagogues, se lamentant d’être séparés de lui et, cependant, lorsque les portails de la réunion furent grands ouverts et que la lumière divine resplendit de la source du jour de beauté, ils refusèrent de croire en Dieu, le Suprême, le Puissant.
Ils ne purent atteindre sa présence, bien que la promesse de son avènement leur ait été faite dans le livre d’Isaïe ainsi que dans les livres des prophètes et des messagers.

(Baha’u’llah, Tablettes de Baha’u’llah)

-=================================================-

-==========================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 06-11-2015

O congrégation d’évêques ! Vous êtes les étoiles des cieux de ma connaissance. Ma miséricorde ne désire pas que vous retombiez sur terre. Cependant ma justice affirme: Ceci est ce que le Fils a annoncé. Et rien de ce qui est sorti de sa bouche irréprochable, véridique et digne de confiance ne peut être altéré.
En vérité, les cloches carillonnent mon nom et se lamentent sur moi, mais mon esprit est réjoui d’une évidente allégresse.
Le corps de l’Aimé se languit de la croix, et sa tête est avide d’épines sur la voie du Très-Miséricordieux. Le joug de l’oppresseur ne peut en aucune manière le détourner de son dessein.
Nous avons ordonné à toutes choses créées d’atteindre à la présence de ton Seigneur, le Roi de tous les noms. Béni soit l’homme qui a tourné son visage vers Dieu, le Seigneur du jour de l’expiation.
O assemblée de moines ! Si vous choisissez de me suivre, je vous ferai héritiers de mon royaume; et si vous agissez contre moi, dans ma longanimité, je l’endurerai patiemment, car je suis en vérité l’Indulgent, le Très-Miséricordieux.

(Baha’u’llah, Tablettes de Baha’u’llah)

-===============================================-
44Sélections d’Ecrits Baha’is du 05-11-2015

Dis-moi donc: les fils reconnaissent-ils le Père et lui sont-ils reconnaissants, ou le renient-ils tout comme les hommes d’autrefois l’ont renié (Jésus) ? Ce à quoi elle répondit en criant: Tu es en vérité l’Omniscient, le Mieux-Informé.
En vérité, Nous regardons toutes les choses créées venir Nous porter témoignage. Certaines Nous connaissent et témoignent, alors que la plupart portent témoignage et cependant ne Nous connaissent pas.
Le mont Sinaï est réveillé par la joie de pouvoir contempler Notre face. Sa voix captivante s’est fait entendre pour glorifier son Seigneur, disant: O Seigneur ! Je perçois le parfum de ton vêtement. Il me semble que tu es tout proche, investi des signes de Dieu. Tu as ennobli ces régions de la trace de tes pas.
Grande est la béatitude de ton peuple, puisse-t-il seulement te connaître et respirer tes douces effluves; et malheur à ceux qui dorment d’un sommeil profond.
Heureux es-tu, toi qui as tourné ton visage vers ma face, car tu as déchiré les voiles, tu as brisé les idoles et reconnu ton Seigneur éternel.

(Baha’u’llah, Tablettes de Baha’u’llah)

-==========================================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 04-11-2015
Médite ceci, afin de boire si possible les eaux de vie éternelle qui glissent au travers des paroles du Seigneur de toute l’humanité, et de pouvoir attester que le seul vrai Dieu a toujours été immensément exalté au-dessus de ses créatures. Il est en vérité, l’Incomparable, l’Eternel, l’Omniscient, le très-Sage

Extraits des Ecrits de Bahá’u’lláh

-=================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 03-11-2015
Les disciples du Christ lui demandèrent ensuite quels étaient les signes du retour de sa Manifestation, et dans quel temps il aurait lieu. Ils le questionnèrent plusieurs fois et, à chaque fois, cette beauté incomparable répondit en leur indiquant un signe spécial qui annoncerait l’avènement de la dispensation promise, ainsi qu’il est écrit dans les quatre Evangiles.
Celui qu’on traite injustement va te citer une de ses réponses et, pour l’amour de Dieu, je vais donner aux hommes les bienfaits encore dissimulés dans le trésor de l’arbre sacré et caché, afin que les mortels ne restent pas privés de leur part du fruit immortel.

Peut-être ainsi, et sans que j’en attende la moindre récompense, obtiendront-ils quelques gouttes des eaux de la vie éternelle qui sont offertes à l’humanité depuis le “séjour de paix” de Baghdad.
“Nous vous donnons cette nourriture pour être agréable à Dieu, et nous ne vous en demanderons ni récompense ni actions due grâces.”
C’est cette nourriture qui donne au coeur pur et à l’esprit éclairé la vie éternelle. C’est le pain dont il est dit : “Seigneur, fais-nous descendre ton pain du ciel.”
Ce pain ne manquera jamais à ceux qui en sont dignes; il ne sera jamais épuisé, car il pousse à tous moments sur l’arbre de grâce et descend en toutes saisons du ciel de justice et de miséricorde :
“La bonne parole, c’est un bon arbre; ses racines tiennent fermement au sol et ses branches s’élèvent jusqu’au ciel. Il donne des fruits dans chaque saison.”
Quel dommage que l’homme soit privé de ce délicieux présent, cette faveur éternelle, cette vie immortelle.
ll lui appartient d’apprécier cette nourriture qui vient du ciel afin de ressusciter les morts par les merveilleuses faveurs du Soleil de Vérité, et de rendre aux âmes affaiblies l’esprit infini.
O mon frère, pendant qu’il en est encore temps, efforçons-nous de boire cette gorgée immortelle car la brise de la vie ne soufflera pas toujours de la ville du Bien-Aimé, la rivière de la sainte parole devra cesser de couler et les portes du Ridvan ne pourront rester toujours ouvertes.

(Baha’u’llah, Livre de la certitude)

-================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 02-11-2015
Et voici la mélodie, chantée avec puissance et majesté, par Jésus, fils de Marie, dans le Ridvan de l’Evangile, révélant les signes qui doivent annoncer l’avènement de la manifestation qui le suit.
Dans le premier Evangile de saint Matthieu on peut lire : Et lorsqu’ils questionnèrent Jésus sur les signes de son retour il leur dit : “Et aussitôt après l’affliction de ces jours-là, le soleil s’obscurcira, la lune ne donnera pas sa lumière, les étoiles tomberont du ciel, et les puissances seront ébranlées.
Alors le signe du Fils de l’homme paraîtra dans le ciel; alors aussi toutes les tribus due la terre se lamenteront en se frappant la poitrine, et elles verront le Fils de l’homme venir sur les nuées du ciel avec une grande puissance et une grande gloire. Il enverra ses anges avec un grand son de trompette”
(saint Matthieu, XXIV, 29-31 ). Voici le sens de ces paroles en persan : Lorsque l’oppression et les afflictions qui doivent toucher l’humanité seront passées, alors le soleil ne brillera plus, ni la lune; les étoiles du ciel tomberont sur la terre et les piliers de la terre seront ébranlés.
Alors, les signes du Fils de l’homme apparaîtront dans les cieux, c’est-à-dire que la beauté promise, la substance de vie, apparaîtra lorsque ces signes seront apparus et passera du monde invisible dans le monde visible.
Et il dit : alors tous les peuples de la terre gémiront, se lamenteront et verront cette beauté divine venant du ciel, portée par les nuages avec puissance, grandeur et magnificence. Elle enverra ses anges avec un grand son de trompette.
Dans les autres Evangiles de saint Luc, saint Marc et saint Jean, les mêmes paroles se retrouvent. Comme nous en avons longuement parlé dans nos tablettes révélées en arabe, nous nous contenterons de cette citation.
Comme les prêtres chrétiens n’ont pas compris le sens de ces paroles ni leur dessein spécial, et qu’ils s’en sont tenus à leur sens littéral, ils ont été privés de la grâce jaillissante de la révélation de Muhammad et de ses rafraîchissantes bontés.

(Baha’u’llah, Livre de la certitude)

-==================================-
-Sélections d’Ecrits Baha’is du 01-11-2015

Bien qu’accablé d’une myriade d’afflictions et de chagrins, Nous avons, avec une puissante confiance, commandé aux peuples de la terre de se tourner vers l’Aurore de gloire.
Extraits des Ecrits de Bahá’u’lláh

============================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 31-10-2015
Ce serviteur va maintenant recueillir pour toi quelques gouttes de l’océan insondable des vérités enchâssées dans ces mots sacrés, afin que les coeurs éclairés puissent comprendre les allusions et les implications des paroles des Manifestations de sainteté.
Ainsi, la majesté écrasante du verbe de Dieu ne les empêchera pas d’atteindre l’océan de ses noms et attributs et ne les privera pas de reconnaître la lampe de Dieu, siège de la révélation de sa glorieuse essence.
Les paroles de Jésus “après l’affliction de ces jours-là” s’appliquent au temps où les hommes seront assaillis par les difficultés et les malheurs, lorsque les traces du Soleil de Vérité auront disparu, que les fruits de l’arbre de la science et de la sagesse seront épuisés et que les hommes seront conduits par les ignorants.
Alors, les portes de l’unité et de la compréhension divine, but essentiel de la création, seront closes, la science sera changée en doute et l’honnêteté en corruption. C’est ce qui se voit de nos jours.
Les peuples ne sont-ils pas conduits par des ignorants qui les mènent suivant leurs caprices ? Dans leur bouche, la mention de Dieu est-elle autre chose qu’un mot vide, et sa sainte parole lettre morte ?
Le souffle de leurs désirs est tel qu’il a éteint dans leurs coeurs le flambeau de la conscience et d e la raison.
Et pourtant, les doigts de la puissance divine ont ouvert les portes de la connaissance de Dieu, et la lumière du divin savoir et de la grâce céleste a illuminé et inspiré l’essence de toute chose créée de telle sorte qu’en chaque chose une porte de la connaissance est ouverte et qu’en chaque atome se voient des traces du soleil.

(Baha’u’llah, Livre de la certitude)

-=========================================================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 30-10-2015

‘Abdu’l-Bahá dit:

“Grâce soit rendue à Dieu, c’est une bonne réunion; elle est très illuminée; elle est spirituelle. Un poète persan a écrit: ‘L’univers céleste est ainsi formé que le monde inférieur réfléchit le monde supérieur’. Cela revient à dire que ce monde phénoménal réfléchit tout ce qui existe au paradis. Maintenant, louange soit à Dieu, cette réunion est un reflet du concours céleste, c’est comme si nous avions pris un miroir pour nous y regarder. Ce reflet du concours céleste, c’est l’amour.

Parce que l’amour céleste existe dans le concours suprême, il se reflète ici. Le concours suprême est plein de désir envers Dieu, rendons grâce à Dieu, ce désir est aussi présent ici.

Voilà pourquoi, si nous disons que cette réunion est céleste, c’est vrai. Pourquoi? Parce que nous n’avons nul autre désir que celui qui vient de Dieu. Nous n’avons nul autre but que la mention de Dieu.

Des hommes sur terre rêvent de conquêtes; certains aspirent au repos et à l’aisance; d’autres désirent une haute position; d’autres encore souhaitent devenir célèbres. Grâce à Dieu, notre désir est la spiritualité et l’union avec Dieu.

Maintenant que nous sommes rassemblés ici, notre souhait est de hisser la bannière de l’unité de Dieu, de répandre la lumière de Dieu, de faire en sorte que le coeur des hommes se tourne vers le Royaume. En conséquence, je rends grâce Dieu de nous confier cette mission importante.

Je prie pour vous tous, que vous deveniez des guerriers célestes, que vous répandiez partout l’unité de Dieu et illuminiez l’Est et l’Ouest, et que vous communiquiez à tous les coeurs l’amour de Dieu. C’est mon plus cher désir, et je prie Dieu que votre désir soit identique.

Je suis très heureux d’être avec vous. J’apprécie votre Roi d’Angleterre, votre gouvernement et votre peuple.

Puisiez-vous rendre grâce à Dieu d’êtres libres dans cette contrée. Vous ne savez pas combien la liberté manque à l’Est. Quiconque vient dans ce pays y est heureux.

Je souhaite pour tous la protection de Dieu. Au revoir à tous.”

1.14. DISCOURS DE ‘ABDU’L-BAHÁ DONNÉ À LA FÊTE DE L’UNITÉ CHEZ MESDEMOISELLES JACK ET HERRICK

(Abdu’l-Baha, Abdu’l-Baha a Londres)

— —————————————————————————–=

-=============================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 29-10-2015

“Dieu a créé le monde d’un seul tenant, les frontières ont été tracées par l’homme. Dieu n’a pas divisé la terre, mais chaque homme possède sa maison et sa prairie; les chevaux et les chiens ne divisent pas les champs en plusieurs parties. C’est pour cela que Bahá’u’lláh dit: ‘Que l’homme ne se fasse pas gloire d’aimer son pays, mais qu’il se glorifie plutôt d’aimer ses semblables’ ). Tous sont d’une seule famille, d’une seule race; tous sont des êtres humains. Les différends concernant le partage de la terre ne devraient pas être cause de division parmi les hommes.

Une des grandes raisons de division est la couleur. Regardez comme ce préjugé est puissant en Amérique, par exemple. Voyez comme ils se haïssent! Les animaux ne se querellent pas à cause de leur couleur! Il est sûr que l’homme qui a un rang tellement plus élevé dans la création, ne devrait pas s’abaisser en dessous des animaux. Pensez à ceci. Quelle ignorance! Les colombes blanches ne se querellent pas avec les colombes bleues à cause de leur couleur, mais les hommes blancs se battent contre les hommes de couleur. Ce préjugé racial est le pire de tous.

L’Ancien Testament dit que Dieu a créé l’homme à Son image; dans le Coran il est dit: ‘Il n’y a aucune différence dans la création de Dieu!’. Pensez bien, Dieu les a tous créés; Il prend soin de tous, et tous sont sous sa protection. La politique de Dieu est meilleure que la nôtre. Nous ne sommes pas aussi sages que Dieu!”

(Abdu’l-Baha, Abdu’l-Baha a Londres)

-================================================-
“Pour la plupart des hommes qui n’ont pas entendu le message de cet enseignement la religion apparaît comme une forme extérieure, un semblant, un simple sceau de respectabilité. Certains prêtres exercent ce saint ministère uniquement pour gagner leur vie. Ils ne croient pas eux-mêmes dans la religion qu’ils font semblant d’enseigner. Est-ce que ces hommes donneraient leur vie pour leur foi? Demandez à un tel chrétien de renier le Christ dans le but de sauver sa vie et il le fera.

Demandez à un bahá’í de renier n’importe lequel des grands Prophètes, de renier sa foi ou de renier Moïse, Muhammad ou le Christ, et il répondra ‘plutôt mourir’. Ainsi un bahá’í d’origine musulmane est un meilleur chrétien que bon nombre de soi-disant chrétiens.

Un bahá’í ne renie aucune religion; il accepte la vérité dans chacune, et mourrait pour la défendre. Il aime tous les hommes comme ses frères, quelles que soient leur classe, race, nationalité, croyance ou couleur, qu’ils soient bons ou mauvais, riches ou pauvres, beaux ou laids. Il ne commet aucune violence; s’il est frappé, il ne rend pas le coup. Il ne parle pas en mal, suivant l’exemple du Seigneur Bahá’u’lláh. Pour se garder de toute intempérance il ne boit ni vin ni spiritueux. Bahá’u’lláh a dit que ce n’est pas bon pour un homme sain de prendre ce qui détruira sa santé et son jugement.

La religion de Dieu a deux aspects dans ce monde. L’aspect spirituel (le réel) et l’aspect formel (l’apparent). Le côté formel change de même que l’homme change d’âge en âge. Le côté spirituel qui est la vérité, ne change jamais. Les Prophètes et les Manifestations de Dieu apportent toujours le même enseignement; au début les hommes s’accrochent à la vérité mais après un certain temps ils la défigurent. La vérité est dénaturée par les formes extérieures conçues par l’homme et les lois matérielles. Le voile de la matière et de l’attachement aux biens de ce monde cache la réalité de la vérité.

Bahá’u’lláh délivre le même Message aux hommes que celui apporté par Moïse et Jésus.

A chaque fois que Dieu nous envoie une grande Manifestation, il nous est donné une nouvelle vie, mais la vérité que chaque Manifestation apporte est la même. La vérité ne change jamais, mais c’est la vision de l’homme qui change. Elle est ternie et rendue confuse par la complexité des formes extérieures.

La vérité est facile à comprendre bien que les formes extérieures à travers lesquelles elle est exprimée désorientent l’intelligence. Au fur et à mesure que les hommes grandissent ils découvrent la futilité des formes qu’ils ont inventées et ils les méprisent. Ainsi beaucoup quittent les églises, parce que souvent ces dernières mettent uniquement l’accent sur la forme extérieure.”

(Abdu’l-Baha, Abdu’l-Baha a Londres)

-=====================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 26-10-2015

Question – Quel est l’enseignement de ‘Abdu’l-Bahá concernant les différentes Manifestations divines?

Réponse – “La réalité de toutes est unique. La vérité est une. Les religions sont comme les branches d’un seul arbre. Une branche est haute, une autre est basse et une encore est au centre, cependant toutes tirent leur vie de la même souche. Une branche porte abondamment des fruits et d’autres sont moins chargées. Tous les Prophètes sont des lumières, ils diffèrent seulement en degré; ils brillent comme des corps célestes étincelants, chacun a son lieu déterminé et son temps d’ascension. Certains sont comme des lampes, d’autres comme la lune, d’autres encore comme des étoiles éloignées, et quelques-uns sont comme le soleil, brillant d’une extrémité à l’autre de la terre. Tous ont la même lumière à transmettre, cependant ils sont différents en degré.”

(Abdu’l-Baha, Abdu’l-Baha a Londres)

-=================================================-
Les commandements de Dieu ont été envoyés du ciel de sa très auguste révélation. Chacun les doit diligemment observer. De leur rigoureuse observance ont toujours dépendu et continueront de dépendre la distinction suprême de l’homme, son réel avancement et sa victoire finale.
Quiconque garde les commandements de Dieu obtiendra le bonheur éternel.
Une double obligation s’impose à qui a reconnu l’Etoile du Matin de l’unité de Dieu et professé la vérité de Celui qui en est la manifestation.
C’est d’abord de rester ferme en son amour, d’une fermeté telle que ni les clameurs de l’ennemi ni les prétentions futiles de l’ambitieux ne le puissent détourner de son attachement à Celui qui est la Vérité éternelle, d’une fermeté, enfin, qui ne leur accorde aucune attention.
C’est ensuite d’observer les lois qu’Il a prescrites, qu’Il a toujours édictées et qu’Il continuera d’édicter, et par lesquelles la vérité peut être distinguée et séparée du mensonge.

Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-======================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 24-10-2015

Car toute chose dépend de sa volonté, et la valeur de chaque acte est conditionnée par son consentement et son bon plaisir. L’univers entier n’est en sa main qu’une poignée d’argile.
En ce jour, Dieu n’entendra pas le cri de quiconque ne l’aura pas reconnu et aimé. Telle est l’essence de sa foi, si vous pouviez le savoir.

Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-==============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 23-10-2015

La plume du Très-Haut a décrété pour chacun l’obligation d’enseigner cette cause…Dieu, sans aucun doute, inspirera quiconque se détachera de tout ce qui n’est pas Lui, et Il fera jaillir à flots de son coeur l’eau pure des sages paroles. En vérité, ton Seigneur, le très-Miséricordieux, a le pouvoir de faire ce qu’il Lui plaît et d’ordonner ce que bon Lui semble.
Si, considérant le monde, tu arrivais à prendre conscience du caractère fugitif des choses qui lui appartiennent, tu ne choisirais pas d’autre chemin que celui du service de la cause de ton Seigneur. Rien ne pourrait te détourner de célébrer sa louange, dussent tous les hommes se lever pour t’en empêcher. Va donc droit devant toi et persévère dans son service.
Dis: O peuple! Le jour est venu, qui vous avait été promis dans toutes les Ecritures. Craignez Dieu et ne vous refusez pas à reconnaître Celui pour qui vous avez été créés. Hâtez-vous de le joindre. Cela vous vaudra mieux que le monde et tout ce qu’il contient. Puissiez-vous le comprendre !

Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-=====================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 22-10-2015

Si tu viens en contact avec le destitué ou l’opprimé, ne te détourne pas de lui avec dédain, car le Roi de Gloire veille sans cesse sur l’un et l’autre. Il les entoure d’une tendresse dont, seuls, peuvent se faire une idée ceux-là qui ont fondu leurs désirs dans la volonté de leur Seigneur, le Clément, le très-Sage.

Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 21-10-2015

C’est notre souhait et vif désir que chacun de vous devienne pour les hommes une source de bonté, et un exemple de droiture pour l’humanité.
Prenez garde de vous préférer à votre prochain. Tenez vos regards fixés sur celui qui est le Temple de Dieu parmi les hommes. Il a, en vérité, offert sa vie en rançon pour la rédemption du monde. Il est, en vérité, le très-Généreux, le Clément, le Très-Haut.

Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-=====================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 20-10-2015
Quiconque, en ce jour, se lèvera et, avec un entier détachement de tout ce qui est dans les cieux et sur la terre, mettra ses affections en Celui qui est l’Aurore de la sainte révélation de Dieu, en vérité, je vous le dis, toutes choses créées lui seront soumises par la vertu d’un seul des noms du Seigneur, son Dieu, l’Omniscient, le très-Sage.
Sache, à n’en point douter, que l’Etoile du Matin de la vérité a, en ce jour, répandu sur le monde un éclat dont les âges passés n’avaient jamais contemplé la splendeur. Laissez, ô peuple, briller sur vous la lumière de sa gloire, et ne soyez pas du nombre des négligents.

Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-=============================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 19-10-2015
L’âme de l’homme peut être comparée au soleil, toutes choses sur la terre étant considérées comme son corps. Tant que ne s’interpose entre eux aucun obstacle extérieur, le corps reflète dans son intégralité la lumière de l’âme dont la puissance le maintient en vie. Mais aussitôt qu’un voile les sépare, l’éclat de la lumière semble diminuer.
Considère de nouveau le soleil que les nuages, cette fois, cachent entièrement. Bien que la terre reste illuminée de sa lumière, la part qu’elle reçoit de cette lumière est considérablement réduite. Et jusqu’à ce que ces nuages aient disparu, le soleil ne pourra pas briller dans la plénitude de sa gloire. Mais ni la présence des nuages ni leur absence ne peuvent, en aucune façon, affecter la splendeur inhérente au soleil.
L’âme de l’homme est le soleil dont son corps est illuminé et duquel il tire sa subsistance. C’est ainsi qu’il la faut regarder.

Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-=================================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 18-10-2015

L’intention du seul vrai Dieu (exaltée sois sa gloire!) en se révélant aux hommes est de mettre au jour les perles enfouies dans la mine de leur être intime et essentiel.
L’essence de la foi de Dieu et de sa religion réside, en ce jour, dans le principe que la diversité des confessions et croyances religieuses ne doit être à aucun prix, parmi les hommes, une cause de discorde.

Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-==============================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 17-10-2015

O vous, bien-aimés de Dieu! O vous, enfants de son royaume! En vérité, en vérité, le nouveau ciel et la terre nouvelle sont apparus. La cité sainte, nouvelle Jérusalem, est descendue de la sphère céleste sous la forme d’une vierge voilée, resplendissant d’une beauté unique, prête à se réunir avec ses amants sur la terre.
La compagnie des anges de l’Assemblée céleste l’a rejointe dans un appel qui a retenti d’un bout à l’autre de l’univers, tous acclamant avec force et puissance: “Ceci est la cité de Dieu et sa demeure, où habiteront les purs et les saints parmi ses serviteurs. Il vivra avec eux, car ils forment son peuple et Il est leur Seigneur”.
Il a essuyé leurs larmes, allumé leurs flambeaux, réjoui leurs coeurs et envoûté leurs âmes. La mort ne les surprendra plus: ils ne seront plus affligés par les chagrins, les larmes ou les tribulations.
Le Seigneur Dieu Tout-Puissant trône désormais dans son royaume et a renouvelé toutes choses. Telle est la vérité, et quelle vérité peut surpasser celle qui fut annoncée par la révélation de Saint Jean le Divin?
Il est l’Alpha et l’Omega. Il est Celui qui donnera à la créature assoiffée de l’eau de la source de vie et accordera au souffrant le remède du salut véritable.
Celui qui est assisté par tant de grâce est, en vérité, celui qui reçoit le plus glorieux héritage des Prophètes de Dieu et de ses saints. Le Seigneur sera son Dieu et il sera, lui, son fils tendrement aimé.
Réjouissez-vous donc, O vous bien-aimés et élus du Seigneur, et vous, les enfants et les peuples de Dieu, élevez la voix pour louer et magnifier le Seigneur, le Très-Haut, car sa lumière a rayonné, ses signes sont apparus, et les flots de son océan ont abondamment dispersé sur chaque rivage plus d’une perle précieuse.

(Abdu’l-Baha, Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha)

-====================================================-
O Toi, chère servante de Dieu! J’ai reçu ta missive et ai pris note de son contenu. Ainsi, tu es à la recherche d’un principe pour orienter ta vie.
Aie foi en Dieu et garde les yeux fixés sur le royaume exalté; sois amoureuse de la Beauté d’Abhà! Sois constante dans ta fidélité à l’Alliance; brûle de t’élever jusqu’au ciel de la Lumière universelle. Sépare-toi de ce monde, pour renaître aux brises parfumées qui soufflent du royaume du Très-Haut.
Exhorte à l’amour et sois bonne envers la race humaine tout entière. Aime les enfants des hommes et partage leurs souffrances. Sois de ceux qui encouragent la paix. Offre ton amitié, sois digne de la confiance d’autrui. Sois un baume pour chaque plaie, un remède pour chaque maladie. Relie les âmes entre elles.
Récite les versets qui te guideront. Pratique le culte de ton Seigneur et lève-toi pour conduire tes semblables vers le droit chemin.
Délie ta langue, et enseigne; que ton visage soit illuminé du feu de l’amour divin. Ne te repose point un seul instant, ne prends point d’aise. Ainsi, tu pourras devenir un signe et un symbole de l’amour divin, un étendard de sa grâce.

(Abdu’l-Baha, Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha)

-=================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 15-10-2015

Sache, en toute certitude, que l’amour est le secret de la sainte dispensation de Dieu, la manifestation du Très-Miséricordieux, la source des effusions spirituelles.
L’amour est la douce lumière céleste, le souffle éternel du Saint Esprit qui vivifie l’âme humaine.
L’amour est la cause de la révélation divine envers l’homme, le lien vital inhérent à la réalité des choses, en harmonie avec la création divine.
L’amour est le seul moyen de procurer la félicité véritable, en ce monde et dans l’autre. L’amour est la lumière qui nous guide à travers les ténèbres, le vivant lien qui unit Dieu à l’homme et fait progresser toute âme illuminée.
L’amour est la plus grande loi qui régit ce puissant et céleste cycle, l’unique pouvoir qui relie les divers éléments de ce monde matériel, la force magnétique suprême qui dirige les mouvements des sphères dans les célestes royaumes.
L’amour révèle, avec une puissance infaillible et illimitée, les mystères latents de l’univers.
L’amour est l’esprit de vie qui anime le corps embelli de l’humanité; il est la cause de la civilisation véritable en ce monde mortel, et il dispense une gloire impérissable sur toute race et toute nation aux nobles idéaux.
Tout peuple auquel est accordée la faveur divine sera, .infailliblement, magnifié et exalté par l’assemblée céleste, par la cohorte des anges et les habitants du royaume d’Abha.
Et tout peuple qui détourne son coeur de cet amour divin – la révélation du Miséricordieux – errera douloureusement, sera la proie du désespoir et sera totalement détruit. Il sera privé de tout refuge et deviendra semblable aux plus viles créatures terrestres, victimes de la déchéance et de l’opprobre.
O vous, bien-aimés du Seigneur! Luttez pour devenir les manifestations de l’amour de Dieu, les lampes de direction divine irradiant, parmi les enfants de la terre, la lumière de l’amour et de la concorde. Bénis soient les révélateurs de cette glorieuse lumière!

(Abdu’l-Baha, Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha)

-======================================================-
O fils de l’homme! N’outrepasse pas tes limites et ne réclame pas ce qui ne te convient pas. Prosterne-toi devant le visage de ton Dieu, le Seigneur de la puissance et du pouvoir.

(Baha’u’llah, Paroles Cachees)

-=============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 13-10-2015

On emploie les mots soleil, lune, étoiles pour désigner les connaissances et les commandements qui sont proclamés dans chaque religion. Dans l’Islam, après la mort de Muhammad, la prière et le jeûne furent les commandements principaux. ainsi que les Traditions et les livres nous l’enseignent ; et c’est un fait assez connu pour qu’il soit inutile d’en parler longuement. Dans tous les âges d’ailleurs la prière fut spécialement ordonnée, comme l’a ordonnée lui-même Muhammad : tous les prophètes ont donné à ce sujet des commandements analogues. Mais elle a varié à chaque époque suivant les différentes conditions des hommes. A chaque nouvelle Manifestation, les coutumes, les usages et les connaissances, qui étaient considérés comme élevés et tenus pour nobles jusque-là, sont modifiés ; et les mots symboliques de soleil, lune, étoiles, que les Manifestations emploient à ce sujet, sont destinés à éprouver les hommes « pour voir qui de vous agira bien ». Les Traditions contiennent également les noms de soleil et de lune dans le sens de jeûne et de prière : le jeûne est clarté et la prière est lumière. Je me reposais un jour à l’ombre d’un jardin quand un des plus renommés parmi les savants vint me trouver. Au bout de quelques temps de conversation, il cita cette parole et l’expliqua, disant : « Le jeûne réchauffe le tempérament, c’est pourquoi on le compare à la clarté du soleil ; et la prière du soir qui rafraîchit est comparée à la lumière de la lune ». Je vis que ce pauvre homme n’avait pas obtenu une seule goutte de spiritualité ni vu une seule étincelle de la flamme des Arbres de la sagesse divine. Après un moment, je lui fis doucement observer : « O Jinàb, votre explication est celle qui a cours dans le public, mais je crois qu’il y en a une autre : Muhammad, le Sceau des Prophètes, et le Seigneur des Elus, a comparé au ciel la religion du Qu’ran, à cause de son élévation, de sa majesté, de son incomparable influence et de sa grandeur, et parce qu’elle contient toutes les autres religions. Et comme dans le ciel visible, il y a deux astres principaux. les deux lumières, le soleil et la lune, ainsi, dans le Ciel de la Religion sont établies deux Lumières. le jeûne et la prière ».

( Livre de la certitude, pp.23-24 )

-===================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 12-10-2015
“Nous fûmes constamment près de toi et Nous t’avons trouvé accroché à la Branche mais insoucieux de la Racine… Nous avons été peiné de te voir tourner autour de notre Nom, tout en Nous ignorant, bien que Nous fussions devant toi.”

La proclamation de Bahá’u’lláh – chapitre 6 )

Appel à l’Empereur François-Joseph (Autriche)

-=============================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 11-10-2015
O vous qui reposez comme des morts sur la couche de négligence! Des siècles ont passé et vos précieuses vies approchent de leur fin; cependant, pas un seul souffle de pureté venant de vous n’a atteint notre cour de sainteté. Bien que vous soyez plongés dans l’océan de l’incrédulité, vos lèvres professent pourtant la seule vraie foi de Dieu. Celui que j’abhorre, vous l’avez aimé et, de mon ennemi, vous avez fait un ami. Malgré cela, satisfaits de vous, vous continuez à fouler ma terre avec complaisance, sans vous apercevoir qu’elle est lasse de vous et que tout ce qu’elle renferme se dérobe à vous. En vérité, si seulement vous ouvriez les yeux, vous préféreriez une multitude de peines à cette joie, et plutôt la mort à cette vie.

(Baha’u’llah, Paroles Cachees)

-====================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 10-10-2015

O fils de l’homme! De l’horizon de la montagne sacrée, la lumière a brillé sur toi et, sur le Sinaï de ton coeur, l’esprit de lumière a soufflé. Libère-toi donc des voiles des vaines imaginations et entre dans ma cour pour que tu puisses être prêt pour la vie éternelle et digne de me rencontrer. Alors ne pourront t’atteindre ni la mort, ni le fatigue, ni le tourment.

(Baha’u’llah, Paroles Cachees)

-=====================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 09-10-2015
Réfléchis un instant. À chaque révélation, qu’est-ce qui pousse les peuples de la terre à rejeter la Manifestation du Très-Miséricordieux ? Qu’est-ce qui les incite à se détourner de lui et à récuser son autorité ? Si les hommes voulaient méditer sur les paroles qui ont coulé de la plume du divin Ordonnateur des choses, ils se hâteraient tous, sans exception, d’embrasser la vérité de ce don de Dieu qu’est la révélation éternelle, et ils rendraient témoignage à ce qu’il a lui-même solennellement affirmé. Mais aux jours des Manifestations de l’unité de Dieu et des Sources de sa gloire éternelle, le voile des vaines imaginations s’interpose entre elles et le reste de l’humanité, et il en sera toujours ainsi. Car en ces jours-là, celui qui est l’éternelle Vérité se manifeste conformément à ce qu’il a lui-même décidé, et non selon les désirs et les attentes des hommes. Ainsi qu’il est révélé: “Parce que les apôtres viennent à vous, apportant ce qui va à l’encontre de vos désirs, continuerez-vous à vous enfler d’orgueil, traitant les uns d’imposteurs et massacrant les autres ?”….

Florilege dÉcrit de Bahaúllah

…Il n’est pas douteux que si, dans les âges et cycles passés, ces apôtres eussent répondu aux vaines idées que les hommes se faisaient d’eux, nul n’aurait répudié la vérité apportée par ces êtres sanctifiés. Bien qu’invoquant jour et nuit le seul vrai Dieu et profondément engagés dans la dévotion, de tels hommes ne surent finalement pas reconnaître la grâce de ces Aurores des signes de Dieu, ces Manifestations de ses preuves irréfutables. De cela, tu le sais parfaitement, les Écritures portent témoignage.

Considère la révélation de Jésus-Christ. Vois comment les savants de cette génération, bien qu’ils eussent ardemment souhaité la venue du Promis de Dieu, le renièrent. Anne, le plus savant des religieux de son temps, comme Caïphe le grand-prêtre, le dénoncèrent et prononcèrent contre lui la sentence de mort.

De même, quand apparut Muhammad, le Prophète de Dieu – puissent tous les hommes s’offrir à lui en sacrifice, – les savants de La Mecque et de Médine, dès les premiers jours de sa révélation, se rebellèrent et rejetèrent son message, tandis que les humbles et les ignorants reconnaissaient et embrassaient sa foi. Réfléchis un moment. Considère comment Balal, l’Éthiopien, tout illettré qu’il fut, s’éleva jusqu’au ciel de la foi et de la certitude, cependant que ‘Abdu’llah-Ubayy, un des premiers parmi les savants, s’opposait malignement à lui. Admire comment un simple berger, en entendant la parole divine, fut ravi d’une telle extase qu’il en obtint l’accès à la demeure du Bien-Aimé et se trouva uni à celui qui est le Seigneur de l’humanité, alors que ceux qui s’enorgueillissaient de leur science et de leur sagesse s’écartaient de son chemin et restaient privés de sa grâce. C’est pourquoi il est écrit: “Quiconque s’élève sera abaissé, et quiconque s’abaisse sera élevé.” On trouve des références à ce thème dans la plupart des Livres saints, aussi bien que dans la tradition orale des prophètes et messagers de Dieu.

Florilege dÉcrit de Bahaúllah

-============================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 08-10-2015
“L’attraction de votre amour m’a conduit jusqu’à ce pays. Mon espoir est que la lumière divine puisse briller ici, et que l’Etoile céleste de Bahá’u’lláh puisse vous fortifier, afin que vous soyez la cause de l’unicité de l’humanité, que vous aidiez à faire disparaître l’obscurité créée par la superstition et les préjugés et que vous unissiez toutes les croyances et toutes les nations.

C’est un siècle éclatant. Les yeux sont maintenant ouverts à la beauté de l’unicité de l’humanité, de l’amour et de la fraternité. L’obscurité de la répression disparaîtra et la lumière de l’unité brillera. Nous ne pouvons apporter l’amour et l’unité simplement en parlant. La connaissance n’est pas suffisante. La richesse, la science, l’éducation sont de bonnes choses, nous le savons: mais nous devons aussi travailler et étudier pour porter à maturité le fruit de la connaissance.

La connaissance est le premier pas; la décision le second pas; l’action, c’est-à-dire l’accomplissement, est le troisième pas. Pour construire un bâtiment on doit avant toute chose dresser un plan, ensuite on doit avoir les moyens (l’argent) et enfin on peut construire. Qu’une association pour l’unité se forme c’est bien, mais les réunions et les discussions ne sont pas suffisantes. En Egypte ces réunions ont lieu mais il n’y a que des paroles et point de résultat. Ces réunions à Londres sont bonnes, la connaissance et l’intention sont bonnes, mais comment peut-il y avoir un résultat sans action? Aujourd’hui, la force qui conduit à l’unité est l’esprit saint de Bahá’u’lláh. Il manifesta cet esprit d’unité. Bahá’u’lláh permet de rassembler l’Est et l’Ouest. Revenez en arrière, recherchez dans l’histoire, vous ne trouverez point de précédent.

(Abdu’l-Baha, Abdu’l-Baha a Londres)

-============================================-
O fils de poussière! Tout ce qui est au ciel et sur la terre, je te l’ai destiné, excepté le coeur humain dont j’ai fait le siège de ma beauté et de ma gloire. Cependant, tu as donné mon foyer et ma demeure à un autre que moi. Et chaque fois que la manifestation de ma sainteté a cherché sa propre maison, elle y a trouvé un étranger; alors, privée de foyer, elle s’est hâtée vers le sanctuaire du Bien-Aimé. Malgré tout, j’ai caché ton secret et n’ai pas voulu ta honte.

(Baha’u’llah, Paroles Cachees)

-================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 6-10-2015
Hélas, hélas! O passionnés des désirs terrestres! A la vitesse de l’éclair, vous êtes passés à côté du Bien-Aimé et vous vous êtes attachés à des fantaisies sataniques. Vous pliez le genou devant vos futiles imaginations et vous les appelez vérités. Vous tournez les yeux vers l’épine et vous lui donnez le nom de fleur. Pas un souffle de pureté n’est sorti de vous, et nulle brise de détachement n’est venue des prairies de votre coeur. Vous avez jeté au vent les conseils affectueux du Bien-Aimé et vous les avez complètement effacés de la tablette de votre coeur; et, comme les bêtes sauvages, vous circulez et vous passez votre existence dans les pâturages du désir et de la passion.

(Baha’u’llah, Paroles Cachees)

-==========================-

-===============================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 5-10-2015
O fils du trône! Ton oreille est mon oreille; par elle, écoute. Ton oeil est mon oeil; c’est par lui que tu dois voir afin d’attester, du tréfonds de ton âme, de ma sainteté sublime, pour que, du fond de moi-même, je puisse témoigner d’un rang élevé pour toi.

(Baha’u’llah, Paroles Cachees)

-==================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 4-10-2015
`…Considère la révélation de Jésus-Christ. Vois comment les savants de cette génération, bien qu’ils eussent ardemment souhaité la venue du Promis de Dieu, le renièrent. Anne, le plus savant des religieux de son temps, comme Caïphe le grand-prêtre, le dénoncèrent et prononcèrent contre lui la sentence de mort.

De même, quand apparut Muhammad, le Prophète de Dieu – puissent tous les hommes s’offrir à lui en sacrifice, – les savants de La Mecque et de Médine, dès les premiers jours de sa révélation, se rebellèrent et rejetèrent son message, tandis que les humbles et les ignorants reconnaissaient et embrassaient sa foi. Réfléchis un moment. Considère comment Balal, l’Éthiopien, tout illettré qu’il fut, s’éleva jusqu’au ciel de la foi et de la certitude, cependant que ‘Abdu’llah-Ubayy, un des premiers parmi les savants, s’opposait malignement à lui. Admire comment un simple berger, en entendant la parole divine, fut ravi d’une telle extase qu’il en obtint l’accès à la demeure du Bien-Aimé et se trouva uni à celui qui est le Seigneur de l’humanité, alors que ceux qui s’enorgueillissaient de leur science et de leur sagesse s’écartaient de son chemin et restaient privés de sa grâce. C’est pourquoi il est écrit: “Quiconque s’élève sera abaissé, et quiconque s’abaisse sera élevé.” On trouve des références à ce thème dans la plupart des Livres saints, aussi bien que dans la tradition orale des prophètes et messagers de Dieu.

Florilege dÉcrit de Bahaúllah

-==========================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 03-10-2015

O rejeton de poussière! Ne te contente pas du bien-être d’une journée fugitive et ne te prive pas du repos éternel. N’échange pas le jardin d’éternelles délices contre l’amas de poussière d’un monde mortel. De ta prison, élève-toi vers les glorieuses prairies célestes, et de ta cage mortelle, prends ton envol vers le paradis de l’infini.

(Baha’u’llah, Paroles Cachees)

-=======================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 02-10-2015
O fils de ma servante! Ne sois pas troublé dans la pauvreté ni confiant dans la richesse, car à la pauvreté succède la richesse, et après la richesse vient la pauvreté. Toutefois, être dénué de tout, hormis de Dieu, est un bienfait merveilleux n’en amoindris pas la valeur car, à la fin, il te rendra riche en Dieu et tu comprendras ainsi la signification de la phrase : “En vérité, vous êtes les pauvres “; et les saintes paroles ” Dieu est l’Omnipossédant” surgiront comme le vrai matin, resplendissant glorieusement à l’horizon du coeur de l’amoureux, et tu demeureras en sûreté sur le trône de la richesse.

(Baha’u’llah, Paroles Cachees)

-====================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 01-10-2015

Dis: Voici ! Le Père est venu, et ce qui vous avait été promis dans le royaume s’est réalisé ! Ceci est la parole que le Fils taisait lorsqu’à ceux qui l’entouraient il dit: Vous ne pouvez la supporter maintenant.
Et lorsque le temps convenu se fut écoulé et que l’heure sonna, la parole resplendit à l’horizon de la volonté de Dieu. Prenez garde de l’ignorer, ô disciples du Fils. Tenez-vous y fermement. Elle est meilleure pour vous que tout ce que vous possédez. En vérité, il est proche de ceux qui font le bien. L’heure que Nous avions cachée aux peuples de la terre et aux anges élus est arrivée.
Dis: En vérité, il a témoigné pour moi et je témoigne pour lui. De fait, il n’avait en vue aucun autre que moi. De cela, chaque esprit juste et compréhensif rend témoignage.
Bien qu’assaillis d’afflictions innombrables, nous appelons les hommes à Dieu, le Seigneur des noms. Dis: Efforcez-vous d’atteindre ce qui vous a été promis dans les livres de Dieu et ne marchez pas sur le chemin de l’ignorant.

(Baha’u’llah, Tablettes de Baha’u’llah)

-======================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 30-09-2015

O vous qui tirez vanité des richesses périssables! Sachez que la richesse est en vérité une puissante barrière entre le chercheur et son Désir, entre l’amoureux et son Bien-Aimé. Les riches, sauf un petit nombre, ne parviendront par aucun moyen à la cour de sa présence et n’entreront point dans la cité du contentement et de la résignation. Donc, heureux est l’homme riche que ses richesses n’écartent pas du royaume éternel et ne privent pas de l’empire impérissable. Par le plus Grand Nom! La splendeur d’un tel homme illuminera les habitants du ciel comme le soleil éclaire les peuples de la terre.

(Baha’u’llah, Paroles Cachees)

-=======================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 29-09-2015

O vous les riches de la terre! Les pauvres sont mon dépôt que j’ai placé parmi vous. Veillez sur ce dépôt et ne soyez pas uniquement absorbés par votre bien-être personnel.

(Baha’u’llah, Paroles Cachees)

-=================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 28-09-2015
O amis! En vérité, je dis que tout ce que vous avez celé en vos coeurs est pour Nous clair et évident comme le jour; mais que cela soit caché tient à Notre grâce et à Notre bonté, et non à votre mérite.

(Baha’u’llah, Paroles Cachees)

-=====================================-

============
Sélections d’Ecrits Baha’is du 27-09-2015
O peuple de Bahá ! Vous êtes le berceau de l’amour de Dieu, l’aube de sa bonté aimante. Ne souillez pas vos langues en blasphémant et en couvrant une âme d’injures, et gardez vos yeux de ce qui est indécent.
Montrez ce que vous possédez. Si cela est reçu favorablement, vous avez atteint votre but; si ce n’est pas le cas, il serait vain de protester.
Laissez cette âme à elle-même et tournez-vous vers le Seigneur, le Protecteur, Celui qui subsiste par Lui-même. Ne soyez pas cause de griefs, encore moins de discordes et de conflits.

(Baha’u’llah, Tablettes de Baha’u’llah)

-=====================================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 26-09-2015

O fils de la passion! Purifie-toi de la souillure des richesses et, dans une paix parfaite, avance vers le royaume de la pauvreté, afin que, à la source du détachement, tu puisses boire à longs traits le vin de la vie éternelle.

(Baha’u’llah, Paroles Cachees)

-===============================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 25-09-2015
L’angoisse s’est emparée de tous les peuples de la terre : où sont les étendards de Ton contentement, ô Joie des mondes?
Tu vois le Point de l’Apparition de Tes signes obscurci par des insinuations perverses : où sont les doigts de Ta puissance, ô Pouvoir des mondes?
Une soif intense a gagné tous les hommes : où est la rivière de Ta générosité, ô Miséricorde des mondes?

(Baha’u’llah, Tablette du Feu et Grande priere de guerison)

-=============================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 24-09-2015

O mauvaise herbe sortie de la poussière! Comment se fait-il que tu n’aies pas touché en premier lieu ton propre vêtement avec tes mains souillées, et comment peux-tu chercher à communier avec moi et à entrer dans mon royaume sacré, alors que ton coeur est pollué par le désir et la passion? Que vous êtes loin, bien loin de ce que vous désirez !

(Baha’u’llah, Paroles Cachees)

-==============================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 23-09-2015

O congrégation d’évêques ! Vous êtes les étoiles des cieux de ma connaissance. Ma miséricorde ne désire pas que vous retombiez sur terre. Cependant ma justice affirme: Ceci est ce que le Fils a annoncé. Et rien de ce qui est sorti de sa bouche irréprochable, véridique et digne de confiance ne peut être altéré.
En vérité, les cloches carillonnent mon nom et se lamentent sur moi, mais mon esprit est réjoui d’une évidente allégresse.
Le corps de l’Aimé se languit de la croix, et sa tête est avide d’épines sur la voie du Très-Miséricordieux. Le joug de l’oppresseur ne peut en aucune manière le détourner de son dessein.

(Baha’u’llah, Tablettes de Baha’u’llah)

-================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 22-09-2015
…La plupart des gens s’absorbent dans les chimères et les vaines imaginations : où sont les interprètes de Ta certitude, ô Quiétude des mondes?
Bahá est submergé par un océan de tribulations : où est l’Arche de Ton salut, ô Sauveur des mondes?
Tu vois la Source de Ta parole dans les ténèbres de la création : où est le soleil du ciel de Ta grâce, ô Toi qui donnes la lumière aux mondes?

(Baha’u’llah, Tablette du Feu et Grande priere de guerison)

-===============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 21-09-2015
Médite en ton coeur et, dans un complet détachement, tâche de comprendre le sens de ces saintes paroles.
Vérifie la conduite merveilleuse des prophètes et souviens-toi des diffamations et des démentis répandus par les fils de la négation et du mensonge.
Peut-être alors que grâce à toi l’oiseau du coeur humain s’envolera des séjours du doute et de la négligence pour se réfugier dans le nid de la foi et de la certitude, y boire à grands traits aux eaux pures de l’antique sagesse et prendre sa part du fruit de l’arbre de la connaissance divine.

Telle est la portion du pain descendu des royaumes de l’éternité et de la sainteté réservée à ceux qui ont le coeur pur.
Lorsque tu connaîtras les tourments qu’ont eu à subir les prophètes de Dieu et les vraies raisons des objections soulevées par leurs oppresseurs, tu auras certainement compris l’importance de leur situation.
Et plus tu observeras avec attention les démentis de ceux qui s’opposent aux Manifestations des attributs divins plus ta foi dans la Cause de Dieu sera fortifiée.

(Baha’u’llah, Livre de la certitude)

-=========================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 20-09-2015
Un des prophètes fut Noé. Pendant neuf cent cinquante ans, il exhorta pieusement son peuple à se tourner vers le havre de paix et de sécurité; personne ne l’écouta.
Chaque jour on infligeait à sa sainte personne tant de douleurs et de souffrances que nul ne pouvait croire qu’il survivrait.
On le renia si souvent, on insinua contre lui des soupçons si malveillants qu’il est dit : “Chaque fois que les chefs de son peuple passaient près de lui, ils le raillaient. Ne me raillez pas, dit Noé; je vous raillerai à mon tour comme vous me raillez, et vous apprendrez.”
Plus tard, il promit plusieurs fois la victoire à ses compagnons en en fixant l’heure. Mais lorsque cette heure arriva la promesse divine ne se réalisa pas.
Quelques-uns, parmi le petit nombre de ses disciples se détournèrent de lui, ainsi qu’il est écrit dans les livres les plus illustres que tu as certainement déjà lus ou que tu liras un jour; si bien qu’à la fin, suivant les livres et les traditions, Noé ne conserva que quarante, ou soixante-douze disciples et qu’il s’écria du plus profond de lui-même : “Seigneur, ne laisse pas subsister un seul d’entre les infidèles !”

Considère l’égarement de ce peuple. Quelle était donc la raison qui le fit renier son prophète et s’en éloigner, et qui le poussa à refuser de quitter les vêtements du reniement pour se parer de ceux de l’acceptation ?
Et aussi, pourquoi les promesses de Dieu ne se réalisèrent-elles pas, causant ainsi de nombreuses défections parmi les croyants ?
Réfléchis profondément afin que le secret des choses invisibles te soit révélé, que tu puisses respirer les douceurs d’un impérissable parfum spirituel et affirmer cette vérité que le Tout-Puissant, depuis les temps immémoriaux et pour l’éternité, a toujours voulu et voudra toujours éprouver ses serviteurs, afin de distinguer la lumière de l’obscurité, le vrai du faux, le bien du mal, le bon conseil du mauvais, le bonheur de la misère, la rose des épines.
C’est ainsi qu’Il a révélé : “Les hommes s’imaginent-ils qu’on les laissera tranquilles pour peu qu’ils disent : nous croyons, et qu’on ne les mettra pas à l’épreuve ?”

(Baha’u’llah, Livre de la certitude)

-====================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 19-09-2015

Il est évident que l’explication des chants des colombes de l’éternité n’est révélée qu’à ceux qui manifestent l’Etre éternel et que les mélodies du rossignol de sainteté ne peuvent être entendues que par les habitants du royaume perpétuel.
L’égyptien tyrannique ne boira jamais à la coupe touchée par les lèvres des justes, et le Pharaon de l’incroyance ne peut espérer jamais reconnaître la main du Moïse de la vérité.
C’est ainsi qu’il dit : “Il n’y a que Dieu qui en connaisse l’interprétation, et les hommes d’une science solide.”
Cependant ils allèrent chercher l’interprétation du Livre chez ceux qui sont étouffés sous les voiles et refusèrent de chercher la lumière à la source du savoir.
Et lorsque le temps de Moïse fut passé, et que l’éclat de Jésus, de l’aurore de l’Esprit, brilla sur le monde, tout le peuple d’Israël le renia, disant que celui que la Bible avait promis devait venir pour promouvoir et accomplir les lois de Moïse, tandis que ce jeune Nazaréen, qui prétendait au rang de messie divin, avait rompu la loi du divorce et le sabbat, les deux lois les plus importantes.
De plus, les signes de la Manifestation n’avaient pas encore paru. Et le peuple d’Israël attend encore aujourd’hui la manifestation promise par la Bible.

(Baha’u’llah, Livre de la certitude)

-==============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 18-09-2015
Ô Shaykh ! Sache que ni les calomnies des hommes, ni leurs dénégations, ni leurs ergotages ne peuvent nuire à celui qui s’est accroché à la corde de la grâce et qui a saisi le pan de la miséricorde du Seigneur de la création. Par Dieu ! Lui, la Gloire de Dieu, n’a point parlé mû par son désir. Celui qui lui a donné la parole est celui qui a fait parler toutes choses, afin qu’elles puissent le louer et le glorifier. Il n’est pas d’autre Dieu que Lui, le Seul, l’Incomparable, le Seigneur de force, l’Inconditionné.

(Baha’u’llah, Epitre au fils du loup)

-===================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 17-09-2015

Nous supplions Dieu de t’aider à être juste et impartial, et de porter à ta connaissance tout ce qui était caché aux yeux des hommes. En vérité, il est le Fort, l’Indépendant. Nous te prions de réfléchir à ce qui fut révélé, et d’être loyal et juste dans ton discours afin que les splendeurs du soleil de vérité et de sincérité apparaissent, te délivrent des ténèbres de l’ignorance et éclairent le monde par la lumière de la connaissance. Cet opprimé n’a fréquenté aucune école, ni assisté aux controverses des savants. Par ma vie ! Je ne me suis pas révélé par ma volonté, mais Dieu, de son propre choix, m’a manifesté. Dans l’épître adressée à Sa Majesté le Sháh – que l’assiste Dieu, béni et glorifié soit-il- les paroles suivantes se sont déversées de la bouche de cet opprimé:

(Baha’u’llah, Epitre au fils du loup)

-=====================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 16-09-2015

Voici les paroles qui ont coulé de la plume de cet opprimé dans l’une de ses épîtres: Le but du seul vrai Dieu, exaltée soit sa gloire, est d’extraire les gemmes mystiques de la mine de l’homme qui est l’orient de sa Cause et le dépositaire des perles de sa connaissance ; car Dieu lui-même, glorifié soit-il, est l’Invisible, l’Unique, caché aux yeux des hommes. Considère ce que le Miséricordieux révéla dans le Coran: “Les regards des hommes ne l’atteignent pas, mais il scrute les regards. Il est le Subtil, il est parfaitement informé”.

(Baha’u’llah, Epitre au fils du loup)

-===========================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 15-09-2015

Les diverses confessions de la terre et les multiples systèmes de croyances religieuses ne devraient jamais être autorisés à susciter des sentiments d’animosité parmi les hommes: c’est, en ce jour, l’essence même de la foi de Dieu et de sa religion. Ces principes et ces lois, ces systèmes fermement établis et puissants ont émané d’une seule et même source et sont des rayons d’une seule et même lumière. Qu’ils diffèrent les uns des autres doit être attribué aux nécessités changeantes des époques auxquelles ils furent propagés.

(Baha’u’llah, Epitre au fils du loup)

-==========================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 14- 09-2015
… Ô essence de désir ! Bien des fois à l’aurore, depuis les royaumes de l’infini, je suis venu vers ta demeure et t’ai trouvé sur la couche de repos occupé avec d’autres que moi. Aussi, tel l’éclair de l’esprit, je suis retourné aux royaumes de gloire céleste et, dans mes retraites d’en haut, je n’en ai soufflé mot aux armées de sainteté.

(Baha’u’llah, Epitre au fils du loup)

-===============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 13- 09-2015

…Ô peuples de la terre ! Empressez-vous d’accomplir le bon plaisir de Dieu et guerroyez vaillamment, comme il vous incombe de le faire, afin de proclamer sa cause irrésistible et immuable. Nous avons décrété que la guerre sera menée sur le sentier de Dieu avec les armées de la sagesse, de la parole, de la bonté et des actions méritoires. Ainsi en a-t-il été décidé par celui qui est le Fort, le Tout-Puissant. Il n’est pas de gloire pour celui qui sème le désordre sur terre après qu’elle a été si bien faite. Craignez Dieu, ô peuples, et ne soyez pas de ceux qui agissent injustement.

(Baha’u’llah, Epitre au fils du loup)

-===========================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 12-09-2015

En ces jours où je gisais retenu dans la prison de Téhéran, alors que le fardeau des chaînes et l’air fétide ne me laissaient que peu de sommeil, il me semblait que, lors de rares instants d’assoupissement, quelque chose coulait du sommet de ma tête sur ma poitrine, comme un puissant torrent qui se précipite sur la terre de la cime d’une haute montagne. Chaque membre de mon corps en était embrasé. À de tels moments, ma langue récitait ce que nul homme ne pourrait supporter d’entendre.

(Baha’u’llah, Epitre au fils du loup)

———————————–
Sélections d’Ecrits Baha’is du 11- 09-2015
Et lorsque cet opprimé quitta sa prison, conformément à l’ordre de Sa Majesté le Sháh – qu’il soit protégé par Dieu, exalté soit-il – nous voyageâmes vers l’Irak, escorté par des officiers au service des gouvernements estimés et honorés de Perse et de Russie. Après notre arrivée, avec l’aide de Dieu et de sa divine miséricorde, nous révélâmes, telle une pluie abondante, nos versets que nous envoyâmes en diverses parties du monde. Nous exhortâmes tous les hommes et ce peuple en particulier, par nos sages conseils et nos affectueuses admonitions, leur interdisant de prendre part à des séditions, des querelles, des litiges et des conflits. En conséquence, et par la grâce de Dieu, obstination et déraison se transformèrent en piété et compréhension, et les armes devinrent des instruments de paix.

(Baha’u’llah, Epitre au fils du loup)

-=======================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 10- 09-2015
À ce propos, nous jugeons bon de relater brièvement certains événements passés afin qu’ils servent à défendre la cause de l’équité et de la justice. À l’époque où Sa Majesté le Sháh – que Dieu, son Seigneur, le Très-Miséricordieux, l’assiste par sa grâce fortifiante – envisageait un voyage à Isfahán, cet opprimé, ayant obtenu son autorisation, visita les saints et lumineux tombeaux des Imáms – que les bénédictions de Dieu soient sur eux !
À notre retour, nous nous rendîmes à Lavásán en raison de la chaleur excessive qui régnait dans la capitale. C’est après notre départ que survint l’attentat à la vie de Sa Majesté – que l’assiste Dieu, béni et glorifié soit-il ! Ce furent des jours troubles et les feux de la haine brûlèrent violemment.
Nombreuses furent les personnes arrêtées et, parmi elles, cet opprimé. Par la justice de Dieu ! Nous n’étions aucunement mêlé à cet acte infâme et notre innocence fut indiscutablement établie par les tribunaux. Néanmoins, on nous arrêta et de Níyávarán, qui était alors la résidence de Sa Majesté, l’on nous conduisit, à pied, enchaîné, tête et pieds nus, à la prison de Téhéran. Le cavalier brutal qui nous accompagnait arracha notre toque tandis que nous étions entraîné précipitamment par une troupe de bourreaux et de policiers.
Pendant quatre mois, nous fûmes enfermé dans un lieu infect entre tous. Une fosse étroite et sombre eut été préférable au cul de basse-fosse où furent confinés cet opprimé et d’autres comme lui.
À notre arrivée, nous fûmes conduit le long d’un corridor noir comme de l’encre, d’où nous descendîmes trois volées de marches raides pour arriver au lieu de confinement qui nous était assigné. L’endroit était plongé dans une profonde obscurité et le nombre de nos compagnons de prison avoisinait les cent cinquante: voleurs, assassins et brigands.
Bien qu’il fût bondé, il ne comportait pas d’autre issue que le passage par lequel nous étions entré. Aucune plume ne peut dépeindre ce lieu, aucune langue en décrire l’infâme puanteur. La plupart de ces prisonniers n’avaient ni vêtements ni couche sur laquelle reposer. Dieu seul sait ce qui nous advint en ce lieu empesté et lugubre entre tous !

(Baha’u’llah, Epitre au fils du loup)

-===========================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 09- 09-2015

En une autre occasion encore: Ne vous injuriez pas. En vérité, nous sommes venu pour unir et souder tout ce qui réside sur terre. En porte témoignage ce que l’océan de notre parole a révélé aux hommes et, pourtant, la plupart d’entre eux se sont égarés. Si quelqu’un vous injurie ou que des adversités vous affectent sur le chemin de Dieu, soyez patients et placez votre confiance en celui qui entend et qui voit. En vérité, il observe, perçoit et fait ce qui lui plaît, par le pouvoir de sa souveraineté. Il est vraiment le Seigneur de force et de puissance. Dans le Livre de Dieu, le Puissant, le Grand, il vous a été interdit de vous engager dans des querelles et des conflits. Attachez-vous fermement à tout ce qui vous profitera, à vous et aux peuples du monde. Ainsi vous commande le Roi de l’éternité qui est manifeste en son plus grand Nom. En vérité, il est l’Ordonnateur, le Très-Sage.

(Baha’u’llah, Epitre au fils du loup)

-=====================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 08- 09-2015

Voyez comme les divers peuples et tribus de la terre ont attendu la venue du Promis de Dieu. Et pourtant, Celui qui est le Soleil de Vérité ne s’était pas plutôt manifesté, que tous, à l’exception de ceux qu’il plut à Dieu de guider, se sont détournés de lui.
Nous n’osons, en ce jour, soulever le voile qui cache l’état sublime que tout vrai croyant peut atteindre, car la joie de cette révélation serait telle que quelques-uns en mourraient.
Celui qui est le coeur et le centre du Bayán a écrit : “Le germe où sont contenues les potentialités de la révélation à venir est doué d’une puissance supérieure aux forces combinées de tous ceux qui me suivent. ”
Et il a dit encore : “De tous les hommages que j’ai rendus à celui qui doit venir après moi, le plus grand est ma déclaration, écrite ici, que je ne trouve point de mots pour le décrire convenablement, et que rien de ce que j’ai dit de lui dans mon livre le Bayán ne pourrait rendre justice à sa cause. ”
Quiconque a sondé les profondeurs des océans de sagesse cachés dans ces paroles exaltées, et pénétré leur signification, a perçu une lueur de la gloire ineffable dont a été dotée cette puissante, sublime et très sainte révélation.
A l’excellence d’une si grande révélation, on peut imaginer l’honneur qui en rejaillit sur ceux qui s’y sont sincèrement ralliés. Par la justice du seul vrai Dieu ! Le souffle même de ces âmes est à lui seul plus riche que tous les trésors de la terre. Heureux l’homme qui s’est rangé parmi elles et malheur aux négligents !

(Baha’u’llah, Extraits des Ecrits de Baha’u’llah)

-==============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 07- 09-2015
Considère, ô Husayn ! l’impatience avec laquelle certains peuples et nations ont attendu le retour de l’Imám Husayn, dont la venue, après l’apparition du Qá’im, a été prophétisée par les élus de Dieu, (exaltée soit sa gloire) ! Ces saints ont, de plus, annoncé que, lorsque se manifesterait Celui qui est l’aube de la multitude des grâces divines, tous les prophètes et messagers, y compris le Qá’im, s’assembleraient à l’ombre de l’étendard sacré que lèverait le Promis de Dieu. Cette heure est venue.
Le monde est illuminé de la gloire resplendissante de son visage. Et cependant voyez comme les peuples se sont écartés de son chemin ! Personne n’a cru en lui, à l’exception de ceux qui ont brisé, par la puissance du Seigneur des noms, les idoles de leurs vaines imaginations et de leurs désirs corrompus et qui sont entrés dans la cité de la certitude.
En ce jour et au nom de l’Etre souverainement indépendant, le sceau a été rompu qui scellait le vin choisi de sa révélation. Les effusions de sa grâce se répandent à flots sur les hommes. Emplis ta coupe et bois au nom du très-Saint, du très-Glorifié.

(Baha’u’llah, Extraits des Ecrits de Baha’u’llah)

-=======================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 05- 09-2015
Sache, à n’en point douter, que l’invisible ne peut en aucune façon incarner son Essence et la révéler aux hommes. Il est et restera toujours infiniment au-dessus de tout ce qui peut être perçu et exprimé.
De sa retraite de gloire, sa voix toujours proclame: “En vérité, je suis Dieu, et il n’y a pas d’autre Dieu que moi, L’Omniscient, le très-Sage. Je me suis manifesté aux hommes, et je leur ai envoyé Celui qui est l’aurore des signes de ma révélation. Par lui, j’ai fait attester à toute la création qu’il n’y a d’autre Dieu que Dieu, L’Incomparable, L’Omniscient, le très-Sage. ”
Celui qui, de toute éternité, est resté caché aux yeux des hommes ne peut être connu que par sa manifestation, et sa manifestation ne peut apporter de plus grande preuve de la vérité de sa mission que la preuve qu’en apporte sa personne elle-même.

(Baha’u’llah, Extraits des Ecrits de Baha’u’llah)

Chapitre: 20.

-==========================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 04- 09-2015
C’est ainsi qu’Il a révélé: “Ces traits partent de Dieu, non de toi. ” Et il a dit aussi: “En vérité, ceux qui t’engagent leur foi l’engagent à Dieu Lui-même. ” Et si l’un d’eux disait: “Je suis le messager de Dieu”, il dirait encore, indubitablement, la vérité. Ainsi qu’il l’a déclaré: “Muhammad n’est le père d’aucun de vous, mais il est le messager de Dieu”. Considérés sous ce jour, ils ne sont que les messagers de ce Roi idéal, de cette immuable Essence.
Et si chacun proclamait: “Je suis le sceau des prophètes”, ils ne diraient tous, sans l’ombre d’aucun doute, que la pure vérité. Car ils ne font qu’une seule personne, une seule âme, un seul esprit, un seul être, une seule révélation.
Ils sont tous la manifestation du “Commencement” et de la “Fin”, du “Premier” et du “Dernier”, du “Visible” et de l’ “Invisible” – tous attributs qui appartiennent à Celui qui est le plus profond Esprit des esprits et l’éternelle Essence des essences.
Et s’ils disaient: “Nous sommes les serviteurs de Dieu”, ils énonceraient encore un fait manifeste et indiscutable. Car c’est dans l’état de la plus absolue servitude qu’ils ont été manifestés, une servitude qu’aucun homme ne peut atteindre.
Ainsi, lorsque ces essences de l’existence étaient plongées au fond des océans de l’éternelle sainteté ou lorsqu’elles planaient aux plus hauts sommets des mystères divins, elles proclamaient hautement que c’était la voix de la Divinité, l’appel de Dieu Lui-même qui se faisait entendre par leur bouche.
Si l’on voulait ouvrir l’oeil du discernement, on reconnaîtrait que, même dans cette condition sublime, elles se sont toujours tenues parfaitement effacées, se regardant elles-mêmes comme non-existantes devant la face de Celui qui est l’Omnipénétrant, l’Incorruptible.

(Baha’u’llah, Extraits des Ecrits de Baha’u’llah)

-======================================-

 Sélections d’Ecrits Baha’is du 03- 09-2015
Et encore, en une autre occasion: Prenez garde de ne point verser le sang d’autrui. Tirez l’épée de votre langue du fourreau de la parole, vous pourrez ainsi conquérir les citadelles du cœur des hommes. Nous avons aboli la loi de la guerre sainte. En vérité, la miséricorde de Dieu a embrassé toutes choses créées, si seulement vous pouviez le comprendre !
 
(Baha’u’llah, Epitre au fils du loup)
 -=======================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 02- 09-2015
Ranimez-vous en vue des jours de la justice divine, car voici que l’heure promise est venue. Craignez d’en méconnaître l’importance et d’être comptés parmi les égarés.
 
Chapitre: 12.Baha’u’llah  Ecrits de Baha’u’llah
-===================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 01- 09-2015
Ô amis de Dieu dans ses cités et bien-aimés de Dieu sur ses terres ! Cet opprimé vous enjoint l’honnêteté et la piété. Bénie soit la cité qui brille de leurs lumières ! Par elles, l’homme est élevé et la porte de la sécurité s’ouvre à toute la création. Heureux l’homme qui s’attache à ces deux vertus et en reconnaît la valeur ! Malheur à celui qui en nie le rang !
 
(Baha’u’llah, Epitre au fils du loup)
-================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 31- 08-2015
Par la justice de Dieu ! Voici les jours où Dieu met à l’épreuve les coeurs de toute la milice de ses messagers et de ses prophètes et, par-delà, les coeurs de ceux qui montent la garde autour de son inviolable sanctuaire, des hôtes du pavillon céleste et des habitants du tabernacle de gloire. A quelle épreuve doivent donc être soumis ceux qui s’érigent en partenaires de Dieu !
 
(Baha’u’llah, Extraits des Ecrits de Baha’u’llah)
Chapitre: 8. 
-=================================-

-===============================-
C’
est ainsi que Muhammad, le Point du Qur’án, a révélé: “Je suis tous les prophètes. ” Et de même: “Je suis le premier Adam, Noé, Moïse, et Jésus. ” L’Imám Ali a parlé de la même manière.
De telles déclarations, montrant l’essentielle unité de ces interprètes de la cause du Dieu Un ont aussi émané des sources de la parole immortelle de Dieu et des dépositaires des gemmes de la science divine, et elles sont rapportées dans les Ecritures.
Ces Figures sont les vases d’élection du commandement divin et les aurores de sa révélation, qui s’élève au-dessus des voiles de la pluralité et des exigences du nombre. C’est ainsi qu’Il a dit: “Notre cause n’est qu’une seule et même cause. “
La cause étant une, il s’ensuit que ceux qui en sont les interprètes ne font qu’une seule et même personne. Les Imáms de la foi de Muhammad, ces lampes de certitude, ont dit aussi: “Muhammad est notre premier, Muhammad est notre dernier, Muhammad est notre tout. ” Il t’est ainsi rendu clair que tous les prophètes sont les temples de la cause de Dieu apparus sous des aspects différents.
Si tu observes avec discernement, tu reconnaîtras qu’ils habitent tous le même tabernacle, qu’ils planent dans le même ciel, qu’ils siègent sur le même trône, qu’ils parlent le même langage et proclament la même foi. Telle est l’unité des ces essences de l’existence, de ces astres d’infinie et incommensurable splendeur!
 
(Baha’u’llah, Extraits des Ecrits de Baha’u’llah)
 -===========================================-
Click here to Reply or Forward

Sélections d’Ecrits Baha’is du 29- 08-2015

Voyez comme le monde est affligé chaque jour d’une calamité nouvelle. Ses tribulations ne cessent de s’aggraver. Depuis la révélation de la Súriy-i-Ra’is (La Tablette à Ra’is) jusqu’aujourd’hui, les peuples n’ont point connu de repos, soit qu’ils aient été troublés par les dissensions intestines ou qu’ils aient été victimes de guerres ou de maladies invétérées; leur état devient presque désespéré du fait qu’on empêche le vrai médecin d’administrer le bon remède, cependant que des praticiens incapables ont toute liberté d’agir et jouissent de la faveur publique…
La poussière de la sédition a obscurci le coeur des hommes et aveuglé leurs yeux. Mais ils éprouveront avant peu les conséquences de ce que leurs mains auront accompli au jour du Seigneur. Ainsi vous avertit, par ordre du Tout-Puissant, Celui qui a connaissance de toutes choses.
 
(Baha’u’llah, Extraits des Ecrits de Baha’u’llah)

-==========================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 28- 08-2015

La plume de révélation s’écrie: “En ce jour, le royaume est à Dieu !” Et la Langue de Pouvoir proclame : “En toute vérité, la souveraineté est en ce jour à Dieu. ” Cependant que, de la branche immortelle, le Phénix des royaumes célestes s’écrie à son tour : “La gloire de toute grandeur appartient à Dieu, l’Incomparable, l’Irrésistible!” Et de son bosquet béni, dans le paradis immortel, la Colombe mystique roucoule: “C’est en Dieu, l’Unique, le Clément, que se trouve en ce jour, la source de toute bonté !” Et dans sa retraite sainte, l’Oiseau du trône module: “L’autorité suprême ne doit être en ce jour attribuée qu’à Dieu, Celui qui n’a ni pair ni égal, qui est le Tout-Puissant, l’Omniconquérant!”
Toutes choses, dans leur plus pure essence, attestent: “Tout pardon en ce jour vient de Dieu, Celui à qui personne ne peut être comparé, à qui nul partenaire ne peut être associé, qui est le souverain Protecteur de tous les hommes et qui ne dévoile pas les péchés !”
Voici que, descendant de sommets qu’aucune plume ni aucune langue ne sauraient décrire, la voix de la Quintessence de Gloire s’élève au-dessus de ma tête : “Dieu m’en est témoin, dit-elle ! L’Ancien des jours éternels est venu, ceint de puissance et de majesté. Il n’y a d’autre Dieu que Lui, le très-Glorieux, le Tout-Puissant, le Très-Haut, le très-Sage, Celui qui pénètre et qui voit toutes choses, l’Omniscient, le Protecteur souverain, la Source d’éternelle lumière !”
(Baha’u’llah, Extraits des Ecrits de Baha’u’llah)
Chapitre: 15. “La plume de révélation s’écrie: En ce jour, le royaume est à Dieu !

-=================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 27- 08-2015

Dis: L’appel a retenti, et les morts sortis de leurs tombeaux regardent autour d’eux. Quelques-uns se hâtent d’atteindre la cour du Dieu de miséricorde, d’autres tombent sur leurs faces dans le feu de l’enfer, tandis que d’autres restent frappés de stupeur.
Les versets de Dieu ont été révélés, et cependant ils s’en sont détournés. Sa preuve a été manifestée, et ils ne s’en sont pas aperçus. Et quand, en leurs misérables divertissements, ils contemplent le visage de Dieu, leurs propres visages sont attristés. Ils se hâtent vers le feu de l’enfer, le prenant pour la lumière. Ah! combien sont loin de Dieu leurs folles imaginations !
Dis : Que vous vous réjouissiez ou que vous éclatiez de colère, les cieux se sont ouverts, et Dieu en est descendu, investi d’une éclatante souveraineté. Et toutes choses créées s’écrient: “Le royaume est à Dieu, le Tout-puissant, l’Omniscient, le très-Sage !”
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
 

— 

Chapitre  17
-========================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 26- 08-2015
La quinzième bonne nouvelle: Bien qu’une forme républicaine de gouvernement soit avantageuse pour tous les peuples du monde, la majesté de la royauté est un des signes de Dieu. Nous ne désirons pas que les pays du monde en restent dépourvus. Si les gens avisés combinent ces deux formes en une, grande sera leur récompense en la présence de Dieu.
Dans les religions précédentes, des décrets tels que la guerre sainte, la destruction des livres, l’interdiction de s’associer ou de sympathiser avec d’autres peuples ou de lire certains livres ont été promulgués et soutenus conformément aux exigences de l’époque;
cependant, dans cette puissante révélation, dans cette annonce capitale, les multiples dons et faveurs de Dieu ont couvert tous les hommes d’une ombre protectrice et, de l’horizon de la volonté du Seigneur éternel, son décret infaillible a prescrit tout ce que Nous avons énoncé dans les bonnes nouvelles.
Nous rendons grâce à Dieu – que son nom soit sanctifié et glorifié – pour tout ce qu’Il a gracieusement révélé en ce jour béni, glorieux et incomparable.
 
(Baha’u’llah, Tablettes de Baha’u’llah)
-==========================================================-
 Sélections d’Ecrits Baha’is du 25- 08-2015
Le commencement de toutes choses est la connaissance de Dieu, et la fin de toutes choses est la stricte observance de tout ce qui a été envoyé de l’empyrée de la volonté divine qui pénètre tout ce qui est dans le ciel et tout ce qui est sur la terre.
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

 -=============================——————————————–======-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 24- 08-2015
O Salmán ! la porte de la connaissance de l’Eternel a toujours été et restera à jamais fermée à la face des hommes Aucune intelligence humaine n’accédera jamais en sa sainte cour.
Toutefois, en gage de sa miséricorde et en signe de sa tendre bonté, Il a manifesté aux hommes les étoiles du matin de sa direction divine, les symboles de sa divine unité, et Il a voulu que la science de ces êtres sanctifiés soit identique à sa propre science.
Qui les reconnaît a reconnu Dieu. Qui écoute leur voix, écoute la voix même de Dieu, et qui atteste la vérité de leur révélation, atteste la vérité de Dieu Lui-même. De même, quiconque se détourne d’eux s’est détourné de Dieu, et quiconque n’a pas cru en eux a refusé de croire en Dieu.
Chacun d’eux est la voie divine qui relie ce monde aux royaumes d’en haut. Chacun d’eux est l’Etendard et la Vérité de Dieu pour tous les habitants du ciel et de la terre. Ils sont les manifestations de Dieu parmi les hommes, les preuves de sa vérité et les signes de sa gloire.
(Baha’u’llah, Extraits des Ecrits de Baha’u’llah)
Chapitre: 21. “O Salmán ! la porte de la connaissance de l’Eternel a toujours été …”
-===============================================-
 Sélections d’Ecrits Baha’is du 23-08-2015
O peuple de Dieu ! Ce qui éduque le monde, c’est la justice, car elle est soutenue par deux piliers, la récompense et la punition. Ces deux piliers sont les sources de la vie de ce monde.
 
(Baha’u’llah, Tablettes de Baha’u’llah)

-==================================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 22-08-2015
Puisque chaque jour voit surgir un nouveau problème et que chaque problème appelle une solution adéquate, de telles affaires devraient être remises entre les mains des ministres de la Maison de justice afin qu’ils puissent agir selon les besoins et les nécessités de l’époque. Ceux qui, pour l’amour de Dieu, se lèvent pour servir sa cause reçoivent l’inspiration divine du royaume invisible. Il appartient à chacun de leur obéir.
Toutes les affaires de l’Etat devraient être soumises à la Maison de justice, mais les actes de culte doivent être observés d’après ce que Dieu a révélé dans son Livre.
 
(Baha’u’llah, Tablettes de Baha’u’llah)
-================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 21-08-2015
O Hádí ! Prête l’oreille à la voix de ce loyal conseiller: dirige tes pas de la gauche vers la droite; en d’autres termes détourne-toi de l’imagination vaine pour te diriger vers la certitude. Ne fourvoie pas les hommes.
La lumière divine luit, sa cause est manifeste et ses signes universels. Tourne ton visage vers Dieu le Secours dans le péril Celui qui subsiste par Lui-même.
Renonce à ton autorité pour l’amour de Dieu et laisse les hommes à eux-mêmes. Tu ignores la vérité essentielle, tu n’en es pas informé.
O Hádí ! N’aie qu’un seul visage dans le sentier de Dieu. En compagnie des infidèles tu es infidèle et avec les pieux tu es pieux.
Pense à ces âmes qui ont offert leur vie et leurs biens en ce pays afin que peut-être tu puisses être prévenu et tiré de ta torpeur. Réfléchis: qui doit être préféré ? celui qui protège son corps sa vie ses biens ou celui qui abandonne tout cela sur le chemin de Dieu ? Juge avec équité et ne sois pas parmi les injustes.
Tiens-toi fermement à la justice et observe l’équité afin que par bonheur tu ne puisses pas pour des raisons égoïstes utiliser la religion comme un piège ni ignorer la vérité pour l’amour de l’or.
En effet ton injustice et l’injustice de ceux qui te ressemblent sont devenues tellement graves que la Plume de gloire s’est sentie poussée à faire de telles remarques. Crains Dieu.
 
(Baha’u’llah, Tablettes de Baha’u’llah)
-===================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 20-08-2015

Au niveau de l’individu, la justice est cette faculté de l’âme humaine qui permet à chacun de distinguer le vrai du faux. Bahà’u’llàh affirme qu’elle est, aux yeux de Dieu, “la chose préférée” puisqu’elle donne à tout individu les moyens de voir par ses propres yeux et non par ceux des autres, de connaître par son propre jugement plutôt que par celui de son voisin ou de son groupe. Elle exige de nous un jugement impartial, un comportement équitable envers autrui ; elle est donc une compagne constante, quoiqu’ exigeante, dans chaque acte quotidien de notre vie.
 
(Maison universelle de justice, Vers une humanite prospere)

-=======================================-

-==========================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 19-08-2015
Voici donc que la création toute entière s’est évanouie! Il ne reste plus rien que ma face, celle de l’Eternel, le Resplendissant, le très-Glorieux. Voici le jour où plus rien ne peut être vu que la splendeur de la lumière qui rayonne de la face de ton Seigneur, le Clément le Généreux.
En vérité, sur notre ordre irrésistible et souverain, toutes les âmes ont expiré, et Nous avons appelé à l’être une création nouvelle en gage de notre grâce envers les hommes. Je suis en vérité le très-Généreux, l’Ancien des jours.
-==================================-
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-=============================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 18-08-2015

L’Etoile du Matin de l’allégresse brille à l’horizon de notre nom, le souverainement Heureux, car le royaume du nom de Dieu a été orné de la parure du nom de ton Seigneur, le Créateur des cieux. Armé du pouvoir du plus grand Nom, lève-toi devant les nations de la terre, et ne sois pas de ceux qui hésitent.
Il me semble, ô plume, que tu t’arrêtes de courir sur ma tablette. L’éclat du visage divin t’aurait-il déconcertée, ou les vains discours des incroyants t’auraient-ils à ce point remplie de tristesse, que tes mouvements en soient paralysés.
Garde- toi de permettre à quoi que ce soit de t’empêcher d’exalter la grandeur de ce jour, ce jour où le doigt de majesté et de pouvoir a rompu le sceau qui scellait le vin de la réunion, et appelé tous ceux qui sont dans les cieux et tous ceux qui sont sur la terre.
Voudrais-tu tarder encore, tandis qu’a déjà soufflé sur toi la brise qui annonce le jour de Dieu, ou bien serais-tu de ceux qu’un voile sépare de Lui ?
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-=================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 17-08-2015

Ranimez-vous en vue des jours de la justice divine, car voici que l’heure promise est venue. Craignez d’en méconnaître l’importance et d’être comptés parmi les égarés.
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
 -=========================-================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 16-08-2015
Ainsi s’explique ce cri de Muhammad: “Aucun prophète de Dieu n’a souffert ce que Nous avons enduré!” Dans le Qur’án sont rapportées toutes les calomnies et tous les reproches dont il fut l’objet, toutes les afflictions qui l’accablèrent. Reportez-vous-y pour savoir ce qui advint à sa révélation.
Tel fut son sort que, pour un temps, nul n’entretint avec lui ou avec ses compagnons aucun commerce d’aucune sorte. Et quiconque lui était associé tombait victime de l’implacable cruauté de ses ennemis…Mais voyez aussi comme la situation est aujourd’hui retournée! Que nombreux sont les souverains qui plient le genou devant son nom, et nombreuses les nations qui recherchent l’abri de son ombre, proclament leur allégeance à sa foi et s’en font gloire !
De la chaire montent aujourd’hui les paroles de louange qui, dans une humilité profonde, glorifient son nom béni, et du haut des minarets résonne l’appel invitant l’assemblée de son peuple à l’adorer. Les rois mêmes de la terre, qui refusèrent d’embrasser sa foi et de se dépouiller du vêtement de l’incroyance, confessent maintenant et proclament la grandeur et la majesté souveraines de cette Etoile du Matin de bonté et d’amour.
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
-============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 15-08-2015
Ces saintes manifestations ont été comme la venue du printemps dans le monde. Bien que le printemps de cette année soit désigné par un autre nom selon le changement de calendrier, si l’on considère sa vigueur et son effet vivifiant, c’est le même printemps que celui de l’année dernière. Car chaque printemps est l’époque d’une création nouvelle dont les effets, les dons, les perfections et les forces dispensatrices de vie sont les mêmes que ceux des saisons printanières précédentes, bien que leurs noms soient nombreux et variés.
Nous sommes en 1912, l’année dernière nous étions en 1911, et ainsi de suite, mais dans la réalité fondamentale aucune différence n’est apparente.
Le soleil est unique, mais les points de l’horizon où il se lève sont nombreux et changent.
L’océan est une seule masse d’eau, mais ses différentes parties ont une désignation particulière : Atlantique, Pacifique. Méditerranée, Antarctique, etc. Si nous considérons les noms il y a une différenciation, mais l’eau, l’océan lui même, est une seule réalité.
De même, les religions divines des saintes manifestations de Dieu sont en réalité une, bien qu’elles diffèrent dans leurs noms et leurs nomenclatures.
L’homme doit aimer la lumière, de quelque source qu’elle apparaisse. Il doit aimer la rose, quel que soit le sol dans lequel elle pousse. Il doit rechercher la vérité. de quelque source qu’elle provienne
 
Baha’u’llah : Les bases de l’unite du monde
-==========================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 14-08-2015
Ô Shaykh ! En vérité, je le dis, le sceau du vin de choix a été brisé au nom de l’Absolu ; ne t’en prive point. Cet opprimé ne s’exprime que pour l’amour de Dieu ; toi aussi tu devrais, pour l’amour de Dieu, méditer sur ce qui est envoyé et révélé afin qu’en ce jour béni, prenant ta part des effusions prodigues de celui qui est véritablement le Très-Généreux, tu n’en sois pas privé. Certes, cela ne serait pas difficile pour Dieu: Adam, né de la poussière fut, par la parole de Dieu, élevé au trône céleste ; un simple pêcheur devint le dépositaire de la sagesse divine, et Abú Dhar, le berger, devint un prince des nations !
 
(Baha’u’llah, Epitre au fils du loup)
-================================-==============================================================
Sélections d’Ecrits Baha’is du 13-08-2015
Toute âme qui voyage dans les villes, les villages, les hameaux de ces Etats et qui s’est vouée à la diffusion des parfums de Dieu, doit lire attentivement cette supplique chaque matin :
 
Ô Dieu, mon Dieu! Malgré mon humilité et mon manque de capacités et de talents, me voici engagé dans l’exécution des tâches les plus grandes, déterminé à promouvoir ta parole et résolu à répandre tes enseignements dans le monde entier. Je suis loin d’être confirmé pour accomplir cette oeuvre, à moins que Tu ne m’aides par les souffles de l’Esprit-Saint.
Donne-moi la victoire par les armées de ton royaume suprême, envoie-moi ta confirmation qui, du moucheron fera un aigle, de la goutte d’eau une rivière puis un océan, et transformera d’imperceptibles scintillements en astres radieux.
Ô Seigneur! Confirme-moi par ta puissance invincible et ton pouvoir pénétrant, afin que ma langue puisse prononcer tes louanges et te glorifier parmi tes créatures, afin que mon coeur déborde du vin de ton amour et de ta connaissance. En vérité Tu as le pouvoir d’agir selon ta volonté, et ta puissance s’étend sur toutes choses.
 
(Abdu’l-Baha, Les tablettes du plan divin)
-================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 12-08-2015
Depuis Adam, les manifestations divines ont lutté pour unir l’humanité afin que tous les hommes soient considérés comme une seule âme.
La fonction et le dessein d’un berger sont de rassembler et non de disperser son troupeau. Les prophètes de Dieu ont été les bergers divins de l’humanité.
Ils ont établi un lien d’amour et d’unité parmi le genre humain; de peuples éparpillés ils ont fait une nation, et de tribus errantes un royaume puissant.
Ils ont posé les bases de l’unité de Dieu et invité chacun à la paix universelle. Toutes ces saintes et divines manifestations sont une. Elles ont servi un seul Dieu, promulgué la même vérité, fondé les mêmes institutions et reflété la même lumière.
 
Baha’u’llah : Les bases de l’unite du monde

-===============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 11-08-2015
En vérité, je vous le dis, voici le jour où l’humanité peut contempler le visage et entendre la voix du Promis de Dieu. L’appel du Tout-Puissant s’est fait entendre et la lumière de son visage s’est levée sur les hommes.
Il convient à chacun d’effacer de la tablette de son coeur toute trace de vaines paroles, et de considérer d’un esprit ouvert et exempt de préjugés les signes de sa révélation, les preuves de sa mission et les signes de sa gloire.
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
-===============================-
“Sélections d’Ecrits Baha’is du 10-08-2015

“Vous êtes dans la situation de l’oiseau qui, du plein essor de ses ailes, joyeusement et avec une entière confiance, plane dans l’immensité des cieux, jusqu’au moment où, sollicité par la faim, il fonce avidement sur l’eau et la boue de la terre, et là, pris dans les rets de ses désirs, se trouve incapable de reprendre son vol vers les royaumes d’où il vient. Impuissant à secouer le fardeau qui pèse sur ses ailes souillées, ce pauvre oiseau, jusque-là hôte du paradis, doit maintenant chercher une demeure dans la poussière. (2)”

 

-Bahaú’llah  
 
 

–NOTE

La condition la plus haute qui est destinée à l’homme est d’être illuminé par “l’esprit de foi”, qui vient par la reconnaissance de la Manifestation de Dieu pour cet âge et par l’obéissance à ses commandements. Atteindre cette condition est la raison même pour laquelle Dieu a créé l’homme.

La vision de l’homme dans la vie mortelle est très restreinte. Comme un prisonnier dans sa cellule qui ne peut pas voir l’immensité, la beauté et l’ordre de cet univers infini qui l’entoure, l’homme est limité dans sa compréhension des mondes spirituels de Dieu. Son érudition et sa connaissance, aussi grandes soient-elles, son intellect, aussi brillant soit-il, ne peuvent assurer sa compréhension des réalités spirituelles. C’est uniquement par la reconnaissance de Baha’u’llah en ce jour et en se tournant vers lui, telle une plante se tournant vers le soleil, que son coeur qui est la source des attributs de Dieu pourra être illuminé. C’est alors que l’homme peut comprendre les significations intérieures des paroles de Baha’u’llah et ainsi être illuminé et attiré vers Dieu.

Se tourner vers Baha’u’llah est la clé de la croissance spirituelle. Dans sa relation avec Baha’u’llah, le croyant assume le rôle femelle, soumettant entièrement sa volonté à la Manifestation de Dieu et ouvrant son coeur aux influences de sa révélation. Alors, comme résultat de sa relation mystique, l’âme de l’homme peut concevoir et éventuellement donner naissance à un enfant qui est “l’esprit de foi”. “L’esprit de foi” – le fruit produit par l’âme – est tout particulièrement précieux car il vient à l’existence par l’influence de Baha’u’llah sur le croyant. Il transmet à l’âme une mesure de son propre pouvoir, sa beauté et sa lumière.

Une fois que “l’esprit de foi” est né dans l’âme, il a besoin de nourriture s’il veut grandir et mûrir. À nouveau la révélation de Baha’u’llah et sa parole la pourvoient de cette nourriture. En lisant ses paroles et en les méditant et en s’immergeant dans l’océan de sa révélation, un homme peut développer des qualités spirituelles et sa perception spirituelle grandira de jour en jour. Son esprit deviendra illuminé et même s’il est sans éducation ou illettré, il aura la capacité de comprendre l’esprit interne de la révélation de Baha’u’llah et de dévoiler les mystères qui y sont enchâssés.

Lorsque l’âme atteint à “l’esprit de foi”, elle grandit humblement. L’humilité et l’effacement sont les signes d’une croissance spirituelle, tandis que la fierté de soi et de ses propres actions est un ennemi mortel.

À cause de son attachement à ce monde, l’âme n’est pas toujours illuminée par ‘ l’esprit de foi”. Dans une de ses épîtres, Baha’u’llah, s’adressant à ses disciples a comparé l’âme de l’homme à un oiseau:

“Vous êtes dans la situation de l’oiseau qui, du plein essor de ses ailes, joyeusement et avec une entière confiance, plane dans l’immensité des cieux, jusqu’au moment où, sollicité par la faim, il fonce avidement sur l’eau et la boue de la terre, et là, pris dans les rets de ses désirs, se trouve incapable de reprendre son vol vers les royaumes d’où il vient. Impuissant à secouer le fardeau qui pèse sur ses ailes souillées, ce pauvre oiseau, jusque-là hôte du paradis, doit maintenant chercher une demeure dans la poussière. (2)”9
-=========-======-=====—–=
Sélections d’Ecrits Baha’is du 08-08-2015
Ceci est certain: la politique divine est justice et bonté envers tout le genre humain. Car toutes les nations du monde sont les brebis de Dieu, et Dieu est le bon pasteur. Il a créé ces brebis. Il les a protégées, soutenues et formées. Existe-t-il plus grande bonté?
Et, à chaque instant, nous devons rendre à Dieu cent mille grâces que – Dieu soit loué! – nous soyons libérés de tous les préjugés basés sur l’ignorance et bons envers toutes les brebis de Dieu et que notre plus grande espérance soit de servir tous et chacun et, tel un père bienveillant, d’éduquer tout le monde. Salut et louange à vous!
 
(Abdu’l-Baha, Les tablettes du plan divin)
–=================================-
 Sélections d’Ecrits Baha’is du 07-08-2015
…Il est écrit dans le livre d’Isaïe : “Entre dans les rochers et cache-toi dans la poussière, par crainte du Seigneur et devant l’éclat de sa majesté. ” Aucun homme, méditant ce verset, ne peut manquer de reconnaître la grandeur de cette cause ni mettre en doute le caractère de ce jour qui est le jour même de Dieu.
Le dit verset est suivi de ces mots : “Et seul le Seigneur sera exalté en ce jour. ” C’est, en effet, le jour que la plume du Très-Haut a glorifié dans tous les livres célestes et dans toutes les saintes Ecritures. On n’y trouve pas un verset qui ne proclame la gloire de son saint Nom, pas un livre qui ne rende témoignage à l’élévation de ce thème sublime. Mais si nous voulions mentionner tout ce qui a été dit dans les livres sacrés et les saintes Ecritures, au sujet de cette révélation, cette tablette prendrait des dimensions trop considérables.
Il incombe, en ce jour, à tout homme de mettre sa confiance dans la multitude des bienfaits de Dieu et de se lever pour répandre, avec la plus grande sagesse, les vérités de sa cause. Alors, mais alors seulement, la terre entière sera enveloppée de la lumière du matin de sa révélation.
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-==================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 06-08-2015
Que ceux qui répandent les parfums de Dieu récitent cette prière chaque matin :
 
Ô Seigneur! Ô Seigneur! Grâce Te soit rendue! Tu m’as guidé vers les grands chemins du royaume, Tu as permis que je marche dans ce sentier droit et long, Tu as éclairé ma vue par la contemplation de la lumière, Tu m’as fait écouter les mélodies des oiseaux de sainteté du royaume des mystères et, par ton amour, Tu as attiré mon coeur parmi les justes.
Ô Seigneur! Confirme-moi par l’Esprit-Saint, pour que je puisse proclamer ton nom parmi les nations et annoncer parmi les hommes les joyeuses nouvelles de la manifestation de ton royaume.
Ô Seigneur! Je suis faible, par ta puissance, fortifie-moi. Ma langue est hésitante, souffre que je célèbre ta commémoration et tes louanges. Je suis humble, fais-moi l’honneur de me recevoir dans ton royaume. Je suis loin de Toi, permets que je m’approche du seuil de ta miséricorde.
Ô Seigneur! Fais de moi une lampe brillante, une étoile étincelante et un arbre béni, chargé de fruits, dont les branches étendront leur ombre sur toutes ces régions! En vérité, Tu es le Puissant, l’Indépendant!
 
(Abdu’l-Baha, Les tablettes du plan divin)
 
-=================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 05-08-2015
Ô vous, amis de Dieu! Dépensez-vous, coeur et âme, pour que l’union, l’amour, l’unité et l’accord soient établis entre les coeurs, que tous les objectifs soient fusionnés en un seul, que tous les chants n’en fassent qu’un et que le pouvoir de l’Esprit-Saint soit si irrésistiblement victorieux qu’il triomphe de toutes les forces du monde de la nature. Astreignez-vous; votre mission est indiciblement glorieuse.
 
(Abdu’l-Baha, Les tablettes du plan divin)
-=================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 04-08-2015
Voyez comme les divers peuples et tribus de la terre ont attendu la venue du Promis de Dieu. Et pourtant, Celui qui est le Soleil de Vérité ne s’était pas plutôt manifesté, que tous, à l’exception de ceux qu’il plut à Dieu de guider, se sont détournés de lui.
Nous n’osons, en ce jour, soulever le voile qui cache l’état sublime que tout vrai croyant peut atteindre, car la joie de cette révélation serait telle que quelques-uns en mourraient.
Celui qui est le coeur et le centre du Bayán a écrit : “Le germe où sont contenues les potentialités de la révélation à venir est doué d’une puissance supérieure aux forces combinées de tous ceux qui me suivent. …..
 
A l’excellence d’une si grande révélation, on peut imaginer l’honneur qui en rejaillit sur ceux qui s’y sont sincèrement ralliés. Par la justice du seul vrai Dieu ! Le souffle même de ces âmes est à lui seul plus riche que tous les trésors de la terre. Heureux l’homme qui s’est rangé parmi elles et malheur aux négligents !
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
-===================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 03-08-2015
Voici le jour où le monde invisible s’écrie : “Grande, ô Terre, est ta bénédiction car tu es devenue le marchepied de ton Dieu, et tu as été choisie pour être le siège de son puissant trône”, tandis que le royaume de gloire s’exclame: “Puisse ma vie t’être offerte en sacrifice, car Celui qui est le Bien-Aimé du très-Miséricordieux a établi sur toi sa souveraineté par le pouvoir de son nom qui a été promis à toutes choses, tant du passé que de l’avenir. “
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
-=========================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 02-08-2015
Voici le jour où tout ce qui embaume a été imprégné du parfum de mon vêtement, répandu sur toute la création. Voici le jour où les torrents de la vie éternelle ont jailli de la volonté du très-Miséricordieux. De tout votre coeur et de toute votre âme, hâtez-vous, ô Assemblée des royaumes célestes, d’y boire à satiété.
Dis: Il est la manifestation de Celui qui est l’Inconnaissable et l’Invisible, puissiez-vous le comprendre! C’est lui qui a découvert à vos yeux la Gemme cachée, si vous êtes de ceux qui la cherchent. C’est lui qui est le Bien-Aimé de toutes choses, tant du passé que de l’avenir. Puissiez-vous mettre en lui votre coeur et vos espérances !
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
-=====================
Sélections
d’Ecrits Baha’is journaliers du 01-08-2015
Le Bien-Aimé est venu, tenant dans sa main droite le vin scellé de son nom. Heureux l’homme qui se tourne vers lui, qui boit son content et s’écrie: “Loué sois-tu, ô révélateur des signes de Dieu !”
Par la justice du Tout-Puissant ! Toutes choses cachées sont aujourd’hui révélées par le pouvoir de la vérité. Toutes les faveurs de Dieu ont été envoyées aux hommes en gage de sa grâce, et les eaux de la vie éternelle leur ont été offertes dans leur plénitude. Toutes les coupes, sans aucune exception, sont passées à la ronde par la main même du tout-Puissant. Approche-toi donc et n’hésite pas, ne fût-ce que pour un moment.
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
-===========================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 31-07-2015
Loin, que loin de ta gloire est ce que l’homme peut affirmer de toi, ou t’attribuer, ou dire à ta louange! Le devoir que tu as prescrit à tes serviteurs d’exalter à l’infini ta gloire et ta majesté n’est qu’un gage de ta grâce à leur endroit, afin de les rendre capables de s’élever à cet état de la connaissance de soi-même accordé à leur être le plus secret.
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
-===============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 30-07-2015

Nous vous avons prescrit la prière obligatoire de neuf rak`ahs qui, à midi, le matin et le soir, doit être offerte à Dieu, le Révélateur des versets. Nous vous en avons dispensé d’un plus grand nombre par un commandement dans le Livre de Dieu. Il est, en vérité, Celui qui ordonne, l’Omnipotent, Celui qui est sans limites. Lorsque vous voulez accomplir cette prière, tournez-vous vers la cour de ma très sainte présence, ce lieu sacré dont Dieu fit le centre autour duquel circule l’assemblée céleste et qu’Il a décrété être le point d’adoration pour les habitants des cités de l’éternité, la source du commandement pour tous ceux qui sont au ciel et sur la terre. Et lorsque le Soleil de vérité et de la parole se couchera, tournez vos visages vers ce lieu que Nous vous avons ordonné. Il est, en vérité, le Tout-Puissant et l’Omniscient.

 

-Baha’u’llah  Aqdas Le livre de Lois
 
-========================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 29-07-2015
A tous ceux qui y trouvent un écho aux aspirations de leur coeur, les paroles de Bahà’u’llàh apportent l’assurance qu’en ce jour incomparable Dieu a doté l’humanité de ressources spirituelles tout à fait à la mesure du déf i:
O vous qui habitez le ciel et la terre ! Voici que vient d’apparaître ce qui n’était jamais encore apparu. Voici le jour où les plus précieuses faveurs ont été prodiguées aux hommes, le jour où sa puissante grâce a imprégné toutes les choses créées.”
 
Les troubles qui convulsent aujourd’hui les affaires humaines sont sans précédent et beaucoup de leurs conséquences sont terriblement destructrices. Des dangers jamais imaginés s’amoncellent autour d’une humanité désorientée. La plus grande erreur, dans cette conjoncture, serait de permettre que la crise actuelle fasse douter du résultat. Un monde est en train de disparaître, un autre se débat pour naître. Les habitudes, les attitudes et les institutions qui, au cours des siècles se sont accumulées sont soumises à des épreuves aussi nécessaires au développement de l’humanité qu’inévitables. Il est demandé aux peuples du monde de faire preuve d’un peu de foi et de se montrer à la hauteur des immenses énergies dont le Créateur de toute chose a doté ce printemps spirituel du genre humain. Bahà’u’llàh lance cet appel :
“Soyez unis dans vos délibérations, soyez unis dans vos pensées. Que chaque matin soit meilleur que la veille et chaque lendemain plus riche que le jour précédent. Le mérite de l’homme ne réside pas dans l’étalage de sa richesse mais dans le service et la vertu. Prenez soin de purger vos paroles des fantai- sies futiles et des désirs matériels et que vos actes soient exempts de toute ruse et de toute méfiance. Ne perdez pas la richesse de vos précieuses vies à poursuivre un penchant mauvais et corrompu ; que vos oeuvres ne servent pas à promouvoir vos intérêts personnels.
Soyez généreux dans vos jours d’abondance et patients aux heures de malheur. L’adversité est suivie du succès, les réjouissances sont suivies de lamentations. Protégez-vous de l’oisiveté et de la paresse et, jeunes ou vieux, humbles ou grands, intéressez-vous à ce qui est profitable à l’humanité. Ne semez pas les graines de la discorde parmi les hommes et ne plantez pas les épines du doute dans les coeurs purs et radieux.”
(Maison universelle de justice, Vers une humanite prospere)
–==========================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 28-07-2015

Ô toi, pérennité de Dieu !

Je me suis entièrement sacrifié pour toi ; par amour pour toi j’ai accepté les calamités et je n’ai rien désiré d’autre que le martyre dans le chemin de ton amour.

Dieu, le Glorifié, le Protecteur, l ’Ancien des jours, m’est un témoin suffisant.

Le Báb, sélections des écrits du Báb

-============================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 27-07-2015
Il a été ordonné à chaque croyant en Dieu, le Seigneur du jugement, que chaque jour, après s’être lavé les mains et puis le visage, il s’asseye et se tournant vers Dieu, répète “Alláh-u-Abhá” quatre-vingt-quinze fois. Tel fut le décret du Créateur des cieux lorsqu’Il s’installa, en majesté et puissance, sur les trônes de ses noms. Faites les mêmes ablutions pour la prière obligatoire; c’est le commandement de Dieu, l’Incomparable, Celui qui est sans limites.
 
(Baha’u’llah, Le Kitab-i-Aqdas)
-================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 26-07-2015
Cependant que nul ne se méprenne sur mes intentions, et que nul ne dénature cette vérité cardinale, essentielle dans la Foi de Bahá’u’lláh, à savoir : que l’origine divine de tous les prophètes de Dieu est soutenue fermement et sans réserve par tout adepte de la religion bahá’íe ; que l’unité fondamentale de ces Messagers de Dieu est clairement reconnue, et la continuité de leurs Révélations affirmée ; que l’origine divine et le caractère corrélatif de leurs Livres sont attestés, et l’unicité de leurs buts et desseins proclamée ; que le caractère unique de leur influence est mis en évidence, et que la réconciliation finale de leurs enseignements et de leurs adeptes est enseignée et anticipée.
“Tous les prophètes résident dans le même Tabernacle” atteste Bahá’u’lláh, “tous planent dans le même ciel, sont assis sur le même trône, prononcent les mêmes paroles et proclament la même Foi.” La Foi qui s’identifie au nom de Bahá’u’lláh se défend de vouloir déprécier aucun des Prophètes qui l’ont précédée, de rabaisser aucun de leurs enseignements, d’obscurcir si peu que ce soit la splendeur de leurs Révélations, de vouloir les déloger du coeur de leurs adeptes, d”abroger les articles fondamentaux de leurs doctrines, de rejeter leurs Livres révélés, ou de réprimer les aspirations légitimes de leurs adhérents. Réfutant la prétention d quelque religion que ce soit à la finalité de la Révélation de Dieu à l’homme, refusant cette prétention à la finalité pour sa propre Révélation, Bahá’u’lláh inculque le principe fondamental de la relativité de la vérité religieuse, de la continuité de la Révélation divine, et de l’évolution progressive de l’expérience religieuse.
Shoghi Effendi

-================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 25-07-2015
peuple de Bahá ! Vous êtes le berceau de l’amour de Dieu, l’aube de sa bonté aimante. Ne souillez pas vos langues en blasphémant et en couvrant une âme d’injures, et gardez vos yeux de ce qui est indécent.
Montrez ce que vous possédez. Si cela est reçu favorablement, vous avez atteint votre but; si ce n’est pas le cas, il serait vain de protester.
Laissez cette âme à elle-même et tournez-vous vers le Seigneur, le Protecteur, Celui qui subsiste par Lui-même. Ne soyez pas cause de griefs, encore moins de discordes et de conflits.
 
(Baha’u’llah, Tablettes de Baha’u’llah)
-=========================================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 24-07-2015
Pour tout coeur éclairé, il est évident que Dieu, l’Essence inconnaissable, L’Etre divin, est immensément exalté au-dessus de tout attribut humain, tel qu’existence corporelle et faculté de monter et de descendre, d’entrer et de sortir.
Il serait tout à fait incompatible avec sa gloire que le langage des hommes pût adéquatement célébrer sa louange, ou que le coeur humain fut capable de pénétrer son insondable mystère. Il est et a toujours été voilé dans l’éternité de son Essence, et il restera éternellement caché aux yeux des hommes. “Nul regard ne peut le saisir, mais Lui saisit tout; Il est le Subtil, Celui qui perçoit tout.
La porte de toute connaissance de l’Ancien des jours se trouvant ainsi fermée à la face de tous les êtres, fidèle à la promesse qu’Il a donnée par ces paroles: “Sa grâce a surpassé toutes choses, ma grâce les a toutes embrassées”.
 
(Baha’u’llah, Extraits des Ecrits de Baha’u’llah)
-==============================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 23-07-2015
Et il dit encore: Ô esclave du monde ! Que de fois, à l’aurore, la brise de mon affectueuse bonté est passée sur toi et t’a trouvé profondément endormi sur la couche de l’insouciance. Alors, pleurant sur ta condition, elle est repartie d’où elle était venue.
 
(Baha’u’llah, Epitre au fils du loup)
-=================================================-
Une tempête d’une violence sans précédent, imprévisible dans son développement, catastrophique dans ses effets immédiats, mais dont les conséquences ultimes dépasseront en magnificence ce que l’imagination peut concevoir, exerce à présent ses ravages sur toute la face du globe [Ecrit en mars 1941]. Sa puissance d’expansion s’accroît impitoyablement en étendue et en intensité. Sa force purificatrice, pour inaperçue qu’elle soit, augmente de jour en jour. L’humanité, sous l’étreinte de son pourvoir dévastateur, est frappée par les signes évidents de sa fureur irrésistible. Elle n’en peut percevoir l’origine, en donner l’explication, ni en discerner l’aboutissement. Hébétée, angoissée et impuissante, elle suit du regard l’action de ce violent et les plus belles et les plus lointaines de la terre, en secoue les fondations, trouble son équilibre, divise ses nations, démembre les foyers de ses populations, dévaste ses cités, exile ses rois, abat ses remparts, déracine ses institutions, assombrit sa lumière, et tourmente le coeur de ses habitants…
 
Les effets puissants de ce bouleversement titanesque ne peuvent être compris par personne, si ce n’est par ceux qui ont reconnu les titres de Bahá’u’lláh et du Báb ; leurs adeptes savent bien d’où vient ce grand désordre et où il doit finalement conduire. Bien qu’ignorants du point culminant qu’il doit atteindre, ils en connaissent clairement la genèse, et sont conscients de la direction qu’il a prise ; ils en voient la nécessité et observent avec confiance son mystérieux processus ; priant ardemment pour l’atténuation de sa rigueur, oeuvrant avec intelligence pour tempérer sa violence, ils entrevoient clairement l’aboutissement des craintes et des espérances que ce bouleversement doit nécessairement engendrer.
 
(Shoghi Effendi, Appel aux Nations)

-======================================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 21-07-2015

Il est évident que tout âge où s’est produite une manifestation de Dieu est un âge d’ordre divin et peut être, en ce sens, qualifié de jour fixé par Dieu. Le présent jour toutefois, est un jour unique et doit être distingué de ceux qui l’ont précédé. La désignation de”Sceau des Prophètes” révèle pleinement son haut caractère. En fait, le cycle prophétique est clos.
La Vérité éternelle est maintenant venue. Dieu a levé l’étendard de la puissance et Il répand maintenant sur le monde l’éclat sans nuage de sa révélation.
 
(Baha’u’llah, Extraits des Ecrits de Baha’u’llah)

=——————————————————————————-=

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 20-07-2015

Il n’est pas douteux que le déclin de la religion en tant que force sociale – déclin dont l’affaiblissement des institutions religieuses n’est qu’une manifestation tout externe – est le principal responsable d’un mal si grave et si évident.
 
“La religion” écrit Bahá’u’lláh “est l’agent le plus puissant pour l’établissement de l’ordre dans le monde et pour le paisible contentement de ceux qui l’habitent. L’ébranlement des piliers de la religion a enhardi la main des ignorants et les a rendus effrontés et remplis d’arrogance. En vérité je vous le dis, tout ce qui tend à affaiblir la religion renforce la perversité des méchants et le résultat n’en peut être que l’anarchie.” “La religion” dit-Il en une autre Tablette “est une radieuse lumière et une forteresse imprenable pour la protection et le bien-être des peuples du monde, car la crainte de Dieu incite l’homme au bien et l’éloigne du mal. Si la lampe de la religion faiblit, la confusion et le chaos s’en suivent et les lumières de l’équité, de la justice, de la tranquillité et de la paix cessent de briller….” Telle est, il faut bien l’admettre, la situation vers laquelle se rendent individus et institutions.
 
(Shoghi Effendi, Appel aux Nations)

 -===========================-===========================
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 19-07-2015
Au nom de celui qui est le maître suprême de tout ce qui a été et de tout ce qui sera. Le premier devoir que Dieu a prescrit à ses serviteurs est de reconnaître celui qui est l’Aurore de sa révélation, la Fontaine de ses lois, et qui représente la Divinité, à la fois dans le royaume de sa cause et dans le monde de la création. Quiconque accomplit ce devoir a atteint au bien souverain, et quiconque y manque s’est écarté du droit chemin, même s’il accomplit toutes les bonnes actions. A tous ceux qui atteignent ce rang le plus sublime, cette cime de gloire transcendante, il convient d’observer chaque ordonnance de celui qui est le Désir du monde. Ces devoirs jumeaux sont inséparables. L’un sans l’autre est inacceptable. Ainsi en a décrété celui qui est la Source de l’inspiration divine.
 
(Baha’u’llah, Le Kitab-i-Aqdas)Verset: 1.1

-==================================================-
 Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 18-07-2015
Ô Shaykh ! Ce jour n’est pas et n’a jamais été le jour où les arts et les sciences des hommes peuvent être considérés comme une juste norme pour eux, car il est démontré que celui qui en était totalement ignorant a gravi le trône d’or le plus pur et occupé le siège d’honneur au conseil du savoir, alors que leur interprète et dépositaire reconnu en demeurait entièrement privé.
Par ” arts et sciences “, nous entendons ici ceux qui commencent et se terminent par des mots. Toutefois, les arts et les sciences qui donnent de bons résultats, qui produisent des fruits et contribuent au bien-être et au confort des hommes, ont été et demeurent acceptables devant Dieu. Si tu prêtais l’oreille à ma voix, tu rejetterais toutes tes possessions et tournerais ton visage vers le point d’où surgit l’océan de sagesse et de parole et d’où soufflent les douces senteurs de la tendre bonté de ton Seigneur, le Compatissant.
 
(Baha’u’llah, Epitre au fils du loup)
-======================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 17-07-2015
Parmi les hommes, il y a celui qui s’assied près de la porte, au milieu des sandales, alors qu’en son coeur il convoite la place d’honneur. Dis : Quelle sorte d’homme es-tu, ô être vain et insouciant, qui veut paraître différent de ce que tu es ? Il y a parmi les hommes celui qui prétend à la connaissance intérieure, et même à une connaissance plus profonde cachée dans celle-ci. Dis : Tu mens, par Dieu ! Tu ne possèdes que les restes que Nous t’avons laissés, comme on abandonne des os aux chiens. Par la droiture du seul vrai Dieu ! S’il se trouvait quelqu’un pour laver les pieds de toute l’humanité, pour adorer Dieu dans les forêts et les vallées, sur les collines, les montagnes et les pics élevés, pour ne laisser aucun rocher, arbre, motte de terre qui ne puisse témoigner de son adoration – si, malgré cela, il n’exhalait point les parfums de mon bon plaisir, ses oeuvres ne seraient jamais acceptables pour Dieu. Ainsi en a décrété celui qui est le Seigneur de tous. Combien d’hommes se sont retirés dans les régions de l’Inde, se refusant les choses que Dieu a décrétées licites, s’imposant austérités et mortifications et dont Dieu, le Révélateur des versets, ne s’est point souvenu ? Ne faites pas de vos actes des nasses pour piéger l’objet de votre aspiration et ne vous privez pas de cet objectif ultime qui fut toujours le désir de tous ceux qui se sont approchés de Dieu. Dis : La réalité même de tous les actes est mon bon plaisir, et tout dépend de mon acceptation. Lisez les tablettes afin de découvrir quel est le but des Livres de Dieu, le Très-Glorieux, l’Eternel Bienfaisant. Celui qui a gagné mon amour a droit à un trône d’or et à s’y asseoir en tout honneur, au-dessus du monde entier; pour celui qui en est privé, même s’il s’assied sur de la poussière, ce sera cette poussière qui cherchera refuge en Dieu, le Seigneur de toutes les religions.
 
(Baha’u’llah, Le Kitab-i-Aqdas)
-=====================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 16-07-2015
Dis : Ne vous réjouissez pas de choses que vous possédez. Ce soir, elles sont à vous; demain, d’autres les posséderont. Ainsi vous en avertit l’Omniscient, Celui qui est informé de tout. Dis : Pouvez-vous affirmer que ce que vous possédez est durable ou en sécurité ? Non ! Par moi-même, le Très-Miséricordieux, vous ne le pouvez, si vous êtes de ceux qui jugent équitablement. Les jours de votre vie s’enfuient comme un souffle de vent, et toute votre pompe et votre gloire seront réduites à néant comme l’ont été la pompe et la gloire de ceux qui vous ont précédés. Réfléchissez, ô peuple ! Qu’est-il advenu de vos jours passés et de vos siècles perdus ? Heureux les jours consacrés au Souvenir de Dieu, et bénies les heures passées à louer celui qui est le Très-Sage. Par ma vie ! Ni la pompe du puissant ni la fortune du riche ni même l’ascendant pris par l’impie ne dureront. Sur un mot de Lui, tous périront. Il est, en vérité, l’Omnipotent, l’Irrésistible, le Tout-Puissant. Quel avantage retirent les hommes des choses terrestres qu’ils possèdent ? Ce qui leur profitera, ils l’ont complètement négligé. D’ici peu, ils sortiront de leur sommeil et se découvriront incapables d’obtenir ce qui leur a échappé aux jours de leur Seigneur, l’Omnipotent, le Magnifié. Si seulement ils le savaient, ils renonceraient à tout leur avoir pour que leurs noms soient mentionnés devant son trône. En vérité, ils sont comptés parmi les morts.
(Baha’u’llah, Le Kitab-i-Aqdas)
-=================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 15-07-2015
Ne vous lamentez pas dans vos heures d’épreuves. Ne vous en réjouissez pas non plus; cherchez le juste-milieu, qui est de se souvenir de moi en période d’afflictions et de réflexion, sur ce qui peut vous arriver dans l’avenir. Ainsi vous en avertit celui qui est l’Omniscient, Celui qui sait.
 
(Baha’u’llah, Le Kitab-i-Aqdas)
-=====================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 13-07-2015
Veillez à ce que les voiles de gloire ne vous empêchent pas de prendre votre part des eaux cristallines de cette Fontaine vivante. Au nom de celui qui fait se lever le jour, saisissez le calice du salut en cet instant de l’aube, et buvez votre content en louange à celui qui est le Très-Glorieux, l’Incomparable.
 
(Baha’u’llah, Le Kitab-i-Aqdas)
-=================================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 12-07-2015
ô peuples de la terre ! Dieu, l’Eternelle Vérité, m’est témoin que des flots d’eaux fraîches et ruisselantes ont jailli des rochers par la douceur des paroles prononcées par votre Seigneur, l’Indépendant; et vous dormez encore. Rejetez ce que vous possédez et, sur les ailes du détachement, élevez-vous au-delà de toutes choses créées. Ainsi vous l’ordonne le Seigneur de la création dont la Plume, par son mouvement, a révolutionné l’âme de l’humanité.
Baha’u’llah, Le Kitab-i-Aqdas
-=========================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 11-07-2015
ô empereur d’Autriche ! Celui qui est l’Aurore de la lumière de Dieu se trouvait dans la prison d’Akká lorsque tu te mis en route pour visiter la mosquée El-Aqsá. Tu passas près de lui sans t’informer de celui par qui toute demeure est exaltée et toute porte grandiose est ouverte. En vérité, nous avons fait d’elle un lieu vers lequel le monde devrait se tourner afin de pouvoir se souvenir de moi. Et, pourtant, tu repoussas celui qui est l’objet de ce souvenir quand il parut, avec le royaume de Dieu, ton Seigneur, et le Seigneur des mondes. Nous avons été avec toi à tout instant et Nous t’avons vu accroché à la Branche mais peu soucieux de la Racine. Ton Seigneur est vraiment témoin de ce que je dis. Nous avons été peiné de te voir tourner autour de Notre nom tout en ignorant Notre présence, bien que Nous fussions devant toi. Ouvre les yeux afin de contempler cette glorieuse vision, de reconnaître celui que tu invoques jour et nuit, et de fixer ton regard sur la lumière qui brille au-dessus de cet horizon resplendissant.
 
(Baha’u’llah, Le Kitab-i-Aqdas)
-====================================================-
ô empereur d’Autriche ! Celui qui est l’Aurore de la lumière de Dieu se trouvait dans la prison d’Akká lorsque tu te mis en route pour visiter la mosquée El-Aqsá. Tu passas près de lui sans t’informer de celui par qui toute demeure est exaltée et toute porte grandiose est ouverte. En vérité, nous avons fait d’elle un lieu vers lequel le monde devrait se tourner afin de pouvoir se souvenir de moi. Et, pourtant, tu repoussas celui qui est l’objet de ce souvenir quand il parut, avec le royaume de Dieu, ton Seigneur, et le Seigneur des mondes. Nous avons été avec toi à tout instant et Nous t’avons vu accroché à la Branche mais peu soucieux de la Racine. Ton Seigneur est vraiment témoin de ce que je dis. Nous avons été peiné de te voir tourner autour de Notre nom tout en ignorant Notre présence, bien que Nous fussions devant toi. Ouvre les yeux afin de contempler cette glorieuse vision, de reconnaître celui que tu invoques jour et nuit, et de fixer ton regard sur la lumière qui brille au-dessus de cet horizon resplendissant.
 
(Baha’u’llah, Le Kitab-i-Aqdas)
 

-=============================-
 Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 10-07-2015
ô vous dirigeants et présidents des républiques d’Amérique ! Ecoutez ce que chante la colombe sur la branche d’éternité : “Il n’y a pas d’autre Dieu que moi, l’Immuable, le Clément, le Très-Généreux.” Ornez le temple de l’autorité de la parure de la justice et de la crainte de Dieu, et le chevet de ce temple de la couronne du souvenir de votre Seigneur, le Créateur des cieux. C’est ce que vous conseille celui qui est l’Aurore des noms, selon l’ordre donné par l’Omniscient, le Très-Sage. Le Promis est apparu dans ce rang glorieux, ce dont toutes les créatures visibles et invisibles se sont réjouies. Saisissez l’occasion de ce jour de Dieu. En vérité, rencontrer votre Seigneur vaut mieux pour vous que tout ce qu’éclaire le soleil, si seulement vous pouviez le savoir. ô assemblée de dirigeants ! Prêtez l’oreille à ce qu’a fait entendre la Source de grandeur : “En vérité, il n’y a pas d’autre Dieu que moi, le Seigneur de la parole, l’Omniscient.” Des mains de la justice pansez les êtres brisés, et du sceptre des commandements de votre Seigneur, l’Ordonnateur, le Très-Sage, écrasez l’oppresseur qui prospère.
 
(Baha’u’llah, Le Kitab-i-Aqdas)

-=========================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 09-07-2015

Que rien ne t’attriste, ô terre de Tá, car Dieu t’a choisie pour être la source de joie de toute l’humanité. Si telle est sa volonté, Il bénira ton trône en la personne de celui qui gouvernera avec justice et rassemblera le troupeau de Dieu dispersé par les loups. Un tel souverain se tournera dans la joie et l’allégresse vers le peuple de Bahá, et il étendra sur lui ses faveurs. En vérité, il est, aux yeux de Dieu, comme un joyau parmi les hommes. Sur lui reposent pour toujours la gloire de Dieu et la gloire de tous ceux qui demeurent dans le royaume de sa révélation.
(Baha’u’llah, Le Kitab-i-Aqdas)
 -==========================================-
Que la joie t’inonde car Dieu, en faisant naître en tes murs la manifestation de sa gloire, a fait de toi “l’aube de sa lumière”. Sois heureuse de ce nom qui t’a été conféré, un nom, par lequel le soleil de grâce a répandu sa splendeur, par lequel la terre et le ciel furent illuminés.
 
Verset: 1.93
Avant longtemps, l’état de tes affaires changera et les rênes du pouvoir passeront aux mains du peuple. En vérité, ton Seigneur est l’Omniscient. Son autorité embrasse toutes choses. Sois assurée de la bienveillante faveur de ton Seigneur. L’oeil de sa tendre bonté sera, pour l’éternité, fixé sur toi. Le jour approche où ton agitation se transformera en paix et en tranquillité. Ainsi en a-t-il été décrété dans le Livre merveilleux.
 
(Baha’u’llah, Le Kitab-i-Aqdas)

-======================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 07-07-2015

Voyez, le “mystère du grand renversement dans le signe du Souverain” a maintenant été rendu manifeste. Heureux celui que Dieu a aidé à reconnaître le “Six” suscité du fait de cet “Alif droit”. Il est, en vérité, de ceux dont la foi est réelle. Combien de gens apparemment pieux se sont détournés, et combien d’égarés se sont rapprochés en s’exclamant : “Toute louange soit à toi, ô toi Désir des mondes !” En vérité, c’est à Dieu de donner ce qu’Il veut à qui Il veut, et de retirer ce qui Lui plaît à qui Il le désire. Il connaît les secrets intimes des coeurs et le sens caché dans le clin d’oeil d’un moqueur. Combien d’incarnations de l’insouciance qui vinrent à Nous le coeur pur avons-Nous établi sur le siège de notre acceptation, et combien de représentants de la sagesse avons-Nous, en toute justice, livrés au feu ? Nous sommes, véritablement, Celui qui juge. C’est lui qui est la manifestation de “Dieu fait ce qui Lui plaît” et qui réside sur le trône de “Il ordonne ce qu’Il choisit”.
Verset: 1.158
Béni est celui qui découvre le parfum des sens cachés dans les traces de cette Plume par le mouvement de laquelle les brises de Dieu se répandent sur toute la création, et par l’immobilité de laquelle l’essence même de la tranquillité apparaît dans le monde de l’être. Glorifié soit le Très-Miséricordieux, le Révélateur d’un bienfait si inestimable. Dis : Parce qu’il a supporté l’injustice, la justice est apparue sur terre et parce qu’il a accepté d’être abaissé, la majesté de Dieu a brillé parmi les hommes.
 
(Baha’u’llah, Le Kitab-i-Aqdas)

-=============================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 06-07-2015

Nous vous voyons vous réjouir de ce que vous avez amassé pour d’autres et vous exclure vous-mêmes des mondes que rien, sauf ma Tablette préservée, ne peut dénombrer. Les trésors que vous avez entassés vous ont entraînés fort loin de votre objectif final. Cela ne vous convient pas, puissiez-vous le comprendre. Purifiez vos coeurs de toute souillure terrestre et hâtez-vous d’entrer dans le royaume de votre Seigneur, le créateur de la terre et du ciel, qui a fait trembler le monde et gémir tous les hommes et tous ses peuples, à l’exception de ceux qui ont renoncé à toutes choses et se sont attachés à ce qu’a ordonné la Tablette cachée.
 
(Baha’u’llah, Le Kitab-i-Aqdas)
 -=================================-
============================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 05-07-2015
Il fut ordonné dans le Bayán que le mariage dépende du consentement des deux parties. Désirant établir l’amour, l’unité et l’harmonie parmi nos serviteurs, Nous l’avons conditionné, une fois connu le souhait du couple, à la permission de leurs parents, de peur que ne s’élèvent entre eux l’inimitié et la rancoeur. Et, dans ceci, Nous avons encore d’autres desseins. Ainsi a été ordonné Notre commandement.
 
(Baha’u’llah, Le Kitab-i-Aqdas)
-=========================================-
 Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 08-07-2015
….C’est en effet ce que vous a ordonné, dans la plupart de ses tablettes, celui qui est le Très-Miséricordieux. Il a vraiment connaissance de ce que je dis. Que nul ne se dispute avec un autre et qu’aucune âme n’en mette une autre à mort; voilà en vérité ce qui vous fut interdit dans un Livre caché dans le tabernacle de gloire. Quoi ! Tueriez-vous celui que Dieu anima et que, d’un souffle, il dota de l’esprit ? Grave serait alors votre offense devant son trône ! Craignez Dieu et ne levez pas la main de l’injustice et de l’oppression pour détruire ce qu’Il a Lui-même créé; non, marchez dans les voies de Dieu, le Vrai. Les armées du vrai savoir étaient à peine apparues, levant haut les étendards de la parole divine, que les tribus des religions furent mises en déroute, à l’exception de celles qui voulurent boire à la source de la vie éternelle dans un paradis créé par le souffle du Très-Glorieux.
 
(Baha’u’llah, Le Kitab-i-Aqdas)
 -=============================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 04-07-2015
ô peuple de Constantinople ! Nous entendons parmi vous le funeste hululement du hibou. L’ivresse de la passion vous aurait-elle saisis ou êtes-vous plongés dans l’insouciance ? ô lieu situé sur les rives des deux mers ! Sur toi, en vérité, fut établi le trône de la tyrannie et allumée en ton sein la flamme de la haine, à tel point que l’assemblée céleste et ceux qui gravitent autour du trône suprême ont gémi et se sont lamentés. Nous voyons en toi l’insensé régner sur le sage et l’obscurité se glorifier devant la lumière. Tu es vraiment rempli d’un évident orgueil. Ton apparente splendeur t’aurait-elle rendu vain ? Par celui qui est le Seigneur de l’humanité ! Elle périra bientôt et tes filles, tes veuves, et toutes les familles qui habitent en tes murs se lamenteront. Ainsi t’en informe l’Omniscient, le Très-Sage.
 
(Baha’u’llah, Le Kitab-i-Aqdas)
-============================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 03-07-2015
Voici le jour où Celui qui conversait avec Dieu est parvenu à la lumière de l’Ancien des jours, et a bu à longs traits les eaux pures de la réunion dans cette Coupe qui fit se gonfler les mers. Dis : Par le seul vrai Dieu ! Le Sinaï gravite autour de l’Aurore de la révélation, cependant que des hauteurs du royaume se fait entendre la voix de l’Esprit de Dieu qui proclame : “Empressez-vous, ô superbes de la terre, et hâtez-vous vers lui !” En ce jour, le Carmel dans son adoration languissante se hâte de rejoindre sa cour, tandis que du coeur de Sion retentit ce cri : “La promesse est accomplie ! Ce qui avait été annoncé dans les saintes Ecritures de Dieu, le Suprême, le Tout-Puissant, le Bien-Aimé, est rendu manifeste.”
 
(Baha’u’llah, Le Kitab-i-Aqdas)
-==============================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 02-07-2015
Dieu vous a enjoint d’observer la plus grande propreté, jusqu’à laver ce que la poussière a sali, sans parler de boue durcie et autres saletés. Craignez-le et soyez de ceux qui sont purs. Que le vêtement de quelqu’un soit visiblement souillé, ses prières ne monteront point vers Dieu, et l’assemblée céleste se détournera de lui. Utilisez eau de rose et purs parfums; en vérité, voici ce que Dieu a aimé, depuis le commencement qui n’a pas de commencement, afin que de vous s’exhale ce que désire votre Seigneur, l’Incomparable, le Très-Sage.
 
(Baha’u’llah, Le Kitab-i-Aqdas)
-===============================-

-===============================-

Dieu vous a enjoint d’observer la plus grande propreté, jusqu’à laver ce que la poussière a sali, sans parler de boue durcie et autres saletés. Craignez-le et soyez de ceux qui sont purs. Que le vêtement de quelqu’un soit visiblement souillé, ses prières ne monteront point vers Dieu, et l’assemblée céleste se détournera de lui. Utilisez eau de rose et purs parfums; en vérité, voici ce que Dieu a aimé, depuis le commencement qui n’a pas de commencement, afin que de vous s’exhale ce que désire votre Seigneur, l’Incomparable, le Très-Sage.
 
(Baha’u’llah, Le Kitab-i-Aqdas)
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 01-07-2015
Il a été enjoint à chacun de rédiger un testament. Le testateur devrait orner du Plus Grand Nom, l’en-tête de ce document, y témoigner de l’unicité de Dieu dans l’Aurore de sa révélation et mentionner, suivant ses souhaits, ce qui est louable, afin que le texte témoigne pour lui dans les royaumes de la révélation et de la création, et soit un trésor auprès de son Seigneur, le Protecteur suprême, le Fidèle.
 
(Baha’u’llah, Le Kitab-i-Aqdas)
-================================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 30-06-2015
ô rives du Rhin ! Nous vous avons vues couvertes de sang, car les épées du châtiment furent tirées contre vous. Et cela se produira encore. Et nous entendons les lamentations de Berlin, bien qu’en ce jour sa gloire soit évidente.
 
(Baha’u’llah, Le Kitab-i-Aqdas)
 -========================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 29-06-2015
Dis : Si peu que vous le sachiez, la vraie liberté pour l’homme consiste à se soumettre à mes commandements. Si les hommes observaient ce que Nous leur avons envoyé du ciel de la révélation, ils atteindraient certainement à la liberté parfaite. Heureux est l’homme qui a compris le dessein de Dieu dans tout ce qu’il a révélé du ciel de sa volonté qui pénètre toutes choses créées. Dis : La liberté qui vous est profitable ne se trouve nulle part, si ce n’est dans la servitude complète envers Dieu, l’Eternelle Vérité. Quiconque a goûté à sa douceur refusera de l’échanger pour tout l’empire de la terre et du ciel.
 
(Baha’u’llah, Le Kitab-i-Aqdas)
-=====================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 28-06-2015
Il n’est permis à personne de marmotter des versets sacrés en public en marchant dans la rue ou sur la place du marché. Non, s’il désire louer le Seigneur, il doit le faire dans les lieux édifiés à cet effet, ou chez lui. Cela convient mieux à la sincérité et à la piété. Ainsi a brillé le soleil de notre commandement à l’horizon de notre parole. Bénis soient donc ceux qui obéissent.
 
(Baha’u’llah, Le Kitab-i-Aqdas)
-========================================-

-=====================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 27-06-2015
Dis : ô roi de Berlin ! Prête l’oreille à la voix qui, de ce temple évident, proclame : “En vérité, il n’y a pas d’autre Dieu que moi, l’Eternel, l’Incomparable, l’Ancien des jours.” Prends garde que l’orgueil te prive de reconnaître l’Aube de la divine révélation et que les désirs terrestres te séparent, comme par un voile, du Seigneur du trône du ciel et de la terre. Ainsi te conseille la Plume du Très-Haut. Il est, en vérité, le Très-Indulgent, le Très-Généreux. Te souviens-tu de celui dont la puissance dépassait ta puissance et dont le rang surpassait ton rang ? Où est-il ? Que sont devenus ses biens ? Tiens compte de cet avertissement et ne sois pas de ceux qui sont profondément endormis. C’est lui qui rejeta la Tablette de Dieu lorsque Nous lui fîmes savoir ce que les armées de la tyrannie Nous avaient fait subir. Alors la disgrâce le frappa de toutes parts et il s’écroula dans la poussière, ayant tout perdu. ô roi, songe à lui et à ceux qui, comme toi, ont conquis des villes et régné sur les hommes. De leurs palais, le Très-Miséricordieux les fit descendre dans leur tombe. Sois averti, sois de ceux qui réfléchissent.
 
(Baha’u’llah, Le Kitab-i-Aqdas)
-====================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 26-06-2015
 Si quelqu’un acquiert cent mithqáls d’or, dix-neuf d’entre eux appartiennent à Dieu et doivent Lui être remis, Lui qui façonna la terre et le ciel. ô peuple ! Veillez à ne pas vous priver d’une si grande bonté. Nous vous avons commandé cela, bien que Nous soyons tout à fait capable de Nous passer de vous et de tous ceux qui sont dans les cieux et sur la terre; en cela il y a des bienfaits et une sagesse qui dépassent l’intelligence de tous sauf de Dieu, le Très-Informé, l’Omniscient. Dites : Par ce moyen, Il a désiré purifier ce que vous possédez et vous rendre capables de vous approcher de ces rangs que nul ne peut comprendre sauf ceux pour lesquels Dieu l’a voulu. Il est, en vérité, le Bienfaisant, le Clément, le Généreux. ô peuple ! Ne traitez pas le droit de Dieu déloyalement, et n’en disposez pas sans sa permission. Ainsi fut établi son commandement dans les Saintes Tablettes et dans ce Livre exalté. Celui qui agit déloyalement envers Dieu connaîtra lui aussi la déloyauté, et ce sera justice; mais celui qui agit en accord avec les ordres de Dieu recevra une bénédiction du ciel de la générosité de son Seigneur, le Clément, Celui qui donne, le Généreux, l’Ancien des jours. En vérité, Il a voulu pour vous ce qui est encore au-delà de votre entendement, mais que vous connaîtrez lorsque, après cette vie fugitive, vos âmes prendront leur essor vers le ciel et que les atours de vos joies terrestres seront repliés. Ainsi vous avertit celui qui possède la Tablette préservée.
 
(Baha’u’llah, Le Kitab-i-Aqdas)

—==========================-

-===================================
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 25-06-2015
Il est inadmissible que l’homme, qui fut doté de raison, consomme ce qui la lui dérobe. Non, il lui convient plutôt de se comporter d’une manière digne de sa condition et de ne pas imiter les méfaits de l’âme irrésolue et négligente.
 
(Baha’u’llah, Le Kitab-i-Aqdas)
-=======================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 24-06-2015
Ornez vos têtes des couronnes de l’honnêteté et de la fidélité, vos coeurs de la parure de la crainte de Dieu, vos langues de la sincérité absolue et vos corps du vêtement de la courtoisie. En vérité, ce sont les ornements qui conviennent au temple de l’homme, si vous êtes de ceux qui réfléchissent. ô peuple de Bahá, tenez ferme la corde de la servitude envers Dieu, le Vrai, car, de ce fait, votre condition sera évidente, vos noms inscrits et conservés, votre rang grandi et votre mémoire exaltée dans la Tablette préservée. Prenez garde que les habitants de la terre vous empêchent d’atteindre ce rang glorieux et exalté. Nous vous avons ainsi exhorté dans la plupart de nos épîtres, comme nous le faisons dans celle-ci, notre Sainte Tablette sur laquelle a rayonné le soleil des lois du Seigneur votre Dieu, le Puissant, le Très-Sage.
 
(Baha’u’llah, Le Kitab-i-Aqdas)
-===================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 23-06-2015
Chaque fois que vous êtes invités à un banquet ou à une fête, répondez-y avec joie et plaisir et à quiconque tient sa promesse, il ne lui sera rien reproché. C’est un jour où chacun des sages décrets de Dieu a été expliqué.
 
(Baha’u’llah, Le Kitab-i-Aqdas)
-===============
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 22-06-2015
Dis: Voici ! Le Père est venu, et ce qui vous avait été promis dans le royaume s’est réalisé ! Ceci est la parole que le Fils taisait lorsqu’à ceux qui l’entouraient il dit: Vous ne pouvez la supporter maintenant.
Et lorsque le temps convenu se fut écoulé et que l’heure sonna, la parole resplendit à l’horizon de la volonté de Dieu. Prenez garde de l’ignorer, ô disciples du Fils. Tenez-vous y fermement. Elle est meilleure pour vous que tout ce que vous possédez. En vérité, il est proche de ceux qui font le bien. L’heure que Nous avions cachée aux peuples de la terre et aux anges élus est arrivée.
Dis: En vérité, il a témoigné pour moi et je témoigne pour lui. De fait, il n’avait en vue aucun autre que moi. De cela, chaque esprit juste et compréhensif rend témoignage.
 
(Baha’u’llah, Tablettes de Baha’u’llah)
-=======================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 21-06-2015
Béni est celui qui, à l’aube, dirigeant ses pensées vers Dieu, occupé par son souvenir, suppliant son indulgence, tourne ses pas vers le Mashriqu’l-Adhkár, et y entrant, s’assied en silence pour écouter les versets de Dieu, le Souverain, le Puissant, le Très-Loué. Dis : le Mashriqu’l-Adhkár est tout bâtiment érigé dans une ville ou un village pour célébrer ma louange. Tel est le nom par lequel il a été désigné devant le trône de gloire, si vous êtes de ceux qui comprennent.
 
(Baha’u’llah, Le Kitab-i-Aqdas)
-=========================================-
 Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 20-06-2015
“Ô mes amis !
Avez-vous oublié ce matin vrai et resplendissant où vous étiez réunis en ma présence, dans ces lieux sanctifiés et bénis, à l’ombre de l’arbre de vie planté dans le très-glorieux paradis. Vous écoutiez, subjugués, pendant que je prononçais ces trois paroles des plus sacrées: Ô amis, ne préférez pas votre volonté à la mienne, ne désirez pas ce que je ne désire pas pour vous et ne m’approchez pas d’un coeur sans vie, souillé d’appétits et de désirs terrestres. Si vous sanctifiez vos âmes, vous reverrez alors ce lieu et ses alentours, et la vérité de mes paroles deviendra évidente à chacun de vous. 

 

Bahaú’llah  paroles cachees 

Ce “vrai matin resplendissant” déclare ‘Abdu’l-Baha, se réfère à la révélation du Bab, “l’arbre de vie” à Baha’u’llah, et “ces lieux sanctifiés et bénis” au coeur de l’homme. Il explique de plus que la réunion à laquelle il est fait référence dans ce verset n’est pas une réunion physique mais spirituelle. L’appel de Dieu fut élevé dans le sanctuaire de leur coeur, mais ils ne répondirent pas et furent déconcertés et troublés.

Dans d’autres épîtres, ‘Abdu’l-Baha interprète la signification de la réunion à l’ombre de “l’arbre de vie” comme l’établissement de l’alliance de Baha’u’llah. “Le Seigneur, le Très-Glorifié” d’après les mots de ‘Abdu’l-Baha, “a fait, à l’ombre de l’Arbre d’Anissa (l’arbre de vie), une nouvelle alliance et établi un grand Testament…” (9) Que cette Alliance ait été établie au début du ministère de Baha’u’llah est l’un des mystères de la révélation divine. En fait, dans une épître ‘Abdu’l-Baha déclare que lorsque l’étoile du matin de la révélation de Baha’u’llah se leva sur l’humanité, le premier rayon qui répandit sa lumière sur ceux qui étaient sous “l’arbre de vie” était celui de l’alliance de Baha’u’llah.

Un autre passage dans les Paroles cachées qui se réfère à l’alliance est le suivant:

“Ô mes amis !
Souvenez-vous du pacte que vous avez conclu avec moi sur le mont Paran, dans le sanctuaire sacré de Zaman. J’ai pris pour témoins l’assemblée céleste (*) et les habitants de la cité éternelle. Pourtant je ne trouve personne aujourd’hui qui soit fidèle à ce pacte. Nul doute que l’orgueil et la révolte ne l’aient effacé des coeurs sans laisser aucune trace. Malgré cette certitude, j’ai pris patience et me suis tu. (10)”

(*) Nota: La réunion des âmes saintes dans l’autre monde.

‘Abdu’l-Baha a déclaré que l’alliance sur le mont Paran se réfère à l’alliance de Baha’u’llah qui a été écrite par la Plume exaltée en Terre sainte et qui fut annoncée là-bas après son ascension.

Finalement, les “ailes” et le “peigne” mentionnés dans le verset suivant sont tous deux interprétés par ‘Abdu’l-Baha comme étant l’alliance de Baha’u’llah.

 
————————————————————————–
-=============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 19-06-2015

Baha’u’llah fait aussi allusion à la grandeur de sa Cause en déclarant que le Sinaï, la scène de la gloire transcendante révélée à Moïse, gravitait maintenant autour de sa révélation et que l’Esprit du Christ aspirait à le rencontrer. Dans beaucoup de ses épîtres nous trouvons des déclarations semblables indiquant que c’est bien le Jour de Dieu lui-même, un Jour que toutes les Manifestations du passé étaient impatientes d’atteindre:

“Le dessein sous-jacent de toute la création est la révélation de ce jour le plus sublime, le plus saint, le jour connu comme le Jour de Dieu sans ses Livres et Écrits – le Jour dont tous les prophètes et les élus et les saints ont désiré être les témoins. (9)”

Et dans un autre passage, il proclame:

Je vous le dis en vérité ! Nul n’a saisi la racine de cette cause. Il incombe à chacun, en ce jour, de percevoir avec l’oeil de Dieu et d’écouter avec son oreille. Quiconque me perçoit d’un oeil qui soit autre que proprement le mien ne sera jamais capable de me connaître. Nulle parmi les Manifestations de jadis, excepté à un degré prescrit, n’a jamais complètement saisi la nature de cette révélation. (10)”

-====================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 18-06-2015
“Ô fils de justice !
À la nuit, la beauté de l’être immortel se rendit des hauteurs émeraude de la fidélité au Sadratu’l-Muntaha et versa tant de larmes que l’assemblée suprême et les habitants des royaumes célestes gémirent de ses lamentations. Et comme on lui demandait: pourquoi ces pleurs et ces lamentations ? Il répondit: selon l’ordre reçu, j’attendais sur la colline de la loyauté, mais je n’ai pas senti le parfum de la fidélité chez les habitants de la terre. Alors, invité à repartir je regardais, et voilà que des colombes de sainteté étaient meurtries entre les griffes des chiens de la terre. Sur ce, la Vierge céleste, sans voile et resplendissante, se précipita hors de son palais mystique, demanda leurs noms et tous furent donnés sauf un. Sur son insistance, la première lettre en fut prononcée. Aussitôt, les habitants des retraites célestes s’élancèrent hors de leurs demeures de gloire. Et tandis que la seconde lettre était énoncée, tous, sans exception, se prosternèrent dans la poussière. Alors, sortant du saint des saints, une voix se fit entendre: “jusque-là et pas plus loin !” En vérité, nous sommes témoins de ce qu’ils ont fait et de ce qu’ils font encore. (13)”
 
Bahaú’llah Les Paroles Cachhes 
—-
Dans ce passage, le Sadratu’l-Muntaha signifie littéralement l’arbre au-delà duquel il n’y a as de passage. Les Arabes avaient l’habitude de planter des arbres le long de certaines routes et le dernier arbre indiquant la fin de route était appelé Sadratu’l-Muntaha. Ce terme dont Baha’u’llah se sert dans nombre de ses Écrits est, en un sens, le symbole du rang de la Manifestation de Dieu, un rang qui est au-delà de l’atteinte et de la compréhension des hommes. La “Vierge céleste”, dans les Écrits de Baha’u’llah est un terme symbolique et assume différentes significations.Les deux lettres mentionnées dans le passage ci-dessus, d’après l’interprétation que ‘Abdu’l-Baha en donne, sont B et H du mot “Baha” (14). Cela signifie que seulement deux lettres sur trois (B, H et A) ont été révélées dans cette révélation, et que la pleine signification et la puissance de la révélation de Baha’u’llah qui symboliquement sont contenues dans ces trois lettres de son nom, n’ont pas été révélées à l’humanité et que seule une mesure limitée de sa lumière et de sa gloire a été en cet âge déversée sur l’humanité [nota: Le terme “Baha” en arabe se compose de trois lettres. Cette explication ne doit pas être confondue avec une tradition de l’islam qui dit que la connaissance consiste en vingt-sept lettres, dont seules deux ont été révélées par les Prophètes précédant le Bab]. Baha’u’llah témoigne de ceci dans une de ses Épîtres:”Sachez, en vérité, que le voile qui cache notre face n’a pas été complètement levé. Nous nous sommes révélé dans une mesure correspondant à la capacité des peuples de notre époque. Si l’ancienne Beauté était dévoilée dans la plénitude de sa gloire, les yeux des mortels seraient aveuglés par l’intensité éblouissante de sa révélation. (15)”

“Ô fils de justice !
À la nuit, la beauté de l’être immortel se rendit des hauteurs émeraude de la fidélité au Sadratu’l-Muntaha et versa tant de larmes que l’assemblée suprême et les habitants des royaumes célestes gémirent de ses lamentations. Et comme on lui demandait: pourquoi ces pleurs et ces lamentations ? Il répondit: selon l’ordre reçu, j’attendais sur la colline de la loyauté, mais je n’ai pas senti le parfum de la fidélité chez les habitants de la terre. Alors, invité à repartir je regardais, et voilà que des colombes de sainteté étaient meurtries entre les griffes des chiens de la terre. Sur ce, la Vierge céleste, sans voile et resplendissante, se précipita hors de son palais mystique, demanda leurs noms et tous furent donnés sauf un. Sur son insistance, la première lettre en fut prononcée. Aussitôt, les habitants des retraites célestes s’élancèrent hors de leurs demeures de gloire. Et tandis que la seconde lettre était énoncée, tous, sans exception, se prosternèrent dans la poussière. Alors, sortant du saint des saints, une voix se fit entendre: “jusque-là et pas plus loin !” En vérité, nous sommes témoins de ce qu’ils ont fait et de ce qu’ils font encore. (13)”
 
Bahaú’llah Les Paroles Cachhes 
—-
Dans ce passage, le Sadratu’l-Muntaha signifie littéralement l’arbre au-delà duquel il n’y a as de passage. Les Arabes avaient l’habitude de planter des arbres le long de certaines routes et le dernier arbre indiquant la fin de route était appelé Sadratu’l-Muntaha. Ce terme dont Baha’u’llah se sert dans nombre de ses Écrits est, en un sens, le symbole du rang de la Manifestation de Dieu, un rang qui est au-delà de l’atteinte et de la compréhension des hommes. La “Vierge céleste”, dans les Écrits de Baha’u’llah est un terme symbolique et assume différentes significations.Les deux lettres mentionnées dans le passage ci-dessus, d’après l’interprétation que ‘Abdu’l-Baha en donne, sont B et H du mot “Baha” (14). Cela signifie que seulement deux lettres sur trois (B, H et A) ont été révélées dans cette révélation, et que la pleine signification et la puissance de la révélation de Baha’u’llah qui symboliquement sont contenues dans ces trois lettres de son nom, n’ont pas été révélées à l’humanité et que seule une mesure limitée de sa lumière et de sa gloire a été en cet âge déversée sur l’humanité [nota: Le terme “Baha” en arabe se compose de trois lettres. Cette explication ne doit pas être confondue avec une tradition de l’islam qui dit que la connaissance consiste en vingt-sept lettres, dont seules deux ont été révélées par les Prophètes précédant le Bab]. Baha’u’llah témoigne de ceci dans une de ses Épîtres:”Sachez, en vérité, que le voile qui cache notre face n’a pas été complètement levé. Nous nous sommes révélé dans une mesure correspondant à la capacité des peuples de notre époque. Si l’ancienne Beauté était dévoilée dans la plénitude de sa gloire, les yeux des mortels seraient aveuglés par l’intensité éblouissante de sa révélation. (15)”

-===============================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 17-06-2015
«Les hommes s’imaginent-ils qu’il suffit de dire “nous croyons” et qu’ils ne seront pas mis à l’épreuve ?»
 

Le Maître écrivait à une croyante que ces épreuves et tribulations sont générales pour détacher les coeurs du monde, s’attacher au monde divin et solliciter les dons du Royaume. Les épreuves, dit-Il, sont une loi de la vie et celui qui n’a pas souffert n’atteint pas la perfection.

 

A moins d’accepter la souffrance, les épreuves et vicissitudes subies, on ne récoltera pas de récompense pas plus qu’on atteindra le succès et la prospérité. Aussi dois-tu endurer de grandes épreuves pour que les bénédictions divines infinies puissent t’entourer…»

 (Abdu’l-Baha)



Après avoir reconnu la Manifestation, le croyant sera testé par Dieu de nombreuses façons. Chaque fois qu’il réussit à passer une épreuve il acquérra une plus grande vision spirituelle et deviendra plus fort dans la foi. Plus il s’approchera de la personne de la Manifestation, plus difficiles seront les tests. C’est alors que toutes traces d’ambition ou d’ego pourraient compromettre sa vie spirituelle.
Il y a une tradition dans l’islam qui expose les difficultés et les périls rencontrés par l’homme dans son voyage vers Dieu. Elle décrit comment tous les hommes périront et mourront excepté les croyants ; tous les croyants périront et mourront excepté ceux qui sont testés ; tous ceux qui seront testés périront et mourront sauf ceux qui sont sincères et ceux qui sont sincères seront en grand danger.
-================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 16-06-2015
Voici le jour où l’océan de la miséricorde de Dieu a été manifesté

Oubliez-vous et tournez vos regards vers vos semblables. Tendez vos énergies vers ce qui peut servir à l’éducation des hommes.

Rien n’est et ne peut être caché à Dieu. Si vous suivez sa voie, d’incalculables et impérissables bénédictions pleuvront sur vous en récompense. Telle est la lumineuse tablette dont les versets ont coulé de la plume de Celui qui est le Seigneur de tous les mondes. Méditez-la en vous-mêmes et soyez de ceux qui en observent les préceptes.

All Excerpts From

Bahá’u’lláh. “Extraits des Ecrits de Bahá’u’lláh.”

-====================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 15-06-2015
Je chéris l’espoir que vous puissiez obtenir une vraie éducation à l’ombre de l’arbre de sa tendre miséricorde et que vous agissiez conformément à ce que Dieu désire. Vous êtes tous les feuilles d’un seul arbre, les gouttelettes d’un seul océan.
 
La quatorzième bonne nouvelle: Il n’est pas nécessaire d’entreprendre des voyages particuliers pour visiter les tombeaux des morts. Si des personnes riches et fortunées offrent le coût de tels voyages à la Maison de justice, cela sera agréable et bienvenu en la présence de Dieu. Heureux ceux qui observent ses préceptes.
 
(Baha’u’llah, Tablettes de Baha’u’llah)
-===============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 14-06-2015
Soyez unis dans vos délibérations, soyez unis dans vos pensées. Que chaque matin soit meilleur que la veille et chaque lendemain plus riche que le jour précédent. Le mérite de l’homme ne réside pas dans l’étalage de sa richesse mais dans le service et la vertu. Prenez soin de purger vos paroles des fantai- sies futiles et des désirs matériels et que vos actes soient exempts de toute ruse et de toute méfiance. Ne perdez pas la richesse de vos précieuses vies à poursuivre un penchant mauvais et corrompu ; que vos oeuvres ne servent pas à promouvoir vos intérêts personnels.
Soyez généreux dans vos jours d’abondance et patients aux heures de malheur. L’adversité est suivie du succès, les réjouissances sont suivies de lamentations. Protégez-vous de l’oisiveté et de la paresse et, jeunes ou vieux, humbles ou grands, intéressez-vous à ce qui est profitable à l’humanité. Ne semez pas les graines de la discorde parmi les hommes et ne plantez pas les épines du doute dans les coeurs purs et radieux.”
 
(Maison universelle de justice, Vers une humanite prospere)
-===========================================–==========-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 13-06-2015
La recrudescence de l’intolérance religieuse, de l’animosité raciale, et de l’arrogance nationaliste ; les signes qui s’accumulent de l’égoïsme, de la suspicion, de la peur et de la fraude ; l’extension du terrorisme, de l’illégalité, de l’ivrognerie et du crime ; la soif insatiable et la course fiévreuse aux vanités terrestre, aux richesses et aux plaisirs ; le relâchement des liens familiaux et de la surveillance des enfants ; l’abandon aux penchants vers la volupté ; l’attitude d’irresponsabilité dans le mariage et la vague montante des divorces qui s’ensuit ; la dégénérescence des arts et de la musique ; la contamination de la littérature et la corruption de la presse ; l’activité et l’influence croissante de ces “prophètes de décadence” qui prêchent l’union libre et la philosophie du nudisme, qui taxent la pudeur de fiction intellectuelle, qui refusent de considérer la procréation comme l’objet principal et sacré du mariage, qui qualifient la religion d’opium du peuple et qui, si on les laissait faire, ramèneraient l’humanité à la barbarie, au chaos et à l’extinction finale ; tels apparaissent les trais principaux qui caractérisent une société en décadence et qui doit ou renaître ou périr…
 
(Shoghi Effendi, Appel aux Nations)
-==============================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du12-06-2015
Ô souverains de la terre, réconciliez-vous, afin de n’avoir à vous armer que dans la mesure nécessaire à la défense de vos territoires et de vos empires. Gardez-vous de négliger l’avis de l’Omniscient, du Fidèle.
 
Soyez unis, ô rois de la terre, car de la sorte la tempête de la discorde s’apaisera parmi vous et vos peuples trouveront le repos, si vous êtes de ceux qui comprennent. Si l’un de vous prenait les armes contre un autre, levez-vous tous contre lui, car ce ne sera là que justice manifeste.(1)
 
(Maison universelle de justice, L’unite des Nations et la Moindre Paix)
-========================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du11-06-2015c
“Il n’est pas” écrit Bahá’u’lláh, se lamentant sur le sort d’une humanité fourvoyée, “deux hommes qui puissent se dire extérieurement et intérieurement unis. Les signes de la discorde et de la malice, alors que nous étions tous faits pour l’harmonie et la concorde, apparaissent de tous côtés.” “Combien de temps encore” s’écrie-t-Il dans la même Tablette “l’humanité persistera-t-elle dans le mal ? Combien de temps encore l’injustice sévira-t-elle ? Combien de temps la confusion et le chaos ? Jusque à quand la discorde troublera-t-elle la face de la société ? Les vents du désespoir soufflent, hélas, de tous côté et les dissensions qui divisent et affligent la race humaine s’accroissent de jour en jour.”
 
(Shoghi Effendi, Appel aux Nations)
-====================================-
 Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du10-06-2015
Voici la troisième parole que nous avons consignée sur la troisième feuille du Paradis: Ô fils de l’homme ! Si tes yeux sont tournés vers la miséricorde, renonce à ce qui te profite et attache-toi à ce qui profitera à l’humanité. Et si tes yeux sont tournés vers la justice, choisis pour ton voisin ce que tu aurais choisi pour toi-même. L’humilité exalte l’homme jusqu’aux cieux de la gloire et de la puissance, alors que l’orgueil l’abaisse vers les profondeurs de la misère et de la déchéance. Grand est ce jour et puissant cet appel ! Dans une de nos épîtres nous avons révélé ces paroles exaltées: “Si le monde de l’esprit devait être complètement transformé en sens de l’ouïe, il pourrait alors prétendre être digne d’écouter cette voix qui appelle de l’horizon suprême ; car sans cela, ces oreilles souillées par des histoires mensongères n’ont jamais été et ne seront jamais aptes à l’entendre”. Heureux ceux qui écoutent, et malheur aux obstinés !
 
(Baha’u’llah, Epitre au fils du loup)

-======================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 09-06-2015

Dans les trésors de la connaissance de Dieu gît, caché, un savoir qui éliminera en grande partie la peur, lorsqu’il sera appliqué. Toutefois, ce savoir devrait être enseigné dès l’enfance, car il contribuerait grandement à cette élimination. Tout ce qui diminue la peur accroît le courage. Si Dieu le voulait, un long commentaire sur ce qui vient d’être exposé coulerait de la plume du divin Interprète et révélerait ce qui renouvellerait le monde et les nations dans le domaine des arts et des sciences. De même, une parole fut inscrite et consignée par la Plume du Très-Haut dans le Livre vermeil, parole capable de libérer totalement la force qui est cachée en l’homme, voire d’en redoubler la puissance. Nous implorons Dieu – exalté et glorifié soit-il – de daigner aider ses serviteurs à faire ce qui lui plaît et lui est agréable.
 
(Baha’u’llah, Epitre au fils du loup)

–==============================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 08-06-2015

Si tu tendais ton oreille intérieure vers toutes les choses créées, tu entendrais: “L’Ancien des jours est apparu dans sa grande gloire !” Tout célèbre la louange de son Seigneur. Certains ont connu Dieu et le mentionnent, d’autres le mentionnent bien qu’ils ne le connaissent pas. Ainsi avons-nous consigné notre décret dans une épître manifeste.
 
(Baha’u’llah, Epitre au fils du loup)

-=============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 07-06-2015

Ô roi de Paris ! Dis aux prêtres de ne plus faire sonner les cloches. Par Dieu, le Vrai ! L’appel le plus puissant est lancé sous l’aspect de celui qui est le plus grand Nom et les doigts de la volonté de ton Seigneur, le Suprême, le Sublime, le font claironner en son Nom, le Tout-Glorieux, au ciel de l’immortalité.
Ainsi, une fois encore sont descendus sur toi les puissants versets de ton Seigneur, afin que tu te lèves pour mentionner Dieu, le créateur de la terre et du ciel, en ces jours où gémissent toutes les tribus de la terre, où sont secouées les fondations des cités et où la poussière de l’irréligion enveloppe tous les hommes sauf ceux qu’il plait à Dieu, l’Omniscient, le Sage, d’épargner.
Dis: Celui qui est l’Indépendant est venu sur les nuées de lumière pour vivifier toutes choses créées par les brises de son Nom, le Très-Miséricordieux, pour unifier le monde et rassembler tous les hommes autour de cette table descendue du ciel.
Garde-toi de refuser la grâce de Dieu qui t’est envoyée. Elle est meilleure pour toi que tout ce que tu possèdes, car tes biens périront, tandis que ce qui vient de Dieu durera. En vérité, il ordonne ce qui lui plaît. Les brises du pardon soufflent, venant de ton seigneur, le Dieu de miséricorde ; quiconque se tourne vers elles sera purifié de ses péchés, de toute souffrance et de toute maladie. Heureux celui qui se tourne vers elles et malheur à qui s’en écarte !
 
(Baha’u’llah, Epitre au fils du loup)

-=============================================-

-=============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 06-06-2015
Ô Souverain ! Écoute la voix venant du feu allumé dans cet arbre verdoyant, sur ce Sinaï élevé au-dessus du lieu consacré et blanc comme neige, dominant la cité éternelle: “Certes, il n’est pas d’autre Dieu que Moi, le Magnanime, le Très-Miséricordieux.” En vérité, nous avons envoyé celui que nous avons soutenu par le Saint-Esprit afin qu’il vous annonce cette Lumière qui a brillé de l’horizon de la volonté de votre Seigneur, le Suprême, le Tout-Glorieux, dont les signes se sont manifestés en Occident. Tournez vos visages vers lui en ce jour que Dieu a exalté au-dessus de tous les autres et où l’infiniment Miséricordieux a répandu la splendeur de sa gloire rayonnante sur tous ceux qui sont au ciel et tous ceux qui sont sur terre. Lève-toi pour servir Dieu et soutenir sa cause. Il t’aidera assurément par les armées du visible et de l’invisible, et fera de toi le roi de tout ce qu’éclaire le soleil. En vérité, ton Seigneur est le Tout-Puissant, l’Omnipotent.
 
(Baha’u’llah, Epitre au fils du loup)
————————————-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 05-06-2015
Ailleurs, nous avons dit: À mesure que mes épreuves se multipliaient, mon amour pour Dieu et pour sa cause grandissait ; aussi, tout ce que m’infligeaient les rebelles ne pouvait me détourner de mon but. Qu’ils m’enfouissent dans les profondeurs de la terre, ils me trouveront voguant au-dessus des nuages, invoquant Dieu, le Seigneur fort et puissant !
J’ai offert ma vie dans le chemin de Dieu et aspire aux épreuves associées à mon amour pour lui et à son bon plaisir. En témoignent les maux qui m’affligent à présent, et qu’aucun autre mortel n’a jamais subis. Chacun de mes cheveux proclame le message qu’a proféré le Buisson ardent sur le Sinaï et chaque veine de mon corps invoque Dieu en ces termes: “Que n’ai-je été déchirée sur ton chemin afin que le monde soit revivifié et tous ses peuples unis !” Ainsi en a décrété l’Omniscient, l’Informé !
 
(Baha’u’llah, Epitre au fils du loup)
-==========================-
 Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 04-06-2015
Dans le Livre de la Parole, ces mots sublimes furent consignés. Dis: Ô amis ! Luttez pour que ne s’avèrent point vaines les tribulations que cet Oprimé et vous-mêmes avez subies dans le chemin de Dieu. Accrochez-vous au pan de la vertu et tenez-vous solidement à la corde de la loyauté et de la piété. Préoccupez-vous de ce qui profitera à l’humanité et non de vos désirs égoïstes et corrompus. Ô disciples de cet opprimé !
Vous êtes les bergers du genre humain ; délivrez vos troupeaux des loups des passions et des désirs funestes, et parez-les de l’ornement de la crainte de Dieu. Ceci est le ferme commandement qui, en cet instant, émane de la plume de celui qui est l’Ancien des jours. Par la justice de Dieu ! L’épée d’un caractère vertueux, d’une conduite probe, est plus tranchante qu’une lame d’acier. La voix de la vraie foi appelle, en cet instant, et dit: Ô peuple ! En vérité, le jour est venu où mon Seigneur m’a fait briller d’une lumière dont la splendeur a éclipsé les Soleils de la parole. Craignez le Miséricordieux et ne soyez pas de ceux qui se sont égarés.
 
(Baha’u’llah, Epitre au fils du loup)
-=========================================-
 -=================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 03-06-2015
Ailleurs, nous avons dit: Pare ton royaume du vêtement de mon nom et lève-toi pour enseigner ma cause. Cela est mieux pour toi que tout ce que tu possèdes. Et Dieu exaltera ton nom parmi tous les rois. Il a le pouvoir sur toutes choses. Marche parmi les hommes au nom de Dieu et de son pouvoir, afin de manifester ses signes aux peuples de la terre.
 
(Baha’u’llah, Epitre au fils du loup)
-======================================-
 Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 02-06-2015
Ailleurs, nous avons dit: Comment pouvez-vous vous réclamer du Dieu de miséricorde et commettre ce qu’a commis le Malin ? Non ! Par la beauté du Très-Glorifié ! Si seulement vous le saviez ! Purifiez votre cœur de l’attachement au monde, votre langue de la calomnie et vos membres de tout ce qui vous empêche de vous approcher de Dieu, le Puissant, le Magnifié. Dis: par ” monde “, nous entendons ce qui vous détourne de l’Orient de la révélation et vous pousse vers ce qui ne vous profite pas.
En vérité, ce qui vous détourne de Dieu en ce jour, c’est par essence l’attachement aux biens de ce monde. Evitez-le et approchez-vous de la Vision sublime, cet Orient brillant et resplendissant. Ne versez le sang de personne, ô peuple, et ne jugez personne injustement. Ainsi vous l’ordonne l’Omniscient, l’Informé. Ceux qui provoquent des désordres dans un pays où l’ordre règne transgressent les limites fixées dans le Livre. Misérable sera la demeure des transgresseurs !
 
(Baha’u’llah, Epitre au fils du loup)
-====================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 01-06-2015
Les bien-aimés du Seigneur doivent être fixes comme les montagnes, fermes comme des murailles inexpugnables, impassibles face aux pires adversités, les catastrophes les plus sinistres ne devant pas les affecter.
Qu’ils s’accrochent au bord du vêtement de Dieu Tout-Puissant et mettent leur confiance dans la beauté de l’Exalté; qu’ils s’appuient sur le secours infaillible qui vient de l’ancien royaume, et s’en remettent aux soins et à la protection du Seigneur Très-Généreux.
Qu’en toutes circonstances, ils se rafraîchissent des rosées de la grâce céleste et se ravivent aux souffles du Saint Esprit.
Qu’ils se lèvent pour servir leur Seigneur et fassent tout ce qui est en leur pouvoir pour répandre, d’un bout à l’autre de la terre, ses brises de sainteté.
(Abdu’l-Baha, Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha)
-================================-
Fréquentez tous les hommes, ô peuple de Bahá, dans un esprit d’amitié et de fraternité. Si vous possédez quelque vérité, joyau dont les autres sont privés, partagez-la en des termes d’une bonté et d’une bienveillance extrêmes. Si elle est acceptée et réalise son dessein, votre objectif est atteint. Si quelqu’un la refuse, laissez-le à lui-même et suppliez Dieu de le guider. Gardez-vous de le traiter avec malveillance. Un langage bienveillant est l’aimant naturel du cœur des hommes. C’est le pain de l’esprit qui donne un sens aux mots, c’est la fontaine lumineuse de la sagesse et de la compréhension.
 
Baha’u’llah : Epitre au fils du loup

-===========================-

11
-=======================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 30-05-2015
Dis: Béni le dormeur qui est réveillé par ma brise. Béni l’inanimé qui est revivifié par mon souffle de vie. Béni l’oeil qui est consolé en contemplant ma beauté.
Béni le voyageur qui dirige ses pas vers le tabernacle de ma gloire et de ma majesté.
Béni celui qui est dans la détresse et qui cherche refuge sous l’ombre de mon dais. Béni celui qui, assoiffé, se dirige vers les eaux douces et limpides de ma tendre bonté.
Bénie l’âme insatiable qui rejette ses désirs égoïstes pour l’amour de moi et prend place à la table du banquet que j’ai envoyé des cieux de ma divine bonté à l’intention de mes élus.
Béni l’humilié qui se saisit de la corde de ma gloire, et le pauvre qui entre dans l’ombre du tabernacle de ma richesse.
Béni l’ignorant qui cherche la source de ma connaissance, et l’insouciant qui reste fidèle à mon souvenir.
Bénie l’âme qui, par mon souffle vivifiant, s’est animée et a trouvé l’entrée de mon royaume céleste. Béni l’homme que les douces saveurs de la réunion avec moi ont ému et rapproché de la Source de ma révélation.
 
(Baha’u’llah, Tablettes de Baha’u’llah)
-===========================-=================-===========================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 29-05-2015

” Lève-toi parmi les hommes au nom de cette cause impérative, et appelle les nations à Dieu… Béni soit le roi que sa souveraineté n’a pas écarté de son Souverain et qui, de tout son coeur, s’est tourné vers Dieu.”

 Appel au Tsar Alexandre II (Russie)

la Proclamation de Baha’u’llah
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 28-05-2015
Oh ! Que ne puis-je être au plus profond de la terre afin que mes méfaits demeurent ignorés de tes serviteurs ! Ô mon Seigneur ! Tu vois ce pécheur se tourner vers l’orient de ton indulgence et de ta générosité, et cette montagne d’iniquité chercher le ciel de ta miséricorde et de ton pardon. Hélas, hélas !
La gravité de mes péchés m’a empêché de m’approcher de la cour de ta miséricorde, et l’horreur de mes actes m’a éloigné du sanctuaire de ta présence. En vérité, je suis celui qui a failli à ses devoirs envers toi, qui a brisé ton alliance et ton pacte, et qui a commis ce qui suscita les lamentations des habitants des cités de ta justice et des Aurores de ta grâce en tes royaumes.
 
Baha’u’llah : Epitre au fils du loup
-=====================================-
-================================-============================================-==========
 Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 27-05-2015
Comment pouvons-nous avoir la capacité de suivre le droit chemin?
 
“C’est en mettant l’enseignement en pratique que ce pouvoir nous sera donné. Vous connaissez le chemin à suivre: vous ne pouvez pas vous tromper, car il y a une grande différence entre Dieu et le mal, entre la lumière et l’obscurité, la vérité et l’erreur, l’amour et la haine, la générosité et l’avarice, l’éducation et l’ignorance, la foi en Dieu et la superstition, les lois bonnes et les lois injustes.”
 
(Abdu’l-Baha, Abdu’l-Baha a Londres)

-=======================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 26-05-2015

“Les prophètes de Dieu ont établi les principes de la fraternité humaine. La fraternité spirituelle, dont le souffle de l’Esprit Saint entretient la flamme, unit les nations et supprime les causes de conflit et de guerre . Elle transforme l’humanité en une grande famille et établit les bases de l’unité parmi les hommes. C’est pourquoi nous devons chercher la réalité fondamentale de cette fraternité céleste”


Abdu’l-Baha (“Promulgation of Universal Peace”, pages 140-41)

-=================================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 25-05-2015

“Ayez confiance en la faveur divine. Ne considérez pas seulement vos propres capacités, car les dons de Dieu peuvent transformer une goutte d’eau en océan, une graine minuscule en un arbre immense. En vérité, les dons divins sont comme la mer, et nous comme les poissons de la mer. Les poissons ne doivent pas considérer ce qu’ils sont. Ils doivent contempler le vaste et merveilleux océan qui contient la subsistance nécessaire à tous. De même, les bienfaits divin .englobent toutes les créatures et l’éternel amour rayonne sur tous également”.

ABDUL BAHA
 (“Promulgation of Universal Peace”, page 127)

-=====================================================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 24-05-2015

Cette mémorable nuit fut témoin d’une déclaration qui par la suite allait libérer des forces poussant des hommes et des femmes à se lever, déterminés à propager ce puissant message.
Ecoute. Ecoute les paroles qui tombèrent des lèvres du premier témoin de cette nuit des nuits :
‘Cette révélation, s’imposant à moi si soudainement et avec une telle impétuosité, me fit l’effet d’un coup de foudre qui, pendant un moment, sembla obnubiler mes facultés. Je fus aveuglé par sa splendeur éblouissante, et assommé par son écrasante puissance. Excitation, joie, crainte et étonnement agitèrent le tréfonds de mon âme. Au milieu de ces émotions prédominait une impression de bonheur et de force qui semblait m’avoir transfiguré. Que j’avais donc été faible et impuissant par le passé ; à quel point je m’étais montré abattu et craintif ! Je ne pouvais alors ni écrire, ni marcher, tant mes mains et mes jambes tremblaient. Maintenant par contre, la connaissance de sa révélation avait galvanisé mon être…L’univers ne me paraissait plus qu’une poignée de poussière dans la main. Je semblais être la voix…lançant un appel à l’humanité entière : ” Eveillez-vous, car voici que la lumière du matin a paru. Levez-vous, car sa cause est rendue manifeste. Les portiques de sa grâce sont grands ouverts ; franchissez-les, ô peuples du monde! Car celui qui est votre Promis est arrivé ! “


Sache ô Ami, sache que l’esprit traverse les frontières. Il n’a que faire des océans et des mers.
Qui seront alors ceux d’entre vous dont les oreilles seront attentives à cet appel ?

Ô Ami! Souviens-toi de cette nuit, souviens-toi de cette mémorable nuit du 23 Mai 1844 dans la demeure du fils d’un drapier, au beau milieu d’un quartier pauvre de la ville; de la ville des poètes et des jardins de roses, dans l’antique Elam, portant le nom de Shiraz.

 

-======================================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 23-05-2015

O captif de l’amour divin! La lettre que tu as écrite lors de ton départ m’est parvenue. Elle m’a causé de la joie et c’est mon espoir que ton oeil intérieur puisse complètement s’ouvrir, afin que te soit révélée l’essence même des mystères divins.
Ta lettre s’ouvrait sur une phrase bénie: “Je suis chrétien”. Oh! si tous pouvaient être de vrais Chrétiens! Il est facile d’être chrétien en paroles, mais difficile de l’être en actes.
Aujourd’hui, quelque 500 millions d’âmes sont chrétiennes, mais le Chrétien véritable est un être très rare: c’est une âme dont le beau visage rayonne de la splendeur du Christ et reflète les perfections du royaume; c’est là un point d’une grande importance car, être chrétien, c’est incarner toutes les vertus existantes.
J’espère que tu deviendras, toi aussi, un vrai Chrétien. Loue le Seigneur puisqu’enfin, par ses divins enseignements, tu as obtenu au plus haut degré la vue et la perspicacité, et tu t’es solidement enraciné dans la foi et la certitude..
(Abdu’l-Baha, Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha

-==============================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 22-05-2015

O servante de Dieu! Il est écrit, dans les histoires de l’Orient, que Socrate se rendit en Palestine et en Syrie, où il recueillit certaines vérités spirituelles de la bouche d’hommes versés dans la religion et que, lors de son retour en Grèce, il promulgua deux croyances: l’unité de Dieu et l’immortalité de l’âme après sa séparation du corps. Ces concepts, si étrangers à la pensée hellénique, suscitèrent une grande confusion parmi les Grecs et, finalement, ceux-ci empoisonnèrent le célèbre philosophe.
Cela est authentique; en effet, les Grecs croyaient en de nombreux dieux et Socrate établit le fait que Dieu est un, ce qui, de toute évidence, était en contradiction avec les croyances grecques.
Le fondateur du monothéisme fut Abraham; c’est à lui que l’on peut faire remonter ce concept et, même à l’époque socratique, cette croyance était courante parmi les enfants d’Israël.
Ce qui précède n’est pas mentionné dans les histoires juives; il existe, en effet, de nombreux faits que ne rapporte pas l’histoire juive.
L’histoire de Josèphe ne rend pas compte de tous les événements de la vie du Christ, bien que ce soit lui, un juif, qui ait écrit l’histoire de l’époque où vécut Jésus. On ne doit pas refuser de croire aux événements de la vie du Christ sous prétexte qu’ils ne sont pas rapportés dans l’histoire de Josèphe.
Les histoires orientales rapportent aussi qu’Hippocrate séjourna longtemps à Tyre, qui est une ville de Syrie.
 
(Abdu’l-Baha, Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha)

-========================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 21-05-2015

O feuille sur l’arbre de vie! L’arbre de vie, dont il est fait mention dans la Bible, est Bahá’u’lláh, et les filles du royaume sont les feuilles de cet arbre béni. Ainsi, rends grâce à Dieu de t’avoir relié à cet arbre et de t’avoir permis de prospérer à son image.
Les portes du Royaume sont grandes ouvertes et chaque âme élue est assise à la table du Seigneur, recevant sa part de ce céleste festin.
Dieu soit loué, tu es, toi aussi, présent à cette table, prenant ta part de la munificente nourriture du ciel. Tu sers le Royaume, et les subtils arômes du paradis d’Abha te sont familiers.
Efforce-toi donc, de tout ton pouvoir, de guider tes semblables, et mange de ce pain qui est descendu du ciel, car voici le sens des paroles du Christ; “Je suis le pain de vie qui est descendu du ciel… celui qui mange de ce pain vivra éternellement. “
 
(Abdu’l-Baha, Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha)

-==============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 20-05-2015

Servir les amis, c’est servir le royaume de Dieu, et être bienveillant à l’égard des pauvres est l’un des principaux enseignements divins.
 
(Abdu’l-Baha, Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha)

-==========================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 18-05-2015

O vous, servantes du Seigneur! En ce siècle – le siècle du Seigneur Tout-Puissant – l’Astre du jour des royaumes célestes, la Lumière de Vérité, brille dans la splendeur de midi et ses rayons illuminent l’espace tout entier, car cet âge est celui de l’Ancienne Beauté, c’est le jour de révélation de la puissance et du pouvoir du Plus Grande Nom – puisse ma vie être offerte en sacrifice pour ses bien-aimés!
Dans les âges à venir, bien que la cause de Dieu puisse croître et prospérer au centuple et que l’ombre du Sadratu’l-Muntaha puisse protéger toute l’humanité, ce siècle demeurera inégalé car il a connu l’aurore de ce matin et le lever de ce soleil.
Ce siècle est, en vérité, la source de sa lumière et l’aurore de sa révélation. Les âges et les générations futurs contempleront la diffusion de son rayonnement et les manifestations de ses signes.
Il convient par conséquent que vous fassiez des efforts, et peut-être alors obtiendrez-vous votre part, pleine et entière, de ses bienfaits.
(Abdu’l-Baha, Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha)

-=====================================================================================-
Dans les cycles passés, chacune des manifestations de Dieu a tenu son propre rang dans le monde de l’existence, et chacune d’elles a représenté une phase particulière du développement de l’humanité, mais la manifestation du Plus Grand Nom (que ma vie soit sacrifiée pour ses bien-aimés!) fut une expression de la maturité de l’intime réalité humaine en ce monde de l’existence.
Le soleil est, en effet, la source de lumière et de chaleur, le foyer de splendeurs, et il renferme toutes les perfections manifestées par les autres étoiles apparues au-dessus du monde.
Efforce-toi, à ton tour, de prendre ta place sous le soleil et de recevoir une part abondante de son éblouissante lumière. Je te le dis en vérité, une fois que tu auras atteint cette station, tu contempleras les saints inclinant humblement leurs têtes devant Lui.
Hâte-toi vers le printemps avant la venue de l’automne et, avant que frappe la maladie, hâte-toi vers la guérison, afin de pouvoir devenir un médecin spirituel qui, grâce aux brises du Saint Esprit, guérit tous les maux de cet âge de renom et de gloire.
 
(Abdu’l-Baha, Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha)
-==================================================-
J’ai souffert pendant quarante ans dans une prison turque. Puis, en 1908 les jeunes Turcs du ‘Comité Union et Progrès’ ébranlèrent les portes du despotisme et libérèrent tous les prisonniers, moi parmi eux. Je prie pour qu’une bénédiction soit sur tous ceux qui travaillent pour l’union et le progrès.
 
Dans le futur, de faux rapports seront répandus concernant Bahá’u’lláh dans le but d’empêcher l’expansion de la vérité. Je vous dis cela, afin que votre attention soit éveillée et que vous soyez préparés.
 
Je vous quitte avec pour prière que toute la beauté du Royaume soit vôtre. Regrettant profondément notre séparation, je vous dis au revoir.”
 
(Abdu’l-Baha, Abdu’l-Baha a Londres)
-=============================-
 Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 15-05-2015
O terre de Syrie ! Qu’est devenue ta droiture ? En vérité, tu as été ennoblie par les pas de ton Seigneur. As-tu perçu les doux parfums de la réunion céleste ou dois-tu être comptée parmi les insouciants ?
Bethléem est ranimée par la brise de Dieu. Nous entendons sa voix Nous dire: O très généreux Seigneur ! Où s’est établie ta grande gloire ? Les douces saveurs de ta présence m’ont vivifiée alors que, séparée de toi, je me languissais. Sois loué, car tu as dissipé les voiles et tu es venu revêtu de puissance dans une gloire évidente.
De derrière le tabernacle de majesté et de grandeur Nous Nous sommes adressés à elle: O Bethléem ! Cette lumière s’est levée à l’Est et s’est dirigée vers l’Ouest, jusqu’à ce qu’elle t’atteigne au crépuscule de sa vie.
 
(Baha’u’llah, Tablettes de Baha’u’llah)
-=====================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 14-05-2015
En vérité, celui qui est l’Esprit de vérité est venu vous guider vers toute la vérité. Il parle non pas de son propre chef, mais sur l’ordre de celui qui est l’Omniscient, le Très-Sage.
Dis: Voici celui qui a glorifié le Fils et exalté sa cause. O peuples de la terre, éloignez-vous de ce que vous possédez et prenez ce que lui, qui est le dépositaire de la confiance de Dieu, le Tout-Puissant, vous ordonne de prendre.
Purifiez vos oreilles et tournez votre coeur vers lui, pour que vous puissiez entendre l’appel le plus merveilleux qui se soit élevé du Sinaï, la demeure de votre Seigneur, le Très-Glorieux. Cela, en vérité, vous conduira vers le lieu d’où vous pourrez percevoir la splendeur de la lumière de sa face brillant au-dessus de ce lumineux horizon.
O rassemblement de prêtres ! Quittez vos clochers et sortez donc de vos églises. Il vous appartient en ce jour de proclamer bien haut, parmi les nations, le plus Grand Nom. Préférez-vous être silencieux alors que chaque pierre et chaque arbre s’écrie: Le Seigneur est venu dans sa grande gloire !
 
(Baha’u’llah, Tablettes de Baha’u’llah)
-===================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 13-05-2015
Béni soit l’homme qui, confiant en ma parole, s’est levé parmi les morts pour célébrer ma louange.
Béni soit celui que mes merveilleuses mélodies ont ravi et qui, par la puissance de mon autorité, a déchiré les voiles.
Béni soit celui qui est demeuré fidèle à mon alliance et que les choses du monde n’ont pas empêché d’atteindre ma cour de sainteté.
Béni soit l’homme qui s’est détaché de tout sauf de moi, qui a pris son essor dans l’atmosphère de mon amour, qui a été admis dans mon royaume, a contemplé mes domaines de gloire, a bu à longs traits aux eaux vivifiantes de ma bonté, s’est désaltéré à la rivière céleste de mon aimante providence, a pris connaissance de ma cause, a perçu ce que je cachais dans le trésor de mes paroles et a rayonné de l’horizon de la divine connaissance pour célébrer ma louange et ma gloire. En vérité, il est de moi. Que ma miséricorde, ma générosité empreinte d’amour, ma bonté et ma gloire reposent sur lui.
(Baha’u’llah, Tablettes de Baha’u’llah)
-========================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 12-05-2015
O Hádí ! N’aie qu’un seul visage dans le sentier de Dieu. En compagnie des infidèles tu es infidèle et avec les pieux tu es pieux.
Pense à ces âmes qui ont offert leur vie et leurs biens en ce pays afin que peut-être tu puisses être prévenu et tiré de ta torpeur. Réfléchis: qui doit être préféré ? celui qui protège son corps sa vie ses biens ou celui qui abandonne tout cela sur le chemin de Dieu ? Juge avec équité et ne sois pas parmi les injustes.
Tiens-toi fermement à la justice et observe l’équité afin que par bonheur tu ne puisses pas pour des raisons égoïstes utiliser la religion comme un piège ni ignorer la vérité pour l’amour de l’or.
En effet ton injustice et l’injustice de ceux qui te ressemblent sont devenues tellement graves que la Plume de gloire s’est sentie poussée à faire de telles remarques. Crains Dieu.
Celui qui a annoncé sa révélation a déclaré: Il proclamera en toutes circonstances: “En vérité en vérité je suis Dieu il n’existe nul autre Dieu que moi le Secours dans le péril Celui qui subsiste par Lui-même.”
 
(Baha’u’llah, Tablettes de Baha’u’llah)
-=====================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 11-05-2015
Et un jour que Muhammad et quelques-uns de ses disciples étaient en train de faire la prière obligatoire du milieu du jour, et avaient déjà fait deux prosternations, Gabriel leur apparut et dit : “Tournez-vous vers la plage de l’oratoire sacré.”
Et, au milieu de la prière, Muhammad se tourna de Jérusalem vers La Mecque. Alors la crainte et l’effroi s’emparèrent de ses disciples, et beaucoup d’entre eux abandonnèrent la prière et vinrent grossir le nombre des infidèles. Ce trouble n’avait d’autre but que d’éprouver ses serviteurs. Autrement, Dieu, le Roi idéal, aurait très bien pu ne pas changer la Qiblih et Jérusalem serait restée le point d’adoration de sa religion, n’ôtant pas ainsi de cette ville sainte la distinction qui lui avait été conférée.
Depuis Moïse, aucun des nombreux prophètes envoyés comme messagers du verbe de Dieu, tels que David, Jésus et d’autres parmi les plus exaltés de ceux qui sont apparus entre la révélation de Moïse et celle de Muhammad, n’ont altéré la loi de la Qiblih et, par leur entremise, Dieu avait toujours ordonné aux peuples de se tourner en priant vers Jérusalem.
Pour Dieu, tous les endroits du monde se valent, sauf cet endroit qui, dans les jours de ses Manifestations, est désigné dans un but particulier.
“L’Orient et l’Occident appartiennent au Seigneur; de quelque côté que vous vous tourniez vous rencontrerez sa face.”
Pourquoi alors changer la Qiblih, répandre ainsi le trouble et la crainte, et déchaîner la discorde entre les hommes ?
Oui, ces choses qui sèment le trouble sont pour Dieu la pierre de touche par laquelle Il distingue et sépare le sincère du menteur.
C’est en ce sens qu’il dit : “Nous n’avons établi la précédente qiblih que pour distinguer celui d’entre vous qui aura suivi le Prophète de celui qui se sera détourné de lui.”
Si tu médites sur ces paroles tu verras s’ouvrir devant toi les Portes de la compréhension et tu pourras en contempler le mystères et toute la connaissance.
(Baha’u’llah, Livre de la certitude)

-=-====================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 10-05-2015

Considère Moïse, fils d’Imran, qui fut l’un des plus grands prophètes et révéla un livre inspiré de Dieu.
Avant d’avoir reçu la mission divine, il rencontra sur la place publique deux hommes qui se disputaient. L’un d’eux lui demanda de lui venir en aide. Moïse le secourut et tua l’autre, ainsi que le rapportent les Ecritures;
les détails de cet incident allongeraient notre récit.
Cet événement s’ébruita dans la ville et Moïse prit peur, comme nous le savons; car quelqu’un un jour lui dit “que les grands délibéraient pour le faire mourir”.
Il quitta la région et s’enfuit au pays de Madian; là, il demeura au service de Jéthro, puis il retourna dans la vallée sacrée qui se trouve dans le désert du Sinaï.
C’est là que, dans un buisson qui n’était ni à l’Orient ni à l’Occident, il vit apparaître le Roi de Gloire; et dans le feu divin qui le consumait, il entendit la voix spirituelle qui donne la vie, qui lui commanda de prendre la direction des peuples de Pharaon, de les faire sortir des déserts des plaisirs égoïstes, de les conduire aux plaines des plaisirs célestes et de la direction, afin de les affranchir de l’angoisse de l’éloignement et de les mener à la cité paisible de l’approche où ils pourraient boire l’eau de la fontaine du détachement.
(Baha’u’llah, Livre de la certitude)

-=========================================================–

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 09-05-2015

Les peuples du Qur’án se sont levés contre Nous sans aucune preuve ou justification réelle, nous harcelant à chaque instant d’un tourment nouveau.
Ils croient à tort que ces tribulations peuvent faire échouer Notre dessein. Vain en réalité est ce qu’ils ont imaginé. En vérité, ton Seigneur est celui qui ordonne tout ce qu’il Lui plaît d’ordonner.
Je ne suis jamais passé à côté d’un arbre sans que mon coeur ne lui dise: O, puisses-tu être coupé en mon nom et puisse mon corps être crucifié sur toi !
Nous révélâmes ce passage dans une épître au Sháh, en guise d’avertissement aux disciples des religions. En vérité, ton Seigneur est l’Omniscient, le Très-Sage.
Que ce qu’ils ont fait ne t’afflige pas. Ils sont vraiment plus morts que vivants. Laisse-les parmi les morts et tourne ton visage vers celui qui donne vie au monde.
Prends garde que les paroles des insouciants ne t’affligent. Sois inébranlable dans la cause et enseigne aux hommes avec grande sagesse. C’est ce que t’enjoint le Souverain de la terre et des cieux. Il est en vérité le Tout-Puissant, le Très-Généreux.
Baha’u’llah, Tablettes de Baha’u’llah

-=================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 08-05-2015

Quiconque s’est détourné de moi s’est attaché à ses vaines paroles et a opposé ses objections à celui qui est la vérité. Dieu de miséricorde ! Les références à la divinité que firent les saints et les élus de Dieu sont cause de reniements et de rejets. L’Imám Sádiq a dit: “La servitude est une substance dont l’essence est la divinité.”
 
Baha’u’llah : Epitre au fils du loup

——————————————————————————————————————————–

-=============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 07-05-2015

En vérité, voici le jour où la terre et la mer se réjouissent de cette annonce, le jour pour lequel ont été accumulées ces choses que Dieu, dans sa bonté inconcevable à l’esprit ou au coeur du mortel, a réservées pour être révélées.

Bahaú’llah 

-===================-

Ô FILS DE LA PASSION!

Purifie-toi de la souillure des richesses et, dans une paix parfaite, avance vers le royaume de la pauvreté, afin que, à la source du détachement, tu puisses boire à longs traits le vin de la vie éternelle.

 
 
 
EXTRAITS DES ÉCRITS DE BAHA’U’LLAH
-===============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 05-05-2015

Ô VOUS LES RICHES DE LA TERRE!

Les pauvres sont mon dépôt que j’ai placé parmi vous. Veillez sur ce dépôt et ne soyez pas uniquement absorbés par votre bien-être personne

 
 
EXTRAITS DES ÉCRITS DE BAHA’U’LLAH

-==============================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 04-05-2015

Ô toi qui tournes vers Dieu ton visage! Ferme les yeux à tout autre chose et ouvre-les au royaume du Tout-Glorieux. Quoi que tu souhaites, demande-le à Lui seul; quoi que tu sollicites, demande-le à Lui seul. D’un regard, Il satisfait des myriades d’espoirs; d’un coup d’oeil, Il guérit des myriades de maux incurables. D’un battement de paupière, Il met un baume sur chaque blessure; d’un signe de tête, Il libère les coeurs des chaînes du chagrin. Il accomplit ce qu’Il veut, et qu’y pouvons-nous faire? Il matérialise ses volontés, Il ordonne ce qui Lui plaît. Alors, pour toi, mieux vaut courber la tête en signe de soumission et placer ta confiance dans le Seigneur tout-compatissant.

EXTRAIT DES ÉCRITS DE ‘ABDU’L-BAHA

-=================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 03-05-2015

Toute gloire soit à ce jour, jour où les fragrances de la miséricorde ont été répandues sur toutes choses créées, jour tant béni que les âges et les siècles passés ne pourront jamais espérer égaler, jour où la face de l’Ancien des jours s’est tournée vers son siège sacré.

 

 

EXTRAIT =LAWH-I-KARMIL (Tablette du Carmel)
-===========================================-
 Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 02-05-2015
Comment ont-ils pu se résigner à ces cruelles épreuves et refuser de tendre la main pour s’en préserver ? Quelle est la cause de tant d’abnégation et de sérénité ? La vraie raison doit se chercher aussi bien dans l’interdit imposé jour et nuit par la Plume de gloire que dans notre possession des rênes du pouvoir octroyées par la force et la puissance du Seigneur de toute l’humanité.
 
 
Souviens-toi du père de Badí’. On arrêta ce malheureux et on lui ordonna de maudire et d’insulter sa foi. Par la grâce de Dieu et la miséricorde de son Seigneur, il choisit et subit le martyre. Si tu voulais compter le nombre des martyrs sur le chemin de Dieu, tu ne le pourrais point. Considère l’honorable Siyyid Ismá’íl – que la paix de Dieu et sa tendre bonté soient sur lu – ; Il avait coutume de balayer avant le lever du jour le seuil de ma demeure avec son propre turban. Finalement, alors qu’il se tenait sur la rive du fleuve, les yeux fixés sur cette maison, il sacrifia sa vie de sa propre main.
 
 
Médite sur l’influence irrésistible de la parole de Dieu. On ordonna à chacune de ces âmes de blasphémer et d’insulter sa foi ; pourtant aucune d’elles ne préféra sa volonté à la volonté de Dieu.
 
Baha’u’llah : Epitre au fils du loup
 
-==========================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 01-05-2015
En vérité, je vous le dis, voici le jour où l’humanité peut contempler la face et entendre la voix du Promis. L’appel de Dieu s’est fait entendre et la lumière de son visage s’est levée sur les hommes. Il convient à chacun d’effacer de la tablette de son coeur toute trace de vaines paroles, et de considérer d’un esprit ouvert et exempt de préjugés les signes de sa révélation, les preuves de sa mission et les ma

 

 EXTRAITS DES ÉCRITS DE BAHA’U’LLAH
-================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 29-04-2015

Toute gloire soit à ce jour, jour où les fragrances de la miséricorde ont été répandues sur toutes choses créées, jour tant béni que les âges et les siècles passés ne pourront jamais espérer égaler, jour où la face de l’Ancien des jours s’est tournée vers son siège sacré.

 

 

EXTRAIT =LAWH-I-KARMIL (Tablette du Carmel)
-==================-
=
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 28-04-2015

Oh, combien j’ai hâte d’annoncer en chaque lieu de la terre et d’apporter à chacune de ses villes la bonne nouvelle de sa révélation – révélation qui a attiré le coeur du Sinaï et au nom de laquelle le Buisson ardent proclame: “C’est à Dieu, le Seigneur des seigneurs, qu’appartiennent les royaumes des cieux et de la terre.”

 
En vérité, voici le jour où la terre et la mer se réjouissent de cette annonce, le jour pour lequel ont été accumulées ces choses que Dieu, dans sa bonté inconcevable à l’esprit ou au coeur du mortel, a réservées pour être révélées.
Sanctifié soit le Seigneur de toute l’humanité; tous les atomes de la terre ont été façonnés pour vibrer à la mention de son nom, et la Langue de grandeur s’est animée pour révéler ce qui avait été enfoui dans sa connaissance et dissimulé dans le trésor de sa puissance

extrait de

LAWH-I-KARMIL (Tablette du Carmel)
-====================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 27-04-2015

Ô FILS DE MA SERVANTE!

Au flot du divin mystère, sortant des lèvres du Miséricordieux, abreuve-toi et, à la source de la divine parole, contemple la splendeur sans voile du soleil de sagesse. Dans la terre pure du coeur, sème les graines de ma divine sagesse, et par les eaux de la certitude, arrose-les, afin que les jacinthes du savoir et de la sagesse puissent s’élever, fraîches et vertes, de la sainte cité du coeur.

 
 

EXTRAITS DES ÉCRITS DE BAHA’U’LLAH

-==================================-
-=====================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 26-04-2015
De même, il dit: Ô vous qui êtes sains en apparence mais intérieurement corrompus ! Vous êtes comme de l’eau claire mais amère, apparemment pure comme du cristal, mais dont pas une goutte ne sera acceptée après avoir été éprouvée par le divin Examinateur. En vérité, le rayon de soleil éclaire identiquement la poussière et le miroir ; mais leurs images réfléchies sont aussi différentes que l’étoile l’est de la terre; Que dis-je ! Cette différence est incommensurable.
 
Baha’u’llah : Epitre au fils du loup
-========================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 25-04-2015

Médite un instant sur les versets relatifs à la présence divine, révélés dans le Coran par le Seigneur du royaume des noms ; peut-être découvriras-tu le droit chemin et deviendras-tu un instrument qui guidera ses créatures. Il faut que des gens comme toi se lèvent aujourd’hui pour servir cette cause. L’avilissement de cet opprimé, de même que ta gloire passeront. Efforce-toi d’accomplir une œuvre dont le parfum ne disparaîtra jamais de la terre. À propos de la présence divine, aucun négateur n’a été ni ne sera capable de réfuter ou de rejeter ce qui a été révélé.
Il dit – béni et exalté soit-il – Dieu est celui qui a élevé les cieux sans colonnes visibles. Il s’est ensuite assis en majesté sur le Trône. Il a soumis le soleil et la lune – chacun d’eux poursuit sa course vers un terme fixé -, il dirige toutes choses avec attention et il explique les Signes. Peut-être croire-vous fermement à la rencontre de votre Seigneur ! Il dit aussi: Pour celui qui espère la rencontre de Dieu, le terme fixé par Dieu approche. Dieu est celui qui entend et qui sait.
Il dit encore – exalté soit-il – Ceux qui sont incrédules à l’égard des Signes de Dieu et de sa Rencontre, voilà ceux qui désespèrent de ma miséricorde, voilà ceux qui subiront un châtiment douloureux. De même: Ils disent: “Après que nous aurons disparu dans la terre, redeviendrons-nous une nouvelle création ?” car ils ne croient pas à la Rencontre de leur Seigneur. De même, il dit: Ne doutent-ils pas de la Rencontre de leur Seigneur ? La Science de Dieu n’enveloppe-t-elle pas toute chose ?
 
Baha’u’llah : Epitre au fils du loup

=—————————————-=
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 24-04-2015

Considère le moment où se révèle aux hommes la manifestation suprême de Dieu. Avant que cette heure n’arrive, l’Etre éternel, qui est toujours inconnu des hommes et n’a pas encore proféré la parole de Dieu, est Lui-même l’Omniscient dans un monde où pas un homme ne l’a connu. Il est, en vérité, le Créateur sans création. Car à l’instant même précédant sa révélation, tout être créé devra rendre son âme à Dieu.      C’est là le jour dont il a été écrit: “A qui en ce jour appartiendra le royaume ?” Et nul ne se trouvera prêt à répondre !

Extraits des Ecrits de Bahá’u’lláh – Bahá’u’lláh

Considère le moment où se révèle aux hommes la manifestation suprême de Dieu. Avant que cette heure n’arrive, l’Etre éternel, qui est toujours inconnu des hommes et n’a pas encore proféré la parole de Dieu, est Lui-même l’Omniscient dans un monde où pas un homme ne l’a connu. Il est, en vérité, le Créateur sans création. Car à l’instant même précédant sa révélation, tout être créé devra rendre son âme à Dieu.      C’est là le jour dont il a été écrit: “A qui en ce jour appartiendra le royaume ?” Et nul ne se trouvera prêt à répondre !

Extraits des Ecrits de Bahá’u’lláh – Bahá’u’lláh
-==============================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 23-04-2015
L’Imám Sádiq a dit: “Lorsque notre Qá’im se lèvera, la terre brillera de la lumière de son Seigneur.” De même, on attribue à Abí-‘Abdi’lláh – que la paix soit sur lui – une longue tradition dans laquelle on trouve ces paroles sublimes: “Et après cela, celui qui est l’Irrésistible – exalté et glorifié soit-il – descendra des nuages avec les anges.” Dans le divin Coran, on peut lire: “Que peuvent-ils attendre, sinon que Dieu descende vers eux entouré de nuages ?”
Et dans la tradition de Mufaddal, il est dit: “Le Qá’im appuiera le dos contre le sanctuaire, il tendra la main, et voici qu’elle sera blanche comme neige mais intacte. Et il dira: “Ceci est la main de Dieu, la main droite de Dieu, qui émane de Dieu, sur l’ordre de Dieu !” Quelle que soit la manière d’interpréter ces traditions, il convient d’interpréter de même les écrits de la Plume suprême. Le Commandeur des croyants a dit: “Je suis celui qui ne peut être ni nommé ni décrit.”
De même, il a dit: “Extérieurement, je suis un Imám ; intérieurement, je suis l’Invisible, l’Inconnaissable.” Abú-Ja’far-i-Túsí relate: “Je dis à Abí ‘Abdi’lláh: Vous êtes la voie mentionnée dans le livre de Dieu, vous êtes le tribut, vous êtes le pèlerinage. Il répondit: Ô homme ! Nous sommes la voie mentionnée dans le livre de Dieu – exalté et glorifié soit-il -, nous sommes le tribut et nous sommes le jeûne, nous sommes le pèlerinage et nous sommes le mois sacré, nous sommes la ville sainte et nous sommes la Kaaba de Dieu, nous sommes la Qiblih de Dieu et nous sommes la face de Dieu”.
Jábir rapporte qu’Abú-Ja’far – que la paix soit sur lui – s’adressa à lui en ces termes: “Ô Jábir ! Porte ton attention sur le Bayán et les Ma’ání ” Il ajouta – que la paix soit sur lui -: “Quant au Bayán, il consiste en ce que tu reconnaisses en Dieu – glorifié soit-il – celui qui n’a point d’égal, à ce que tu l’adores et refuses de lui associer des pairs.
Quant aux Ma’ání, nous sommes sa signification, son flanc, sa main, sa langue, sa cause, son commandement, son savoir et son droit. Si nous souhaitons quelque chose, c’est Dieu qui le souhaite, et il désire ce que nous désirons.” De plus, le Commandeur des croyants – que la paix soit sur lui – a dit: “Comment puis-je adorer un Seigneur que je n’ai pas vu ?” Et ailleurs: “Je n’ai perçu aucune chose si je n’ai pas perçu Dieu avant, Dieu après ou Dieu avec elle”.
 
Baha’u’llah : Epitre au fils du loup
-======================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 22-04-2015
Considère le passé : combien de gens de toutes conditions attendaient toujours la Manifestation de Dieu dans les
saintes personnes de ceux qu’Il choisit, espérant sans cesse sa venue, priant sans répit que le souffle de la miséricorde
divine s’élevât et que la beauté promise, sortant des voiles de la retraite, soit révélée au monde entier.
Et lorsque la porte de la grâce fut ouverte, que des nuages de la générosité divine il plut sur l’humanité et que
le soleil de l’invisible apparut au-dessus de l’horizon du pouvoir céleste, tous le renièrent et se détournèrent de sa
face – la face de Dieu lui-même.
Pour preuve de cette vérité, référez-vous à ce qui fut mentionné dans tous les livres sacrés.
Réfléchis un instant; pourquoi ceux qui le cherchaient et l’attendaient en vinrent-ils à le renier d’une façon
telle que la plume et la parole sont impuissantes à expliquer la férocité de leur attaque ?
Aucune des Manifestations de sainteté ne put apparaître sans être affligée par les hommes qui la renièrent, la
rejetèrent et s’opposèrent à elle violemment.
Ainsi fut-il révélé : “Que mes serviteurs sont malheureux ! Aucun apôtre n’est venu vers eux qu’ils ne l’aient
pris pour l’objet de leurs railleries.”
“Chaque peuple tramait des machinations contre ses prophètes et voulait s’en saisir par la force. On combattait
avec le mensonge pour étouffer la vérité.”
 —————————————————–
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 21-04-2015
Le printemps divin est venu, ô très sublime plume, car le festival du Miséricordieux approche à grands pas. Lève-toi donc pour magnifier le nom de Dieu devant la création tout entière, et célébrer sa louange de telle sorte que toutes choses créées en soient régénérées et rénovées. Parle, et ne prends pas de repos.
L’Etoile du Matin de l’allégresse brille à l’horizon de notre nom, le souverainement Heureux, car le royaume du nom de Dieu a été orné de la parure du nom de ton Seigneur, le Créateur des cieux. Armé du pouvoir du plus grand Nom, lève-toi devant les nations de la terre, et ne sois pas de ceux qui hésitent.
Il me semble, ô plume, que tu t’arrêtes de courir sur ma tablette. L’éclat du visage divin t’aurait-il déconcertée, ou les vains discours des incroyants t’auraient-ils à ce point remplie de tristesse, que tes mouvements en soient paralysés.
Garde- toi de permettre à quoi que ce soit de t’empêcher d’exalter la grandeur de ce jour, ce jour où le doigt de majesté et de pouvoir a rompu le sceau qui scellait le vin de la réunion, et appelé tous ceux qui sont dans les cieux et tous ceux qui sont sur la terre.
Voudrais-tu tarder encore, tandis qu’a déjà soufflé sur toi la brise qui annonce le jour de Dieu, ou bien serais-tu de ceux qu’un voile sépare de Lui ?
Je n’ai jamais permis, ô Seigneur de tous les noms et Créateur des cieux, qu’aucun voile m’empêchât de reconnaître les gloires de ton jour – de ce jour qui est la lampe de direction pour le monde entier, et le signe donné par l’Ancien des jours à tous ceux qui l’habitent.
—————————————————————–
O fille du Royaume! Ta lettre m’est bien parvenue; elle montre clairement que tu as dirigé toutes tes pensées vers l’acquisition de la lumière qui émane des royaumes de mystère.
Tant que les pensées d’un être humain sont éparpillées, ses efforts demeureront vains mais, s’il concentre sa réflexion sur un seul et même point, merveilleux seront les fruits récoltés.
Il n’est pas possible de capter la lumière solaire dans la plénitude de sa force si elle frappe un miroir plat mais, lorsque le soleil brille sur un miroir concave ou sur une lentille convexe, toute sa chaleur se concentre sur un seul et même point, qui brûlera au maximum. Ainsi est-il nécessaire de concentrer sa pensée sur un point unique, afin qu’elle devienne une force effective. Tu as exprimé le souhait de célébrer le jour de Ridvan par une fête, et tu voudrais que les amis présents en ce jour récitent des tablettes dans la délectation et la joie. Tu m’as prié de t’adresser une lettre que vous lirez à cette occasion. La voici:
O vous, mes bien-aimés et vous, servantes du Miséricordieux! Voici le jour où s’est levé l’astre de vérité à l’horizon de la vie, où s’est répandu sa gloire et où a lui son éclat avec une telle puissance qu’il a fendu les épais nuages qui s’étaient accumulés, et a gravi les cieux du monde dans toute sa splendeur. Aussi, comme vous le voyez, toutes choses créées ont été prises d’une agitation nouvelle.
Voyez comme, en ce jour, s’est élargi le champ des sciences et des arts, quels surprenants progrès techniques ont été réalisés, jusqu’à quel point se sont accrus les pouvoirs de l’esprit, et quelles prodigieuses inventions ont été effectuées.
Cet âge équivaut, en vérité, à une centaine d’autres âges: si vous rassembliez les réalisations de cent âges et les compariez aux progrès accumulés durant notre ère, les résultats acquis au cours de celle-ci s’avéreraient supérieurs à ceux de cent âges du passé.
Prenez, par exemple, le nombre total des livres qui furent écrits dans les âges écoulés, et comparez-le à celui des livres et traités qu’a produits notre ère: ces livres, écrits en notre temps, dépassent – et de loin – le nombre total de volumes produits au fil des âges.
Voyez combien puissante est l’influence exercée par l’astre du jour de ce monde sur l’essence profonde de toutes choses créées.
Mais, hélas! milles fois hélas!, les yeux ne le voient pas, les oreilles demeurent sourdes, les coeurs et les esprits sont oublieux de ce suprême bienfait. Efforcez-vous donc, de tout votre coeur et de toute votre âme, de réveiller les assoupis, de rendre la vue aux aveugles et de faire se lever les morts.
Ecrits d’ Ábdul Baha

-===================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 18-04-2015

Considère le moment où se révèle aux hommes la manifestation suprême de Dieu. Avant que cette heure n’arrive, l’Etre éternel, qui est toujours inconnu des hommes et n’a pas encore proféré la parole de Dieu, est Lui-même l’Omniscient dans un monde où pas un homme ne l’a connu. Il est, en vérité, le Créateur sans création. Car à l’instant même précédant sa révélation, tout être créé devra rendre son âme à Dieu.       C’est là le jour dont il a été écrit: “A qui en ce jour appartiendra le royaume ?” Et nul ne se trouvera prêt à répondre !

Extraits des Ecrits de Bahá’u’lláh

-================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 17-04-2015

Tout homme qui examinerait mûrement ce qu’a révélé la plume du Très-Haut et qui en sentirait la douceur, se trouverait certainement débarrassé et délivré de ses propres désirs, et entièrement soumis à la volonté du Tout-Puissant. Heureux l’homme qui parvient à ce haut état et ne se prive pas d’une faveur si précieuse !

 

— Extraits des Ecrits de Bahá’u’lláh 

-================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 16-04-2015

Cette Terre sainte a été mentionnée et exaltée dans toutes les Ecritures sacrées. Sur elle ont paru les prophètes de Dieu et ses élus. Elle est le désert dans lequel ont erré tous les messagers de Dieu et d’où s’est élevé leur cri: “Me voici, ô mon Dieu, me voici !” Elle est la Terre promise sur laquelle Celui qui est la révélation de Dieu était destiné à se manifester. Elle est la vallée de l’insondable décret de Dieu, le lieu d’une blancheur de neige, la terre d’inaltérable splendeur.

— Extraits des Ecrits de Bahá’u’lláh

 
-============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 15-04-2015

Le bonheur spirituel est la vie éternelle, c’est une lumière qui n’est pas suivie de l’obscurité, c’est un honneur auquel ne succède pas la honte, c’est une vie que la mort ne remplace pas. La voici, l’existence qui n’est pas suivie du néant. Cette suprême bénédiction, ce don précieux, l’homme ne l’obtient que par la Direction de Dieu

– 

Art divin de vivre – Abdu’l-Baha

-========================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 14-04-2015

Il vous a été enseigné qu’Abdu’l-Bahá estimait surtout les actes et non les paroles; et de même, le Christ ne disait-Il pas : c’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez

— Art divin de vivre – Abdu’l-Baha

-=====================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 13-04-2015

Je désire que vous soyez prêts à tout sacrifier, même votre vie, les uns pour les autres. Alors je saurai que la Cause de Bahá’u’lláh a été établie.


Art divin de vivre – Abdu’l-Baha

-===============================================-

Ô Seigneur, en toi je cherche refuge et vers tes signes je tourne mon cœur. Ô Seigneur, en voyage ou chez moi, durant mes activités ou dans mon travail, je place en toi mon entière confiance.

Envoie-moi l’aide qui me rendra indépendant de toutes choses, ô toi dont la miséricorde est sans pareille ! Ô Seigneur, accorde-moi la part qui te convient, et fais que j’accepte tout ce que tu me destines.

À toi, l’autorité absolue pour gouverner !

Le Báb

-===========================================-
Gloire à toi, ô Seigneur du monde et Désir des nations ! Tu t’es manifesté dans le Plus-Grand-Nom qui, des huîtres de l’océan de ta connaissance, a fait naître les perles de la sagesse et de la parole et qui, de l’éclat du soleil de ton visage, a diapré les cieux de la révélation divine.Par ton Verbe qui parachève ta preuve parmi tes créatures et accomplit ta promesse parmi tes serviteurs, je te supplie de fortifier ton peuple afin qu’il fasse resplendir ta cause dans ton empire, qu’il plante les étendards de ton pouvoir parmi tes serviteurs et lève les bannières de ta providence dans tous tes royaumes……
Bahá’u’lláh –LIvre de Priere
=—————————=—————————————–=

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 10-04-2015

Armé du Pouvoir de Ton Nom, rien ne peut me faire tort et avec Ton Amour dans mon coeur, toutes les afflictions du monde ne pourront jamais m’alarmer.   

 

Art divin de vivre – Abdu’l-Baha

-=================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 09-04-2015

En outre, nous avons dit: De jour en jour, que dis-je, d’heure en heure, notre pénible situation s’aggrava jusqu’au moment où l’on mit fin à notre réclusion pour nous enfermer, avec une injustice flagrante, dans la plus grande Prison. Et lorsque quelqu’un leur demandait: “Pour quel crime sont-ils emprisonnés ?”, ils répondaient: “Ils ont cherché à remplacer la Foi par une nouvelle religion.” Si vous préférez ce qui est ancien, pourquoi avez-vous renoncé à ce qui fut envoyé dans la Torah et dans l’Évangile ?
Expliquez cela, ô peuples ! Par ma vie ! Pour vous, il n’y a pas d’échappatoire en ce jour. Si c’est cela mon crime, alors Muhammad, l’Apôtre de Dieu, l’a commis avant moi et, avant lui, l’Esprit de Dieu et, précédemment, celui qui conversa avec Dieu. Et si mon péché est d’avoir exalté la parole de Dieu et d’avoir révélé sa cause, alors je suis vraiment le plus grand des pécheurs ! Un tel péché, je ne l’échangerais pas contre les royaumes du ciel et de la terre.
 
Baha’u’llah : Epitre au fils du loup

-==================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 08-04-2015

Dans le Livre de la Parole, ces mots sublimes furent consignés. Dis: Ô amis ! Luttez pour que ne s’avèrent point vaines les tribulations que cet Oprimé et vous-mêmes avez subies dans le chemin de Dieu. Accrochez-vous au pan de la vertu et tenez-vous solidement à la corde de la loyauté et de la piété. Préoccupez-vous de ce qui profitera à l’humanité et non de vos désirs égoïstes et corrompus. Ô disciples de cet opprimé !
 
Baha’u’llah : Epitre au fils du loup

-=====================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 07-04-2015

Il t’accordera une récompense que le Livre veut grande. Au cours des jours éphémères de ta vie, accomplis des actions qui répandront le parfum du bon plaisir de Dieu et seront parées de l’ornement de son acceptation. Les actes de Balál, l’Ethiopien, furent tellement acceptables aux yeux de Dieu que le ” sín ” de sa langue bégayante surpassa le ” shín ” prononcé par le monde entier. Voici le jour où tous les peuples doivent répandre la lumière de l’unité et de la concorde. Bref, l’orgueil et la vanité de certaines gens ont fait beaucoup de tort à la vraie compréhension et dévasté la demeure de la justice et de l’équité.
[125]
 
Baha’u’llah : Epitre au fils du loup
-==============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 06-04-2015
Dans les trésors de la connaissance de Dieu gît, caché, un savoir qui éliminera en grande partie la peur, lorsqu’il sera appliqué. Toutefois, ce savoir devrait être enseigné dès l’enfance, car il contribuerait grandement à cette élimination. Tout ce qui diminue la peur accroît le courage. Si Dieu le voulait, un long commentaire sur ce qui vient d’être exposé coulerait de la plume du divin Interprète et révélerait ce qui renouvellerait le monde et les nations dans le domaine des arts et des sciences. De même, une parole fut inscrite et consignée par la Plume du Très-Haut dans le Livre vermeil, parole capable de libérer totalement la force qui est cachée en l’homme, voire d’en redoubler la puissance. Nous implorons Dieu – exalté et glorifié soit-il – de daigner aider ses serviteurs à faire ce qui lui plaît et lui est agréable.
 
Baha’u’llah : Epitre au fils du loup
-==============================================-
Vous êtes les bergers du genre humain ; délivrez vos troupeaux des loups des passions et des désirs funestes, et parez-les de l’ornement de la crainte de Dieu. Ceci est le ferme commandement qui, en cet instant, émane de la plume de celui qui est l’Ancien des jours. Par la justice de Dieu ! L’épée d’un caractère vertueux, d’une conduite probe, est plus tranchante qu’une lame d’acier. La voix de la vraie foi appelle, en cet instant, et dit: Ô peuple ! En vérité, le jour est venu où mon Seigneur m’a fait briller d’une lumière dont la splendeur a éclipsé les Soleils de la parole. Craignez le Miséricordieux et ne soyez pas de ceux qui se sont égarés.
[54]
 
Baha’u’llah : Epitre au fils du loup

-===================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 04-04-2015

Ô Shaykh ! Médite sur ce qui précède. Par le pouvoir du nom de l’Absolu, peut-être boiras-tu du vin cacheté et trouveras-tu ce que nul n’est capable de comprendre. Ceins-toi les reins pour l’effort et dirige-toi vers le royaume sublime afin de percevoir les souffles de la révélation et de l’inspiration tandis qu’ils descendent sur moi. Puisses-tu ainsi en profiter ! En vérité, je le dis: pour la cause de Dieu, il n’y a jamais eu et il n’y aura jamais de pair ni d’égal.
Déchire les voiles des vaines imaginations. En vérité, il te fortifiera et t’assistera en gage de sa grâce. Il est vraiment le Fort, le Conquérant, le Tout-Puissant. L’Arbre sacré lance toujours son appel parmi les hommes, ne souffre point d’en être privé tandis qu’il en est temps encore. Place ta confiance en Dieu, remets-lui tes affaires et entre dans la plus grande Prison, afin d’entendre ce qu’aucune oreille n’a jamais entendu et de voir ce qu’aucun œil n’a jamais vu.
Après un tel exposé, peut-il encore y avoir place pour le doute ? Non, par Dieu qui veille sur sa cause ! En vérité, je le dis: ce jour, ces paroles sacrées ” mais il est l’Apôtre de Dieu et le Sceau des prophètes ” ont trouvé leur accomplissement dans le verset Le jour où les hommes se tiendront devant le Seigneur des mondes. Rends grâce à Dieu pour cette générosité.
 
Baha’u’llah : Epitre au fils du loup

-=======================================-

Ô Shaykh ! Médite sur ce qui précède. Par le pouvoir du nom de l’Absolu, peut-être boiras-tu du vin cacheté et trouveras-tu ce que nul n’est capable de comprendre. Ceins-toi les reins pour l’effort et dirige-toi vers le royaume sublime afin de percevoir les souffles de la révélation et de l’inspiration tandis qu’ils descendent sur moi. Puisses-tu ainsi en profiter ! En vérité, je le dis: pour la cause de Dieu, il n’y a jamais eu et il n’y aura jamais de pair ni d’égal.
Déchire les voiles des vaines imaginations. En vérité, il te fortifiera et t’assistera en gage de sa grâce. Il est vraiment le Fort, le Conquérant, le Tout-Puissant. L’Arbre sacré lance toujours son appel parmi les hommes, ne souffre point d’en être privé tandis qu’il en est temps encore. Place ta confiance en Dieu, remets-lui tes affaires et entre dans la plus grande Prison, afin d’entendre ce qu’aucune oreille n’a jamais entendu et de voir ce qu’aucun œil n’a jamais vu.
Après un tel exposé, peut-il encore y avoir place pour le doute ? Non, par Dieu qui veille sur sa cause ! En vérité, je le dis: ce jour, ces paroles sacrées ” mais il est l’Apôtre de Dieu et le Sceau des prophètes ” ont trouvé leur accomplissement dans le verset Le jour où les hommes se tiendront devant le Seigneur des mondes. Rends grâce à Dieu pour cette générosité.
 
Baha’u’llah : Epitre au fils du loup

-=============================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 03-04-2015

Le Commandeur des fidèles répondit à un Arabe qui l’interrogeait au sujet de l’âme: “La troisième est l’âme qui est divine et céleste. C’est une énergie divine, une substance simple et autonome.” Et, plus loin, il dit – que la paix soit sur lui -: “Par conséquent, elle est l’essence sublime de Dieu, l’arbre de la béatitude, l’arbre au-delà duquel il n’est point de passage, le jardin du repos.”
 
Baha’u’llah : Epitre au fils du loup

-===============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 02-04-2015

L‘oeil de ma tendre bonté pleure douloureusement sur vous, car vous n’avez pas su reconnaître celui que vous appeliez de jour comme de nuit, soir et matin. ô peuple, le visage blanc comme neige et le coeur radieux, avance vers le sanctuaire cramoisi et béni, où le Sadratu’l-Muntahá s’écrie : “En vérité, il n’y a pas d’autre Dieu que moi, l’Omnipotent Protecteur, Celui qui subsiste par Lui-même !”
Baha’u’llah : Le Kitab-i-Aqdas

-====================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 01-04-2015

“Observe, ô Roi, de tout ton coeur et de toutes tes forces, les préceptes de Dieu et ne suis pas la voie de l’oppresseur… Si grâce à toi, des fleuves de justice répandaient leurs flots sur tes sujets, Dieu t’aiderait sûrement par les armées du visible et de l’invisible et t’affermirait dans tes entreprises… Ne dépasse pas les bornes de la modération et traite équitablement ceux qui te servent.
 Appel au Sultan Abdu’l-Aziz (empire Ottoman)

——-============================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 31-03-2015

Heureux celui que les vicissitudes de ce monde n’ont pu détourner de reconnaître l’aurore de l’unité de Dieu, et qui résolument, au nom de cet Etre subsistant par Lui-même, a bu le vin scellé de sa révélation. Un tel homme sera compté parmi les hôtes du paradis dans le livre de Dieu, le Seigneur de tous les mondes
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 30-03-2015

” O roi de Paris ! Avertis les prêtres de ne plus faire sonner les cloches… La plus puissante cloche est apparue… Nous ne désirons pour toi que ce qui est meilleur à ce que tu possèdes et à tous les trésors de la terre… Pour ce que tu as fait et en punition de ce que tu as tramé, ton empire s’échappera de tes mains et ton royaume sera jeté dans la confusion… Nous voyons l’humiliation à tes trousses, alors que tu es dans l’inconscience.”

 La proclamation de Bahá’u’lláh – chapitre 2 )

 
Appel à l’empereur Napoléon III (France)
-====================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 29-03-2015

” Celui qui est le Seigneur des Seigneurs est venu, couvrant de son ombre les nuées… Voici le jour ou le Rocher (Pierre) crie et s’exclame… : Voyez ! le Père est venu, et ce qui vous fut promis dans le Royaume est accompli…”

 La proclamation de Bahá’u’lláh – chapitre 12 )

 

Appel au Pape Pie IX (chef de la plus grande église chrétienne)
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 28-03-2015

” O roi de Berlin ! Prête l’oreille à la Voix qui, de ce Temple manifeste s’écrie: … Prends garde que l’orgueil ne te prive de reconnaître l’aube de la divine Révélation, et que les désirs terrestres ne te séparent, comme par un voile, du trône de la terre et du ciel… nous entendons les lamentations de Berlin bien qu’en ce jour, sa gloire soit évidente.”

 

 La proclamation de Bahá’u’lláh – chapitre 5 )

Appel au Kaiser Guillaume Ier (Allemagne)

-============================================-
 Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 27-03-2015

” Il t’a en vérité réservé pour cela une récompense… Il rétribue selon son dû l’auteur de toute bonne action… tu as remis les rênes du gouvernement aux mains des représentants du peuple. Tu as certes bien agi car, de cette façon, les fondements de l’édifice de l’ensemble de tes affaires en seront renforcés, et les coeurs de ceux qui vivent sous ton ombre, riches ou pauvres, en seront rassurés.” 


 La proclamation de Bahá’u’lláh – chapitre 4 )

 Appel à la reine Victoria (Angleterre)
-===================================-
La Plume de révélation s’écrie: «En ce jour, le royaume est à Dieu !» Et la Langue de pouvoir proclame: «En ce jour, la souveraineté est très certainement à Dieu !» De la branche immortelle, le Phénix des royaumes célestes s’écrie: «La gloire de toute grandeur appartient à Dieu, l’Incomparable, l’Irrésistible !» De sa paisible demeure, dans le paradis immortel, la Colombe mystique proclame: «En Dieu, l’Unique, le Clément, se trouve en ce jour la source de toute grâce !» Dans sa retraite de sainteté, l’Oiseau du trône chante sa mélodie: «L’autorité suprême ne peut être attribuée en ce jour qu’à Dieu seul, lui qui n’a ni pair ni égal, le Tout-Puissant, le Conquérant !» L’essence même de toutes choses témoigne en toutes choses: «Tout pardon en ce jour vient de Dieu, celui à qui personne ne peut être comparé, à qui nul partenaire ne peut être associé, le souverain Protecteur de tous les hommes, Celui qui tait leurs péchés !» La Quintessence de gloire élève la voix au-dessus de ma tête et, des sommets qu’aucune plume ni aucune langue ne sauraient décrire, s’écrie: »Dieu m’en est témoin ! L’Ancien des jours éternels est venu, ceint de puissance et de majesté. Il n’est d’autre Dieu que lui, le Très-Glorieux, le Tout-Puissant, le Très-Haut, le Très-Sage, le Dominateur, le Clairvoyant, l’Omniscient, le Protecteur souverain, la Source de lumière éternelle !»
-=================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 25-03-2015
Donc quand le Christ disait : “C’est Elie”, cela voulait dire : cet homme est l’apparition de la bonté, des perfections, du caractère, des qualités et des vertus d’Elie. Et JeanBaptiste pouvait dire : “Je ne suis pas Elie.” Le Christ regardait les qualités, les perfections, le caractère, les vertus de tous les deux, tandis que Jean considérait son être physique et sa personnalité. [voir Jean 1.1921] 
(33.12 ) 
 
C’est comme ce flambeau qui était là hier soir : il éclaire aussi ce soir, et demain soir, de même, il brillera. Nous disons que le flambeau de ce soir est la même lumière que celle d’hier soir, et qu’elle est revenue. Il s’agit de la lumière, non de l’huile, de la mèche, ou du chandelier. 
(33.13 ) 
 
 
Causeries d’Abdul-Baha a Paris
Et cette explication se trouve développée et détaillée dans le Livre de ta Certitude.
[voir “Livre de la certitude” 1.94 et 2.247 et 2.261 et 2.279 et 2.283 et 2.290 et 2.317 ; voir “Les leçons de SaintJean d’Acre” 33.1 et 33.13 et 81.46 CLE: RETOUR des messagers de Dieu]
-================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 24-03-2015
“L’homme doit se le rappeler: la sphère de la terre est un atelier et non pas une galerie d’art pour l’exposition du pouvoir. La terre n’est pas la sphère de la perfection, mais le creuset pour raffiner et mouler le caractère.”
 
Abdu’l-Baha (traduction libre)
Atelier animé par Jacqueline Martin
Congrès national des baha’is de France – novembre 2001
-==========================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 23-03-2015
Montrez-vous pénétrés d’un amour universel. Quand vous rencontrez un Persan ou quelqu’autre étranger, parlez-lui comme à un ami. S’il a l’air seul, tâchez de l’aider, offrez-lui spontanément vos services. S’il est triste, consolez-le; s’il est pauvre secourez-le; s’il est opprimé, délivrez-le; s’il est dans la détresse, réconfortez-le. En agissant ainsi, vous prouverez, non seulement en paroles mais en fait et en vérité, que vous considérez tous les hommes comme vos frères.
A quoi sert-il de convenir que l’amitié universelle est un bien et de parler de la solidarité du genre humain comme d’un grand idéal ? A rien si ces idées ne sont pas transformées en actes.
 
Abdu’l-Baha : Causeries d’Abdu’l-Baha a Paris

-================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 22-03-2015

Quant au bonheur spirituel, c’est la base véritable de la vie de l’homme, car cette vie est faite pour le bonheur et non pour la peine, pour le plaisir et non pour la tristesse. Le bonheur, c’est la vie; la souffrance, la mort.        Le bonheur spirituel est la vie éternelle, c’est une lumière qui n’est pas suivie de l’obscurité, c’est un honneur auquel ne succède pas la honte, c’est une vie que la mort ne remplace pas. La voici, l’existence qui n’est pas suivie du néant. Cette suprême bénédiction, ce don précieux, l’homme ne l’obtient que par la Direction de Dieu.

 

Art divin de vivre – Abdu’l-Baha

-===============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 21-03-2015

Ainsi apprends, ô toi, âme vertueuse, qu’aussitôt que tu te sépareras de tout sauf de Dieu, et que tu te détacheras des choses terrestres, ton coeur réfléchira la Lumière Divine avec l’éclat du Soleil de Vérité à l’horizon du Royaume de Puissance. Alors tu seras rempli de l’Esprit du Pouvoir de Dieu et deviendras capable de faire ce que tu désires. Et ceci est une vérité
Art divin de vivre – Abdu’l-Baha

-============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 20-03-2015

Ô Plume du Très-Haut ! Dis : Ô peuples du monde, nous vous avons prescrit de jeûner durant une brève période, à l’issue de laquelle Nous avons fixé pour vous la fête de Naw-Ruz. )”
“Heureux celui qui aborde le premier jour du mois de Baha, le jour que Dieu a consacré à ce grand nom. Et béni est celui qui montre en ce jour les dons généreux que Dieu lui a conférés. Il est, en vérité, de ceux qui témoignent de leur reconnaissance envers Dieu en agissant selon ce qui convient à la munificence du Seigneur, munificence qui a englobé tous les mondes. Dis : ce jour est, en vérité, la couronne de tous les mois et leur source, le jour où le souffle de vie s’est répandu sur toutes les choses créées. Grande est la bénédiction de celui qui l’accueille avec une joie radieuse. Nous témoignons en vérité qu’il est parmi les bienheureux.


“La fête de Naw-Ruz tombe le jour où 1e soleil entre dans le signe du Bélier (24), même si cela devait arriver moins d’une minute avant le coucher du soleil. 

JOYEUSE  FETE  DE NAW-RUZ A TOUS 
-========================================-====—

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 19-03-2015

.,.Vous m’avez écrit au sujet du mois de jeûne. Bienheureux que vous êtes d’avoir obéi au commande- ment de Dieu et observé ce jeûne pendant la période sacrée, car ce jeûne matériel est un signe extérieur du jeûne spirituel, un symbole de retenue, d’abstention de tous les désirs du moi qui acquiert ainsi les caractéristiques de l’esprit, est emporté par les brises célestes, et brûle de l’amour divin.


Sélections des Ecrits d’Abdu’l-Bahà, n°35, p68 ) 
 

-=======================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 18-03-2015

Nous vous avons commandé de prier et de jeûner à partir de la maturité. C’est l’ordre de Dieu, votre Seigneur et le Seigneur de vos ancêtres. Il en a exempté ceux qui sont affaiblis par l’âge ou la maladie, comme une faveur marquant sa présence, et Il est l’Indulgent, le Généreux.

Nous vous avons prescrit de jeûner pendant une brève période, à l’issue de laquelle Nous vous avons désigné le Naw-Rûz comme une fête… Les voyageurs, les femmes enceintes ou qui allaitent ne sont pas tenus de jeûner… Abstenez-vous de nourriture et de boisson, du lever au coucher du soleil, et prenez garde que le désir ne vous prive de cette grâce qui est spécifiée dans le livre.

 Extraits du Kitàb-i-Aqdàs de Bahà’u’llàh, p.13 ) Ouvrir le livre Synopsys du Kitab-i-Aqdas sur le jeûne

-===================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 17-03-2015

Faire voeu de jeûner ( pendant un mois autre que celui qui est prescrit pour le jeûne) est permis. Toutefois, les voeux dont l’humanité tire profit sont préférables aux yeux de Dieu.    ( pp 40 à 42 )

Dans l’une de ses tablettes, Abdu’l-Bahà, après avoir indiqué que le jeûne consiste à s’abstenir de nourriture et de boisson, déclare catégoriquement que fumer est une façon de boire. ( En arabe, le verbe « boire » s’emploie également pour fumer.) ( Aqdas p.63 )

Le verset spécialement révélé est : « Glorifié soit Dieu, le Seigneur de splendeur et de beauté ». 
Aqdas p.61 )

-=========================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 16-03-2015

JEÛNEZ, CAR ILS ONT JEÛNE

Abdu’l-Bahà a dit : La sagesse divine dans le jeûne est multiple. Parmi ses différents aspects il y a le suivant : étant donné que ces jours ( c’est-à-dire la période de jeûne observée ensuite par les croyants ), la Manifestation du Soleil de Réalité, à travers l’inspiration divine, est occupé à révéler ses versets, à instituer la loi divine et à élaborer les enseignements, son extrême occupation et son attraction intense ne lui laissent ni possibilité ni temps pour se nourrir et s’abreuver.

Par exemple, lorsque Sa Sainteté Moïse se rendit sur le Mont de Tur ( le Sinaï ) et là procéda à l’institution de la Loi de Dieu, il jeûna durant quarante jours. Dans le but d’éveiller et d’exhorter le peuple d’Israël, il enjoignit de pratiquer le jeûne.

De même, Sa Sainteté le Christ. alors qu’il commençait à instituer la Loi spirituelle, à systématiser les enseignements et à former les conseils ( apostoliques ), s’abstint de toute nourriture et boisson durant quarante jours. Au début, les disciples et les chrétiens jeûnèrent. Plus tard. les assemblées de dignitaires chrétiens transformèrent le jeûne en série d’observances de carême.

De même le Coran étant descendu au mois de Ramadan, jeûner durant ce mois devint un devoir.

De la même manière, Sa Sainteté Le Suprême ( le Bàb ), au début de la Manifestation, totalement absorbé dans la révélation des versets, passa des Jours pendant lesquels sa nourriture se réduisit à l’absorption de thé.

De même, la Beauté Bénie ( Bahà’u’llàh ), alors qu’il était occupé à instituer les divins enseignements, et durant les Jours où les versets ( la Parole de Dieu ) descendaient en permanence, sous l’effet de ces versets et des sanglots de son coeur, ne prit que le minimum de nourriture.

Le but recherché est le suivant : afin d’obéir aux divines Manifestations, dans le but d’exhortation et pour commémorer leur état, il incombe désormais au peuple de jeûner durant ces jours car toute âme sincère qui possède un bien-aimé brûle d’expérimenter l’état dans lequel se trouve son bien-aimé. Si ce dernier est dans l’affliction, elle désire l’affliction ; s’il est dans la joie, elle désire la joie ; s’il est dans le repos, elle désire le repos ; s’il est dans le trouble, elle désire le trouble. A présent, en ce jour de millénaire, puisque Sa Sainteté le Suprême ( le Bàb ) jeûna durant de nombreux jours et que la Beauté Bénie ( Bahà’u’llàh ) n’absorba que peu de nourriture et de boisson, il devient nécessaire que les amis suivent cet exemple… 
à madame Corinne True, Star of the west, vol IV, n°18, page 305, traduction P. Coulon )

 

-=========================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 15-03-2015

Fais-leur connaître que rien au monde ne peut les écarter de ta Beauté en ces jours pour lesquels le Christ proclame : « toute souveraineté t’appartient, O Toi qui as engendré l’Esprit » ( Jésus ), jours pour lesquels ton Ami (Muhammad ) s’écrie : « Gloire à Toi, ô Toi le Mieux-Aimé, car Tu as révélé ta Beauté, et Tu as spécifié par écrit ce qui permettra à tes élus d’accéder au siège de la révélation de ton Très Grand Nom, Nom qui a plongé tous les peuples dans la désolation, excepté ceux qui se sont détachés de tout, sauf de Toi, et se sont tournés vers Celui qui est le Révélateur de Toi-même et la Manifestation de tes attributs ».

— (Livre de Prière, p.109-110 NAW-RUZ

-================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 14-03-2015

Le jeûne est un symbole. Jeûner signifie s’abstenir de tout désir. Le jeûne physique est le symbole de cette abstinence, c’est un appel ; tandis que l’on réfrène l’appétit physique, il faut s’abstenir des convoitises personnelles et des désirs égoïstes. Mais se passer uniquement de nourriture n’a aucun effet sur l’esprit. C’est uniquement un symbole, un appel. Autrement, cela n’a aucune importance. Jeûner pour atteindre le détachement ne signifie pas s’abstenir uniquement de nourriture. La règle d’or est : ni trop ni peu. La modération est nécessaire. Il existe une secte aux Indes dont les membres pratiquent l’abstinence à l’extrême, réduisant graduellement leur nourriture jusqu’à pouvoir s’en passer presque complètement. Mais leur intelligence en souffre. Un homme n’est pas capable de servir Dieu efficacement, tant matériellement que spirituellement, s’il est affaibli par le manque de nourriture. Il ne possède pas toute sa lucidité. 
Baha’u’llàh et l’ère nouvelle, p.197 )

-============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 13-03-2015

Révèle à tes serviteurs ce rang qui est le tien, ô mon Dieu ; qu’ils puissent concevoir que l’excellence de toutes choses dépend de ton ordre et de ta parole, que la vertu de toute action est sanctionnée par ta permission et le bon plaisir de ta volonté ; permets qu’ils puissent reconnaître que les rênes des actions humaines sont sous l’emprise de ton assentiment et de ton commandement. 

— (Livre de Prière, p.109-110  Extrait  de la priere de Naw-Ruz 

-========================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 12-03-2015

O mon Dieu ! Alors que je réfrène les appétits du corps et m’abstiens de manger et de boire, même ainsi, purifie et sanctifie mon coeur et ma vie de tout sauf de ton amour, protège et préserve mon âme des passions égoïstes et des pulsions animales. Aussi, fais que l’esprit s’imprègne des fragrances de sainteté et s’abstienne de tout ce qui n’est pas la mention de Toi ! 

PRIÈRE CONSEILLEE PAR ‘ABDU’L-BAHÀ
à Madame Corinne True, Star of the West, vol 4, n°18, page 305, traduction P.Coulon )

-===========================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 11-03-2015

Non satisfaits d’une vie animale, vous ne passez pas uniquement vos Jours à manger, boire et dormir. Vous êtes vraiment des hommes ! Vos préoccupations et vos ambitions tendent à acquérir la perfection humaine. 
 
Vous vivez pour faire le bien et le bonheur des autres. Votre plus grand désir est de consoler ceux qui pleurent, de fortifier ceux qui sont faibles, et de rendre l’espoir aux âmes désespérées. 
 
Jour et nuit, vos pensées sont dirigées vers le royaume et vos coeurs sont embrasés par l’amour de Dieu. Vous ignorez ainsi l’opposition, l’antipathie et la haine, car toutes les créatures vivantes vous sont chères, et vous désirez leur bonheur à toutes. 
 
Ce sont là des vertus et des sentiments humains parfaits. Celui qui n’en aurait aucun ferait mieux de disparaître

ABDUL  BAHA  A PARIS

 

 -================================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 10-03-2015
O toi qui as bu à longs traits le vin de ma parole au calice de ma connaissance ! Ces mots sublimes furent entendus aujourd’hui dans le bruissement de l’Arbre divin que le Seigneur des noms a planté de la main du pouvoir céleste dans le paradis suprême:
Le premier Taráz et la première effulgence apparue à l’horizon du Livre Mère est que l’homme devrait connaître son propre moi et reconnaître ce qui mène à la grandeur ou à la bassesse à la gloire ou à l’humiliation à la richesse ou à la pauvreté.
Dès qu’il a atteint son niveau de réalisation et de maturité l’homme a besoin de ressources et les richesses qu’il acquiert par son art ou par sa profession sont louables et méritoires aux yeux des hommes de sagesse particulièrement pour les serviteurs qui se consacrent à l’éducation du monde et à l’instruction de ses peuples.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah

-=================================-

 Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 09-03-2015

Ô toi qui t’es inclinée en prière devant le royaume de Dieu ! Bénie sois-tu, car la beauté du visage divin a ravi ton coeur, la lumière de la sagesse intérieure l’a inondé et, en lui, resplendit l’éclat du royaume. Sache que Dieu est avec toi en toutes circonstances, qu’Il te protège des mutations et des hasards de ce monde et qu’Il fait de toi une servante dans son grand vignoble…

(“Sélections des écrits d”Abdu’l-Bahá – M.E.B. édition 1983 -91)

-============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 08-03-2015

O Alí Akbar ! Vois comme la situation des incroyants est abjecte. Ils disent tous: En vérité, Il doit être loué dans ses actes et obéi dans ses commandements. Cependant si nous révélons quoi que ce soit qui, même dans une infime mesure, contrecarre leurs voies et leurs désirs égoïstes, ils le rejetteront avec dédain.
Dis: Personne ne peut jamais sonder les multiples exigences de la sagesse accomplie de Dieu. En vérité, dût-Il décréter que la terre est le ciel, nul n’aurait le droit de mettre en doute son autorité. C’est de cela qu’a témoigné le Point du Bayán dans tout ce qui lui fut envoyé, avec vérité, sur l’ordre de Dieu, Lui qui a provoqué l’apparition de l’Aurore.
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah

 -============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 07-03-2015

Les membres d’une assemblée spirituelle doivent se concerter de manière à éviter tout point de friction, de malaise ou de discorde. On obtient ce résultat lorsque chaque membre exprime son opinion et fait valoir son point de vue dans une totale liberté.
Si quelqu’un s’oppose, il ne doit en aucun cas se sentir offensé, car la bonne direction des choses ne se révèle qu’après un complet échange d’idées où les questions sont discutées sous tous les aspects.
L’étincelle de vérité ne jaillit que de la confrontation d’opinions divergentes
Si, après la discussion, une décision est adoptée à l’unanimité, c’est parfait mais, s’il subsiste – à Dieu ne plaise – des avis contraires, une majorité de voix doit l’emporter.
 
Abdu’l-Baha : Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha

 -========================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 06-03-2015
O vous qui reposez comme des morts sur la couche de négligence! Des siècles ont passé et vos précieuses vies approchent de leur fin; cependant, pas un seul souffle de pureté venant de vous n’a atteint notre cour de sainteté. Bien que vous soyez plongés dans l’océan de l’incrédulité, vos lèvres professent pourtant la seule vraie foi de Dieu. Celui que j’abhorre, vous l’avez aimé et, de mon ennemi, vous avez fait un ami. Malgré cela, satisfaits de vous, vous continuez à fouler ma terre avec complaisance, sans vous apercevoir qu’elle est lasse de vous et que tout ce qu’elle renferme se dérobe à vous. En vérité, si seulement vous ouvriez les yeux, vous préféreriez une multitude de peines à cette joie, et plutôt la mort à cette vie.
Baha’u’llah : Paroles Cachees

-===========================-

 Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 05-03-2015

Il vous conseillerait de faire seulement la courte prière obligatoire de midi. Celle-ci ne comporte aucune génuflexion et ne demande au croyant que de se tourner vers `Akká où est enterré Bahá’u’lláh. C’est un symbole physique d’une réalité intérieure comme la plante se tourne vers la lumière du soleil de laquelle elle reçoit la vie et la croissance; de même, lorsque nous prions, tournons notre coeur vers la manifestation de Dieu, Bahá’u’lláh. Durant cette courte prière, nous nous tournons symboliquement dans la direction où repose sa poussière terrestre.

Dans sa foi, Bahá’u’lláh a réduit tous les rites et toutes les formes à un minimum absolu. Les quelques formes existantes, comme celles liées aux deux longues prières journalières obligatoires, ne sont que des symboles de l’attitude intérieure. Elles renferment une sagesse et une grande bénédiction, mais nous ne pouvons pas nous forcer à comprendre ou sentir ces choses, et c’est pour cette raison qu’il nous a également donné la très courte et simple prière, pour ceux qui ne ressentent pas le désir d’accomplir les gestes liés aux deux autres.

(Extrait d’une lettre datée du 24 juin 1949 à un croyant)

 -===—–=======================—

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 04-03-2015
Il est la Gloire des gloires. Voici ce qui est descendu du royaume de gloire, ce qui fut annoncé par la Langue du pouvoir et de la puissance et révélé aux prophètes d’autrefois. Nous en avons extrait l’essence profonde et nous l’avons recouverte du vêtement de la brièveté, comme un signe de grâce envers les justes, afin qu’ils restent fidèles à l’alliance de Dieu, qu’ils puissent, durant leur vie, accomplir la tâche qu’Il leur a confiée et recueillir, au royaume de l’esprit, le joyau de la divine vertu. O fils de l’esprit ! Ceci est mon premier conseil: aie le coeur pur, bienveillant, rayonnant, afin de posséder une souveraineté ancienne, impérissable, éternelle
 
Baha’u’llah : Paroles Cachees

-===========================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 03-03-2015

Efforcezvous donc de suivre, de tout votre coeur et de toute votre âme, les préceptes de la Perfection bénie; et soyez certains que si vous réussissez à vivre suivant ses prescriptions, vous atteindrez à la vie éternelle et à la joie infinie du royaume céleste, et l’aide divine viendra vous fortifier chaque jour de votre vie. C’est ma prière très sincère que chacun d’entre vous puisse atteindre à ce bonheur parfait. 

[nota : la Perfection bénie est l’un des titres de Baha’u’llah]
Causerie d’Abdul-Baha a Paris
-======================================-
J’ai vécu moimême en prison pendant quarante années, alors qu’une seule aurait déjà été impossible à supporter. Personne ne survécut plus d’un an à cet emprisonnement. Mais grâce à Dieu, pendant ces quarante années, je fus suprêmement heureux.
Chaque jour, au réveil, c’était comme l’annonce d’une bonne nouvelle, et chaque nuit je ressentais une joie infinie. Les pensées spirituelles étaient mon réconfort, et recourir à Dieu était mon plus grand bonheur. S’il n’en avait pas été ainsi, croyezvous que l’aurais pu supporter ces quarante années de prison ?
Ainsi, la spiritualité est le plus grand don de Dieu, et “recourir à Dieu” donne la “vie éternelle”. Puissiezvous, les uns et les autres, progresser chaque jour sur le plan spirituel. Puissiezvous être fortifiés pour tout ce qui est bon. Puisse la divine consolation vous soutenir de plus en plus et l’Esprit saint vous libérer.
Puisse enfin le pouvoir du divin royaume s’établir et agir parmi vous. Tel est mon plus ardent désir, et je prie Dieu de vous accorder cette faveur
ABDUL  BAHA  A PARIS

-====================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 01-03-2015
servante de Dieu! Les prières révélées pour implorer la guérison s’appliquent aussi bien à la guérison physique qu’à la guérison spirituelle. Récite-les donc afin de guérir à la fois l’âme et le corps.
Si la guérison est appropriée au malade, elle sera certainement accordée mais, pour certaines personnes souffrantes, la guérison ne serait que la cause d’autres maux et, par conséquent, la sagesse ne permet pas une réponse affirmative à la prière
 
Abdu’l-Baha : Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha
 ===============================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 28-02-2015
La vraie confiance est pour le serviteur de continuer à exercer sa profession et de suivre sa vocation dans ce monde, de s’accrocher fermement au Seigneur, de ne rechercher que sa grâce, car c’est en ses mains que se trouve la destinée de tous ses serviteurs. 
 
L’essence du détachement est pour l’homme de tourner son visage vers le parvis du Seigneur, d’entrer en sa présence, de contempler sa face et de se présenter en témoin devant Lui
 
 
Tablette de Baha’u’llah

-=====================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 27-02-2015

Ces jours supplémentaires sont donc appelés Ayyam-i-Ha (les Jours de Ha ; Ha est aussi un symbole de la réalité essentielle de Dieu) :
“Au cours de ces journées, il convient au peuple de Baha d’organiser de bons repas pour eux, pour leur famille et, au-delà, pour les pauvres et les indigents, puis de saluer et de glorifier leur Seigneur, de chanter ses louanges et de magnifier son nom, dans la joie et l’allégresse. (4) 

Les jours intercalaires sont célébrés par des visites et des réceptions dans la famille et chez les amis, par des échanges de cadeaux, mais aussi par des visites aux malades, aux personnes âgées. Des réceptions sont aussi organisées par les communautés baha’ies non seulement pour les membres de la communauté, mais pour leurs amis non baha’is. Ils sont suivis par le jeûne :
“Lorsque finissent ces jours de générosité qui précèdent la période de restriction, qu’ils commencent le jeûne. Ainsi l’a ordonné le Seigneur de toute l’humanité. (5) “

 

Les Fêtes baha’ies

Par Louis Hénuzet
(érudit baha’i)

-======================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 26-02-2015

“…Loué sois-Tu, ô Dieu, Tu es le créateur des cieux et de la terre et de tout ce qui se trouve entre les deux. Tu es le Seigneur souverain, le Très-Saint, le tout-Puissant, le Très-Sage. Magnifié soit ton nom, ô Dieu ; envoie sur ceux qui ont cru en Dieu et en ses signes, un puissant secours de ta présence tel qu’il leur permettra de régner sur l’ensemble de l’humanité.”
(Selections from the Writings of the Báb, p. 176.)

-===========================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 25-02-2015

Souvenez-vous du shaykh qui répondait au nom de Muhammad-Hasan, l’un des religieux les plus savants de son temps. Lorsque le Vrai fut rendu manifeste, ce shaykh, en compagnie d’autres de son acabit, le rejeta, alors qu’un tamiseur de blé et d’orge l’accepta et se tourna vers le Seigneur. Bien qu’occupé nuit et jour à écrire ce qu’il pensait être les lois et ordonnances de Dieu, lorsque Celui qui est sans contrainte apparut, pas une lettre de ses écrits ne lui fut utile sinon, il ne se serait pas détourné d’un visage qui a illuminé les visages des élus du Seigneur. Si vous aviez cru en Dieu lorsqu’il s’est révélé, le peuple ne se serait pas détourné de lui, et les choses dont vous êtes aujourd’hui témoins ne Nous seraient pas arrivées. Craignez Dieu et ne soyez pas insouciants.
 
Baha’u’llah : Le Kitab-i-Aqdas

-======================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 24-02-2015
O fils de l’homme! Donne mes richesses à mes pauvres afin que tu puisses accéder, dans le ciel, aux réserves de splendeur immuable et aux trésors de gloire impérissable. Mais, par ma vie! Offrir ton âme est chose plus glorieuse, si seulement tu pouvais voir par mes yeux.
 
Baha’u’llah : Paroles Cachees

 -================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 23-02-2015

Le Christ dit: Tu as donné aux enfants ce dont l’érudit et le sage sont dépourvus. Le sage de Sabzivár a dit: Hélas ! Les oreilles attentives manquent, sinon les murmures du buisson du Sinaï pourraient être entendus de chaque arbre.
Dans une tablette destinée à un sage qui avait investigué le sens de la Réalité élémentaire, nous nous sommes adressé à lui en ces termes: Si cette parole est véritablement tienne, comment se fait-il que tu n’aies pas réussi à entendre l’appel lancé par l’Arbre de l’Homme des hauteurs les plus élevées du monde ?
Si tu as vraiment entendu l’appel mais que cependant, par crainte ou par désir de préserver ta vie, tu lui es resté insensible, tu es quelqu’un qui n’a jamais valu la peine d’être mentionné et qui ne la vaut toujours pas; si tu n’as pas entendu cet appel, alors tu es privé du sens de l’ouïe.
En bref, de tels hommes sont ceux dont les paroles constituent la fierté du monde, et les actes la honte des nations.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah

Le Christ dit: Tu as donné aux enfants ce dont l’érudit et le sage sont dépourvus. Le sage de Sabzivár a dit: Hélas ! Les oreilles attentives manquent, sinon les murmures du buisson du Sinaï pourraient être entendus de chaque arbre.
Dans une tablette destinée à un sage qui avait investigué le sens de la Réalité élémentaire, nous nous sommes adressé à lui en ces termes: Si cette parole est véritablement tienne, comment se fait-il que tu n’aies pas réussi à entendre l’appel lancé par l’Arbre de l’Homme des hauteurs les plus élevées du monde ?
Si tu as vraiment entendu l’appel mais que cependant, par crainte ou par désir de préserver ta vie, tu lui es resté insensible, tu es quelqu’un qui n’a jamais valu la peine d’être mentionné et qui ne la vaut toujours pas; si tu n’as pas entendu cet appel, alors tu es privé du sens de l’ouïe.
En bref, de tels hommes sont ceux dont les paroles constituent la fierté du monde, et les actes la honte des nations.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah

-====================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 22-02-2015

En vérité, nous avons fait sonner la trompette qui n’est autre que ma plume de gloire; et voilà que l’humanité s’est évanouie devant elle, hormis ceux qu’il a plu à Dieu de délivrer en signe de sa grâce. Il est le Seigneur de bonté, l’Ancien des jours.
Dis: O rassemblement de théologiens ! Censurerez-vous cette Plume que le royaume de la parole s’est préparé à écouter dès qu’elle a élevé sa voix stridente et dont le thème puissant et glorieux a rendu tout autre thème insignifiant ? Craignez Dieu et ne suivez pas vos vaines chimères et vos imaginations corrompues, mais suivez-le plutôt, lui qui est venu à vous investi d’une connaissance indéniable et d’une certitude inébranlable.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 21-02-2015

O peuple de Bahá ! Chacune des ordonnances que Nous avons révélées est une puissante forteresse pour la préservation du monde de l’existence. En vérité, cet Opprimé ne désire rien d’autre que votre sécurité et votre élévation.
Nous exhortons les hommes de la Maison de justice et Nous leur ordonnons de veiller à la protection et à la sauvegarde des hommes, des femmes et des enfants. Il leur incombe d’avoir la plus grande considération pour les intérêts des peuples en tout temps et en toutes circonstances.
Béni soit le dirigeant qui secourt le captif, le riche qui prend soin du pauvre, le juste qui garantit les droits de l’opprimé face à l’injustice, et heureux l’administrateur qui observe ce que l’Ordonnateur, l’Ancien des jours lui a ordonné.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah

-==============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du20-02-2015

Nous avons dit: Mon emprisonnement ne me fait aucun mal, pas plus que ce qui m’est arrivé aux mains de mes ennemis. Ce qui m’afflige, c’est la conduite de mes aimés qui, bien qu’ils portent mon nom, commettent cependant ce qui fait se lamenter mon coeur et ma plume.
De telles paroles ont été révélées à maintes reprises, mais les insouciants n’ont pas réussi à en profiter puisqu’ils sont prisonniers de leurs propres passions néfastes et de leurs désirs corrompus.
Implore le seul vrai Dieu afin qu’Il permette à chacun de se repentir et de revenir à Lui. Aussi longtemps que la nature d’une personne l’entraînera vers des passions néfastes, le crime et le péché prévaudront.
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah
-=================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 19-02-2015
O Seigneur ! Tu vois cet être inanimé devant ta face; par ta générosité et ta grâce bienfaisante, ne souffre pas qu’il soit privé du calice de la vie immortelle. Et tu vois cet être affligé debout devant ton trône; ne l’écarte pas de l’océan de ta guérison.
Je te supplie de me permettre, à chaque instant et en toutes circonstances, de me souvenir de toi, de magnifier ton nom et de servir ta cause, bien que je sois tout à fait conscient que tout ce qui provient d’un serviteur ne peut transcender les limites de son âme, ni convenir à ta suzeraineté, ni être digne de la cour de ta gloire et de ta majesté.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah

-============================-

 Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 18-02-2015

Dis: Périssez en votre colère, ô esprits malins ! En vérité, celui à la connaissance de qui rien n’échappe est apparu. Celui qui a fait rayonner de joie la face de la connaissance divine est venu. Par lui, le royaume de la parole est embelli, tous les esprits réceptifs ont tourné leur visage vers le Seigneur des révélations, tous ceux qui étaient à genoux se sont levés et tous les indolents se sont précipités pour atteindre le Sinaï de la certitude.
Ceci est le jour dont Dieu a voulu qu’il soit une bénédiction pour les vertueux, un châtiment pour les méchants, un bienfait pour les fidèles et un déchaînement de son courroux pour les infidèles et les rebelles.
En vérité, il a été rendu manifeste, investi par Dieu d’une souveraineté invincible. Il a révélé ce qui ne peut être comparé à rien sur la terre ni dans les cieux.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah

-=====================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 17-02-2015

Dans tes Livres saints, dans tes Ecrits et tes Manuscrits, tu as promis aux peuples du monde d’apparaître toi-même et d’écarter de ton visage les voiles de la gloire, comme tu l’annonças dans tes paroles à ton ami par lequel l’astre du jour de la révélation étincela au-dessus de l’horizon de Hijáz, et par qui la lumière naissante de la vérité divine rayonna parmi tous les hommes, proclamant: Le jour où les hommes seront debout devant le Seigneur des mondes.

Et, avant Muhammad, tu fis part de cette bonne nouvelle à celui qui conversait avec toi , et tu lui dis: Fais sortir ton peuple des ténèbres vers la lumière et rappelle-lui les jours de Dieu.
En outre, tu proclamas cette vérité à l’Esprit , à tes prophètes et à tes messagers d’un passé éloigné ou plus récent.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah

-==========================-

 Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 16-02-2015

O fils de poussière! Tout ce qui est au ciel et sur la terre, je te l’ai destiné, excepté le coeur humain dont j’ai fait le siège de ma beauté et de ma gloire. Cependant, tu as donné mon foyer et ma demeure à un autre que moi. Et chaque fois que la manifestation de ma sainteté a cherché sa propre maison, elle y a trouvé un étranger; alors, privée de foyer, elle s’est hâtée vers le sanctuaire du Bien-Aimé. Malgré tout, j’ai caché ton secret et n’ai pas voulu ta honte.
 
Baha’u’llah : Paroles Cachees

-=================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 15-02-2015

O toi, servante de Dieu! Toute femme qui devient la servante de Dieu surpasse en gloire les impératrices du monde, car elle est liée à Dieu et sa souveraineté demeure à jamais, alors qu’une poignée de poussière suffira à oblitérer le nom et la célébrité de ces impératrices. En d’autres termes, dès qu’elles reposent dans leurs tombes, elles sont réduites à néant.
Les servantes du royaume de Dieu jouissent de l’éternelle souveraineté que les âges et les générations ne peuvent atteindre.
Songe combien d’impératrices ont régné et disparu depuis l’époque du Christ! Chacune d’elles était à la tête d’un pays, mais il n’en reste aucune trace à présent.
Au contraire, Marie-Madeleine, qui n’était qu’une paysanne et une servante de Dieu, brille encore à l’horizon de la gloire éternelle. Efforce-toi donc de demeurer la servante de Dieu.
Tu as fait l’éloge de la convention. Celle-ci revêtira une grande importance dans l’avenir, car elle sert le divin royaume et le monde de l’humanité.
Elle annonce la paix universelle et jette les fondements de l’unité de l’humanité; elle libère les âmes des préjugés religieux, raciaux et séculiers, et les rassemble à l’ombre du pavillon de Dieu qui est d’une seule et même couleur. Ainsi, loue Dieu de t’avoir permis d’assister à une telle convention et d’écouter les enseignements divins.
Abdu’l-Baha : Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha
 ===========================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 14-02-2015
‘Abdu’l-Bahá dit: “La maladie est de deux sortes: physique ou spirituelle.
Prenez par exemple une coupure à la main; si vous priez pour que la main soit guérie sans juguler le saignement, vous ne ferez pas grand chose de bon; un remède matériel est nécessaire.
Quelquefois quand le système nerveux est paralysé par la peur, un remède spirituel est nécessaire. La folie, incurable par d’autres moyens, peut être soignée grâce à la prière. Il arrive souvent que le chagrin rende quelqu’un malade, il peut alors être soigné par des moyens spirituels.”
 
Abdu’l-Baha : Abdu’l-Baha a Londres

 -===================-============-

L‘équilibre du monde a été détruit sous l’action vibrante de ce très grand, de ce nouvel ordre mondial. L’ordre sur lequel reposait jusque-là l’humanité a été révolutionné par cet unique et merveilleux système, dont les yeux mortels n’avaient jamais vu l’équivalent.
Plongez-vous dans l’océan de mes paroles, afin d’en pénétrer les secrets et de découvrir toutes les perles de sagesse que recèlent ses profondeurs.
 
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 13-02-2015
Gardez-vous d’hésiter à embrasser la vérité de cette cause, par laquelle ont été révélées toutes les potentialités de la puissance de Dieu et a été établie sa divine souveraineté. Le visage rayonnant de joie, hâtez vous de le joindre.
C’est là l’immuable foi de Dieu, éternelle dans le passé, éternelle dans l’avenir. Que celui qui la cherche la trouve, et quant à celui qui se refuse à la chercher, à vrai dire, Dieu se suffit à Lui-même, et il n’a nul besoin de ses créatures.
Dis: Voici la balance infaillible que tient la main de Dieu, la balance où seront pesés tous ceux qui sont dans le ciel et tous ceux qui sont sur la terre, et où le sort de chacun d’eux sera déterminé, si vous êtes de ceux qui croient et qui reconnaissent cette vérité. Dis: Par elle, le pauvre est enrichi, et le savant est éclairé. Par elle, ceux qui ont cherché Dieu s’élèvent vers Lui.
Gardez-vous d’être parmi les hommes une cause de discorde. Fixez-vous, aussi fermement que la montagne inébranlable, dans la cause de votre Seigneur, le Tout-Puissant, le Bienveillant.
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 12-02-2015

Le commencement de toutes choses est la connaissance de Dieu, et la fin de toutes choses est la stricte observance de tout ce qui a été envoyé de l’empyrée de la volonté divine qui pénètre tout ce qui est dans le ciel et tout ce qui est sur la terre.
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

——-===================——–

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 10-02-2015
La vraie croyance en Dieu et sa reconnaissance ne peuvent être complètes si ce n’est en acceptant ce qu’il a révélé et en observant tout ce qu’il a décrété et inscrit dans le Livre par la plume de gloire.
Ceux qui s’immergent dans l’océan de ses paroles devraient en tout temps avoir la plus grande considération pour les décrets et les interdits divinement révélés. En effet, ses ordonnances constituent la plus puissante des forteresses pour la protection du monde et la sauvegarde de ses peuples – une lumière pour ceux qui reconnaissent la vérité, et un feu pour ceux qui s’en détournent et la refusent.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah

-=========================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 09-02-2015

Madame S. posa quelques questions au sujet des conditions de l’existence dans l’au-delà et de la vie après la mort; elle dit qu’ayant perdu récemment un parent très proche, elle y avait beaucoup réfléchi. Beaucoup pensaient que la réunion avec ceux qu’on avait aimés, et qui étaient passés dans l’autre monde, se ferait au bout d’une longue période. Elle souhaitait savoir si, immédiatement après la mort, on rejoindrait ceux qui étaient partis avant nous.
‘Abdu’l-Bahá répondit que cela dépendrait des rangs respectifs de ces personnes. Si toutes avaient le même degré de développement, elles seraient réunies immédiatement après la mort. Ensuite cette dame demanda comment cet état de développement pouvait être acquis? ‘Abdu’l-Bahá répondit que c’était par un incessant effort, en s’appliquant à bien faire et à acquérir des qualités spirituelles.
L’intervenante fit remarquer que les opinions différaient concernant les conditions de la vie future. Quelques-uns pensaient que tous auraient exactement les mêmes perfections et vertus, que tous seraient égaux et semblables.
‘Abdu’l-Bahá dit que, comme dans ce monde, il y aurait une variété et des degrés différents de réalisation
 
Abdu’l-Baha : Abdu’l-Baha a Londres

-============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 08-02-2015

La religion de Dieu a deux aspects dans ce monde. L’aspect spirituel (le réel) et l’aspect formel (l’apparent). Le côté formel change de même que l’homme change d’âge en âge. Le côté spirituel qui est la vérité, ne change jamais. Les Prophètes et les Manifestations de Dieu apportent toujours le même enseignement; au début les hommes s’accrochent à la vérité mais après un certain temps ils la défigurent. La vérité est dénaturée par les formes extérieures conçues par l’homme et les lois matérielles. Le voile de la matière et de l’attachement aux biens de ce monde cache la réalité de la vérité.
Bahá’u’lláh délivre le même Message aux hommes que celui apporté par Moïse et Jésus.
A chaque fois que Dieu nous envoie une grande Manifestation, il nous est donné une nouvelle vie, mais la vérité que chaque Manifestation apporte est la même. La vérité ne change jamais, mais c’est la vision de l’homme qui change. Elle est ternie et rendue confuse par la complexité des formes extérieures.
 
Abdu’l-Baha : Abdu’l-Baha a Londres

-==============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 07-02-2015

Sois persuadé que les souffles du Saint Esprit délieront ta langue. Parle donc; parle sans détour, avec un grand courage, lors de chaque réunion.
Lorsque tu t’apprêtes à prononcer ton allocution, adresse-toi tout d’abord à Bahá’u’lláh et sollicite les confirmations du Saint Esprit, puis desserre les lèvres et profère ce que ton coeur te suggère; cela, toutefois, avec un courage, une dignité et une conviction extrêmes.
Mon espoir est que, jour après jour, vos rassemblements se développent et prospèrent, et que ceux qui cherchent la vérité écoutent les arguments raisonnés et les preuves concluantes.
Je suis avec vous, coeur et âme, à chaque réunion; soyez assurés de cela.
 
 
Abdu’l-Baha : Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha

-=============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 06-02-2015

Comment peut-on développer sa foi?
“Vous devez faire des efforts. Un enfant ne sait rien, c’est en apprenant qu’il acquiert la connaissance. Recherchez la vérité.
Il y a trois catégories de foi. Premièrement, celle qui découle de la tradition et de la naissance. Par exemple: un enfant né de parents musulmans est un musulman. Cette foi traditionnelle est faible. Deuxièmement, celle qui découle de la connaissance, c’est-à-dire la foi de la compréhension. C’est une bonne foi, mais il y en a une meilleure, la foi de la pratique: c’est la vraie foi.
Nous entendons parler d’une invention, nous pensons qu’elle est bonne et nous venons pour la voir. Nous entendons parler de richesse, nous la voyons; nous travaillons durement pour l’acquérir, cela nous rend riches et ainsi nous aidons les autres. Nous connaissons la lumière, nous la voyons, nous nous en approchons, elle nous réchauffe, et nous en réfléchissons les rayons sur les autres; c’est la vraie foi, et ainsi nous recevons le pouvoir de devenir les enfants éternels de Dieu.”
Abdu’l-Baha : Abdu’l-Baha a Londres

-========================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 05-02-2015

Dans la soirée du 28 septembre 1911, ‘Abdu’l-Bahá était en compagnie de nombreux invités.
Il dit que toutes les personnes présentes étaient comme des soeurs. Les relations du corps peuvent cesser; deux soeurs peuvent être inamicales l’une envers l’autre, mais la relation spirituelle est éternelle, et apporte l’amour réciproque et le service mutuel.
“Soyez toujours aimables envers chacun et un refuge pour ceux qui sont sans abri.
Soyez des filles pour ceux qui sont plus âgés que vous.
Soyez des soeurs pour ceux qui ont votre âge.
 
Soyez des mères pour ceux qui sont plus jeunes que vous.
Soyez des infirmières pour les malades, des trésors pour les pauvres, et donnez la nourriture céleste aux affamés.”
 
Abdu’l-Baha : Abdu’l-Baha a Londres

-============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 04-02-2015

Révélée le 3 février 1917, dans la chambre d’Isma’il Aqa à Haïfa, et adressée aux baha’is des seize Etats du sud des Etats-Unis : Delaware, Maryland, Virginie, Virginie Occidentale, Caroline du Nord, Caroline du Sud, Géorgie, Floride, Alabama, Mississippi, Tennessee, Kentucky, Louisiane, Arkansas, Oklahoma et Texas.
ô âmes bénies et respectées! Les philosophes anciens, les penseurs du Moyen Age et les savants de ce siècle et des siècles précédents s’accordent tous sur le fait que la région idéale pour l’habitation de l’homme, c’est la zone tempérée, car dans cette zone, les intellects et les pensées s’élèvent au plus haut stade de maturité, et la possibilité et la capacité de civilisation se manifestent dans tout leur éclat.
Quand vous lisez l’histoire avec un esprit critique et un oeil pénétrant, il devient évident que la majorité des hommes célèbres sont nés, ont été élevés et ont accompli leur oeuvre dans la zone tempérée, tandis que très peu sont venus des zones torrides et glaciales.
Or, ces seize Etats du sud des Etats-Unis sont situés dans la zone tempérée et les perfections du monde de la nature ont été pleinement révélées dans ces régions.
Car la température modérée, la beauté du paysage et la configuration géographique du pays exercent une grande influence sur le monde de l’esprit et de la pensée. Ce fait est bien démontré par l’observation et l’expérience.
Même les Manifestations saintes et divines ont eu une nature parfaitement équilibrée, une santé et une condition physique des plus parfaites, une constitution douée de vigueur physique, des facultés fonctionnant à la perfection et des sensations externes en rapport avec les perceptions internes, s’accordant avec un rythme et une coordination extraordinaires.
Abdu’l-Baha : Les tablettes du plan divin

-==========================-

 Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 03-02-2015

Quiconque se lève pour enseigner notre cause doit, de toute nécessité, se détacher des choses terrestres, et faire du triomphe de notre foi son suprême objectif. Ainsi en a-t-il été décrété dans la Tablette Gardée.
Et lorsqu’il se résout, pour l’amour de la cause de son Seigneur, à quitter sa maison, il lui faut choisir comme le meilleur viatique pour son voyage la confiance en Dieu, et revêtir la robe de la vertu. Ainsi en a décrété Dieu, le Tout-Puissant, le Loué.
S’il est vraiment embrasé de son amour et s’il a renoncé à toutes choses créées, les paroles qu’il prononcera enflammeront son auditoire. En vérité, ton Seigneur est l’Omniscient, l’Informé.
Heureux l’homme qui entend notre voix et qui répond à notre appel. Il est, en vérité, de ceux qui Nous approcheront.
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-==============================-

 Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 02-02-2015

Dirigeants de la terre, pourquoi avez-vous obscurci l’éclat du Soleil et cherché à l’empêcher de luire ?
Ecoutez le conseil que vous donne la plume du Très-Haut, afin que vous-mêmes, et les pauvres avec vous, puissiez obtenir la paix et la tranquillité. Nous prions Dieu qu’Il vous assiste dans l’établissement de la paix sur la terre. Il fait, en vérité, ce qu’il Lui plaît.
O Rois de la terre ! Nous vous voyons accroître vos dépenses chaque année et en faire supporter la charge par vos sujets. Cela est manifestement tout à fait injuste.
Craignez les soupirs et les larmes de cet Opprimé et n’imposez pas de fardeaux excessifs à vos peuples. Ne les dépouillez pas pour vous construire des palais; et même, choisissez pour eux ce que vous choisiriez pour vous.
Nous vous exposons ainsi ce qui vous sera profitable, si seulement vous pouviez le comprendre.
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 01-02-2015

L‘état d’absolue soumission dépasse tout autre rang et restera supérieur à jamais…… 
……Par abandon absolu et union perpétuelle à Dieu, il faut entendre que les hommes doivent perdre complètement leur volonté dans la volonté de Dieu, et qu’ils doivent considérer leurs propres désirs comme de purs néants devant le plan divin.
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 31-01-2015

Dieu a prescrit à chacun le devoir d’enseigner sa cause. Quiconque se lève pour remplir ce devoir doit nécessairement, pour que sa parole attire les coeurs réceptifs à son appel, se parer d’un caractère intègre et louable. Autrement, il ne pourra jamais influencer ses auditeurs.
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
-==================================-

 Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 30-01-2015

Quant à toi, tu es bénie car tu es ferme dans la cause de Dieu, fidèle à son Alliance. Je le prie de t’accorder une âme spirituelle et la vie du royaume, et de faire de toi une feuille verdoyante et florissante sur l’arbre de la vie, afin que tu puisses transmettre aux servantes du Miséricordieux courage et spiritualité.
Ton généreux Seigneur t’aidera à oeuvrer dans sa vigne et fera de toi la source de propagation de l’esprit d’unité parmi ses servantes.
Il fera en sorte que ton oeil spirituel perçoive la lumière de la connaissance, Il pardonnera tes péchés et les transformera en bonnes actions. Il est, en vérité, le Clément, le Compatissant, le Seigneur de grâce incommensurable.
Abdu’l-Baha : Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha

-===========================-

 Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 29-01-2015

Ô, que je puisse voyager, même à pied et dans une extrême pauvreté, vers ces régions et, lançant l’appel Ya Baha’u’l-Abha dans les villes, les villages, les montagnes, les déserts et sur les océans, propager les enseignements divins! Cela, hélas, je ne le puis. Combien intensément je le déplore! Plaise à Dieu que vous puissiez l’accomplir……
……..Comme ce serait bien s’il était possible qu’une commission, composée d’hommes et de femmes, aille en Chine et au Japon afin que ce lien d’amour soit affermi et que, par ce va-et-vient, ils établissent l’unicité du monde de l’humanité, appellent les peuples au Royaume de Dieu et propagent les enseignements!
De même, si possible, ils devraient visiter l’Afrique, les îles Canaries, les îles du Cap-Vert, les îles de Madère, les îles de la Réunion, Sainte-Hélène, Zanzibar, Maurice, etc, et y appeler les peuples au Royaume de Dieu et lancer le cri de Ya Baha’u’l-Abha! Ils doivent aussi hisser l’étendard de l’unité de l’humanité à Madagascar.
 
Abdu’l-Baha : Les tablettes du plan divin

-==============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 28-01-2015

En hiver sévissent les tempêtes et soufflent les grandes vents puis vient le printemps dans toute sa beauté, parant les collines et les plaines de plantes odorantes et de rouges anémones, belles à contempler. Alors les oiseaux font entendre leur chant joyeux et, du haut de leurs branchages, témoignent, par leurs ramages, de la splendeur du Très-Haut.
Bientôt vous témoignerez que les lumières jaillissent, que les bannières du royaume d’En-Haut flottent au vent, que les suaves fragrances du Très-Miséricordieux sont transportées au loin, que les armées du Royaume descendent du ciel, que les anges célestes s’élancent, et que le Saint Esprit souffle sur toutes ces régions de la terre.
Ce jour-là, tu verras les hésitants – hommes et femmes – frustrés de leurs espérances et manifestement désorientés. Tel est le décret du Seigneur, Celui qui révèle les versets.
Abdu’l-Baha : Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha

-========================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 27-01-2015

Crois en Dieu, et repose-toi en Lui. Soumets-toi à Sa Volonté. En vérité, ton Dieu est aimant, compatissant et miséricordieux. Il t’observe avec les yeux de la grâce, et te protège avec le regard de Sa Bonté. Il fera descendre Sa Grâce sur toi.
Tes maux dominants ne sont pas (dans ce cas) les conséquences de tes péchés, mais ils visent à te faire haïr le monde et à t’apprendre qu’il n’y a pas de repos ni de tranquillité dans la vie temporelle.
Je demande à Dieu de vous permettre de connaître une vie heureuse; qu’Il augmente la ferveur des servantes du Gracieux et leur donne la joie et le bonheur. Ainsi pourrez-vous répandre des parfums de spiritualité et chanter les versets révélés.
Si la santé et le bien-être du corps sont dépensés dans le Sentier du Royaume, c’est acceptable et louable. S’ils sont dépensés pour le bien de l’humanité en général – même si on en retire un bénéfice matériel ou que ce soit une source de profits – c’est également admissible.
Mais si la santé et le bien-être de l’homme sont utilisés à la satisfaction des désirs sensuels, sur le plan de la vie animale, alors la maladie est meilleure que la santé, mieux encore la mort elle-même est préférable à une telle vie. Si tu désires la santé, souhaite la pour le service du Royaume.
J’espère que vous pourrez atteindre une parfaite compréhension, une résolution inflexible, une santé parfaite, et une vigueur spirituelle et physique qui vous permettront de boire à la Source de Vie éternelle et de recevoir l’appui de l’Esprit de divine confirmation.
 
Abdul-Baha : L’Art divin de vivre

-=============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 26-01-2015

“Le Báb, le Point primordial d’une nouvelle création, amena l’humanité dans une nouvelle division du temps par un calendrier de dix-neuf mois. A travers notre héritage passé, les mois de l’année et les jours de la semaine ont porté les noms de fêtes païennes et de fêtes romaines. Le Báb supprima ces anciennes limites, et les remplaça par les qualités de: Splendeur, Gloire, Beauté, Grandeur, Lumière, Miséricorde, Paroles, Perfection, Noms, Puissance, Volonté, Connaissance, Pouvoir, Discours, Questions, Honneur, Souveraineté, Empire, et Élévation. En méditant sur ces attributs sublimes, l’homme est mis en état de contempler au-delà de la courbe du temps, où la balance et le changement du mouvement planétaire existent, jusqu’aux qualités éternelles qui stabilisent l’âme. A mesure que les saisons reviennent avec leur beauté quaternaire, que la graine sacrifie au mystère de la moisson, nous voyons, reflété dans le miroir du monde physique, le printemps spirituel lorsque la Parole de Dieu est plantée dans le cœur de l’homme par la venue des Messagers de Dieu.
Le cycle de l’année se termine par une période de dix-neuf jours de jeûne pour se préparer à la venue de Naw-Rúz, le nouvel an, lorsque les deux beautés, spirituelle et physique, se mêlent, et que nous avançons vers une autre année dans laquelle l’âme mûrira et se préparera “pour le Royaume éternel.”
(Extrait de “Traveller’s Narrative” – Introduction)

-==========================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 25-01-2015

Quant à la question du mariage contracté selon la loi de Dieu: tu dois, en premier lieu, choisir un conjoint qui te plaise, et la question est ensuite soumise au consentement des parents. Ceux-ci n’ont aucun droit d’intervenir avant que tu fasses ton choix.
 
Abdu’l-Baha : Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha

 -======-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 24-01-2015

Heureux celui qui, sommeillant, est ranimé par la brise de Dieu et se lève parmi les morts, dirigeant ses pas vers la voie du Seigneur. En vérité, un tel homme est considéré par Dieu, le Vrai, comme un joyau parmi les hommes et est du nombre des bienheureux.

Dis: A l’Est, la lumière de sa révélation a point; à l’Ouest les signes de son autorité suprême sont apparus. Méditez cela en vos coeurs, ô peuples, et ne soyez pas de ceux qui ont péniblement erré lorsque, sur l’ordre du Tout-Puissant, du Très-Loué, mon Souvenir est venu vers eux.

Laissez la brise de Dieu vous réveiller. Elle a en vérité soufflé sur le monde. Heureux celui qui en a découvert le parfum et qui est compté parmi ceux qui sont confiants

.Tablettes de Baha’u’llah

-=================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 23-01-2015

Ceci est une Révélation dans laquelle, si un homme répandait par amour d’elle une goutte de sang, des myriades d’océans seraient sa récompense. ” ” Un instant fugace, en ce Jour, transcende des siècles d’autrefois… Ni le soleil ni la lune n’ont été témoins d’un jour tel que ce Jour-ci.” “Voici le Jour où le monde invisible s’écrie ‘Grande est ta béatitude, ô terre, car tu as été faite l’escabeau de ton Dieu et tu as été choisie comme le siège de son trône puissant.'” “Le monde de l’existence brille en ce Jour avec la splendeur de cette révélation divine. Toute chose créée exalte sa grâce salvatrice et chante ses louanges. L’univers est plongé dans une extase de joie et d’allégresse. Les Écrits des dispensations passées célèbrent le grand jubilé qui doit nécessairement saluer ce plus grand Jour de Dieu. Heureux celui qui a vécu pour voir ce Jour et qui a reconnu son rang. ” En ce Jour un Soleil différent s’est levé et un Ciel différent a été paré de ses étoiles et de ses planètes. Le monde est un autre monde et la cause est une autre cause.” “Voici le Jour que les âges et les siècles passés ne peuvent jamais égaler. Sache-le, et ne sois pas des ignorants.” “Voici le Jour où les oreilles humaines ont été privilégiées d’entendre ce que celui qui conversait avec Dieu (Moïse) entendit au Sinaï, ce que celui qui est l’ami de Dieu (Muhammad) entendit quand il monta vers Lui, le Soutien dans le Péril, Celui Qui subsiste par Lui-même.” 
Shoghi Effendi : L’avenement de la justice divine

-===============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 22-01-2015

L’appel du Royaume a retenti, et l’annonce du besoin de Paix Universelle a éclairé la conscience du monde.
Mon espoir est que grâce au zèle et à l’ardeur de la pureté du coeur, l’obscurité de la haine et des différends soit entièrement dissipée, et que la lumière de l’amour et de l’unité brille, que ce monde devienne un monde nouveau, que les choses matérielles deviennent le miroir de la Divinité, que les coeurs humains se rencontrent et s’étreignent, que le monde entier devienne la patrie de l’homme et que les différentes races se confondent en une seule.
Alors les disputes et les différends disparaîtront, et le divin Bien-aimé sera révélé sur cette terre.
 
Abdu’l-Baha : Abdu’l-Baha a Londres
-================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 21-01-2015
Et parmi les enseignements de Bahá’u’lláh se trouve la promotion de l’éducation. Chaque enfant doit être instruit dans les sciences autant qu’il est nécessaire.
Si les parents peuvent pourvoir aux dépenses de cette éducation, c’est très bien; sinon, la communauté doit fournir les moyens pour l’enseignement de cet enfant.
 
Abdul-Baha : Les bases de l’unite du monde
-======================================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 20-01-2015
ô  hérauts du royaume de Dieu ! Il y a quelques jours, une épître a été rédigée pour ces divins croyants, mais puisque ces jours sont ceux de Naw-Ruz, je pense à vous et je vous envoie cette salutation à l’occasion de cette fête glorieuse. Tous les jours sont bénis, mais cette fête est la fête nationale de la Perse. Les Persans la célèbrent déjà depuis plusieurs milliers   d’années.
En réalité, chaque jour que l’homme passe à parler de Dieu, à diffuser les parfums de Dieu, et à appeler les gens au Royaume de Dieu, ce jour est sa fête.
Loué soit Dieu que vous vous occupiez à servir le Royaume de Dieu et soyez engagés, jour et nuit, dans la propagation de la religion de Dieu. En conséquence, tous vos jours sont des jours de fête. Il est indubitable que l’aide et les bienfaits de Dieu descendront sur vous.
Révélée le 27 mars 1916 dans le jardin adjacent au Sanctuaire du Bahá’u’lláh, et adressée aux baha’is des seize Etats du sud des Etats-Unis : Delaware, Maryland, Virginie, Virginie occidentale, Caroline du Nord, Caroline du Sud, Géorgie, Floride, Alabama, Mississippi, Tennessee, Kentucky, Louisiane, Arkansas, Oklahoma et Texas.
Abdu’l-Baha : Les tablettes du plan divin
=——————————=
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 19-01-2015
En ce moment, il y a la guerre en Turquie orientale, la guerre également entre la Turquie et l’Italie.
Les nations se consacrent à la conquête et aux effusions de sang, remplies d’un esprit de haine religieuse, recherchant le bon plaisir de Dieu en tuant et en détruisant ceux que, dans leur aveuglement, elles considèrent comme leurs ennemis. Comme elles sont ignorantes ! Elles considèrent comme agréable à Dieu ce qui est défendu par Lui.
Dieu est amour; Dieu demande l’amitié, la pureté, la sainteté et la patience; ce sont les attributs de la divinité.
Ces nations en guerre et déchaînées se sont donc levées contre la divinité, s’imaginant servir Dieu. Quelle grossière ignorance ! Quelle injustice, quel aveuglement et quel manque de discernement !
 
Abdul-Baha : Les bases de l’unite du monde
-==================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 17-01-2015
O fils de l’homme! Elève-toi jusqu’à mon ciel pour y trouver la joie de la réunion et boire à longs traits le vin incomparable du calice de gloire impérissable.
 
Baha’u’llah : Paroles Cachees
-==============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 16-01-2015
Ô aimables amis! Elevez votre grandeur d’âme et envolez-vous vers le zénith du ciel pour que votre coeur béni devienne de plus en plus éclairé, de jour en jour, par les rayons du Soleil de la Réalité, c’est-à-dire, Sa Sainteté Bahá’u’lláh; qu’à chaque instant l’esprit acquière une nouvelle vie et les ténèbres du monde de la nature soient entièrement dissipées; que vous deveniez ainsi la lumière incarnée et l’esprit personnifié, que vous soyez totalement ignorants des choses sordides de ce monde et en contact avec les affaires du monde divin.
Voyez les portails que Bahá’u’lláh a ouverts devant vous! Considérez comme le rang que vous êtes destinés à atteindre est exalté et élevé; combien uniques sont les faveurs dont vous avez été dotés. Si nous sommes la souveraineté de ce globe intoxiqués par cette coupe, de terre descendra dans notre estime plus bas que les jeux d’enfants.
S’ils mettaient en jeu la couronne du gouvernement du monde entier et invitaient chacun de nous à l’accepter, indubitablement nous n’y condescendrions pas et la refuserions.
Atteindre à ce rang suprême dépend, cependant, de la réalisation de certaines conditions. La première condition est la fermeté dans l’Alliance de Dieu. Car le pouvoir de l’Alliance protégera la Cause de Bahá’u’lláh contre les doutes du peuple de l’erreur. C’est la forteresse inexpugnable de la Cause de Dieu et le solide pilier de la religion de Dieu.
Aujourd’hui, aucun pouvoir ne peut préserver l’unité du monde baha’i sauf l’Alliance de Dieu; autrement, les différends, comme une très grande tempête, engloutiront le monde baha’i.
 
Abdu’l-Baha : Les tablettes du plan divin

-======================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 15-01-2015

Dieu a créé ou déposé en l’homme cet amour de la réalité.
Le développement et le progrès d’une nation sont proportionnels à la mesure et au degré des acquisitions scientifiques de cette nation. Par ce moyen, sa grandeur est continuellement accrue et le bien-être et la prospérité de son peuple sont assurés jour après jour.
Toutes les bénédictions sont d’origine divine, mais aucune ne peut être comparée à ce pouvoir de recherche et d’investigation intellectuelles qui est un don éternel produisant des fruits aux délices sans fin. L’homme prend toujours sa part de ces fruits.
Toutes les autres bénédictions sont temporaires; celle-ci est une possession éternelle. Même la souveraineté a ses limites et ses bouleversements; celle-ci est une royauté et un dominion que personne ne peut usurper ou détruire.
En résumé, c’est une bénédiction éternelle et un don divin, le don suprême de Dieu à l’homme.
Vous devez donc tendre vos plus ardents efforts vers l’acquisition des sciences et des arts. Plus votre savoir sera grand, plus haut sera votre niveau dans le dessein divin.
L’homme de science perçoit et est doué de vision, tandis que celui qui ignore et néglige ce développement est aveugle.
L’esprit chercheur est attentif, vivant; l’esprit insensible et indifférent est sourd et mort.
ABDU-BAHA : Les bases de l’unite du monde

-==========================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 14-01-2015

Tu m’as interrogé au sujet de la transfiguration de Jésus – avec Moïse, Elie et le Père Céleste sur le Mont Tabor, – telle qu’elle est mentionnée dans la Bible. Les disciples perçurent cet événement grâce à leur oeil spirituel; c’est pourquoi ce fut un secret bien gardée et une découverte spirituelle de leur part.
Autrement, si l’on veut dire qu’ils furent témoins de formes physiques, c’est-à-dire qu’ils furent les spectateurs de cette transfiguration à l’aide de leur vision extérieure, alors disons : il y avait beaucoup d’autres personnes dans cette plaine et sur cette montagne; et pourquoi omirent-elles de contempler ce spectacle? Et pourquoi le Seigneur ordonna-t-il à ses disciples de ne rien révéler à quiconque?
Il est clair qu’il s’est agi d’une vision spirituelle et d’une scène du Royaume. C’est pourquoi le Messie les pria de garder le secret “jusqu’à ce que le Fils de l’Homme soit ressuscité des morts”. C’est-à-dire jusqu’à ce que soit exaltée la Cause de Dieu, que règne la Parole de Dieu et que se manifeste la réalité du Christ.
 
Abdu’l-Baha : Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 13-01-2015

Voyez comme sa lumière se lève à l’horizon assombri du monde. Le premier flambeau est l’unité dans l’ordre politique, dont les premières lueurs sont déjà discernables. Le deuxième flambeau est l’unité de pensée dans les entreprises mondiales, à l’accomplissement de laquelle on assistera avant peu. Le troisième flambeau est l’unité dans la liberté, qui assurément se réalisera. Le quatrième flambeau est l’unité dans la religion, qui est la pierre angulaire de la fondation même et qui, par le pouvoir de Dieu, sera révélée dans toute sa splendeur. Le cinquième flambeau est l’unité des nations – une unité qui sera fermement établie dans le courant de ce siècle et qui entraînera tous les peuples du monde à se considérer comme les citoyens d’une même patrie. Le sixième flambeau est l’unité des races qui fera, de tous les habitants de la terre, des peuples et des tribus, une seule race. Le septième flambeau est l’unité de langage, c’est-à-dire le choix d’une langue universelle que tous les peuples apprendront, et dans laquelle ils converseront. Tout ceci s’accomplira inévitablement, car la puissance du royaume de Dieu portera aide et assistance à sa réalisation.
 
Shoghi Effendi : L’Ordre mondial de Baha’u’llah

-==========================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 12-01-2015

Il y a plus de soixante ans, dans sa tablette à la reine Victoria, Bahá’u’lláh, s’adressant à “l’assemblée des souverains de la terre”, révélait ce qui suit :
Consultez-vous, et que votre seul souci soit ce qui profite au genre humain et en améliore la condition… Considérez le monde comme le corps humain qui, bien que créé complet et parfait, a été affligé, pour des causes diverses, de maux et de souffrances graves. Loin de lui laisser le moindre répit, ses maladies n’ont fait que croître en gravité, car il a été livré au traitement de médecins incapables qui ont éperonné le coursier de leurs désirs terrestres et se sont cruellement trompés. Et s’il arriva que, grâce aux soins d’un médecin compétent, un des membres de ce corps fût guéri, le reste en demeura aussi souffrant qu’auparavant… Voici ce que vous annonce l’Omniscient, le Très-Sage… Ce que le Seigneur a ordonné comme le remède souverain et l’instrument le plus puissant pour la guérison du monde entier est l’union de tous ses peuples en une cause universelle, en une foi commune. Ceci ne peut être atteint que par le pouvoir d’un médecin habile, tout-puissant et inspiré. Ceci, vraiment, est la vérité, et tout le reste n’est qu’erreur.
Shoghi Effendi : L’Ordre mondial de Baha’u’llah
-========================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 11-01-2015
La voix prophétique de Bahá’u’lláh, avertissant les peuples du monde, dans les derniers passages des Paroles cachées, qu’une calamité imprévue les poursuit et qu’un châtiment douloureux les attend, projette, en effet, une lumière sinistre sur le destin immédiat d’une humanité souffrante. Seule une terrible épreuve du feu, d’où l’humanité sortira châtiée et prête, peut réussir à implanter ce sens de la responsabilité que les dirigeants d’un âge nouveau devront assumer.
Et je voudrais à nouveau attirer votre attention sur ces paroles inquiétantes de Bahá’u’lláh, déjà citées : Et, quand l’heure fixée sera venue, apparaîtra soudain ce qui fera trembler l’humanité de tous ses membres.
 
Shoghi Effendi : L’Ordre mondial de Baha’u’llah
-===============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 10-01-2015
Qui sait si, pour qu’une conception aussi élevée puisse prendre forme, une souffrance plus intense qu’aucune de celles qu’elle a jamais connues ne devra pas être infligée à l’humanité ………………
Si grands et si influents qu’aient pu être autrefois ces changements, une fois placés dans leur juste perspective, ils ne peuvent apparaître que comme des ajustements secondaires préludant à cette transformation d’une envergure et d’une majesté sans parallèle que l’humanité, en cet âge, est obligée de subir. Que rien, hormis les forces d’une catastrophe mondiale, ne puisse précipiter la venue de cette nouvelle phase de la pensée humaine, cela devient, hélas, de plus en plus apparent. Qu’il ne faille rien de moins que le feu d’une épreuve douloureuse, d’une intensité sans égale, pour fondre et souder les entités en désaccord qui constituent les éléments de la civilisation actuelle, et faire d’elles les parties intégrantes de la fédération mondiale de l’avenir, c’est là une vérité que les événements futurs démontreront de manière croissante.
 
Shoghi Effendi : L’Ordre mondial de Baha’u’llah
-======================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 09-01-2015
Dieu dit dans le glorieux Qur’an: “Le sol était noir et desséché Alors, nous fîmes descendre la pluie et il devint instantanément verdoyant et toutes les espèces de plantes poussèrent à profusion.” En d’autres mots, il dit que la terre est noire mais quand les averses printanières descendent sur elle, le sol noir s’active et les fleurs diaprées éclosent
Cela signifie que les âmes de l’humanité, appartenant au monde de la nature, sont noires comme la terre. Mais, quand les averses célestes se produisent et qu’apparaissent les éclats radieux, les coeurs ressuscitent, libérés des ténèbres de la nature, et les fleurs des divins mystères croissent et deviennent luxuriantes.
En conséquence, l’homme doit devenir la cause de l’illumination du monde de l’humanité et propager les saints enseignements révélés par l’inspiration divine dans les livres sacrés.
Il est spécifié dans le saint Evangile: “Allez vers l’Orient et vers l’Occident et éclairez les peuples de la lumière de la conduite suprême, afin qu’ils puissent recevoir leur part de la vie éternelle.”
Loué soit Dieu que les Etats du Nord-Est aient les plus grandes aptitudes car le sol y est riche, la pluie des bienfaits divins y tombe.
Maintenant, vous devez devenir des fermiers célestes et semer les purs grains dans le sol fertile.
Abdu’l-Baha : Les tablettes du plan divin
-==================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 08-01-2015
Comment peut-on développer sa foi?
“Vous devez faire des efforts. Un enfant ne sait rien, c’est en apprenant qu’il acquiert la connaissance. Recherchez la vérité.
Il y a trois catégories de foi. Premièrement, celle qui découle de la tradition et de la naissance. Par exemple: un enfant né de parents musulmans est un musulman. Cette foi traditionnelle est faible. Deuxièmement, celle qui découle de la connaissance, c’est-à-dire la foi de la compréhension. C’est une bonne foi, mais il y en a une meilleure, la foi de la pratique: c’est la vraie foi.
Nous entendons parler d’une invention, nous pensons qu’elle est bonne et nous venons pour la voir. Nous entendons parler de richesse, nous la voyons; nous travaillons durement pour l’acquérir, cela nous rend riches et ainsi nous aidons les autres. Nous connaissons la lumière, nous la voyons, nous nous en approchons, elle nous réchauffe, et nous en réfléchissons les rayons sur les autres; c’est la vraie foi, et ainsi nous recevons le pouvoir de devenir les enfants éternels de Dieu.”
 
Abdu’l-Baha : Abdu’l-Baha a Londres
-=============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 07-01-2015
“Le Báb a dit : “Si une petite fourmi devait désirer, en ce jour, être en possession d’un pouvoir tel qu’elle serait capable d’éclaircir les passages les plus obscurs et les plus déroutants du Coran, son vœu serait sans doute comblé, puisque le mystère du pouvoir éternel vibre dans le plus profond de l’être de touts les choses créées.” Si une créature si impuissante peut être dotée d’une capacité si subtile, le pouvoir libéré par les effusions libérales de la grâce de Bahá’u’lláh doit être d’autant plus efficace !”
(Cité dans “L’Avènement de la Justice divine”, p. 63.)
-======================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 06-01-2015
Bahá’u’lláh enseigna que la religion est le fondement principal de l’amour et de l’unité, et la cause de l’unicité. Si une religion devient cause de haine et de désaccord, il vaudrait mieux qu’elle n’existât point. Vivre sans une telle religion est préférable.
 
Abdu’l-Baha : Abdu’l-Baha a Londres

-============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 05-01-2015

Quel est l’enseignement de ‘Abdu’l-Bahá concernant les différentes Manifestations divines?
 
Réponse – “La réalité de toutes est unique. La vérité est une. Les religions sont comme les branches d’un seul arbre. Une branche est haute, une autre est basse et une encore est au centre, cependant toutes tirent leur vie de la même souche. Une branche porte abondamment des fruits et d’autres sont moins chargées. Tous les Prophètes sont des lumières, ils diffèrent seulement en degré; ils brillent comme des corps célestes étincelants, chacun a son lieu déterminé et son temps d’ascension. Certains sont comme des lampes, d’autres comme la lune, d’autres encore comme des étoiles éloignées, et quelques-uns sont comme le soleil, brillant d’une extrémité à l’autre de la terre. Tous ont la même lumière à transmettre, cependant ils sont différents en degré.”
 
Abdu’l-Baha : Abdu’l-Baha a Londres

-===================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 04-01-2015

Ô amis! Fraternité, fraternité! Amour, amour! Unité, unité! Pour que la puissance de la Cause baha’ie puisse apparaître et devenir manifeste dans le monde de l’existence………
 
La troisième condition: des enseignants doivent continuellement se rendre vers tous les points du continent; que dis-je! vers toutes les parties du monde, mais ils doivent voyager comme Abdu’l-Bahá, qui a visité les villes d’Amérique. Il était sanctifié et libre de tout attachement, et dans le plus grand isolement. Tout comme Sa Sainteté le Christ le dit : “Secouez même la poussière de vos pieds.”
Vous avez remarqué qu’en Amérique, plusieurs âmes ont instamment désiré lui offrir quelques cadeaux. Mais, conformément aux exhortations et aux commandements de la Perfection bénie, ce serviteur n’a jamais rien accepté bien que, en quelques occasions, nous ayons été dans le plus complet dénuement.
Mais si une âme, pour l’amour de Dieu, volontairement et par pure bonté, désire offrir une contribution (aux dépenses de l’enseignant), l’enseignant peut, pour lui faire plaisir, accepter une petite somme, mais il doit vivre dans le plus grand contentement.
 
 
 
Abdu’l-Baha : Les tablettes du plan divin

-===============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 03-01-2015

Comme les apôtres du Christ, qui étaient remplis de lui, ces âmes sont aussi remplies de Sa Sainteté Bahá’u’lláh, c’est-à-dire que l’amour de Bahá’u’lláh a si bien maîtrisé chaque organe, chaque partie et chaque membre de leur corps qu’il n’a laissé aucun effet des tentations du monde humain.
Ces âmes sont les armées de Dieu et les conquérants de l’Orient et de l’Occident. Si l’une d’elles tournait son regard dans une direction et convoquait les peuples au Royaume de Dieu, toutes les forces idéales et les majestueuses confirmations accourraient pour la fortifier et la soutenir. Elle verra toutes les portes ouvertes et tous les châteaux forts et les forteresses imprenables rasés au sol. Seule et sans aide, elle attaquera les armées du monde, vaincra l’aile gauche et l’aile droite des armées de tous les pays, enfoncera les lignes des légions de toutes les nations et portera son attaque au centre même des puissances de la terre. Voici la signification des Armées de Dieu.
Toute âme qui, parmi les croyants de Bahá’u’lláh, atteint à ce rang sera connue comme l’apôtre de Bahá’u’lláh. Par conséquent, mettez-vous à l’oeuvre, coeur et âme, afin d’atteindre à ce rang élevé et exalté, d’être établis sur le trône de gloire éternelle et de couronner vos têtes de l’étincelant diadème du Royaume, dont les brillants joyaux resplendiront sur les siècles et les âges.
 
Abdu’l-Baha : Les tablettes du plan divin
-======================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 02-01-2015
La réalité des religions divines est une, car la réalité est une et ne peut être double. Tous les Prophètes sont unis et constants dans leur message. Ils sont comme le soleil: de saisons en saisons ils s’élèvent de différents points de l’horizon. C’est pourquoi chaque Prophète dans le passé a annoncé la bonne nouvelle de Celui qui viendra, et chaque nouveau Prophète a accepté ceux du passé.
Abdu’l-Baha : Abdu’l-Baha a Londres
========================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 01-01-2015
Aussi longtemps qu’une âme n’est pas parfaite, comment pourrait-elle effacer les imperfections des autres? A moins d’être détachée de tout sauf de Dieu, comment peut-elle enseigner aux autres le détachement!
 
Abdu’l-Baha : Les tablettes du plan divin
Ô aimables amis! Elevez votre grandeur d’âme et envolez-vous vers le zénith du ciel pour que votre coeur béni devienne de plus en plus éclairé, de jour en jour, par les rayons du Soleil de la Réalité, c’est-à-dire, Sa Sainteté Bahá’u’lláh; qu’à chaque instant l’esprit acquière une nouvelle vie et les ténèbres du monde de la nature soient entièrement dissipées; que vous deveniez ainsi la lumière incarnée et l’esprit personnifié, que vous soyez totalement ignorants des choses sordides de ce monde et en contact avec les affaires du monde divin.
Voyez les portails que Bahá’u’lláh a ouverts devant vous! Considérez comme le rang que vous êtes destinés à atteindre est exalté et élevé; combien uniques sont les faveurs dont vous avez été dotés. Si nous sommes la souveraineté de ce globe intoxiqués par cette coupe, de terre descendra dans notre estime plus bas que les jeux d’enfants.
S’ils mettaient en jeu la couronne du gouvernement du monde entier et invitaient chacun de nous à l’accepter, indubitablement nous n’y condescendrions pas et la refuserions.
Atteindre à ce rang suprême dépend, cependant, de la réalisation de certaines conditions. La première condition est la fermeté dans l’Alliance de Dieu. Car le pouvoir de l’Alliance protégera la Cause de Bahá’u’lláh contre les doutes du peuple de l’erreur. C’est la forteresse inexpugnable de la Cause de Dieu et le solide pilier de la religion de Dieu.
Aujourd’hui, aucun pouvoir ne peut préserver l’unité du monde baha’i sauf l’Alliance de Dieu; autrement, les différends, comme une très grande tempête, engloutiront le monde baha’i.
 
Abdu’l-Baha : Les tablettes du plan divin
Click here to Reply or Forward
 -===============================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 31-12-2014
A‘bdu’l-Bahá dit: “La maladie est de deux sortes: physique ou spirituelle.
Prenez par exemple une coupure à la main; si vous priez pour que la main soit guérie sans juguler le saignement, vous ne ferez pas grand chose de bon; un remède matériel est nécessaire.
Quelquefois quand le système nerveux est paralysé par la peur, un remède spirituel est nécessaire. La folie, incurable par d’autres moyens, peut être soignée grâce à la prière. Il arrive souvent que le chagrin rende quelqu’un malade, il peut alors être soigné par des moyens spirituels.”
Abdu’l-Baha : Abdu’l-Baha a Londres
-=======================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 30-12-2014
Bref, ô croyants de Dieu! Voici le texte du livre divin: Si deux âmes se querellent et discutent sur l’une des questions divines, divergeant d’opinion et s’opposant, toutes deux ont tort.
La sagesse de cette indiscutable loi de Dieu est la suivante: qu’entre deux âmes parmi les croyants de Dieu, aucune controverse ou dispute ne doit surgir afin qu’elles puissent se parler avec une amitié et un amour infinis. Si le moindre soupçon de controverse devait se manifester, elles doivent demeurer silencieuses et ne pas poursuivre la discussion, mais s’informer de la réalité de la question auprès de l’Interprète. Voilà le commandement irrécusable!
Que Baha El-Abha soit sur vous! Supplique
Abdu’l-Baha : Les tablettes du plan divin

-================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 29-12-2014

Mais si une âme, pour l’amour de Dieu, volontairement et par pure bonté, désire offrir une contribution (aux dépenses de l’enseignant), l’enseignant peut, pour lui faire plaisir, accepter une petite somme, mais il doit vivre dans le plus grand contentement.
Le but est ceci : L’intention de l’enseignant doit être pure, son coeur indépendant, son esprit épris de Dieu, ses pensées paisibles, sa résolution ferme, sa grandeur d’âme exaltée et il doit être une torche brillante dans l’amour de Dieu. Dût-il ainsi se transformer, son souffle purifié atteindra même le roc; sinon, il n’y aura aucun résultat.
Aussi longtemps qu’une âme n’est pas parfaite, comment pourrait-elle effacer les imperfections des autres? A moins d’être détachée de tout sauf de Dieu, comment peut-elle enseigner aux autres le détachement!
Bref, ô vous, croyants de Dieu! Efforcez-vous de saisir tous les moyens de propager la religion de Dieu et de diffuser les parfums de Dieu.
 
Abdu’l-Baha : Les tablettes du plan divin
 -=========================================-==============-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 28-12-2014
Celui qui est la Beauté ancienne s’est laissé charger de chaînes pour que l’humanité soit libérée de son esclavage, et il a accepté d’être emprisonné dans cette puissante forteresse pour que le monde entier parvienne à la vraie liberté.
Il a bu jusqu’à la lie le calice de l’infortune afin que tous les peuples de la terre puissent atteindre à la joie éternelle et qu’ils soient remplis d’allégresse; ceci est dû à la miséricorde de votre Seigneur, le Compatissant, le très Miséricordieux.
Nous avons, ô croyants en l’Unité de Dieu, accepté d’être abaissé pour que vous soyez exaltés, et Nous avons souffert une multitude d’afflictions pour que vous deveniez florissants et prospères. Or, voyez comment ceux qui s’érigent en partenaires de Dieu ont forcé d’habiter la plus désolée des cités Celui-là même qui est venu reconstruire le mondes.
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
-=======================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 27-12-2014
O vous, peuples du monde! Sachez en vérité qu’une calamité imprévue vous poursuit et qu’un châtiment douloureux vous attend. Ne croyez pas que les actes que vous avez commis soient effacés de ma vue. Par ma beauté! Tous vos actes, ma plume les a gravés en caractères explicites sur des tablettes de chrysolithe.
 
Baha’u’llah : Paroles Cachees
-==========================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 25-12-2014
Les allusions des Ecritures à ce jour ont été expliquées, les signes qu’elles en ont donnés pleinement éclaircis, et le cri prophétique n’a cessé de s’élever. Et pourtant, à l’exception de ceux qu’il a plu à Dieu de guider, tous restent plongés dans l’ivresse de leur insouciance.
Voyez comme le monde est affligé chaque jour d’une calamité nouvelle. Ses tribulations ne cessent de s’aggraver. Depuis la révélation de la Súriy-i-Ra’is (La Tablette à Ra’is) jusqu’aujourd’hui, les peuples n’ont point connu de repos, soit qu’ils aient été troublés par les dissensions intestines ou qu’ils aient été victimes de guerres ou de maladies invétérées; leur état devient presque désespéré du fait qu’on empêche le vrai médecin d’administrer le bon remède, cependant que des praticiens incapables ont toute liberté d’agir et jouissent de la faveur publique…
La poussière de la sédition a obscurci le coeur des hommes et aveuglé leurs yeux. Mais ils éprouveront avant peu les conséquences de ce que leurs mains auront accompli au jour du Seigneur. Ainsi vous avertit, par ordre du Tout-Puissant, Celui qui a connaissance de toutes choses.
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 24-12-2014
Le 28 septembre, ‘Abdu’l-Bahá se rendit à nouveau à Vanners dans la petite ferme du vieux manoir royal datant du temps d’Edward II. Il fut conduit en véhicule motorisé, y passa la nuit et retourna à Londres le lendemain soir.
‘Abdu’l-Bahá fut très frappé durant le trajet par deux patrouilles de boy scouts marchant à pas cadencés sur la route. Quand nous lui dîmes que la devise des scouts est ‘Toujours prêts’, et qu’une de leurs lois consiste à faire une bonne action chaque jour et que certains de ces garçons avaient éteint un incendie et apporté leur aide lors d’un récent accident de chemin de fer, il dit: “Cela me rend très heureux”.
 
Abdu’l-Baha : Abdu’l-Baha a Londres
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 23-12-2014
O fils de poussière! Les sages sont ceux qui ne parlent que lorsqu’on les écoute, de même que l’échanson ne tend sa coupe qu’à celui qui la cherche, et que l’amoureux ne crie son amour du fond du coeur que s’il contemple la beauté de sa bien-aimée. Semez donc les graines de la sagesse et du savoir dans la terre pure du coeur, et gardez-les cachées jusqu’à ce que les jacinthes de la sagesse divine jaillissent du coeur, et non de la fange et de l’argile.
 
Baha’u’llah : Paroles Cachees
-============================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 22-12-2014
Quand on demanda à ‘Abdu’l-Bahá s’il reconnaissait le bien que la société théosophique avait fait, il répondit:
“Je le reconnais; j’en pense beaucoup de bien. Je sais que leur désir est de servir l’humanité. J’ai remercié cette noble association au nom de tous les bahá’ís et personnellement. J’espère que par l’aide de Dieu ces amis réussiront à apporter l’amour et l’unité. C’est un grand travail et cela nécessite l’effort de tous les serviteurs de Dieu.”
 
Abdu’l-Baha : Abdu’l-Baha a Londres

-========================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 21-12-2014

Quelqu’un demanda comment il se faisait que pendant une prière ou une méditation, le coeur souvent se tourne vers un ami qui est passé dans l’autre vie et lui lance instinctivement un appel.
 
‘Abdu’l-Bahá répondit: “C’est une loi de la création de Dieu que le faible devrait s’appuyer sur le fort. Ceux vers qui vous vous tournez peuvent être les médiateurs du pouvoir de Dieu pour vous, de la même façon que lorsqu’on est sur terre. Mais c’est le Saint-Esprit seul qui fortifie tous les hommes”. Ensuite, un autre ami se référa à la communion de Jésus avec Moïse et Elie sur le Mont de la Transfiguration, et ‘Abdu’l-Bahá dit: “Les fidèles sont toujours soutenus par la présence du Concours suprême. Dans le Concours suprême, il y a Jésus et Moïse, et Elie, et Bahá’u’lláh, et d’autres âmes suprêmes; il y a aussi les martyrs”.
Abdu’l-Baha : Abdu’l-Baha a Londres

-==================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 20-12-2014

Lhomme, au début de son existence, est un être utérin embryonnaire. C’est pendant cette période utérine qu’il reçoit des dons et des moyens destinés à son existence humaine. Les forces et les pouvoirs nécessaires dans ce monde-ci sont donc attribués en cette période prénatale. En ce monde-ci, il aura besoin d’yeux : il les a reçus potentiellement dans l’autre. Il aura besoin d’oreilles : il les a obtenues depuis l’autre, toutes prêtes à fonctionner dès sa nouvelle vie. Les pouvoirs indispensables en ce monde lui furent conférés dans le monde utérin. Par conséquent, il doit aussi en ce monde terrestre se préparer pour la vie future. Les choses dont il aura besoin dans le monde du Royaume, il doit les obtenir ici-bas. De la même façon qu’il se prépare dans le sein de sa mère en y acquérant les forces qui seront nécessaires dans sa sphère d’existence, de même les forces indispensables à sa vie divine doivent être obtenues potentiellement en ce bas monde.
(L’art divin de vivre, 1970, p.21 et p.29 

-===================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 19-12-2014

En ce qui concerne les points que vous mentionnez dans votre lettre, une complète et entière élimination de l’ego impliquerait la perfection, ce qu’un homme ne peut jamais totalement atteindre, cependant, l’ego peut et doit être tou-jours plus sous le contrôle de l’âme éclairée de l’homme. C’est ce qu’implique le progrès spirituel.» 
 
(Extrait d’une lettre écrite au nom de Shoghi Effendi, datée du 19 décembre 1941 et adressée à un croyant.)

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 18-12-2014

Le mariage bahá’í est l’engagement de deux parties l’une envers l’autre et leur attachement mutuel sur le plan de l’esprit et du coeur. Chacun doit toutefois veiller avec le plus grand soin, à se familiariser totalement avec le caractère de son futur conjoint, afin que le pacte qui les reliera soit un lieu qui demeure à jamais. Ils doivent avoir pour but de devenir de tendres compagnons, en harmonie l’un avec l’autre jusqu’à la fin des temps … .
Dans un vrai mariage bahá’í, le mari et la femme doivent être unis à la fois physiquement et spirituellement, afin de pouvoir améliorer toujours davantage leur vie spirituelle réciproque et jouir de l’éternelle unité à travers tous les mondes de Dieu. Tel est le mariage bahá’í.
 
Abdu’l-Baha : Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha

-==============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 15-12-2014

Le monde est en travail, son agitation croît de jour en jour. Il est tourné vers l’incroyance et la perversité. Mais tel sera son sort, que Nous ne jugeons ni à propos, ni convenable de le dévoiler maintenant.
Il s’obstinera longtemps encore dans sa perversité, et quand l’heure fixée sera venue, soudainement, apparaîtra ce qui fera trembler les membres de l’humanité. Alors, et alors seulement, sera déployé le divin étendard; alors, et alors seulement, le Rossignol des cieux fera entendre sa pure mélodie.

Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-========================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 14-12-2014

La Manifestation divine est-elle Dieu?

“Oui, et cependant pas en essence. Une Manifestation divine est comme un miroir réfléchissant la lumière du soleil. La lumière est la même et pourtant le miroir n’est pas le soleil. Toutes les Manifestations de Dieu apportent la même lumière; elles diffèrent seulement en degré, mais pas dans leur réalité intrinsèque. La vérité est une. La lumière est la même quoique les lampes soient différentes; nous devons regarder la lumière, pas la lampe. Si nous acceptons la lumière d’une lampe, nous devons accepter la lumière de toutes les lampes; toutes s’accordent, parce qu’elles sont toutes la même lumière. L’enseignement est toujours le même, ce sont seulement les formes extérieures qui changent.
Les Manifestations de Dieu sont comme des corps célestes. Toutes ont leur lieu déterminé et leur temps d’ascension, mais la lumière qu’elles donnent est la même. Si quelqu’un souhaite chercher le soleil levant, il ne regarde pas toujours vers le même point parce que ce point change avec les saisons. Quand quelqu’un voit le soleil monter plus loin vers le nord il le reconnaît, quoiqu’il se soit levé en un point différent.”

Abdu’l-Baha : Abdu’l-Baha a Londres

-=======================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 13-12-2014

Combien mon coeur saute de joie lorsque j’entends dire que les Amis s’aiment, ignorants les petites erreurs des uns des autres, et qu’ils pardonnent à leurs ennemis !

(Abdu’l-Bahá – Cité dans “Star of the West”, Vol. 3, p. 242 – Traduction de courtoisie par Rochan Mavaddat

-=================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 12-12-2014

“Peut-être la raison pour laquelle vous n’avez pas accompli davantage, sur le plan de l’enseignement, tient-elle dans votre penchant à considérer vos propres faiblesses et vos propres incapacités. A maintes reprises, Bahá’u’lláh et le Maître nous ont priés instamment d’oublier nos handicaps et de placer toute notre confiance en Dieu. Il viendra à notre aide si nous nous levons et devenons les voies de communications actives de Sa grâce.”
MAIS…

“Croyez-vous que ce seront les instructeurs qui convertiront et changeront le cœur des hommes ? Non, sûrement pas. Ce seront les âmes pures qui feront un premier pas et laisseront ensuite l’Esprit de Bahá’u’lláh agir à travers elles.”
PRENEZ GARDE…

“Si, pendant une seconde, l’une d’entre elles pensait ou considérait que ses succès sont dus à ses propres capacités, ceci constituerait la fin de son activité et le début de sa chute. C’est la raison pour laquelle, après de très grands services, tant d’âmes compétentes, se retrouvent soudain, inaptes et même parfois rejetées par l’Esprit de la cause, comme si elles étaient devenues inutiles.”
“L’essentiel est de laisser la volonté de Dieu travailler à travers nous.”

(Shoghi Effendi : par son secrétaire – U.S. Bahá’í News, juillet 1943)

-=========================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 10-12-2014

Chacun doit chercher en ce Jour ce qui servira le mieux la cause de Dieu. Celui qui est l’éternelle Vérité en répond pour moi! Rien, absolument rien, en ce jour, ne peut nuire davantage à cette cause que la discorde, les dissensions, les disputes, l’antipathie et l’apathie parmi les aimés de Dieu. Evitez-les donc avec soin et efforcez-vous d’unir étroitement les coeurs des hommes, au nom de Celui qui est l’Unificateur, l’Omniscient, le très-Sage.

Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-=============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 09-12-2014

“Le Gardien a pleinement conscience des difficultés qui retardent le progrès de la foi. En premier lieu, il y un manque de courage et d’initiative de la part des croyants, et de plus, un sentiment d’infériorité qui les empêche de s’adresser au public. Il désire que les amis surmontent précisément ces faiblesses car non diminuent la flamme de la foi dans leurs cœurs. Tant que les amis ne se rendront pas compte que chacun est capable de transmettre le message selon sa propre mesure, ils ne pourront espérer atteindre les buts qui leur ont été assignées par un Maître aimant et sage. Il ne sert à et éloquent qui assumerait à lui seul toute la responsabilité de la propagation de la cause. Un tel procédé est non seulement contraire à l’esprit des enseignements, mais aussi au texte explicite des Ecrits de Bahá’u’lláh et d’Abdu’l-Bahá. Tous deux assignent l’obligation d’enseigner non pas à une classe particulière comme dans les organisations ecclésiastiques antérieures, mais à chaque disciple fidèle et sincère de la cause.
Ainsi, l’enseignement de la Parole se fait d’une manière universelle et obligatoire. Combien de temps alors attendrons-nous encore pour obéir à ce commandement dont seules les générations futures apprécieront la pleine sagesse ? Il n’existe pas, dans cette cause, d’enseignements particuliers. Chacun possède le potentiel d’un professeur. Il doit simplement utiliser ce que Die lui a donné, et prouver ainsi qu’il est digne de cette confiance.”

(Shoghi Effendi, par son secrétaire, à des Bahá’ís de Nouvelle-Zélande, cité dans Bahá’í Newsletter – août 1969, vol VIII)

-=============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 08-12-2014

“La recherche de la vérité. Chercher les réalités dans toutes les religions. Mettre de côté toutes les superstitions. Beaucoup d’entre nous ne comprennent pas la réalité de toutes les religions.”

Abdu’l-Baha : Abdu’l-Baha a Londres

-=======================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 05-12-2014

O peuple! Je jure par le seul vrai Dieu! Voici l’Océan d’où procèdent toutes mers et auquel toutes mers seront finalement réunies. De Lui, tous les soleils furent engendrés, et à Lui tous retourneront.
Par sa puissance, les arbres de la révélation divine ont donné leurs fruits, dont chacun a été envoyé en la personne d’un prophète, porteur d’un message aux créatures de Dieu, dans chacun des innombrables mondes qu’en son universelle science, Dieu seul est capable de compter.
Et tout cela, il l’a accompli par le moyen d’une seule lettre de son Verbe, lettre révélée par sa plume que dirigeait son doigt soutenu par le pouvoir de la divine vérité.

Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 04-12-2014

“En vérité le champ est si vaste, la période si critique, la Cause si noble, les travailleurs si rares, le temps si court, le privilège si précieux, qu’aucun disciple de la foi de Bahá’u’lláh digne de porter Son nom, ne peut se permettre d’hésiter un seul instant.”

(Shoghi Effendi – Advent of Divine Justice)

enseignement : le-plus-grand-don

-===================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 03-12-2014

O fils de ma servante! Si tu recherches la grâce du Saint-Esprit, cherche l’amitié du juste, car il a bu à la coupe de vie éternelle offerte par l’immortel Echanson et, comme le vrai matin, il vivifie et illumine le coeur des morts.

Baha’u’llah : Paroles Cachee
-=======================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 02-12-2014

L’homme doit se libérer de tout préjugé et de ce qui provient de sa propre imagination, afin de pouvoir rechercher la vérité sans aucune entrave.
La vérité est la même dans toutes les religions et, par elle, l’unité du monde peut être réalisée. Tous les peuples ont en commun une même croyance fondamentale.
La vérité, qui est une, ne peut être divisée, et les différences qui paraissent exister parmi les nations proviennent seulement de leur attachement aux préjugés. Si seulement les hommes cherchaient la vérité, ils se trouveraient unis.

Abdu’l-Baha : Causeries d’Abdu’l-Baha a Paris

-==========================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 01-12-2014

Considère le moment où se révèle aux hommes la manifestation suprême de Dieu. Avant que cette heure n’arrive, l’Etre éternel, qui est toujours inconnu des hommes et n’a pas encore proféré la parole de Dieu, est Lui-même l’Omniscient dans un monde où pas un homme ne l’a connu. Il est, en vérité, le Créateur sans création. Car à l’instant même précédant sa révélation, tout être créé devra rendre son âme à Dieu.
C’est là le jour dont il a été écrit: “A qui en ce jour appartiendra le royaume ?” Et nul ne se trouvera prêt à répondre !

Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-=========================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 30-11-2014

Sache, à n’en point douter, que l’invisible ne peut en aucune façon incarner son Essence et la révéler aux hommes. Il est et restera toujours infiniment au-dessus de tout ce qui peut être perçu et exprimé.
De sa retraite de gloire, sa voix toujours proclame: “En vérité, je suis Dieu, et il n’y a pas d’autre Dieu que moi, L’Omniscient, le très-Sage. Je me suis manifesté aux hommes, et je leur ai envoyé Celui qui est l’aurore des signes de ma révélation. Par lui, j’ai fait attester à toute la création qu’il n’y a d’autre Dieu que Dieu, L’Incomparable, L’Omniscient, le très-Sage. ”
Celui qui, de toute éternité, est resté caché aux yeux des hommes ne peut être connu que par sa manifestation, et sa manifestation ne peut apporter de plus grande preuve de la vérité de sa mission que la preuve qu’en apporte sa personne elle-même.

Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
-==========================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 29-11-2014

Oublie, ô plume, le monde de la création et tourne-toi vers la face de ton Seigneur, le Seigneur de tous les noms. Puis, orne le monde de la parure des faveurs de ton Seigneur, le Roi des jours qui n’ont point de fin. Car Nous percevons l’arôme du jour où Celui qui est le Désir de toutes les nations a répandu sur les royaumes de l’invisible et du visible la splendeur de la lumière de ses noms les plus excellents et les a enveloppés de l’éclat des flambeaux de ses faveurs les plus précieuses, faveurs que seul peut compter Celui qui est l’omnipotent Protecteur de toute la création.
Ne vois les créatures de Dieu que par l’oeil de la bonté et de la miséricorde, car notre tendre providence a pénétré toutes choses créées, et notre grâce, a embrassé et la terre et les cieux.

Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-==========================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 28-11-2014

Si vous êtes sincères dans votre amour pour moi, alors aimez et servez les croyants de Dieu ; alors aimez et servez vos semblables !
Ces jours-ci, je ne me sens pas très bien. Mon remède est d’entendre dire que les Croyants s’aiment les uns les autres. Des nouvelles contraires à cela me rendent malade et malheureux !
Que chacun me parle d’amour et je l’en aimerais encore plus.
Les Amis doivent vraiment être artisans de Paix, et non pas des colporteurs de conflits, ni des semeurs de graines de discorde, ni agissant avec supériorité les uns envers les autres.

Abdu’l-Baha : Extrait sur la joie

-==============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 27-11-2014

Quelqu’un demanda pourquoi les enseignements de toutes les religions sont exprimés pour une grande part sous forme de paraboles et de métaphores et non dans un langage clair pour les gens.
‘Abdu’l-Bahá répondit: “Les choses divines sont trop profondes pour être exprimées par des mots communs. Les enseignements célestes sont exprimés en paraboles dans le but d’être compris et préservé pour les âges à venir. Quand les esprits spirituels plongent profondément dans l’océan de leur sens ils en font remonter à la surface les perles de leur signification intérieure. Il n’y a pas de plus grand plaisir que d’étudier la Parole de Dieu avec un esprit spirituel.

Abdu’l-Baha : Abdu’l-Baha a Londres

=-==============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 26-11-2014

“Le véritable bahá’í,” déclara ‘Abdu’l-Bahá qui tenait un petit enfant contre lui, “aime les enfants car Jésus a dit qu’ils sont du Royaume des cieux. Un coeur simple et pur est proche de Dieu; un enfant n’a aucune ambition matérielle”.

Abdu’l-Baha : Abdu’l-Baha a Londres

–===================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 25-11-2014
….Par le Seigneur ! Au pays de l’exil, cet Adolescent est resté seul et désespéré entre les mains des impies ! »

Glorifié soit mon Seigneur, le Très-Glorieux !

Et le cri qu’elle pousse en son for intérieur est tel qu’il fait hurler et trembler l’Assemblée céleste.

Glorifié soit mon Seigneur, le Très-Glorieux !

Puis elle tombe dans la poussière et rend l’âme. Il semble qu’elle ait entendu l’appel de celui qui la mandait au royaume d’en haut.

Glorifié soit mon Seigneur le Très-Glorieux !

Gloire à celui qui la créa de l’essence de l’amour au cœur même de son paradis suprême!

Glorifié soit mon Seigneur, le Très-Glorieux !……

Tablette du Saint Nautonier

Étudiez la tablette du Saint Nautonier afin de connaître la vérité et de constater que la Beauté bénie a annoncé les évènements à venir. Que ceux qui entendent, prennent garde.

— ‘Abdu’l-Bahá

-===========================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 24-11-2014
Ma seule joie, en ce monde éphémère, était de fouler le chemin pierreux de Dieu, d’endurer de cruelles épreuves et toutes les peines matérielles car, autrement, cette vie terrestre apparaîtrait vide et vaine, et mieux vaudrait la mort. L’arbre de l’existence ne donnerait aucun fruit; le champ ensemencé de cette vie ne produirait aucune moisson.
Ainsi c’est mon espoir que, de nouveau, quelque circonstance fasse déborder la coupe de mon angoisse et que le magnifique Amour, ce tueur d’âmes, éblouisse à nouveau ceux qui Le contemplent. Alors ce coeur connaîtra le bonheur, cette âme sera bénie.
O divine Providence! Elève, jusqu’aux lèvres de tes amants, une coupe d’angoisse, pleine à déborder. Aux nostalgiques sur ton chemin, fais de la douceur un simple aiguillon et rends le poison doux comme le miel.
Place nos têtes, en ornement, sur la pointe des épées. Fais de nos coeurs les cibles des flèches et des traits sans pitié. Elève cette âme flétrie à la vie sur le champ du martyr, fais boire à ce coeur flétri la gorgée de tyrannie et, ainsi, rends-lui sa fraîcheur et sa beauté.
Enivre-le du vin de ton éternelle Alliance, fais de lui un enivré tenant bien haut sa coupe. Aide-le à jeter au loin sa vie; accorde-lui d’être sacrifié pour ton amour.
Tu es le Puissant. Tu es Celui qui sait, Celui qui voit, Celui qui entend.

Abdu’l-Baha : Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha

-================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 23-11-2014

Judas Iscariote fut le plus grand des disciples, et il invita le peuple à rejoindre le Christ, puis il lui sembla que Jésus manifestait une considération croissante envers l’apôtre Pierre et lorsque Jésus dit : “Tu es Pierre et, sur cette pierre, je bâtirai mon église”, ces paroles adressées à Pierre, ce fait d’avoir distingué Pierre pour un honneur particulier, eurent un effet marquant sur l’apôtre et firent naître l’envie dans le coeur de Judas.
C’est pourquoi ce dernier qui, autrefois, s’était approché de Jésus, s’en détourna; lui, qui avait cru dans la Foi, la renia, et son amour se changea en haine jusqu’à ce qu’il devienne une cause de la crucifixion de ce glorieux Seigneur, de cette splendeur manifeste.
Tel est le fruit de l’envie, la principale raison pour laquelle des hommes se détournent du droit chemin. Il en fut ainsi dans le passé, il en sera de même au sein de cette grande Cause mais peu importe, car c’est ainsi que naît la loyauté dans le coeur des autres hommes et que se lèvent les âmes qui ne vacillent point, qui sont fermes et immuables comme les montagnes dans leur amour pour la Lumière manifeste.
Transmets ce message aux servantes du Miséricordieux : lorsqu’une épreuve s’intensifie, elles doivent demeurer impassibles et fidèles à leur amour pour Bahá.

Abdu’l-Baha : Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha

-======================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 22-11-2014

“En vérité, Dieu aime ceux qui, telle une solide muraille, combattent en rangs serrés pour sa Cause!”. Observez qu’Il dit “en rangs serrés”, c’est-à-dire en foule, pressés l’un contre l’autre, rivés l’un à l’autre, chacun d’entre eux soutenant ses compagnons.
Livrer bataille, comme il est dit dans le verset sacré, cela ne signifie pas, en cette dispensation – la plus grande de toutes les dispensations, – surgir armé de l’épée, de la lance et de la flèche, mais plutôt armé d’intentions pures, de nobles motifs, de conseils salutaires et efficaces, de divins attributs, d’actions agréables au Tout-Puissant, et des célestes vertus.
Cela veut dire éduquer l’humanité tout entière, guider tous les hommes, propager à travers le monde les subtils arômes de l’esprit, proclamer les preuves de Dieu, formuler des arguments décisifs et divins, accomplir des actes charitables.
Chaque fois que de saintes âmes, attirant les célestes pouvoirs, se lèveront, pourvues de telles qualités spirituelles et marcheront à l’unisson, en rangs serrés, chacune de ces âmes sera pareille à mille âmes, et les vagues bondissantes de ce puissant océan seront pareilles aux bataillons du concours d’En-Haut.

Abdu’l-Baha : Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha

-============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 21-11-2014

Voici une Tablette que le Seigneur de tous les êtres a envoyée de son rang glorieux en l’honneur de celui qui a cru en Dieu, le Tout-Puissant, le Très-Aimant.
Heureux le voyageur qui a reconnu le Désiré, le chercheur qui a entendu l’appel de celui qui est le Dessein de toute l’humanité, et l’érudit qui a cru en Dieu, le Secours dans le péril, Celui qui subsiste par Lui-même.
O combien nombreux furent les savants qui se sont détournés du chemin de Dieu, et innombrables les hommes dépourvus de science qui ont saisi la vérité et se sont hâtés vers Lui en disant: Loué sois-tu, ô Seigneur de toutes choses, visibles et invisibles.
Par la justice de Dieu ! L’horizon du monde resplendit de la lumière du très grand Luminaire, et pourtant la plupart des hommes ne la perçoivent pas.
En vérité, celui qui est la Vérité souveraine se déplace à la vue de tous les hommes. De cela témoigne celui qui proclame au centre même du monde: En vérité, il n’est pas d’autre Dieu que moi, qui ai pouvoir absolu sur toutes choses, qu’elles soient du passé ou de l’avenir.
Grande est la bénédiction du croyant qui s’est dirigé vers Lui et qui a pu entrer en sa présence, et malheur à tout incroyant qui s’est détourné de Dieu et a suivi l’égaré et le paria.

Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah

-=================================
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 20-11-2014

Autrefois, on entendit cette parole sublime prononcée par la langue de celui qui est le Possesseur de tout être et le Seigneur du trône d’en haut et d’ici-bas:
La piété et le détachement sont comme deux grandes sources de lumière dans le ciel de l’enseignement. Béni celui qui est parvenu à ce rang suprême, à cette demeure de sublimité et de sainteté transcendante.

Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah

-========================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 19-11-2014

Les incroyants et les infidèles ont fixé leur esprit sur quatre choses: premièrement, répandre le sang; deuxièmement, brûler les livres; troisièmement, fuir les disciples d’autres religions; quatrièmement, exterminer les autres communautés et les autres groupes. Aujourd’hui cependant, par le renforcement de la grâce et de la puissance de la parole de Dieu, ces quatre barrières ont été détruites, ces injonctions précises ont été effacées de la Tablette et les dispositions brutales ont été changées en qualités spirituelles. Son dessein est exalté, son pouvoir glorifié, son autorité magnifiée !
Maintenant implorons Dieu – louée soit sa gloire – de bien guider, par sa grâce, les disciples de la secte shiite et de les purifier d’une conduite inconvenante. Des lèvres des adeptes de cette secte sortent sans cesse des imprécations immondes lorsqu’ils invoquent le mot “Mal’ún” (maudit), prononcé avec un “ayn” guttural, comme une délectation quotidienne.

Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah

-===================

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 18-11-2014
“Foi veut dire : premièrement, connaissance consciente ; et deuxièmement, pratique des bonnes actions.”

(Abdu’l-Bahá, Foi Mondiale Bahá’íe)

-==========================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 17-11-2014

O toi qui as été cruellement affligé sur le chemin de l’Alliance! L’angoisse et le tourment, lorsqu’ils sont endurés sur le chemin du Seigneur, de Celui dont les signes sont manifestes, ne sont que faveur et grâce; l’affliction n’est que miséricorde et le chagrin, un don de Dieu. Le poison est du sucre sur la langue et la colère est la bonté, qui nourrit l’âme.
Alors glorifie-Le, Lui le Dispensateur aimant, d’avoir ordonné cette affliction extrême, qui n’est que pure munificence.
Si je dois, comme Abraham, marcher à travers les flammes Ou encore, comme Jean-Baptiste, parcourir une route maculée de sang: Si, comme Joseph, tu me jetais dans un puits ou que tu m’emprisonnais dans une cellule carcérale, ou que tu me rendais aussi pauvre que le Fils de Marie, je ne m’éloignerais pas de toi; mon âme et mon corps sont, éternellement, soumis à tes commandements.

Abdu’l-Baha : Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha

-=============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 16-11-2014

Nous ne pouvons manifester de la bonté à l’égard du tyran, du traître ou du voleur car, loin de les éveiller à leurs fautes, nous les inciterions à demeurer dans leurs desseins pervers. Vous aurez beau manifester de la bonté envers le menteur, il n’en continuera pas moins à mentir de plus belle, car il croira vous avoir abusé, alors que vous ne le comprenez que trop bien et que votre silence n’est motivé que par votre extrême compassion.

Abdu’l-Baha : Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha
-=============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 14-11-2014

Béni celui qui, dans une Tablette préservée, a prescrit à toutes choses une mesure fixée. Béni celui qui a révélé à son Serviteur ce qui illuminera le coeur et l’esprit des hommes. Béni celui qui a envoyé sur son Serviteur ces tribulations qui ont fait fondre le coeur de ceux qui habitent au sein du Tabernacle d’éternité et les âmes de ceux qui se sont approchés de leur Seigneur. Béni celui qui, des nuées de son décret, a décoché sur son Serviteur les flèches du chagrin, et qui m’a vu les supporter avec patience et endurance. Béni celui qui a décrété pour son Serviteur ce qu’il n’a destiné à aucune autre âme. Il est, en vérité, l’Unique, l’Incomparable, l’Absolu.

L’appel du seigneur des armées

Tablettes de Baha’u’llah

-============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 13-11-2014

Oubliez-vous et tournez vos regards vers vos semblables. Tendez vos énergies vers ce qui peut servir à l’éducation des hommes.
Rien n’est et ne peut être caché à Dieu. Si vous suivez sa voie, d’incalculables et impérissables bénédictions pleuvront sur vous en récompense. Telle est la lumineuse tablette dont les versets ont coulé de la plume de Celui qui est le Seigneur de tous les mondes. Méditez-la en vous-mêmes et soyez de ceux qui en observent les préceptes.

Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
-=================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 12-11-2014
Oubliez-vous et tournez vos regards vers vos semblables. Tendez vos énergies vers ce qui peut servir à l’éducation des hommes.
Rien n’est et ne peut être caché à Dieu. Si vous suivez sa voie, d’incalculables et impérissables bénédictions pleuvront sur vous en récompense. Telle est la lumineuse tablette dont les versets ont coulé de la plume de Celui qui est le Seigneur de tous les mondes. Méditez-la en vous-mêmes et soyez de ceux qui en observent les préceptes.

Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
-====================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 09-11-2014

Sache, à n’en point douter, qu’à chaque dispensation, la lumière de la révélation divine a été dosée aux hommes en raison directe de leur capacité spirituelle.
Considère le soleil. Combien faibles sont ses rayons quand il paraît à l’Orient, et comme sa chaleur et sa puissance vont croissant à mesure qu’il approche de son zénith, ménageant ainsi à toutes choses créées la possibilité de s’adapter à l’accroissement d’intensité de sa lumière ! Et comme il décline graduellement jusqu’à ce qu’il atteigne le point où il se couche! S’il manifestait tout d’un coup les énergies qui sont en lui latentes, nul doute qu’il n’en résulterait un dommage pour toutes choses créées…
De même, si dès les premiers stades de sa manifestation, le Soleil de Vérité révélait soudain la pleine mesure des forces dont l’a doté la providence du Tout-puissant la terre de l’intelligence humaine dépérirait et serait consumée, car jamais les coeurs des hommes ne pourraient soutenir l’intensité d’une telle révélation ni, par conséquent, refléter l’éclat de sa lumière. Consternés et accablés, ils cesseraient d’exister.

Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-=========================================
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 08-11-2014

Tout ce que tu as appris concernant Abraham, L’Ami du très-Miséricordieux, est vrai sans l’ombre d’aucun doute. La voix de Dieu lui ordonna d’offrir Ismaël en sacrifice, afin que son détachement et la fermeté de sa foi fussent ainsi montrés aux hommes.
Dieu demandait de plus ce sacrifice en rançon des péchés et des iniquités des peuples de la terre. L’honneur d’une telle rançon, Jésus, fils de Marie, le sollicita pour lui du seul vrai Dieu (exaltée soit sa gloire!).
Et Husayn le connut à son tour quand il fut offert en sacrifice par Muhammad, l’Apôtre de Dieu. Nul ne peut prétendre avoir compris la nature de la grâce multiple et cachée de Dieu; nul ne peut pénétrer son infinie miséricorde.
Telles ont été les transgressions des hommes et leur perversité, et si cruelles les épreuves dont ils ont affligé les prophètes de Dieu et leurs élus, que l’humanité tout entière mériterait de souffrir et de périr.
Mais en sa tendre Providence, et par des moyens tant visibles qu’invisibles, Dieu lui a épargné et continuera de lui épargner le châtiment dû à sa perversité. Médite cela en ton coeur, afin que la vérité puisse t’être révélée et que tu restes ferme dans son chemin.

Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-===================—-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 07-11-2014

Je vous déclare que quiconque d’entre vous se lèvera pour la cause de Dieu, sera rempli dès cet instant de l’Esprit de Dieu ; qu’Il enverra Ses cohortes célestes pour vous aider, et que rien ne vous sera impossible si vous avez la foi. Et maintenant, je vous donne un commandement qui sera comme un covenant entre vous et Moi : que vous ayez la foi, que votre foi soit aussi solide qu’un roc que nulle tempête ne peut ébranler et que rien ne peut distraire, qu’elle persiste à travers tout jusqu’à la fin. Devriez-vous même entendre dire que votre Seigneur a été crucifié, n’en soyez pas ébranlés dans votre foi ; parce que je suis avec vous, toujours, vivant ou mort, Je suis avec vous jusqu’à la fin. Pouvoirs et bénédictions vous seront donnés selon la mesure de votre foi. Ceci est l’évidence, ceci est la vérité, ceci est le critérium.”
(Abdu’l-Bahá, Star of the West, vol XII)
-=========================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 06-11-2014
Dans le service de cette foi, la qualité de la dévotion et du sacrifice de soi-même importe bien davantage que le milieu, l’importance ou la situation financière.”

(Lettre de Shoghi Effendi à l’Assemblée Spirituelle Nationale d’Australie et Nouvelle-Zélande, 11 mai 1948)

enseignement : le-plus-grand-don

-=============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 05-11-2014

“Dieu a prescrit à chacun le devoir d’enseigner Sa cause. Enseignez la cause de Dieu, ô peuple de Bahá, car Il a fait à chacun un devoir de proclamer Son message, et Il tient cette proclamation pour un acte méritoire entre tous.”

(Gleanings from the Writings of Bahá’u’lláh)

-=========-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 04-11-2014

“…ce qui a élevé bien haut la bannière de Bahá’u’lláh c’est l’amour, la dévotion et le sacrifice de Ses humbles disciples, et les changements que les enseignements ont amenés dans leurs cœurs et leurs vies.”

(Lettre de Shoghi Effendi à l’Assemblée Spirituelle Nationale britannique, 20 juin 1942)

-=================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 03-11-2014

Voici le jour où les vrais serviteurs de Dieu vont enfin participer aux eaux vives de la réunion, le jour où ceux qui l’approchent vont pouvoir se désaltérer au cours tranquille du fleuve d’immortalité, le jour où ceux qui croient en son unité boiront le vin de sa présence, par la simple reconnaissance de Celui qui est la Fin dernière et la plus haute de toutes, et en qui la Langue de Gloire et de Majesté lance l’appel : “Le royaume est à moi. Je suis, moi, de mon propre droit, son Souverain. ”

Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-==============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 02-11-2014

“La loyauté et l’attachement absolu à la Cause sont, en effet, les premières et les plus importantes qualités d’un instructeur Bahá’í. Bien sûr, la connaissance est essentielle mais, comparée à la dévotion, son importance devient secondaire. Ce que demande actuellement la foi, ce ne sont pas tellement des personnes extrêmement instruites et cultivées, mais un certain nombre d’adhérents actifs, dévoués, sincères et loyaux qui, le cœur brûlant de l’amour de Dieu, et sans prendre en considération leur faiblesse et leurs imperfections, renoncent à eux-mêmes pour propager Sa cause.”

(Shoghi Effendi à un Bahá’í – U.S. Bahá’í News 102, Août 1936.)

-==============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 01-11-2014

“De tous les dons reçus de Dieu, le plus grand est celui de l’enseignement.”

(Testament d’ Abdu’l-Bahá)

-============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 31-10-2014

Quant à ta question concernant les mondes de Dieu, sache en vérité que ces mondes sont infinis dans leur nombre autant que dans leur étendue…En vérité, la création embrasse des mondes indépendants de ce monde, et des créatures différentes dudit monde.

(Bahá’u’lláh, « Extraits des Ecrits » p.100-101, 79)

-=============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 30-10-2014

“Les amis doivent prendre conscience de leur responsabilité individuelle. Chacun doit tenir, chez lui, ou chez elle, une fois tous les 19 jours, un “coin de feu” auquel de nouvelles personnes seront invitées et où quelque aspect de la Foi pourra être présenté et discuté. Si ceci est fait avec l’intention de montrer l’hospitalité et l’amour Bahá’í, il en résultera des progrès. Les gens s’intéresseront à ce à quoi vous vous intéressez et ensuite ils se montreront enclins à en entreprendre l’étude. Les “coin de feu” individuels permettront, dans des circonstances favorables, de faire connaître la foi à un plus grand nombre de gens. Et, de cette manière, nous enrichirons constamment ce cercle d’amis et accroîtrons finalement leur nombre. Rien ne saurait être substitué au travail d’enseignement individuel.”

(Shoghi Effendi, in U.S. Bahá’í News, juillet 1957)

-==================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 29-10-2014

Que ce livre de la loi ne s’éloigne point de ta bouche ; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit ; car c’est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c’est alors que tu réussiras. –
Josué 1:8, Bible Louis Segond
“Foi veut dire : premièrement, connaissance consciente ; et deuxièmement, pratique des bonnes actions.”

(Abdu’l-Bahá, Foi Mondiale Bahá’íe)

-===========================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 28-10-2014

Réfléchis profondément afin que le secret des choses invisibles te soit révélé, que tu puisses respirer les douceurs d’un impérissable parfum spirituel et affirmer cette vérité que le Tout-Puissant, depuis les temps immémoriaux et pour l’éternité, a toujours voulu et voudra toujours éprouver ses serviteurs, afin de distinguer la lumière de l’obscurité, le vrai du faux, le bien du mal, le bon conseil du mauvais, le bonheur de la misère, la rose des épines. 

 Bahá’u’lláh, Le Livre de la Certitude

-===================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 27-10-2014

“Tout le devoir de l’homme est, en ce Jour, d’obtenir la part du flot de grâce que Dieu lui destine. Que personne en conséquence ne s’attache à considérer la capacité du récipient. La part des uns peut tenir dans le creux de la main, celle des autres remplir une coupe ou même un gallon.”

(Extraits des Ecrits de Bahá’u’lláh, p. 10, Éd. 1949.)
-=======================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 25-10-2014

“Actuellement, le but suprême du travail d’enseignement est de porter le message de Bahá’u’lláh à toutes les classes de la société humaine et dans toutes les sphères d’existence. Vous recevrez souvent une réponse enthousiaste dans les lieux les plus inattendus ; il faut donner à une telle réponse une suite rapide, car le succès dans une région fertile éveille un intérêt chez ceux qui, de prime abord, n’étaient pas intéressés.
La même présentation des enseignements n’est pas toujours attirante pour tout le monde.
L’abord et le mode d’expression doivent être adaptés à la façon de voir et aux centres d’intérêt de l’auditeur. Une approche qui vise à attirer tout le monde en général touchera la section moyenne, mais laissera intacts les deux extrêmes. Aucun effort ne doit être épargné pour s’assurer que la Parole de la guérison divine atteint le riche et le pauvre, le lettré et l’illettré, le vieux et le jeune, le dévot et l’athée, celui qui demeure dans les îles et les collines éloignées, l’habitant des grandes viles, l’homme d’affaires de la banlieue, l’ouvrier des bas-quartiers, le nomade dans sa tribu, le fermier, l’étudiant à l’université. Tous doivent être inclus consciencieusement dans le plan d’enseignement de la communauté Bahá’íe.”

(Lettre de la Maison Universelle de Justice à toutes les Assemblées Spirituelles Nationales, 31 octobre 1967)

-===========================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 25-10-2014

“Commercez, avec tous les hommes, O peuple de Bahá, dans un esprit amical et fraternel. Si vous sentez que vous possédez quelque vérité et un joyau dont les autres soient privés, faites-leur en part avec bonté et bonne grâce. S’ils l’acceptent, votre but est atteint. En cas de refus, abandonnez-les à eux-mêmes, en priant toutefois Dieu de les guider. Gardez-vous de toute rudesse à leur égard. Un langage bienveillant est l’aimant qui attire les cœurs humains : C’est le pain de l’esprit, il revêt les mots de signification, il est la fontaine d’où coule la lumière de la sagesse et de l’intelligence…”

(Extraits des Ecrits de Bahá’u’lláh, p. 269, Éd. 1949.)

enseignement : manuel-enseignement

-================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 24-10-2014

“S’il est vraiment embrasé par la flamme de son amour, s’il a renoncé à toutes les choses créées, les paroles qu’il prononcera embraseront ceux qui l’entendent.”

(L’Avènement de la Justice Divine, p. 68, Éd. 1973, Bruxelles.)

-============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 23-10-2014

“Quiconque participe à cet effort commun se trouve dans l’obligation spirituelle de faire de ce devoir d’enseignement, lequel est souverain et vital, la préoccupation primordiale de son existence. Dans ses activités et ses rencontres quotidiennes, au cours de ses voyages d’affaires ou autres, en vacances ou lors de sorties, et quelle que soit la mission qu’il doit entreprendre, chaque porteur du message de Bahá’u’lláh devrait considérer non seulement comme une obligation, mais comme un privilège de répandre au loin les semences de Sa foi : quelle que soit la réponse immédiate à ce message, quelle que puisse être l’indignité du véhicule qui le transporte, le pouvoir de Son auteur rendra, s’il le juge bon, ces semences capables de croître, et, en des circonstances que nul ne peut prévoir, fera germer la moisson que le travail de Ses disciples aura préparée.”

(Advent of Divine Justice)

Enseignement : le-plus-grand-don

-==============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 22-10-2014

“En voici la raison : l’intention de l’enseignant doit être pure, son cœur indépendant, son esprit attiré, ses pensées paisibles, sa résolution ferme, sa magnanimité exaltée et comme une torche brillante dans l’Amour de Dieu. Dut-il aussi se transformer, son souffle sanctifié agirait même sur le roc ; sinon, aucun résultat ne se produira. Aussi longtemps qu’une âme n’est pas parfaite, comment peut-elle oblitérer les imperfections d’autrui ? A moins d’être détachée de tout sauf de Dieu, comment peut-elle enseigner aux autres le détachement ?”

ABDUL-BAHA

(Tablettes du Plan Divin, p. 12.)

-================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 21-10-2014

“Béni sois-tu pour avoir ouvert la porte de ta demeure afin que viennent les gens pour entendre parler du Royaume… Sache que la maison où la louange, la prière et le royaume de Dieu ont été proclamés, est un jardin de Dieu et un paradis de Son bonheur.”

(Tablets of Abdu’l-Bahá, vol. I)

-=====================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 20-10-2014

Pour reconnaître cet élu de Dieu, le vieux sage Sayyed Kazim a donné à ses disciples des indications précises : il devra appartenir à la race du Prophète, par Fatima sa fille. Il aura plus de vingt ans et moins de trente. Sa connaissance sera innée, sa taille moyenne. Il s’abstiendra de fumer et sera exempt de tout défaut physique.

Pendant quelques secondes encore, Sayyed Ali-Mohammed ne dit rien. Relevant la tête, il fixe Mulla Hussein, comme s’il voulait, par-delà le miroir de ses yeux, atteindre au secret de son âme. Enfin, d’une voix vibrante qui déchire les ténèbres et le silence, il déclare :

“Regardez ! Tous ces signes ne sont-ils pas manifestes en moi ?”

Le pèlerin, bouleversé, n’ose cependant pas croire à une telle félicité. Rempli d’espoir, mais aussi d’anxiété, il réclame des preuves, exige de son interlocuteur qu’il justifie ses prétentions. Car depuis toujours, Mulla Hussein a fixé deux conditions supplémentaires auxquelles le Promis devra satisfaire. Il lui faudra éclaircir certains mystères, certains enseignements cachés, qu’il a notés dans un carnet. Il lui faudra également donner le commentaire explicite d’un chapitre controversé du Coran, la sourate de Joseph, dont Sayyed Kazim avait dit : “Ceci n’est pas de mon ressort. Lui, le grand personnage qui viendra après moi, le révélera pour toi sans que tu le lui demandes.”

De bonne grâce, Sayyed Ali-Mohammed se soumet à ces épreuves. Son exégèse est d’une aveuglante clarté. Son irrésistible suavité pour psalmodier le texte saint, l’indicible inspiration de sa parole, conduisent Mulla Hussein vers une sorte d’extase. Il n’en sera tiré, à l’aube, que par l’appel du muezzin. l’évidence de la révélation s’impose à lui comme un coup de foudre

“Je fus aveuglé par sa splendeur éblouissante et assommé par son écrasante puissance, se souviendra-t-il plus tard. L’univers ne me paraissait plus qu’une poignée de poussière dans la main. Je semblais être la voix de Gabriel personnifié, lançant un appel à l’humanité entière “Eveillez-vous, car voici que la Lumière du matin a paru. Levez-vous, car sa Cause est rendue manifeste. Les portiques de sa grâce sont grands ouverts. Franchissez-les, peuples du monde ! Car votre Promis est arrivé !””

Histoire Bahai

-======================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 19-10-2014

Par la justice de Dieu, mon Bien-Aimé ! Je n’ai jamais aspiré à aucune domination temporelle. Mon seul objet a été de donner aux hommes ce que j’avais été chargé de leur remettre par Dieu, le Généreux l’Incomparable, afin que, se détachant de tout ce qui appartient à ce monde, ils s’élèvent à des hauteurs que l’impie ne peut concevoir ni le pervers imaginer.

Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 18-10-2014
Sachez, en vérité, que toutes les fois que cet Adolescent tourne les yeux vers lui-même, il se juge l’être le plus insignifiant de toute la création. Mais lorsqu’il contemple le resplendissant éclat qu’il a reçu, le pouvoir de manifester, sa propre personne se transfigure à ses yeux en une souveraine puissance imprégnant l’essence de toutes choses, tant visibles qu’invisibles.
Gloire à Celui qui, par le pouvoir de la vérité, a envoyé la manifestation de sa propre Personne, et l’a chargée de porter son message à toute l’humanité.

Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-=====================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 17-10-2014

Voici le jour où Celui qui est le révélateur des noms de Dieu est sorti du tabernacle de gloire et a proclamé pour tous ceux qui sont dans le ciel et pour tous ceux qui sont sur la terre : “Rangez les coupes du paradis avec les eaux de vie qu’elles contiennent, car voici que le peuple de Bahá est entré dans la demeure bénie de la Présence divine et a bu au calice de la beauté de son Seigneur, l’Omnipossédant, le Très- Haut, le vin de la réunion !”

Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-===================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 16-10-2014
Le soir de son arrivée à Londres, le lundi 4 septembre 1911, ‘Abdu’l-Baha déclara: “Le ciel a béni ce jour. Il était dit que Londres serait un lieu de grande proclamation pour la Foi. J’étais fatigué quand je suis monté à bord du bateau à vapeur, mais quand j’arrivai à Londres et que je contemplai les visages des amis, la fatigue me quitta. Votre grand amour me rafraîchit. Je suis très heureux avec les amis anglais.

Le sentiment qui existait entre l’Est et l’Ouest est en train de changer à la lumière de l’enseignement de Baha’u’llah. Il était de coutume lorsqu’un occidental buvait dans la coupe d’un oriental que la coupe soit considérée comme souillée et soit brisée. Maintenant quand un baha’i occidental dîne avec un baha’i oriental les couverts et les assiettes utilisés sont conservés et révérés en sa mémoire”. ‘Abdu’l-Baha donna cet exemple historique d’amour fraternel merveilleux:

“Un jour des soldats vinrent dans la maison d’un baha’i et munis d’un mandat d’arrêt exigèrent que l’un des invités soit livré pour être exécuté. L’hôte prit la place de son invité et mourut.”
Abdu’l-Baha a Londre

-============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 15-10-2014

«Plus grandes seront les épreuves et les souffrances, plus forts deviendront votre attachement et votre dévouement à la cause. Car c’est seulement à travers les tribulations et les épreuves incessantes que Dieu éprouve ses serviteurs et celles-ci devraient donc être regardées comme des bénédictions déguisées et des occasions d’acquérir une plus haute conscience de la volonté et du dessein de Dieu.»

(Extrait d’une lettre écrite au nom de Shoghi Effendi, datée du 23 février1939 et adressée à un croyant.)

-=========================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 14-10-2014

Dis: Mon armée est mon abandon à Dieu, et mon peuple est la force de la confiance que je Lui garde. Mon amour est mon étendard, et mon fidèle compagnon le souvenir de Dieu, le souverain Seigneur de tous, le Tout-Puissant, le très-Glorieux, l’Inconditionné!

Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-=================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 13-10-2014

Dieu m’en est témoin! N’eussé-je pas ainsi contrevenu à ce qu’ont décrété les tablettes divines, j’aurais volontiers baisé les mains de quiconque eût voulu répandre mon sang dans le chemin du Bien-Aimé.
Je lui eusse de surcroît fait une part des biens terrestres que la sagesse m’a accordés, encore que celui qui eût perpétré une telle action eût provoqué la colère du Tout-Puissant, encouru sa malédiction et mérité d’être tourmenté durant l’éternité de Dieu, l’Omnipossédant, l’Equitable, le très-Sage.

Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-========================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 12-10-2014
Les vieux arbres ne donnent pas de fruits; les vieilles idées et les vieilles méthodes sont maintenant surannées et sans valeur. Les anciens standards de l’éthique, des codes moraux et des méthodes de vie du passé ne suffiront pas à l’époque actuelle d’avancement et de progrès.
C’est également le cycle de la maturité et de la réforme de la religion. Les imitations dogmatiques des croyances ancestrales arrivent à leur fin. Elles ont été l’axe autour duquel la religion évoluait, mais elles ne portent plus de fruits maintenant; au contraire, elles sont devenues en ce jour la cause de la dégradation et du retard humains.

ABDUL-BAHA A LONDRES

-=================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 10-10-2014

Buvez, ô peuple de Bahá, avec délices ! Vous êtes de ceux qui ont la bonne part, la part réservée à ceux qui approchent Dieu, la part de ces eaux vives qui ont été promises dans le Qur’án et plus tard dans le Bayán, en récompense accordée par votre Seigneur, le Dieu de miséricorde. Bénis ceux qui en boivent !
O mon serviteur, qui as tourné vers moi ta face! Rends grâces à Dieu qui a permis que, de cette prison, cette tablette te parvienne, pour que tu puisses rappeler au peuple les jours de ton Seigneur, le très-Glorieux, l’Informé.
Ainsi avons-Nous établi pour toi, par les eaux de notre sagesse et de nos paroles, les fondements de ta croyance. Ce sont, en vérité, les eaux sur lesquelles le trône de ton Seigneur a été élevé. “Son trône a été établi sur les eaux. ” Réfléchis à ces paroles afin d’en comprendre la signification. Dis: Louange à Dieu, le Seigneur de tous les mondes !

Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-=========================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 09-10-2014

O Nasir, l’excellence de ce jour dépasse immensément la compréhension des hommes, si étendues que soient leurs connaissances et profond leur entendement. Mais combien davantage doit-elle dépasser les vaines imaginations de ceux qui se sont écartés de sa lumière et ont été tenus éloignés de sa gloire!
Si tu déchirais le voile épais qui t’aveugle, tu contemplerais une bonté que rien n’a égalé ni n’égalera jamais et à quoi rien n’a ressemblé ni jamais ne ressemblera, depuis le commencement qui n’a pas de commencement jusqu’à la fin qui n’a point de fin.
Quel langage devrait parler l’interprète de Dieu pour que ceux qu’un voile sépare de Lui reconnaissent sa gloire ?
Les justes qui habitent le royaume céleste boiront en abondance le vin de sainteté en mon nom, le très Glorieux. Et nul autre qu’eux n’aura part à ce bienfait.

Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 08-10-2014
Dis : O vous, les aimés du seul vrai Dieu, efforcez-vous de l’accepter et de le connaître, et de garder scrupuleusement ses préceptes. Voici une révélation telle, que si un homme versait pour l’amour d’elle une goutte de son sang, des myriades d’océans seraient sa récompense!
Veillez, ô amis, à ne pas perdre un si inestimable bienfait, et à n’en pas méconnaître le sublime caractère. Considérez la multitude de vies qui ont été et sont encore sacrifiées dans un monde abusé par la pure chimère des vaines imaginations que ses peuples ont conçues.
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
-========================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 07-10-2014
Nous n’osons, en ce jour, soulever le voile qui cache l’état sublime que tout vrai croyant peut atteindre, car la joie de cette révélation serait telle que quelques-uns en mourraient.
Celui qui est le coeur et le centre du Bayán a écrit : “Le germe où sont contenues les potentialités de la révélation à venir est doué d’une puissance supérieure aux forces combinées de tous ceux qui me suivent. “
Et il a dit encore : “De tous les hommages que j’ai rendus à celui qui doit venir après moi, le plus grand est ma déclaration, écrite ici, que je ne trouve point de mots pour le décrire convenablement, et que rien de ce que j’ai dit de lui dans mon livre le Bayán ne pourrait rendre justice à sa cause. “
Quiconque a sondé les profondeurs des océans de sagesse cachés dans ces paroles exaltées, et pénétré leur signification, a perçu une lueur de la gloire ineffable dont a été dotée cette puissante, sublime et très sainte révélation.
A l’excellence d’une si grande révélation, on peut imaginer l’honneur qui en rejaillit sur ceux qui s’y sont sincèrement ralliés. Par la justice du seul vrai Dieu ! Le souffle même de ces âmes est à lui seul plus riche que tous les trésors de la terre. Heureux l’homme qui s’est rangé parmi elles et malheur aux négligents !
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
-=============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 06-10-2014
Sortez, ô nonchalants, du sommeil de la négligence, pour contempler l’éclat que sa gloire a répandu à travers le monde.
O aveugles, ô insensés, ceux qui jugent prématurée la venue de sa lumière ! Tardives ou précoces, les preuves sont là, manifestes, de sa gloire resplendissante. Il vous convient seulement de vérifier si cette lumière est, ou non, apparue.
Il n’est ni en votre pouvoir ni au mien de fixer l’heure de sa manifestation. L’impénétrable sagesse de Dieu en a, d’avance, déterminé le temps.
Contentez-vous donc de ce que Dieu a voulu pour vous, et de ce à quoi il vous a prédestinés…
O vous qui me voulez du mal! L’Etoile du Matin de l’éternelle Direction m’est témoin que s’il n’eût dépendu que de moi, je n’aurais jamais consenti à me distinguer parmi les hommes, car le nom que je porte dédaigne entièrement de se mêler à cette génération de langues souillées et de coeurs perfides.
Mais chaque fois que j’ai voulu garder le silence et me tenir en paix, voilà que j’ai entendu, à ma droite, l’appel du Saint-Esprit et que l’Etre suprême a paru devant moi; Gabriel m’a couvert de son ombre et l’Esprit de Gloire, s’agitant dans ma poitrine, m’a ordonné de me lever et de rompre le silence.
Si votre ouïe était purifiée et vos oreilles attentives, vous sentiriez que tous les membres de mon corps, que dis-je! tous les atomes de mon être portent témoignage à la vérité de cette proclamation que: ” Hormis Dieu, il n’est point d’autre Dieu, et Celui dont la beauté est aujourd’hui manifeste est le reflet de sa gloire aux yeux de tous ceux qui sont au ciel et sur la terre. “
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
-=========================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 05-10-2014
Pour ce qui est de ta question concernant l’origine de la création, tiens pour certain que la création de Dieu a existé de toute éternité et qu’elle ne cessera jamais d’être. Son commencement n’a pas eu de commencement, et sa fin n’aura point de fin.
Le nom de Dieu, le Créateur, postule une création, de même que son titre, le Seigneur des hommes, implique l’existence de serviteurs.
Quant aux paroles attribuées aux prophètes de l’ancien temps, telles que: “Au commencement était Dieu; il n’y avait point de créature pour le connaître”, et “le Seigneur était seul, sans personne qui l’adorât”, le sens en est clair et évident, et semblables propositions ne devraient jamais donner lieu à un malentendu.
De cette vérité portent témoignage ces paroles qu’Il a révélées: “Dieu était seul, il n’y avait personne autre que Lui. A jamais Il restera ce qu’Il a toujours été. “
Tout oeil doué de discernement percevra aisément que le Seigneur est maintenant manifeste, encore qu’il n’y ait personne pour reconnaître sa gloire.
Par quoi il faut entendre que l’Etre divin est établi dans une habitation qui se trouve hors de la portée et de la connaissance de quiconque n’est pas Lui.
Tout ce qui, dans le monde des contingences, peut être exprimé ou conçu, reste enfermé dans les limites inhérentes à la nature de ce monde. Dieu seul outrepasse ces limites.
Il existe, en vérité, de toute éternité, il n’a ni pair, ni partenaire; personne ne peut Lui être associé. Aucun nom ne peut être comparé à son nom. Aucune plume ne peut rendre sa nature ni aucune langue décrire sa gloire. Il restera à jamais exalté, et par-delà toute mesure, au-dessus de tout ce qui n’est pas Lui.
Considère le moment où se révèle aux hommes la manifestation suprême de Dieu. Avant que cette heure n’arrive, l’Etre éternel, qui est toujours inconnu des hommes et n’a pas encore proféré la parole de Dieu, est Lui-même l’Omniscient dans un monde où pas un homme ne l’a connu. Il est, en vérité, le Créateur sans création. Car à l’instant même précédant sa révélation, tout être créé devra rendre son âme à Dieu.
C’est là le jour dont il a été écrit: “A qui en ce jour appartiendra le royaume ?” Et nul ne se trouvera prêt à répondre !
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
-=============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 04-10-2014
O Bien-Aimé de mon coeur ! Tu as soufflé en moi ton haleine, et tu m’as ainsi séparé de moi-même.
Puis, tu as décrété qu’il ne me serait laissé, vis-à-vis des pervers et des envieux, qu’un faible reflet, qu’un simple emblème de ta réalité. Vois comment, trompés par cet emblème, ils se sont levés contre moi et ont entassé sur ma tête dénis et reniements.
Découvre-toi donc, ô mon Bien-Aimé, et délivre-moi de mon malheureux sort. Sur quoi une voix répondit: “J’aime, je chéris tendrement cet emblème. Et comment pourrais-je souffrir que mes yeux soient seuls à le voir, qu’aucun autre coeur que le mien ne le puisse reconnaître ? Par ma beauté qui n’est autre que ta propre beauté, je le voudrais plutôt cacher à mes propres yeux, et combien plus aux yeux des hommes !”.
Je me préparais à répondre, quand soudain la tablette se trouva terminée, laissant mon thème inachevé, et hors du collier la perle qui s’y allait ajouter.
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
-============-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 03-10-2014
«Nous devons toujours regarder en avant et chercher à accomplir dans le futur ce que nous n’avons pas réussi à faire dans le passé. Les échecs, difficultés et épreuves, si nous en usons correctement peuvent devenir les moyens de purifier nos esprits, de consolider nos caractères et de nous permettre de nous élever vers de plus hauts niveaux de service.» 
(Extrait d’une lettre écrite au nom de Shoghi Effendi, le 14 décembre 1941 et adressée à un croyant.)
-==========================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 02-10-2014
Rappelle-toi ce qui fut révélé à Mihdi, notre serviteur, la première année de notre exil sur la Terre du Mystère (Andrinople). Nous lui prédîmes alors ce qui devait arriver, dans les jours à venir, à notre maison de Baghdád, afin qu’il ne se chagrinât point des actes de violence et de pillage dont elle avait été déjà l’objet. En vérité, le Seigneur, ton Dieu, sait tout ce qui est dans les cieux et tout ce qui est sur la terre.
Nous lui écrivîmes: “Ce n’est pas là la première humiliation infligée à ma maison. Les indignités furent autrefois accumulées sur elle par la main de l’oppresseur. Et elle sera, en vérité, dans le temps qui vient, si abaissée que les larmes en couleront de tous les yeux doués de discernement. ” Ainsi, Nous te découvrons des choses cachées sous le voile et que peut seul connaître Dieu, le Tout-Puissant, le Loué.
Mais une fois les temps accomplis, Dieu, par le pouvoir de la vérité, exaltera cette maison aux yeux des hommes. Il en fera l’étendard de son royaume, le sanctuaire autour duquel se pressera le concours des fidèles. Ainsi a parlé le Seigneur, ton Dieu, avant que n’arrive le jour de la lamentation.
Nous te donnons cette révélation dans notre sainte tablette, afin que tu ne t’affliges pas de ce qui est advenu à notre maison du fait des assauts de l’ennemi. Toute louange à Dieu, l’Omniscient, le très-Sage !
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
-==============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 01-10-2014
Dis: Il n’est point du peuple de Bahá celui qui cède aux désirs d’ordre terrestre ou qui fixe son coeur sur les choses de ce monde. Il est mon vrai disciple celui qui, passant par une vallée d’or pur, la traversera comme fait le nuage, sans s’arrêter ni revenir en arrière. Sur son vêtement, l’Assemblée céleste peut respirer le parfum de la sainteté…
Et s’il vient en contact avec la plus belle, la plus avenante et la plus séduisante des femmes, il ne ressent pas en son coeur, pour sa beauté, l’ombre même d’un désir. Celui-là est, en vérité, l’incarnation de la plus pure chasteté. Ainsi vous instruit la plume de l’Ancien des jours, sur l’ordre de votre Seigneur, le Tout-Puissant, le très-Généreux.
 
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
-===========================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 30-09-2014
O peuples du monde, rejetez en mon nom, qui surpasse tous les autres noms, les choses que vous possédez et plongez-vous dans cet océan dont les profondeurs recèlent les perles de la sagesse et de la parole, et qui se gonfle et s’agite devant vous en mon nom, le Miséricordieux. Ainsi vous instruit Celui qui détient le “livre-mère”.
Le Bien-Aimé est venu, tenant dans sa main droite le vin scellé de son nom. Heureux l’homme qui se tourne vers lui, qui boit son content et s’écrie: “Loué sois-tu, ô révélateur des signes de Dieu !”
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-=======================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 29-09-2014

O toi, dont la face s’est tournée vers moi! D’aussi loin que tu apercevras ma cité natale, (Tihrán), arrête toi et dis: “Je suis venu à toi depuis la prison, ô Terre de Tá porteur de nouvelles de Dieu, le Protecteur dans le danger, l’Etre subsistant par Lui-même. “
O toi, mère du monde et fontaine de lumière pour tous ses peuples, voici les tendres miséricordes de ton Seigneur, et je te salue au nom de Celui qui est la Vérité éternelle, l’Omniscient. J’atteste que, dans tes murs, Celui qui est le Nom caché fut révélé, et que fut découvert le trésor invisible. Par toi a été livré au monde le secret de toutes choses, tant passées qu’à venir.
O Terre de Tá, Celui qui est Seigneur des noms, en son séjour de gloire, rappelle ton souvenir. Tu as été l’aube de la cause de Dieu, la fontaine de sa révélation, la manifestation de son plus grand Nom qui fait trembler les coeurs et les âmes des hommes.
Combien furent nombreux ces hommes et ces femmes, victimes de la tyrannie, qui, dans tes murs, donnèrent leur vie dans le chemin de Dieu et furent ensevelis dans ton sol, avec une cruauté qui fait se lamenter sur leur sort tout honoré serviteur de Dieu !
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
-==========================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 28-09-2014
Durant la matinée du troisième jour, un chanoine de l’Église anglicane le rencontra au petit déjeuner. La conversation s’orienta sur la répugnance des riches à partager leurs biens, ‘Abdu’l-Bahá, citant les paroles de Jésus: ‘Combien sera difficile l’entrée dans le Royaume des cieux pour ceux qui ont des richesses’ (24). Il fit remarquer que c’est seulement quand le vrai chercheur trouve que les attachements matériels le privent de son héritage spirituel, qu’il entre avec bonheur sur le chemin de la renonciation. Alors l’homme riche partagera dans la joie ses biens terrestres avec les nécessiteux. ‘Abdu’l-Bahá nota le contraste entre l’hospitalité sans prétention qui s’offrait à lui et les banquets coûteux des riches, qui trop souvent sont assis à leur fête, oublieux des multitudes d’affamés.
 
Abdu’l-Baha : Abdu’l-Baha a Londres

-=================-

 Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 27-09-2014

«Baha’u’llah ne nous a-t-il pas assuré que les souffrances et les privations sont des bénédictions déguisées ; qu’à travers elles, nos forces spirituelles intérieures sont stimulées, purifiées et ennoblies ? Soyez donc assuré que vos difficultés matérielles, loin de freiner vos activités pour la cause, donneront à votre coeur un puissant élan pour mieux servir et promouvoir ses intérêts.» 
(Extrait d’une lettre écrite au nom de Shoghi Effendi, datée du 22 novembre 1936 et adressée à un croyant.)

-=========================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 26-09-2014

Durant le repas l’un des amis demanda à ‘Abdu’l-Baha s’il appréciait son séjour à Londres, et ce qu’il pensait des Anglais. Je fis office d’interprète. ‘Abdu’l-Baha répondit: “J’ai beaucoup apprécié Londres et les visages rayonnants des amis ont réjoui mon coeur. J’ai été attiré ici par leur unité et leur amour. Dans le monde de l’existence il n’y a pas d’attraction plus puissante que l’attraction de l’amour. Ces quelques jours passeront, mais les amis de Dieu se souviendront de leur portée en tout temps et en tout lieu.

–ABDUL-BAHA  A LONDRES

-==================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 25-09-2014

«En fin de compte, toute la bataille de la vie est à l’intérieur de l’individu. Aucun schéma d’organisation ne peut résoudre les problèmes intérieurs ou produire ou prévenir, selon les cas, la victoire ou l’échec à un moment crucial. A de tels moments, en particulier, les individus sont déchirés par les grandes forces en travail dans ce monde, et nous voyons quelques-uns, faibles, devenir miraculeusement forts, et d’autres forts, faillir. Nous pouvons seulement essayer, par des conseils aimants, comme votre comité l’a fait, de susciter de la part d’un croyant l’acte qui sera pour le plus grand bien de la cause. Parce que, évidemment, quelque chose de mauvais pour la cause ne peut pas être le plus grand bien de l’individu baha’i.» 
(Extrait d’une lettre écrite au nom de Shoghi Effendi, datée du 17 décembre 1943 et adressée à un croyant.)

-=========================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 24-09-2014

Le chercheur doit aussi s’en remettre à chaque instant de sa vie à Dieu, se détourner des hommes, se séparer du monde de poussière pour s’unir au Seigneur des seigneurs, ne se préférer à nul autre, effacer de son coeur l’orgueil et la fierté, s’armer de patience et d’endurance, et suivre la loi du silence pour se garder de vaines paroles.
Car la langue est un feu qui couve, et l’abus des paroles est un poison mortel; et tandis que le feu naturel consume les corps, le feu de la langue consume les esprits et les coeurs. Celui-là ne laisse aucune trace après une heure, tandis que celui-ci dure des siècles !
Le chercheur doit savoir que la médisance est une grave erreur, et s’en garder à jamais; car elle éteindrait la lampe brillante de son coeur, et détruirait la vie de l’âme.
Baha’u’llah : Livre de la certitude

========================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 22-09-2014

«La chose dont le monde a besoin aujourd’hui est l’esprit baha’i. Les gens désirent profondément l’amour, un haut standard à atteindre, ainsi que des solutions à leurs problèmes graves et multiples. Les baha’is doivent montrer à ceux qu’ils rencontrent le chaud et vivant esprit de la cause, et ceci combiné avec l’enseignement, ne peut qu’attirer à la foi les sincères chercheurs de vérité.» 
(Extrait d’une lettre écrite au nom de Shoghi Effendi, datée du 18 décembre 1943 et adressée à un croyant.)

-=============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 17-09-2014

O fils de l’Être suprême !
De la mort j’ai fait pour toi une messagère de joie. Alors, pourquoi t’affliges-tu ? J’ai fait la lumière pour qu’elle t’illumine de sa splendeur. Pourquoi te voiles-tu devant elle?

O fils de l’homme !
Tu es mon bien et mon bien ne périt pas ; pourquoi donc crains-tu de mourir ? Tu es ma lumière et ma lumière ne s’éteindra jamais ; pourquoi crains-tu l’extinction ? Tu es ma robe et ma robe jamais ne s’usera. Reste donc ferme en ton amour pour moi afin de me trouver au Royaume de Gloire.
(Les paroles cachées en arabe, n°32, p.10 et n°14, p.6 )

-=======================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 16-09-2014

«En ce qui concerne votre question sur la nécessité d’une plus grande unité parmi les amis, il en est sans doute ainsi et le Gardien pense qu’un des principaux instruments pour la promouvoir est d’enseigner aux baha’is eux-mêmes, en classe et à travers les principes, que l’amour de Dieu et par suite l’amour des hommes est la fondation essentielle de toutes les religions, la nôtre comprise. Un plus haut degré d’amour produira une plus grande unité car il permet aux gens de se supporter les uns les autres, d’être patients et de pardonner.» 
(Extrait d’une lettre écrite au nom de Shoghi Effendi, datée du 7 juillet1944, adressée à un croyant, citée dans Baha’i News, n° 173, février 1945.)
-==================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 15-09-2014
Les hommes gardent leurs biens pour leur propre jouissance et ne partagent pas suffisamment avec les autres la bonté reçue de Dieu. Le printemps se change donc en hiver d’égoïsme et d’égotisme. Jésus-Christ dit ‘Vous devez renaître’ afin que la vie divine puisse jaillir à nouveau en vous. Soyez aimables avec tous ceux qui vous entourent et rendez-vous service mutuellement; aimez être justes et honnêtes dans toutes vos affaires; priez constamment et vivez votre vie de telle sorte que le chagrin ne puisse pas vous toucher. Regardez les gens de votre propre race et ceux des autres races comme des membres d’un seul corps; des fils d’un même Père; soyez connus par votre comportement pour être réellement le peuple de Dieu. Ainsi les guerres et les disputes cesseront et dans le monde se répandra la Plus Grande Paix”.
 
Abdu’l-Baha : Abdu’l-Baha a Londres
-===========================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 14-09-2014
Quelqu’un voulut savoir si c’était une bonne coutume de porter un symbole, comme par exemple une croix. Il dit: “Vous portez la croix pour vous souvenir, elle concentre vos pensées; elle n’a aucun pouvoir magique. Les bahá’ís portent souvent une pierre avec le Plus Grand Nom gravé dessus: il n’y a aucune influence magique dans cette pierre; c’est un moyen de rappel, et un compagnon. Si vous êtes sur le point de faire une action égoïste ou précipitée, et si votre regard tombe sur la bague à votre main, vous vous souviendrez et vous changerez votre intention
 
Abdu’l-Baha : Abdu’l-Baha a Londres
-============================-

 Sélections d’Ecrits Baha’is du 13-09-2014

LA CAPTIVITÉ DE L’HOMME
Abdu’l-Bahá dit: “Le luxe entra’ve la liberté des relations. Celui qui est prisonnier de ses désirs est toujours malheureux; les enfants du Royaume se sont libérés des chaînes de leurs désirs. Brisez tous vos fers et recherchez la joie et l’illumination spirituelles; alors, bien que vous marchiez sur cette terre, vous vous apercevrez que vous faites partie de l’horizon divin. A l’homme seul est donnée cette faculté. Quand nous regardons autour de nous, nous voyons toutes les autres créatures captives de leur environnement.
L’oiseau est prisonnier de l’air et le poisson de la mer. Seul l’homme se tient à part et dit aux éléments: ‘Je ferai de vous mes serviteurs! Je puis vous gouverner!’ Il prend l’électricité, et grâce à son ingéniosité il l’emprisonne et en fait un merveilleux pouvoir pour éclairer, et un moyen pour communiquer à des distances de plusieurs milliers de milles anglais. Mais l’homme lui-même peut devenir un prisonnier des choses qu’il a inventées. Sa véritable seconde naissance arrive quand il est libéré de toutes les choses matérielles: car seul est libre celui qui n’est pas captif de ses désirs. Il est devenu, comme Jésus l’a dit, prisonnier de l’Esprit-Saint”.
 
Abdu’l-Baha : Abdu’l-Baha a Londres
-=============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 12-09-2014
Une femme peintre demanda: ‘Est-ce que l’art est une vocation digne?
 
‘ ‘Abdu’l-Bahá se tournant vers elle avec solennité dit: “L’Art est adoration”.
Un acteur s’enquit du théâtre et de son influence. “Le théâtre est de la plus haute importance” dit ‘Abdu’l-Bahá. “Il a eu un grand rôle éducatif dans le passé; il en sera encore ainsi”. Il décrivit comment tout jeune garçon il assista à une représentation du mystère et de la passion de ‘Alí et combien cela le toucha profondément à tel point qu’il sanglota et ne put dormir pendant plusieurs nuits.
 
Abdu’l-Baha : Abdu’l-Baha a Londres

 -=====================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 10-09-2014

vous mes soldats du Royaume !”
“Soyez vaillants et intrépides ! Jour après jour, augmentez vos victoires spirituelles. Ne soyez pas tourmentés par les attaques constantes des ennemis. Attaquez comme des lions rugissants. Ne pensez pas à vous-mêmes, car les armées invisibles du Royaume se battent de votre côté. Entrez dans le champ de bataille avec les confirmations du Saint-Esprit. Soyez certains que les pouvoirs du royaume d’Abhá sont avec vous. Les armées du paradis de Vérité sont avec vous. Les brises fraîches du paradis d’Abhá soufflent au-dessus de votre front embrasé. Pas un instant, vous n’êtes seuls. Pas une seconde vous ne restez seuls. Dieu le Glorieux est avec vous. Le Roi des rois est avec vous.”
(Cité dans “Star of the West”, vol. 13, n° 5, p. 113.)
ABDULBAHA

-====================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 09-09-2014

Ô toi qui as posé le pied dans le désert de la
connaissance et pris résidence dans l’arche de la sagesse ! tant que tu
n’auras pas saisi les mystères cachés dans ce que nous te relatons, tu ne
pourras espérer parvenir à l’état de foi et de certitude en la cause de Dieu et
en ceux qui sont les Manifestations de sa cause, les Aurores de son
commandement, les Trésors de sa révélation et les Dépositaires de sa
connaissance.

Baha’u’llah 
Joyaux  des mystere  divins

-=========================-

 Sélections d’Ecrits Baha’is du 08-09-2014

...Les bataillons invisibles de l’assemblée céleste sont rassemblés, en rangs serrés, prêts à dépêcher leur renfort pour aider les têtes d’avant-garde des croisés de Bahá’u’lláh lorsqu’ils en ont le plus grand besoin.”
(Extrait d’une lettre datée du 23 novembre 1951, et adressée à la communauté bahá’íe américaine, Citadel of Faith, p. 105.)

-=========================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 07-09-2014

O rois de la terre ! Celui qui est le souverain Seigneur de tous est venu. Le royaume est à Dieu, l’omnipotent protecteur, l’Etre subsistant par Lui-même. N’adorez que Dieu et, d’un coeur rayonnant de joie, levez vos visages vers votre Seigneur, le Seigneur de tous les noms.
Voici une Révélation à laquelle tout ce que vous posséderiez ne pourra jamais se comparer puissiez-vous le savoir.
Nous vous voyons vous réjouir de ce que vous avez amassé aux dépens d’autrui, et vous exclure vous-mêmes des mondes que rien, sauf ma Tablette préservée, ne pourrait dénombrer.
Les trésors que vous avez accumulés vous ont détournés de votre but ultime. Cela ne vous sied pas, puissiez-vous le comprendre.
 
Baha’u’llah : La proclamation de Baha’u’llah

-===========================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 06-09-2014

O rois de la terre ! En cet endroit, sur cette scène de splendeur transcendante, a été révélée la plus grande Loi.
Toute chose cachée fut mise en lumière en raison de la volonté du Maître suprême, celui qui inaugura l’heure dernière, par qui la lune fut fendue, et par qui fut exprimé chaque irrévocable décret.
Vous n’êtes que des vassaux, ô rois de la terre ! Celui qui est le roi des rois est apparu, paré de sa Gloire la plus merveilleuse, et il vous appelle à lui, le Protecteur dans le danger, l’Etre subsistant par lui-même.
Prenez garde que l’orgueil ne vous empêche de reconnaître la source de la Révélation et que les choses de ce monde ne vous séparent comme par un voile, de celui qui est le désir de toutes les nations, celui qui est le créateur du ciel, celui qui vous a créés d’une de ses paroles et vous a destinés à être, de tout temps, les emblèmes de sa souveraineté.
 
Baha’u’llah : La proclamation de Baha’u’llah

-========================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 05-09-2014

Certains ont connu Dieu et Le mentionnent, bien qu’ils ne le connaissent pas. Ainsi avons-Nous consigné notre décret dans une Tablette évidente.
O Souverain ! Ecoute la voix venant de ce feu allumé dans cet arbre verdoyant, sur ce Sinaï élevé en ce lieu consacré et blanc comme neige dominant la Cité éternelle: “Certes, il n’est pas d’autre Dieu que moi, le Clément, le Très-Miséricordieux.”
En vérité Nous avons envoyé celui que Nous avons soutenu par le Saint-Esprit (Jésus) afin qu’il vous annonce cette Lumière qui a brillé de l’horizon de la volonté de votre Seigneur, le Sublime, le Très-Glorieux, dont les signes se sont manifestés en Occident.
Tournez vos visages vers lui (Bahá’u’lláh) en ce Jour que Dieu a exalté au-dessus de tous les autres, et où le Très-Miséricordieux a répandu la splendeur de sa gloire rayonnante sur tous ceux qui sont au ciel et sur terre.
Lève-toi pour servir Dieu et soutenir sa cause. Il t’aidera réellement par les armées du visible et de l’invisible et fera de toi le roi de tout ce qu’éclaire le soleil. Ton Seigneur est vraiment le Tout-Puissant, l’Omnipotent.
 
Baha’u’llah : La proclamation de Baha’u’llah

-======================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 03-09-2014

Nous ne souhaitons pas t’adresser des paroles de blâme, en raison du haut rang que Nous t’avons conféré en ce monde mortel.
Nous avons préféré la courtoisie dont Nous avons fait l’emblème de ceux qui sont proches de Lui. La courtoisie est réellement le vêtement qui sied à tous les hommes, jeunes ou vieux. Heureux celui qui s’en est paré et malheur à celui qui est privé de cette magnificence.
Si tu avais parlé avec sincérité, tu n’aurais pas jeté par-dessus ton épaule le Livre de Dieu, lorsque le Tout-Puissant, le Très-Sage te l’a envoyé.
Par là, Nous t’avons éprouvé et ne t’avons pas trouvé tel que tu te prétendais. Lève-toi et fais amende honorable pour ce qui t’a échappé.
 
Baha’u’llah : La proclamation de Baha’u’llah

-=====================-

Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 02-09-2014

reine de Londres ! Prête l’oreille à la voix de ton Seigneur, le Seigneur de l’humanité, qui, de l’arbre divin s’écrie: En vérité, il n’y a pas d’autre Dieu que moi, le Tout-Puissant, le Très Sage !…….Nous faisons mention de toi pour l’amour de Dieu et Nous désirons que ton nom soit magnifié par ta souvenance de Dieu, le créateur du ciel et de la terre. En vérité Il est témoin de ce que je dis.
Nous avons appris que tu as interdit le commerce des esclaves, hommes et femmes, c’est justement ce que Dieu a recommandé dans cette merveilleuse Révélation. Il t’a en vérité réservé pour cela une récompense.
Il rétribue selon son dû l’auteur de toute bonne action; agis donc selon ce qui te fut adressé par Celui qui est l’Omniscient, l’Informé de tout.
 
Baha’u’llah : La proclamation de Baha’u’llah

-==========================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 31-08-2014

O chefs de religion ! Ne pesez pas le Livre de Dieu selon les normes et les connaissances qui ont cours parmi vous, car ce Livre est lui-même l’infaillible balance établie chez les hommes. C’est sur cette balance que doit être pesé tout ce que possèdent les peuples et tribus de la terre, tandis que l’exactitude de sa mesure doit être estimée selon son propre étalon, puissiez-vous le savoir.
L’oeil de ma tendre bonté pleure amèrement sur vous à la pensée que vous n’avez pas su reconnaître celui que vous appelez nuit et jour, soir et matin.
 
Baha’u’llah : La proclamation de Baha’u’llah
-=====================-

 Sélections d’Ecrits Baha’is du 30-08-2014

Le souffle a passé, la Brise a soufflé, de Sion est apparu ce qui était caché, et de Jérusalem se fait entendre la Voix de Dieu, l’Unique, l’Incomparable, l’Omniscient.
Prête l’oreille au chant de David. Il dit: “Qui me conduira dans la Ville forte ?” La Ville forte, c’est Akka qui fut nommée la Plus-Grande-Prison et où se trouvent une forteresse et de solides remparts…
Lis attentivement ce que dit Esaïe dans son Livre. Il dit: “Monte sur la plus haute montagne, ô Sion, pour annoncer la bonne nouvelle.” Elève avec force la voix, ô Jérusalem, pour annoncer la bonne nouvelle.
Elève ta voix sans crainte, dis aux villes de Juda: “Voici votre Dieu ! Voici le Seigneur, l’Eternel, qui vient avec puissance, étendant le bras de son commandement.”
En ce jour, tous les signes sont apparus. Une grande Cité est descendue du ciel et Sion frémit, exultant de joie devant la Révélation de Dieu; car de tous côtés, elle a entendu sa Voix.
O assemblée de chrétiens ! Nous nous sommes révélé à vous en une précédente occasion et vous ne M’avez pas reconnu. Une autre occasion se présente à vous. Voici le Jour de Dieu; tournez-vous vers Lui…
Baha’u’llah : La proclamation de Baha’u’llah
-=======================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 29-08-2014
Dis-moi: les fils reconnaissent-ils le Père et l’acceptent-ils, ou bien le renient-ils comme le renièrent les peuples d’autrefois (Jésus) ?” Alors elle s’écria: “Tu es vraiment l’Omniscient, Celui qui sait tout.”
Songez encore à tous ces moines qui, de nos jours, se sont retranchés en mon Nom dans leurs cloîtres, et qui, lorsque vint le temps fixé et que Nous leur dévoilâmes notre beauté, n’ont pas su me reconnaître, alors qu’ils m’invoquaient à l’aube et au déclin du jour.
Vous lisez l’Evangile et refusez néanmoins de reconnaître votre Seigneur, le Très-Glorieux. Cela ne vous convient pas, ô assemblée d’érudits…
Les parfums du Très-Miséricordieux se sont répandus sur toute la création. Heureux l’homme qui a renoncé à ses désirs et qui s’est maintenu fermement dans la bonne direction.
N’avez-vous pas étudié le Qur’an ? Lisez-le pour y trouver, par bonheur, la vérité; car ce Livre est assurément le droit Sentier. C’est la voie même de Dieu pour tous ceux qui sont aux cieux et sur la terre.
Si vous avez négligé le Qur’an, vous ne pouvez toutefois dire que le Bayan soit loin de vous. Voyez-le grand ouvert sous vos yeux. Etudiez ses versets de crainte qu’il ne vous arrive de commettre ce qui ferait gémir et pleurer les Messagers de Dieu.
 
Baha’u’llah : La proclamation de Baha’u’llah
-=============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 28-07-2014
O mon serviteur! Les hommes les meilleurs sont ceux qui gagnent leur vie dans leur métier et, pour l’amour de Dieu, le seigneur de tous les mondes, dépensent leur argent pour eux-mêmes et pour leurs semblables.
 
Baha’u’llah : Paroles Cachees
-=============================-

 Sélections d’Ecrits Baha’is du 27-08-2014

O mauvaise herbe sortie de la poussière! Comment se fait-il que tu n’aies pas touché en premier lieu ton propre vêtement avec tes mains souillées, et comment peux-tu chercher à communier avec moi et à entrer dans mon royaume sacré, alors que ton coeur est pollué par le désir et la passion? Que vous êtes loin, bien loin de ce que vous désirez !
 
Baha’u’llah : Paroles Cachees
-===========================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 26-08-2014

..Personne ne tourna vers lui sa face, sauf quelques-uns, dénués de tout pouvoir. Et. cependant, aujourd’hui, tout homme doté de puissance et d’autorité s’enorgueillit de son Nom !
Considérez encore ces nombreux moines qui, en ce jour, se sont, en mon Nom, cloîtrés dans leurs églises et qui, après Nous avoir invoqué soir et matin ne Nous reconnurent pas lors qu’arriva
le temps prévu pour dévoiler notre beauté.
La Parole que le Fils (Jésus) avait celée est rendue manifeste. En ce jour, elle fut envoyée sous la forme d’un temple humain. Béni soit le Seigneur qui est le Père ! Il est certes venu vers les nations dans toute sa majesté. Tournez-vous vers lui ô assemblée d’hommes justes…
Voici le jour ou le Rocher (Pierre) crie et s’exclame, célébrant la louange de son Seigneur, l’Omnipossédant, le Suprême: “Voyez ! le Père est venu, et ce qui vous fut promis dans le Royaume est accompli…”
Mon corps désire ardemment la croix et ma tête attend le coup de lance dans le sentier du Très-Miséricordieux, pour que le monde soit purifié de ses transgressions…
O Souverain Pontife ! Penche ton oreille vers les conseils que, par la voix du plus grand Nom, te donne celui qui ranime les os tombés en poussière.
Vends les somptueux vêtements que tu possèdes et dépenses-en le prix dans le chemin de Dieu, celui qui assure le retour des jours et des nuits.
Abandonne ton territoire aux rois et, détaché du monde, le visage fixé sur le Royaume, sors de ta demeure pour proclamer entre le ciel et la terre les louanges de ton Seigneur. Ainsi te l’a ordonné celui qui est le possesseur des Noms, de la part de ton Seigneur, le Tout-Puissant, l’Omniscient.
 
Baha’u’llah : La proclamation de Baha’u’llah
-=================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 25-07-2014

Ô toi qui cherches le Royaume divin, 
Garde espoir dans la bonté du Créateur, et ne sois pas désespéré des 
rudes épreuves de ce monde ! 
Rends grâce au Ciel d’avoir un Dieu aimant qui guérit chaque malade 
et qui dissipe les peines de chaque affligé. 
Il est un havre pour les orphelins, le refuge des personnes délaissées, 
et Son Amour est sans limites ! 
Si tu savais à quel point le cœur de ‘Abdu’l-Bahá est rempli d’Amour, 
certainement tu t’envolerais de joie et d’allégresse, faisant retentir ton cri de 
réjouissance jusqu’au Firmament ! 
Que la Gloire soit sur toi ! 
‘A – ‘A
 NOTE
[ initiales de : ‘Abdu’l -Bahá ‘Abbás ]
Traduction proposée, à partir du texte originel en Persan, par Rochan MAVADDAT
Juin 2005.
-=============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 24-08-2014
enfants de négligence! Ne placez pas vos affections dans une souveraineté périssable et ne vous en réjouissez pas. Vous êtes pareils à l’oiseau imprévoyant qui, plein de confiance, gazouille sur la branche jusqu’au moment où l’oiseleur de la mort l’envoie à la poussière; alors, la mélodie, la forme et la couleur disparaissent sans laisser de trace. Aussi, prenez garde, O esclaves du désir.
 
Baha’u’llah : Paroles Cachees
-======================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 23-08-2014
  O roi de Berlin ! Prête l’oreille à la Voix qui, de ce Temple manifeste s’écrie: En vérité il n’y a pas d’autre Dieu que Moi, l’Eternel, l’Incomparable, l’Ancien des Jours.
Prends garde que l’orgueil ne te prive de reconnaître l’aube de la divine Révélation, et que les désirs terrestres ne te séparent, comme par un voile, du trône de la terre et du ciel. Ainsi te conseille la Plume du Très-Haut. Il est en vérité, le Très-Bienveillant, le Très-Généreux.
Te souviens-tu de celui dont la puissance dépassait ta puissance (Napoléon III) et dont le rang surpassait le tien ? où est-il ? Où sont allées les choses qu’il possédait ? Tires-en la leçon et ne sois pas de ceux qui dorment profondément.
C’est lui qui jeta à terre la Tablette de Dieu lorsque nous lui fîmes savoir ce que les armées de la tyrannie Nous avaient fait subir. Alors le déshonneur l’assaillit de toutes parts, et il s’écroula dans la poussière avec pertes et fracas.
O roi, médite sur lui et sur ceux qui, comme toi, ont conquis des cités et régné sur des hommes. De leurs palais, Dieu les fit descendre dans la tombe. Sois averti et sois de ceux qui réfléchissent…
O rives du Rhin: Nous vous avons vues couvertes de sang, car les épées du châtiment étaient tirées contre vous. Et cela vous arrivera encore une autre fois. Et nous entendons les lamentations de Berlin bien qu’en ce jour, sa gloire soit évidente.
Chapitre: Appel à l’Empereur François-Joseph
 
Baha’u’llah : La proclamation de Baha’u’llah
-===============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 22-08-2014
O fils de ma servante! Les directives ont toujours été données par des paroles et, aujourd’hui, elles sont données par des actes. Chacun doit accomplir des actes purs et saints, car les paroles sont le propre de tous tandis que de tels actes sont le fait de nos seuls amis. Efforcez-vous donc, de tout votre coeur et de toute votre âme, de vous distinguer par vos actions. C’est ce que Nous vous conseillons dans cette sainte et resplendissante tablette.
 
Baha’u’llah : Paroles Cachees
-===============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 21-08-2014
Entrez dans la vie conjugale afin que quelqu’un puisse vous succéder. Nous vous avons défendu les actes perfides, mais non ce qui prouve votre fidélité.
Allez-vous restés accrochés aux règles que vous vous êtes fixées et rejeter derrière vous les lois de Dieu ? Craignez Dieu et ne restez pas parmi les étourdis.
Si ce n’était l’homme, qui donc ferait mention de moi sur ma terre, et comment mon Nom et mes attributs seraient-ils révélés ? Réfléchissez et ne restez pas sous les voiles ou profondément endormis.
Celui qui ne se maria pas (Jésus) n’avait ni demeure ni place où reposer sa tête à cause de ce qu’avaient forgé les mains des traîtres. Sa sainte pureté ne venait pas de ce que vous croyez ou imaginez mais plutôt des choses que Nous possédons.
Demandez afin de pouvoir comprendre la grandeur de son rang qui fut élevé au-dessus de ce que peuvent imaginer les peuples de la terre. Bienheureux ceux qui en prennent conscience.
O assemblée des moines ! Si vous décidez de me suivre je ferai de vous les héritiers de mon Royaume; et si vous transgressez mes commandements, dans mon inlassable indulgence, je le supporterai patiemment; car je suis en vérité celui qui toujours pardonne, le Dieu de miséricorde.
Bethléem s’anime sous la brise de Dieu, et sa voix nous parvient: ” O Toi, Seigneur très généreux, où s’est établie ta grande gloire ? Les parfums suaves de ta présence m’ont éveillée alors que je me languissais d’être séparée de Toi. Louange à Toi qui a soulevé les voiles et qui, dans une gloire évidente, est venu avec puissance.”
Derrière le Tabernacle de majesté et de grandeur, Nous l’appelâmes: “O Bethléem ! Cette lumière s’est levée à l’Orient; elle s’est propagée vers l’Occident pour t’atteindre finalement au soir de sa vie.
 
Baha’u’llah : La proclamation de Baha’u’llah
-=======================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 20-08-2014
fils de désir! Combien de temps planeras-tu dans les domaines du désir? Je t’ai donné des ailes pour que tu puisses t’envoler vers les royaumes de la sainteté mystique, et non vers les régions de l’imagination diabolique. Je t’ai donné aussi un peigne pour que tu puisses arranger mes boucles noires comme l’ébène, et non pour me lacérer la gorge.
 
Baha’u’llah : Paroles Cachees

-======================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 19-08-2014

O assemblée d’évêques ! Vous êtes les étoiles du ciel de mon savoir. Ma miséricorde ne désire pas vous voir tomber sur la terre.
Pourtant ma justice déclare: “C’est ce que le Fils (Jésus) a décrété.” Et toute parole sortie de sa bouche irréprochable, véridique et irrécusable, ne pourra jamais être changée.
En vérité, les cloches carillonnent en mon Nom et se lamentent sur Moi, mais mon esprit est rempli d’une joie manifeste.
Le corps du Bien-Aimé aspire à la croix et sa tête désire ardemment la lance dans le chemin du miséricordieux. La suprématie de l’oppresseur ne peut, d’aucune manière, le détourner de son but…
Elles sont tombées les étoiles de la connaissance, ceux qui, pour démontrer la vérité de ma Cause produisent les preuves qu’ils possèdent et qui parlent de Dieu en mon Nom. Et cependant, lorsque dans ma majesté Je vins vers eux, ils se détournèrent de moi. Ils sont certes de ceux qui sont tombés.
C’est ce qu’a prophétisé l’Esprit (Jésus) quand il vint avec la vérité, et que les docteurs juifs contestèrent perfidement ce qu’il disait, jusqu’à commettre finalement ce qui provoqua les lamentations du Saint-Esprit et les pleurs de ceux qui ont la joie d’être proches de Dieu.
O assemblées de prêtres ! Abandonnez vos cloches et sortez de vos églises. En ce jour, il vous appartient de proclamer le Très-Grand Nom à haute voix parmi les nations.
 
Baha’u’llah : La proclamation de Baha’u’llah
-===========================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 18-08-2014
O fils de ma servante! Au flot du divin mystère, sortant des lèvres du Miséricordieux, abreuve-toi et, à la source de la divine parole, contemple la splendeur sans voile du soleil de sagesse. Dans la terre pure du coeur, sème les graines de ma divine sagesse, et par les eaux de la certitude arrose-les, afin que les jacinthes du savoir et de la sagesse puissent s’élever, fraîches et vertes, de la sainte cité du coeur.
 
Baha’u’llah : Paroles Cachees
-=======================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 17-08-2014
Autrefois, Nous nous adressâmes au peuple de la Thora. Nous l’invitâmes à s’avancer vers celui qui révèle les versets et qui vient de la part de Celui qui fait courber les têtes…
Une autrefois, Nous nous adressâmes, en ces termes, au peuple de l’Evangile: Le Très-Glorieux est apparu sous ce Nom d’où la brise de Dieu s’est répandue vers toutes les régions…
Une autrefois encore, Nous nous adressâmes au peuple du Qur’an, lui disant: Craignez le Très-Miséricordieux et n’argumentez pas spécieusement avec Celui par qui furent fondées toutes les religions…
Sachez encore que Nous envoyâmes aux Mages nos Tablettes en les ornant de notre Loi… Nous y avons dévoilé l’essence de tous les signes et allusions celés dans leurs livres. En vérité, le Seigneur est le Tout-Puissant, l’Omniscient.
 
Baha’u’llah : La proclamation de Baha’u’llah
-===============================-

 Sélections d’Ecrits Baha’is du 16-08-2014

O fils de l’homme! Donne mes richesses à mes pauvres afin que tu puisses accéder, dans le ciel, aux réserves de splendeur immuable et aux trésors de gloire impérissable. Mais, par ma vie! Offrir ton âme est chose plus glorieuse, si seulement tu pouvais voir par mes yeux.
 
Baha’u’llah : Paroles Cachees
-================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is journaliers du 15-08-2014
Nous lisons dans le Qur’an que Muhammad parlait ainsi à ses disciples: “Pourquoi ne croyez-vous pas à Jésus-Christ et aux Evangiles ? Pourquoi ne voulez-vous pas accepter Moïse et les prophètes, car la Bible est certainement le livre de Dieu ?
En vérité, Moïse était un prophète sublime, et Jésus était rempli du Saint-Esprit. Il vint dans le monde par le pouvoir de Dieu. Il naquit du Saint-Esprit et de la Sainte-Vierge Marie.
Marie, sa mère, était une sainte venue du ciel. Elle passait ses jours en prières dans le temple, et la nourriture lui était envoyée d’en Haut. Son père, Zacharie, vint à elle et lui demanda d’où venait cette nourriture. Marie répondit: “Du ciel. ” Dieu a sûrement fait de Marie une femme honorée entre toutes. “
Tel est ce que Muhammad enseignait à son peuple au sujet de Jésus et de Moïse. Il leur reprochait leur manque de foi en ces grands éducateurs et leur donnait des leçons de vérité et de tolérance.
 
Les causeries d’Abdu’l-Baha à Paris
-=========================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 13-08-2014
“…Il n’y a pas de temps à perdre. Il ne reste pas de place pour l’hésitation. Des multitudes d’âmes sont avides du Pain de Vie. La scène est prête. La promesse ferme et irrévocable est donnée. Le Plan même de Dieu a été mis en marche. Il acquiert de la force chaque jour qui passe. Les pouvoirs du ciel et de la terre prêtent mystérieusement leur concours à son accomplissement. Une telle occasion est irremplaçable. Que celui qui doute se lève et vérifie lui-même la vérité de telles affirmations. Essayer, persévérer, c’est assurer une victoire finale et complète.”
(Extrait d’une lettre datée du 28 janvier 1939, adressée à l’Assemblée Spirituel Nationales des bahá’ís des Etats-Unis et du Canada – Messages to America, 1932-1946, p. 17.)
-============================-

 Sélections d’Ecrits Baha’is du 12-08-2014

La terre entière est illuminée de la gloire resplendissante de la révélation de Dieu.
En l’an soixante, celui qui fut le héraut de la lumière de la direction divine – puisse toute la création lui être offerte en sacrifice – se leva pour annoncer une nouvelle révélation de l’Esprit divin et fut suivi, vingt ans plus tard, par celui dont la venue fit du monde le bénéficiaire de cette gloire promise, de cette faveur merveilleuse.
Voyez comme la plupart des hommes ont reçu la faculté d’entendre la parole très exaltée de Dieu – parole dont doit dépendre la réunion et la résurrection spirituelle de tous les hommes.
Alors que nous étions dans la prison d’Akká, nous révélâmes dans le Livre pourpre ce qui conduit à l’évolution de l’humanité et à la reconstruction du monde.
Les paroles écrites dans ce Livre par la Plume du Seigneur de la création comprennent ce qui suit et qui constitue les principes fondamentaux devant régir l’administration des affaires des hommes:
Premièrement: il incombe aux ministres de la Maison de justice de promouvoir la moindre paix afin que les peuples de la terre puissent être délivrés du fardeau des dépenses exorbitantes. Ce principe est impératif et absolument essentiel, car les hostilités et les conflits sont les racines de l’affliction et du malheur.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah
-=============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 11-08-2014

“Le Royaume de Dieu possède une puissance illimitée. Il faut que l’armée de vie soit audacieuse si l’aide fortifiante de ce royaume doit lui être sans cesse accordée. L’arène est vaste et le moment est venu d’y éperonner le destrier. Il est temps maintenant pour chacun de révéler la force de son énergie, la vaillance de son cœur et la fermeté de son âme.”
(Cité dans une lettre datée du 28 janvier 1939 à l’Assemblée Spirituelle nationale des Bahá’ís des Etats-Unis et du Canada ; Messages to America, p. 17.)
-============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 10-08-2014
Sortez de vos cités, ô peuples de l’Ouest et aidez Dieu avant le jour où le Seigneur de grâce descendra vers vous à l’ombre des nuages, avec les anges évoluant en cercles autour de Lui (Qur’án 2:206), exaltant la louange et cherchant le pardon pour ceux qui ont vraiment cru en nos signes. En vérité, son décret a été promulgué et le commandement de Dieu a, en vérité, été révélé, comme il était donné dans le Livre-Mère
Bab : Selections des Ecrits du Bab par la Maison Universelle de Justice
-================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 09-08-2014
Je T’invoque, ô Toi qui façonnes, Toi qui remplis de contentement, Toi qui déracines! Toi qui suffis à tout, Toi qui guéris, Toi l’Eternel, ô Toi l’Eternel!
Je T’invoque, ô Toi qui élèves, Toi qui rassembles, Toi qui exaltes! Toi qui suffis à tout, Toi qui guéris, Toi l’Eternel, ô Toi l’Eternel!
Je T’invoque, ô Toi qui perfectionnes, Toi l’Indépendant, Toi le Généreux, Toi qui suffis à tout, Toi qui guéris, Toi l’Eternel, ô Toi l’Eternel!
Je T’invoque, ô Toi le Bienfaisant, Toi qui tiens secrètes les choses, Toi le Créateur! Toi qui suffis à tout, Toi qui guéris, Toi l’Eternel, ô Toi l’Eternel!
Je T’invoque, ô Toi le Très-Sublime, Toi le Magnifique, Toi le Bienfaisant, Toi qui suffis à tout, Toi qui guéris, Toi l’Eternel, ô Toi l’Eternel!
Je T’invoque, ô Toi le Juste, Toi le Clément, Toi le Généreux! Toi qui suffis à tout, Toi qui guéris, Toi l’Eternel, ô Toi l’Eternel!
 
Baha’u’llah : Extrait Tablette  Grande priere de guerison
-================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 08-08-2014
Parmi les plus nobles de tous les services que peut rendre l’homme à Dieu le Tout-Puissant, il y a l’éducation et la formation des enfants, ces jeunes plantes du paradis d’Abha.
Ces enfants pourront ainsi un jour, nourris par la grâce sur le chemin du salut et, telles des perles de divine munificence dans la coquille de l’éducation, parer de leurs joyaux la couronne de gloire éternelle.
Il est très malaisé, toutefois, d’entreprendre un tel service, et il est plus difficile encore d’y réussir. J’espère que tu t’acquitteras correctement de cette tâche – la plus importante entre toutes, – que tu remporteras la victoire et deviendras un symbole de la grâce munificente de Dieu; que ces enfants, élevés dans le cadre des enseignements sacrés acquerront des caractères pareils aux douces brises qui soufflent à travers les jardins du Très-Glorieux, et qu’ils répandront leurs fragrances de par le monde.
Abdu’l-Baha : Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha
-===================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 07-08-2014
“Les confirmations de Celui qui est l’éternel Compatissant ont enveloppé chaque région de lumière ; les armées de l’assemblée divine se précipitent au combat aux côtés des amis du Seigneur, et remportent la victoire…”
 
(Selections from the Writings of ‘Abdu’l-Bahá, p. 229.)

-============================-

 Sélections d’Ecrits Baha’is du 06-08-2014

Le Grand Etre dit: Le ciel de l’art de gouverner s’est éclairé et a rayonné de l’éclat de ces mots sacrés apparus à l’aurore de la volonté de Dieu: Il appartient à chaque dirigeant de peser chaque jour sa propre personne sur la balance de l’équité et de la justice, de rendre ensuite la justice parmi les hommes et de leur conseiller de faire ce qui dirigera leurs pas dans le chemin de la sagesse et de la compréhension. Ceci est la pierre angulaire de l’art de gouverner et son essence même.
Chaque homme éclairé et rempli de sagesse percevra dans ces paroles ce qui favorisera des objectifs tels que le bien-être, la sécurité et la protection de l’humanité, le salut des vies humaines.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah

-=====================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 05-08-2014

Les vents empoisonnés de la sédition ont jauni les feuilles : où est l’ondée des nuages de Ta bonté, ô Bienfaiteur des mondes?
L’univers est obscurci par la poussière du péché : où sont les brises de Ton pardon, ô Toi qui pardonnes aux mondes?
Cet Adolescent se sent esseulé dans une terre désolée : où est la pluie de Ta grâce céleste, ô Toi qui exauces les mondes?
O Plume Sublime, dans le royaume éternel, nous avons entendu Ton plus mélodieux appel: prête l’oreille à ce que dit la Langue de Grandeur, O Opprimé des mondes!
Si ce n’était le froid, comment pourrait prévaloir la chaleur de Tes paroles, ô Exégète des mondes?
Si ce n’était la calamité, comment pourrait briller le soleil de Ta patience, ô Lumière des mondes?
Ne te lamente pas à cause des méchants. Tu as été créé pour endurer avec résignation, ô Patience des mondes!
 
Baha’u’llah : Extrait Tablette du Feu et Grande priere de guerison

-====================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 04-08-2014

Et maintenant, si vous agissez selon les enseignements de Bahá’u’lláh, soyez assurés que vous serez aidés et confirmés. Vous serez victorieux dans toutes les affaires que vous entreprendrez et tous les habitants de la terre ne pourront pas vous résister. Vous êtes les vainqueurs car le pouvoir du Saint-Esprit est votre assistant. Le Saint-Esprit vous aidera au-dessus et par-dessus toutes les force physiques et aperceptibles.”
Abdul-Baha 
(Cité dans “Star of the West”, vol. 8, n° 8, p. 103.)

-============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 03-08-2014

Si de nos jours, une personne attache son cœur au Royaume, se libère de tout sauf de Dieu et est attirée par les parfums de sainteté, l’armée du royaume d’Abhá l’aidera et les anges du concours suprême l’assisteront.”
 
(Tablets of ‘Abdu’l-Bahá, p. 591.)

-================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 02-08-2014

Le Seigneur des Hôtes, le Roi des Rois promet une aide certaine à chaque croisé se battant pour sa cause. Des bataillons invisibles se rassemblent en rangs prêts à faire ruisseler des renforts célestes.”
(Extrait d’un télégramme daté du 8 octobre 1952 – Messages to the Bahá’í World, p. 44.)

-=====================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 01-08-2014

“Portant l’armure de son amour, attachant fermement le bouclier de sa puissante alliance, montant le coursier de la fermeté, gardant haut la lance de la parole du Seigneur des armées, et avec une confiance absolue en ses promesses comme la meilleure provision pour leur voyage, qu’ils tournent leur visage vers ces champs qui restent encore inexplorés et dirigent leurs pas vers ces buts qui ne sont pas atteints jusqu’à présent, assurés que celui qui les a conduits à réaliser de tels triomphes, et à emmagasiner de tels prix dans son royaume, continuera de les assister en enrichissant leur patrimoine spirituel à un degré qu’aucun esprit limité ne peut imaginer et qu’aucun cœur humain ne peut percevoir.”
(Extrait d’une lettre datée d’avril 1956 – Messages to the Bahá’í World, p. 102.)
-================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 31-07-2014
Le temps est court. Les occasions, bien qu’elles s’accroissent à chaque heure, ne se répèteront pas, quelques-unes dans un siècle, d’autres plus jamais. Bien que le défi soit sévère, bien que les tâches soient multiples, bien que le temps soit court, bien que la perspective mondiale soit sombre, bien que les ressources matérielles d’une communauté adolescente aux abois soient limitées, les sources inutilisées de la force céleste auxquelles on peut s’abreuver sont sans mesure dans leur puissance, et déverseront, sans hésiter, leurs influences revigorantes si l’effort journalier nécessaire est fait, et si les sacrifices requis sont acceptés de bon cœur.”
 
Shoghi Effendi
(Extrait d’une lettre datée du 5 juillet 1950, et adressée à la communauté bahá’íe américaine, Citadel of Faith, p. 105.)
-===================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 30-07-2014
vous deux qui croyez en Dieu! Le Seigneur, qui n’a pas d’égal, a créé l’homme et la femme pour qu’ils demeurent l’un avec l’autre dans la plus intime relation et qu’ils soient semblables à une seule et même âme. Ce sont deux époux, deux amis intimes, qui devraient se préoccuper de leur bien-être réciproque.
S’ils vivent de la sorte, ils passeront par ce monde dans un parfait contentement, dans le bonheur et la paix du coeur, et deviendront des objets de grâce et de faveur divines dans le royaume céleste.
Mais s’ils agissent autrement, ils passeront leur existence dans une grande amertume, aspirant chaque instant à la mort, et connaîtront la honte dans l’empire des cieux.
Efforcez-vous de demeurer corps et âme l’un près de l’autre, telles deux colombes dans leur nid; car ainsi, vous serez bénis dans les deux mondes.
 
Abdu’l-Baha : Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha

-========================-

 Sélections d’Ecrits Baha’is du 29-07-2014

Une fois encore, de cette prison, la plus grande des prisons, la Langue de Grandeur de l’Ancien des jours révèle ces paroles, enregistrées dans ce rouleau sacré, d’une blancheur de neige: “O vous, les bien-aimés du seul vrai Dieu, sortez des étroites retraites où vous confinent vos désirs corrompus, pour vous avancer hardiment dans la vaste immensité du royaume de Dieu et vous établir dans les prairies du détachement et de la sainteté, afin que, guidée par le parfum de vos oeuvres, l’humanité tout entière se dirige vers l’océan de l’éternelle gloire de Dieu.
Défendez vous de tout attachement aux affaires de ce monde et de toute ingérence dans les activités politiques de ceux qui le dirigent.
Le seul vrai Dieu – exaltée soit sa gloire – a donné aux rois le gouvernement de la terre, et nul n’a le droit d’aller à l’encontre des vues réfléchies de ceux qui détiennent l’autorité.
Ce que Dieu s’est pour Lui-même réservé, ce sont les cités des coeurs des hommes dont les clefs sont, en ce jour, représentées sur la terre par les amis de Celui qui est la Vérité souveraine. Que Dieu leur accorde, à tous et à chacun d’entre eux, d’ouvrir, par la puissance du plus grand Nom, les portes de ces cités. Voilà ce que veut dire “aider le seul vrai Dieu”, – thème que Celui qui, tous les jours, fait se lever l’aurore, traite dans tous ses livres et toutes ses tablettes.
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-===============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 28 -07-2014

Et les hommes inconscients, s’en tenant au mot “sceau”, se sont privés du Créateur du “sceau” au jour de sa Rencontre.
“Si Dieu voulait châtier les hommes de leur perversité, Il ne laisserait aucune créature vivante sur la terre; mais il leur accorde un délai jusqu’au terme marqué.”
Il est certain que si les hommes avaient bu les douces eaux du “Dieu fait et ordonne ce qu’il veut”, ils ne commettraient pas d’action perverse vis-à-vis des Manifestations, dont les commandements, les discours et les actes sont dans la main puissante de Dieu.
 
Baha’u’llah : Livre de la certitude

-================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 27-07-2014

 Une autre fois, à Londres, on entendit une voix masculine provenant de la porte d’entrée. ” Est-ce que la dame de la maison est là ?”, demanda-t-elle.

Le serviteur répondit: “Oui, mais …”
“S’il vous plaît, je dois la voir!” Implora-t-il. La dame l’entendit et vint à la porte.

“Êtes-vous l’hôtesse d’Abdu’l-Baha?”, demanda-t-il.
“Oui, désirez-vous me voir?”
“J’ai marché trente milles pour cela”, répliqua-t-il.
“Entrez et reposez-vous”, dit-elle. ” Après que vous aurez mangé un peu, vous pourrez me parler.”

L’homme entra et s’assit dans la salle à dîner. Il avait l’air d’un simple vagabond, d’un pauvre mendiant. Mais, son discours mettait en évidence qu’il en était autrement. Il commença à raconter son histoire:

“Je n’ai pas toujours été tel que vous me voyez présentement. Mon père était un prédicateur rural et j’ai eu le privilège de fréquenter une bonne école. Aujourd’hui, je suis sans abri. Je dors sur les berges de la Tamise. Il n’est pas important de dire comment j’en suis arrivé là. La nuit dernière, j’avais décidé de mettre fin à ma misérable existence, inutile à Dieu et aux hommes. Alors que je croyais faire ma dernière promenade, je suis passé devant une boutique de journaux où je vis ” un Visage ” par la fenêtre. Je me suis figé sur place, mon regard comme rivé sur ce visage. Il semblait me parler et m’appeler vers Lui!”

Il avait apporté le journal et l’hôtesse vit la photo d’Abdu’l-Baha.

L’homme continua son histoire: “J’ai lu dans le journal qu’Il était ici, dans cette maison. Je me suis dit: “Si cette personne est vraiment sur terre, je dois changer mes plans et commencer une nouvelle vie. ” J’ai donc marché jusqu’ici. Je suis venu pour Le découvrir. Est-Il ici? Voudra-t-Il me voir? Même moi?”

“Bien sûr, Il vous recevra”, dit-elle. ” Venez à Lui.”

Lorsque la dame frappa à la porte d’Abdu’l-Baha, Il vint ouvrir Lui-même en tendant Ses mains comme pour accueillir un ami cher tant attendu!

“Bienvenu! Soyez bienvenu!” dit-Il. ” Je suis très content que vous soyez ici. Assoyez-vous.”

Le pauvre homme s’engouffra dans une chaise basse aux pieds du Maître. Il tremblait tellement qu’il en était devenu incapable de prononcer une seule parole.

“Soyez heureux! Soyez heureux! Dit Abdu’l-Baha, tenant l’une des mains du pauvre homme et touchant tendrement sa tête. Abdu’l-Baha souriait de ce sourire plein d’amour et de compréhension et continua: “Ne soyez pas affligé lorsque l’humiliation vous envahie. La bonté et la puissance de Dieu sont sans limite envers toutes et chacune des âmes de l’univers. Recherchez la joie spirituelle et la connaissance; alors, même en vagabondant sur terre, vous vivrez dans le monde spirituel. Même si vous êtes indigent, vous connaîtrez la richesse dans le Royaume de Dieu.”

Ces mots et tant d’autres de réconfort, de vitalité et de guérison étaient exprimés à cet homme que petit à petit, la brume de la misère s’évanouit dans la chaleur dégagée par la présence attentionnée du Maître.

Lorsque l’étranger se leva pour partir, son visage reflétait une nouvelle physionomie; de courbé sa posture était devenue droite et ses pas énergiques comme dirigés avec précision.

Il se tourna vers la dame et dit: “S’il vous plaît, mettez Ses paroles par écrit pour moi. J’ai obtenu au-delà de toutes mes espérances.”

“Et maintenant, qu’allez vous faire?”, demanda la dame.

Je vais aller sur le marché du travail. Je suis capable de gagner tout ce dont j’ai besoin pour le minimum vital. Lorsque j’aurai assez économisé, je me procurerai une petite parcelle de terrain, j’y bâtirai une modeste chaumière pour y vivre et je cultiverai des violettes pour les vendre au marché. Comme Il a dit: “La pauvreté est secondaire et le travail un acte d’adoration. Je n’ai pas besoin de dire ” merci”, n’est-ce pas? Très bien. ” Et l’homme disparut.

-================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 26-07-2014

Je te supplie, ô Aimé de tout coeur compréhensif et Désir de ceux qui te sont proches, de faire en sorte que tes aimés puissent se détacher complètement de leurs propres inclinations, s’accrochant fermement à ce qui te plaît. Revêts-les, ô Seigneur, de la robe de l’équité et illumine-les des splendeurs de la lumière du détachement. Appelle alors à leur aide les armées de la sagesse et de la parole afin qu’ils puissent exalter ta parole parmi tes créatures et proclamer ta cause parmi tes serviteurs.
En vérité, tu as le pouvoir de faire ce que tu veux, et c’est entre tes mains que reposent les rênes de toutes choses. Il n’y a pas d’autre Dieu que toi, le Puissant, Celui qui toujours pardonne.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah
-===========================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 25-07-2014
Nous rendons grâce à Dieu – que son nom soit sanctifié et glorifié – pour tout ce qu’Il a gracieusement révélé en ce jour béni, glorieux et incomparable.
En effet, si chacun sur terre possédait une infinité de langues et devait continuellement rendre grâce à Dieu et magnifier son nom jusqu’à la fin de ce qui ne connaît pas de fin, ces actions de grâces ne seraient même pas suffisantes pour répondre valablement à une seule des faveurs que Nous avons mentionnées dans cette Tablette. De ceci atteste chaque homme de sagesse et de discernement, de compréhension et de connaissance.
Nous implorons instamment Dieu – exaltée soit sa gloire – d’aider les dirigeants et les souverains, qui sont les interprètes du pouvoir et les sources de la gloire, à mettre en vigueur ses lois et ses décrets. Il est en vérité l’Omnipotent, le Tout-Puissant, Celui qui a coutume de répondre à l’appel des hommes.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah

-==================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 24-07-2014

Le vin du renoncement doit être bu à longs traits, les hauteurs sublimes du détachement doivent être atteintes, et le sens profond qui s’attache à ces mots : “Une heure de réflexion est préférable à soixante-dix années de pieuse adoration” doit être observé, afin que soit mis à jour le secret du lamentable comportement des hommes; ces hommes qui, en dépit de leur amour et de leur ardent désir de vérité, maudissent les disciples de la vérité dès le moment où il a été rendu manifeste.

(“le Livre de la certitude” – P.U.F. édition 1987 – p.114)

-======================================-
=
Sélections d’Ecrits Baha’is du 22-07-2014
Dans chaque pousse d’herbe sont enfermés les mystères d’une impénétrable sagesse, et de tous les buissons de roses, les rossignols, par myriades, déversent, dans l’extase, leur mélodie. Dans l’épanouissement des tulipes merveilleuses se déploie le mystère du feu qui brûle dans le buisson ardent sans jamais se consumer, et des douces saveurs de la sainteté se dégage le parfum de l’esprit messianique.
La richesse y est dispensée sans or, et l’immortalité conférée sans mort préalable.
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
-============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 21-07-2014
Ô mon Seigneur, ô mon Seigneur ! Ces deux brillantes lunes se sont mariées en ton amour, liées dans la servitude à ton seuil sacré et unies dans le service de ta cause. Fais que ce mariage soit comme les rayons de lumière de ta grâce abondante, ô mon Seigneur, le Très-Miséricordieux, et les rais lumineux de tes faveurs, ô toi le Bienfaisant, l’éternel Bienfaiteur, afin que sur ce grand arbre naissent des branches qui verdiront et fleuriront grâce aux dons qui tombent de tes nuages de grâce.
En vérité tu es le Généreux, en vérité tu es le Tout-Puissant, en vérité tu es le Compatissant, le Très-Miséricordieux.
‘Abdu’l-Baha 
-=====================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 20-07-2014
O peuple de Bahá ! La loyauté est en vérité la meilleure des parures pour vos temples et la plus glorieuse couronne pour vos têtes. Saisissez-la sur son ordre à Lui l’Ordonnateur le Bien-Informé.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah
-================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 19- 07-2014
Et si, Dieu aidant, il peut trouver dans sa marche une trace de l’invisible Ami et respirer près du céleste messager le parfum du Joseph perdu, alors, sans plus tarder, il entrera dans la vallée de l’amour et se fondra à son brasier.
Dans cette cité, sous le ciel du ravissement, brille le soleil du désir ardent illuminant le monde.
Et là, jaillit la flamme de l’amour, dévorant jusqu’à la cendre, la moisson de la raison.
Baha’u’llah : Les sept vallees
-======================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 18-07-2014
A ce moment, le voyageur ne connaît ni lui-même ni rien d’autre. Il ne voit ni sagesse ni ignorance, ni doute ni certitude. Il confond matin de la direction et nuit de l’erreur. Il fuit l’impiété comme la foi, et délicieux lui semble le poison mortel.
C’est ainsi que Attar a pu dire: L’impiété pour l’infidèle, la foi pour le croyant; Et, pour le coeur d’Attar, un peu de Ta souffrance.
Sans la souffrance, coursier de cette vallée, on ne voit jamais la fin du voyage.
Dans cet état l’amant ne pense qu’au Bien-aimé et ne cherche refuge qu’auprès de l’Ami.
A tout instant il offre cent fois sa vie dans le sentier du Bien-aimé et à chaque pas qu’il fait n’hésite pas à jeter mille fois sa tête aux pieds de l’Ami.
 
Baha’u’llah : Les sept vallees
-=========================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 17-07-2014

O mon Seigneur ! Tu les vois s’accrocher à la corde de ta grâce et saisir l’ourlet du manteau de ta bienfaisance. Ordonne pour eux ce qui pourra les rapprocher de toi et ce qui les détournera de tous sauf de toi.
Je te supplie ô toi Roi de l’existence et Protecteur des choses visibles et invisibles de faire de celui qui se lève pour servir ta cause une mer ondulant à ton désir une torche brûlant du feu de ta volonté.
En vérité tu es le Puissant que ni le pouvoir du monde ni la force des nations ne peuvent affaiblir. Il n’y a pas d’autre Dieu que toi l’Unique l’Incomparable le Protecteur Celui qui subsiste par Lui-même.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah

-==========================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 16-07-2014

Loué soit celui qui révèle des lois selon son bon plaisir. Certes, il règne sur tout ce qu’il veut. Ô mes amis ! Agissez selon ce qui vous est ordonné dans le Livre. Vous devez jeûner pendant le mois de ‘Ala’. Jeûnez pour l’amour de votre Seigneur, le Puissant, le Très-Haut. Abstenez-vous du lever au coucher du soleil. Ainsi vous en instruit le Bien-aimé de l’humanité comme le lui a ordonné Dieu, le Tout-Puissant, l’Indépendant. Nul ne doit dépasser les limites établies par Dieu et sa loi, nul ne doit suivre ses vaines imaginations. Heureux celui qui accomplit mon décret par amour de ma beauté et malheur à celui qui néglige la source du commandement aux jours de son seigneur, le Tout-Puissant, l’Omnipotent.


ÉCRITS DE BAHA’U’LLAH

-================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 12-07-2014

…Par sa vision interne ou externe, il voit les mystères de la résurrection dans les mondes de la création et dans les âmes des hommes.
Et d’un coeur pur il pénètre la sagesse divine dans la suite infinie des Manifestations de Dieu.
Dans la mer, il voit une goutte, et dans une goutte, les secrets de la mer.
Ouvre le coeur de l’atome, et vois! En lui se trouve un soleil.
Dans cette vallée le voyageur ne voit dans l’oeuvre de Dieu que sagesse évidente, et sans cesse il s’écrie: “Il n’est pas de défaut dans la création du Dieu de Miséricorde: Regarde encore, y vois-tu la moindre brèche?”
Il voit la justice dans l’injustice; dans l’ignorance il perçoit maint savoir caché, et dans la science, cent mille sagesses.
Il brise la cage du corps et de ses désirs et s’associe au peuple du royaume immortel.
Il gravit les échelons des vérités intérieures et se hâte vers le ciel des significations secrètes.
 
Baha’u’llah : Les sept vallees

-============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 10-07-2014

Si tu veux allumer en toi le feu de l’existence et être à même de t’acheminer vers l’amour tu dois t’annihiler.
L’amour ne se saisit pas d’âme qui vive, la souris morte ne fait pas la chasse du faucon.
L’amour à chaque instant incendie un monde et ruine toute terre où il plante sa bannière.
Dans son royaume, l’existence vaut la non-existence; dans son domaine, le sage ne détient pas le pouvoir.
Baha’u’llah : Les sept vallees

-========================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 09-07-2014

Aujourd’hui, c’est le jour du Martyr de Sa Sainteté le Bab, que notre âme soit sacrifiée pour son sang béni [versé dans le Chemin de Dieu] !
 
Aujourd’hui, c’est le jour durant lequel ce “Soleil de Vérité” s’est occulté derrière les nuages !
 
Aujourd’hui, c’est le jour durant lequel cet Astre lumineux s’est éclipsé !
 
Aujourd’hui, c’est le jour durant lequel ce corps pur et sans taches 
a roulé dans la poussière rougie par son sang !
 
Aujourd’hui, c’est le jour durant lequel sa poitrine et son coeur, immaculés et purs comme un miroir, ont été criblés par des milliers de balles !
 
Aujourd’hui, c’est le jour durant lequel cette “Lampe divine” s’est débarrassée de son enveloppe physique !
 
Aujourd’hui, c’est le jour durant lequel se font entendre les lamentations de l’Assemblée céleste !
 
Aujourd’hui, c’est le jour durant lequel les habitants du Royaume de Dieu pleurent et gémissent,les yeux en larmes et le coeur déchiré !
(…)
Tablette d’Abdu’l-Baha
pour l’anniversaire du martyre du Bab
(9 Juillet 1850)
Traduction de courtoisie d’un extrait de la tablette
du persan en français par Rochan Mavaddat

-===================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 08-07-2014

Le Léviathan de l’amour engloutit les maîtres de la raison et anéantit les plus érudits.
Il avalerait les sept mers sans apaiser la soif de son coeur, et demanderait: “Y en a-t-il encore?”
Il devient étranger à lui-même et évite tout ce qui vient du monde.
L’amour est étranger à la terre comme au ciel; En lui se trouvent septante-et-deux folies.
Il retient dans ses lacs cent mille victimes et blesse de ses traits cent mille sages.
Sache que sur terre le rouge de toute violence est le produit de sa colère, et que les faces blêmes que l’on rencontre montrent l’effet de son poison.
Baha’u’llah : Les sept vallees
-==========================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 07-07-2014

O mon frère, à moins d’entrer dans l’Egypte de l’amour, jamais tu ne verras le Joseph de la beauté de l’Ami; et à moins de devenir aveugle comme Jacob, jamais tu n’ouvriras l’oeil de ton être intime.
Et tant que tu ne brûleras pas du feu de l’amour, jamais tu n’auras de rencontre avec le Désiré.
Un amant ne craint rien et rien ne peut lui nuire.
Dans le feu, tu le verrais gelé et plongé dans la mer, il en sortirait sec.
L’amant se reconnaît à ce que le feu de l’enfer ne l’atteint pas, et le sage à ce que la mer ne le mouille pas.
 
Baha’u’llah : Les sept vallees

-========================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 06 -07-2014

Lorsque l’homme, par l’intermédiaire de son âme, permet à l’esprit d’éclairer sa compréhension, il embrasse toute la création… Mais, s’il n’ouvre pas son coeur et sa pensée à la bénédiction de l’esprit et tourne son âme vers la matière et vers le côté physique de sa nature, alors il déchoit de son rang élevé et devient inférieur aux créatures du règne animal.

(“Causeries d”Abdu’l-Bahá à Paris” – M.E.B. édition 1987 – p.82)

-===========================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 05-07-2014
fils de lumière! Oublie tout sauf moi et communie avec mon esprit. Ceci émane de l’essence de mon commandement, suis-le donc
 
Baha’u’llah : Paroles Cachees
-===================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 04-07-2014
O fils de l’esprit! Ne me demande pas ce que Nous ne désirons pas pour toi; sois alors satisfait de ce que Nous avons prescrit pour ton bien, car c’est là ce qui t’est profitable, si tu sais t’en contenter.
 
Baha’u’llah : Paroles Cachees
-===================================-
 03-07-2014
Grâce aux directives et à la formation données par Sa Sainteté Moïse ces esclaves et captifs devinrent le peuple dominant parmi les nations. Ils n’étaient pas seulement renommés pour leur supériorité physique et militaire, mais leur renom s’étendait au loin dans tous les degrés des arts, des lettres et du raffinement.
Même les célèbres philosophes de Grèce voyagèrent jusqu’à Jérusalem pour étudier avec les sages israélites, et nombreuses furent les leçons de philosophie et de sagesse qu’ils reçurent.
Parmi ces philosophes se trouvait le célèbre Socrate. Il visita la Terre Sainte et étudia avec les prophètes d’Israël, acquérant les principes de leur enseignement philosophique et une connaissance de leurs arts et de leurs sciences avancés. A son retour en Grèce il fonda le système connu comme l’unité de Dieu. Le peuple grec se leva contre lui et il fut finalement empoisonné en présence du roi.
Hippocrate et de nombreux autres philosophes grecs se sont assis aux pieds des savants docteurs israélites et ont assimilé leurs exposés de sagesse et la vérité intime.
Abdu’l-Baha : Les bases de l’unite du monde
-============================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 02-07-2014
O fils de l’existence ! Comment peux-tu oublier tes propres défauts et t’occuper de ceux d’autrui? Celui qui agit ainsi, je le maudis.
 
Baha’u’llah : Paroles Cachees

-====================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 30-06-2014n jour, à Londres, un visiteur posa la question suivante à Abdu’l-Baha: “Le bonheur succédera-t-il un jour à l’affliction dans le monde?”

Abdu’l-Baha lui répondit: “Il y a presque deux mille ans maintenant que Sa Sainteté le Seigneur Christ enseigna à Son peuple cette prière: “Que Ton règne vienne, que Ta Volonté soit faite sur la terre comme au ciel. ” Pensez-vous qu’Il vous aurait enjoint de prier pour quelque chose qui ne pourrait jamais arriver? Cette prière constitue en même temps une prophétie.”

Le visiteur dit: “Mais, Abdu’l-Baha, quand le Règne arrivera-t-il? Peut-on espérer que Sa Volonté sera faite prochainement sur la terre comme au ciel?”

“Cela dépend”, dit Abdu’l-Baha. ” Cela dépend de la fermeté de chacun d’entre vous à servir la Cause jour et nuit. Vous êtes tous des flambeaux que j’ai allumés de mes propres mains. Allez et allumez en d’autres jusqu’à ce que tous les serviteurs divisés dans l’attente se fusionnent dans une grande Unité.”

“Ceux qui travaillent en solitaires ” dit-Il, “sont comme des fourmis, mais en s’unifiant, ils deviendront comme des aigles. Ceux qui travaillent seuls sont comme des gouttes d’eau mais en se combinant avec d’autres, ils deviendront une grande rivière qui apportera l’eau pure de la vie aux endroits désertiques du monde. Quand cette grande rivière de vie deviendra un fleuve, toutes les misères, les tristesses et les afflictions seront enrayées. Soyez unis! C’est dangereux de n’être qu’une simple goutte; elle peut être répandue ou s’évaporée.” (CH 171)

-=================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du -29-06-2014

O Dieu, mon Dieu ! Tu me vois debout devant la porte de ta clémence et de ta bonté, tournant mon regard vers l’horizon de tes faveurs bienfaisantes et de tes grâces multiples. Je te supplie, par tes doux accents et par la voix stridente de ta Plume, ô Seigneur de toute l’humanité, d’aider par ta grâce tes serviteurs, comme il sied à tes jours et à la gloire de ta manifestation et de ta majesté.
En vérité tu as le pouvoir de faire tout ce que tu veux. Tous ceux qui vivent dans les cieux et sur la terre témoignent de ton pouvoir et de ta puissance, de ta gloire et de ta bonté. Louange à toi ô Seigneur des mondes et Bien-Aimé du coeur de chaque homme doué de compréhension !
Tu vois, ô mon Dieu, l’essence de la pauvreté rechercher l’océan de ta richesse, et la substance de l’iniquité se languir des eaux de ton pardon et de ta tendre miséricorde. Tu accordes, ô mon Dieu, ce qui sied à ta grande gloire et à la sublimité de ta grâce infinie. Tu es en vérité le Bienfaisant, le Seigneur de la grâce abondante, l’Ordonnateur, le Très-Sage. Il n’y a pas d’autre Dieu que toi, le Tout-Puissant, l’Irrésistible, l’Omnipotent.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah

-==============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 27-06-2014

La raison pour laquelle l’intimité a été ordonnée dans les moments de dévotion est que tu puisses consacrer le meilleur de ton attention au souvenir de Dieu, que ton coeur puisse à tout moment être animé de son Esprit et ne pas être séparé de ton Bien-Aimé comme par un voile. Ne loue pas Dieu du bout des lèvres alors que ton coeur n’est pas en harmonie avec le Sommet de gloire exalté et le Point focal de la communion. Ainsi, si tu devais vivre le jour de la résurrection, le miroir de ton coeur se tournerait vers celui qui est l’Étoile du matin de la vérité; dès que sa lumière brillera, sa splendeur se reflétera aussitôt dans ton coeur, car il est la source de toute bonté, et vers lui retournent toutes choses. Mais s’il apparaît, alors qu’en état de méditation tu t’es tourné vers toi-même, tu n’en bénéficieras point, à moins que tu ne mentionnes son nom par des paroles qu’il a révélées. Car, dans la révélation à venir, c’est lui qui sera le souvenir de Dieu, tandis que les prières que tu offres à présent ont été prescrites par le Point du Bayán, alors que celui qui resplendira de lumière le jour de la résurrection sera la révélation de la réalité profonde que renferme le Point du Bayán une révélation plus puissante, incommensurablement plus puissante que celle qui l’a précédée.

(“Sélection des Écrits du Báb” – M.E.B. édition 1984 – pp.86,87)

-======================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 21-06-2014

Il n’a été donné à aucun œil de contempler une aussi grande effusion de générosité, Il n’est pas non plus d’oreille qui ait ouï une telle révélation de bonté miséricordieuse [..]. Chacun des Prophètes “dotés de constance”, dont l’élévation et la gloire brillent comme le soleil, furent honorés d’un Livre que tout le monde a vu, et dont les versets ont été dûment précisés. Tandis que ceux qu’a déversés cette Nuée de divine clémence ont été si abondants que personne n’a pu les dénombrer […] Comment peuvent-ils amoindrir cette Révélation ? Aucun âge a-t-il jamais assisté à des événements aussi mémorables ?

Baha’u’llah 

-=====================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 20-06-2014

En faisant cette déclaration, je ne pensais qu’au Báb et à Bahá’u’lláh à l’exclusion de tout autre. Mon intention était de rendre clairs les caractères respectifs de leurs Révélations. Celle du Báb peut être comparée à la station du soleil qui correspond au premier signe du zodiaque – le signe du Bélier – dans lequel le soleil pénètre à l’Équinoxe d’hiver. La station de la Révélation de Bahá’u’lláh, d’autre part, est représentée par le signe du Lion, position la plus élevée du soleil à la mi-été. Ceci signifie que cette sainte Dispensation est illuminée par l’éclat du Soleil de Vérité brillant à son point culminant avec la plénitude de sa splendeur, de sa chaleur et de sa gloire.

— Abdul-Baha

-==================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 19-06-2014

Le Báb, désireux de magnifier les virtualités illimitées latentes dans sa Dispensation, affirme de façon caractéristique :

Si une petite fourmi voulait aujourd’hui posséder un pouvoir tel qu’il la rendrait capable d’élucider les passages les plus abstrus et les plus troublants du Qur’an, son désir serait d’autant plus assurément exaucé que le mystère de la force éternelle vibre dans le tréfonds de l’être de tout ce qui a été créé.

‘Abdu’l-Bahá commente ainsi cette saisissante affirmation :

Si une aussi faible créature peut être douée d’une capacité si subtile, de quelle efficacité infiniment supérieure doit être le pouvoir émané de la grâce des généreuses effusions de Bahá’u’lláh.

–Le Bab  et   ‘Abdu’l-Baháciter dans La Station du Báb

-===============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 18-06-2014

La création est-elle immuable ou en perpétuel changement ?
            La création a toujours existé comme a existé son créateur mais les formes de l’existence sont en perpétuel changement sous l’interaction d’une force positive et d’une force négative.
(Tablettes de Bahá’u’lláh, M.E.B. 1994, p.146)
    MEMENTO  BAHA’I – Jean SEVIN
-=====================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 17-06-2014
Pourquoi Dieu nous a-t-Il créés?
            Par amour pour nous, pour remplir notre âme et mentionner Son nom.
(Bahá’u’lláh, « Paroles cachées » en arabe N°4)
    MEMENTO  BAHA’I – Jean SEVIN
-==============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 15-06-2014
Il incombe à chacun de rechercher un traitement médical et de suivre les prescriptions du praticien, car ceci est conforme au décret divin mais, en réalité, Celui qui accorde la guérison, c’est Dieu.
Abdu’l-Baha : Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha
-===================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 13-06-2014
« Mon droit sur toi est grand et ne peut être oublié. Ma grâce envers toi est 
munificente, elle ne peut être voilée. Mon amour a fait de toi son foyer, il 
ne peut être dissimulé. Ma lumière est manifeste pour toi, elle ne peut être 
obscurcie. » Bahá’u’lláh
-===============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 12-06-2014
Vous êtes dans la situation de l’oiseau qui, du plein essor de ses ailes, joyeusement et avec une entière confiance, plane dans l’immensité des cieux, jusqu’au moment où, sollicité par la faim, il fonce avidement sur l’eau et la boue de la terre, et là, pris dans les rêts de ses désirs, se trouve incapable de reprendre son vol vers les royaumes d’où il vient. Impuissant à secouer le fardeau qui pèse sur ses ailes souillées, ce pauvre oiseau, jusque-là hôte du paradis, doit maintenant chercher dans la poussière une demeure.
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-=======================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 11-06-2014

Dans le monde de Dieu, il n’y a ni passé, ni futur, ni présent : tout est un. Ainsi quand le Christ dit : “Au commencement était le Verbe”, c’est-à-dire il était, il est et il sera; car dans le monde de Dieu, il n’y a pas de temps. Le temps ne se rapporte qu’à la créature, non à Dieu. Par exemple, dans sa prière, le Christ dit : “Que Ton nom soit sanctifié”. Cela veut dire; Ton nom a été, est, et sera sanctifié. Le matin, le midi, le soir se rapportent à cette terre, mais dans le soleil, d n’y a ni matin, ni midi, ni soir !

(‘Abdu’l-Bahá, Les Leçons de St-Jean d’Acre, Chapitre: III.39, p. 

-===========================-

-===================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 10-06-2014

“Tout ce qui est dans les cieux et sur la terre porte en soi la preuve directe …”, p. …)

Nous voyons que Dieu a dit, dans l’Ancien Testament: “Faisons l’homme à notre propre image. “

Dans l’Evangile, le Christ a dit: “Je suis dans le Père et le Père est en Moi.” 

Dans le Qur’an, Dieu dit: “L’homme est Mon mystère et Je suis le sien.” 

Dans les écrits de Bahá’u’lláh, Dieu dit: 

“Ton coeur est ma demeure; sanctifie-le pour que je descende en lui. 

Ton esprit est le lieu de ma révélation; purifie-le pour que je me manifeste en lui.” 

(‘Abdu’l-Bahá, Les Causeries d’’Abdu’l-Bahá à Paris, Chapitre: 1, Section 5, p. …)

-======================================-
S’elections d’Ecrits Baha’is du 09-06-2014
Que signifie cette parole de la Genèse que Dieu forma l’homme de la poussière de la terre et souffla dans ses narines un esprit  de vie ?
            Cela signifie que la réalité humaine doit son existence au souffle du Saint-Esprit.
 
(Abdu’l-Bahá, « Les leçons de Saint -Jean d’Acre » p.96)
    MEMENTO  BAHA’I – Jean SEVIN
-=============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 08-06-2014
Tu m’as écrit au sujet de l’organisation bahá’íe. Les enseignements divins, les avertissements et exhortations de Bahá’u’lláh sont clairs et évidents. Ils constituent l’organisation du Royaume, et leur application est obligatoire. La plus infime déviation à ces principes constitue une erreur absolue.
Tu m’as également écrit au sujet de mon voyage en Amérique. Si tu pouvais voir à quel point surgissent les constantes vagues de mes occupations, tu aurais saisi que le temps nécessaire pour entreprendre un tel voyage me fait absolument défaut; dans les périodes ou j’ai une résidence fixe, un répit, même partiel, s’avère impossible.
Si telle est la volonté de Dieu, j’ai confiance que, grâce à la générosité de Bahá’u’lláh, dès que les moyens conduisant au calme de l’esprit et du coeur me seront accordés, je me déciderai à faire ce voyage et je t’en informerai.
 
Abdu’l-Baha : Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha
-=============================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 07-06-2014
Quand viendra la victoire, tout homme se dira croyant et se hâtera vers l’unique refuge de la foi de Dieu.
Heureux ceux qui, dans les jours d’épreuves mondiales, seront restés fermes dans la cause et auront refusé de dévier tant soit peu de sa vérité.
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
-====================
Sélections d’Ecrits Baha’is du 06-06-2014
Madame S. posa quelques questions au sujet des conditions de l’existence dans l’au-delà et de la vie après la mort; elle dit qu’ayant perdu récemment un parent très proche, elle y avait beaucoup réfléchi. Beaucoup pensaient que la réunion avec ceux qu’on avait aimés, et qui étaient passés dans l’autre monde, se ferait au bout d’une longue période. Elle souhaitait savoir si, immédiatement après la mort, on rejoindrait ceux qui étaient partis avant nous.
‘Abdu’l-Bahá répondit que cela dépendrait des rangs respectifs de ces personnes. Si toutes avaient le même degré de développement, elles seraient réunies immédiatement après la mort. Ensuite cette dame demanda comment cet état de développement pouvait être acquis? ‘Abdu’l-Bahá répondit que c’était par un incessant effort, en s’appliquant à bien faire et à acquérir des qualités spirituelles.
L’intervenante fit remarquer que les opinions différaient concernant les conditions de la vie future. Quelques-uns pensaient que tous auraient exactement les mêmes perfections et vertus, que tous seraient égaux et semblables.
‘Abdu’l-Bahá dit que, comme dans ce monde, il y aurait une variété et des degrés différents de réalisation.
Une autre question fut posée: ‘Comment serait-il possible sans corps ni environnement matériels de reconnaître différentes entités et caractères, alors que tous seront dans les mêmes conditions et sur le même plan d’existence?’
‘Abdu’l-Bahá dit que si plusieurs personnes regardent dans un miroir au même moment, elles peuvent s’y contempler avec leurs caractéristiques et leurs mouvements, quoiqu’elles se regardent toutes dans la glace d’un même miroir. Dans votre esprit vous avez de multiples pensées, mais toutes sont uniques et distinctes. Vous avez peut-être également des centaines d’amis; mais quand vous vous les remémorez vous ne les confondez pas les uns avec les autres: chacun est unique et distinct, ayant sa propre individualité et ses propres caractéristiques.
Répondant à un autre intervenant, il dit que lorsque deux personnes, un époux et une épouse par exemple, ont été complètement unis dans leur vie, leurs âmes étant comme une seule âme, alors après le décès de l’un d’eux, cette union du coeur et de l’âme demeurera sans faille
 
Abdu’l-Baha : Abdu’l-Baha a Londres
-=============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 05-06-2014
La sagesse est l’émissaire de Dieu et le révélateur de son nom, l’Omniscient. Par elle, l’élévation de la position de l’homme devient manifeste et évidente.
Elle est l’omniscience et le premier maître à l’école de la vie. Elle est le guide et est investie d’une grande distinction. Grâce à son influence dans l’éducation, les êtres terrestres ont été imprégnés d’un esprit semblable à un diamant qui surpasse les cieux en éclat
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah
-=================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 04-06-2014
Prenez garde, prenez garde, que l’un d’entre vous ne cherche vengeance, même contre une créature assoiffée de votre sang. Prenez garde, prenez garde, de ne pas offenser les sentiments de vos semblables même s’ils sèment le mal et vous veulent du mal.
 
Abdu’l-Baha : Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha
-====================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 03-06-2014
vous, mères aimantes, sachez qu’aux yeux de Dieu, le meilleur moyen de L’adorer est d’éduquer les enfants et de les former à acquérir toutes les perfections humaines; aucune action ne saurait être plus noble que celle-là.
 
Abdu’l-Baha : Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha

-================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 02-06-2014

La confession publique des péchés et des transgressions n’est pas acceptable, car elle n’a jamais conduit et ne conduira jamais au pardon divin. En outre, une telle confession publique engendre l’humiliation et l’abaissement de la personne, et Dieu – exaltée soit sa gloire – ne souhaite pas l’humiliation de ses serviteurs. Il est en vérité le Compatissant, le Miséricordieux.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah

-===========================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 01-06-2014

La huitième bonne nouvelle: Les actes pieux des moines et des prêtres parmi les disciples de l’Esprit – que la paix de Dieu soit sur eux – sont rappelés en sa présence. En ce jour cependant, qu’ils abandonnent leur vie de solitude et dirigent leurs pas vers le monde ouvert, qu’ils oeuvrent pour leur profit et celui des autres.
Nous leur avons donné la permission de se marier afin qu’ils puissent mettre au monde un enfant qui fera mention de Dieu, le Seigneur des choses visibles et invisibles, le Seigneur du trône élevé.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’ullah
-=====================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 31-05-2014
Il vous appartient de fixer votre regard en toutes circonstances sur la justice et l’équité. Dans Les Paroles cachées ces mots sublimes ont été révélés par notre très auguste plume: O fils de l’esprit ! A mes yeux ce que j’aime par-dessus tout est la justice; ne t’en écarte pas si c’est moi que tu désires et ne la néglige pas afin que je puisse me fier à toi. Par elle tu pourras voir par tes propres yeux et non par ceux des autres et tu pourras comprendre par ton propre savoir et non par celui du prochain.
Pèse bien ceci: comment dois-tu être ? En vérité la justice est le don que je te fais le signe de ma tendre bonté. Fixe donc ton regard sur elle.
Ceux qui sont justes et équitables dans leur jugement occupent une position sublime et un rang élevé. La lumière de la piété et de la droiture émane resplendissante de leur âme. Nous espérons ardemment que les peuples de tous les pays du monde ne seront pas dépourvus des splendeurs de ces deux luminaires.
-==============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 30-05-2014
Le peuple de Bahá ne devrait refuser à aucune âme la récompense qui lui est due il devrait traiter les artisans avec déférence et contrairement aux peuples de jadis ne point souiller sa langue d’injures.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah

-========================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 29-05-2014

L‘Ascension de Baha’u’llah qui eut lieu dans le Manoir de Bahji, fut la cause de consternation indescriptible parmi Ses disciples.

Nabil-i-Az’am, un véritable amoureux de la Beauté Bénie [Baha’u’llah] et l’un de ses Apôtres dévoués, a laissé à la postérité un émouvant témoignage de cet événement affligeant. Ceci est une traduction succincte de son récit :

“Ainsi que l’attesta la Plus Grande Branche [Abdu’l-Baha], neuf mois avant cet événement grave – Son Ascension – Baha’u’llah avait exprimé son désir de quitter ce monde. Pendant ces neuf mois, d’après le ton de Ses exhortations et de Ses remarques aux Amis qui étaient en Sa présence, il devint de plus en plus évident que la fin de Sa vie terrestre était proche (…). Mais jamais Il n’a ouvertement parlé concernant la fin proche de Sa vie. ( … )

La veille du dimanche (8 Mai 1892)…, Il attrapa une fièvre mais ne la révéla à personne ( … ). Le mardi [3ème jour de Sa maladie], cet humble serviteur eut l’honneur d’avoir une audience avec sa Personne bénie. A midi, je fus convoqué seul dans Sa chambre : pendant une heure et demie environ, Il me parla, parfois assis et parfois en marchant dans la pièce. Il me versa Ses infinies bontés et Ses paroles exaltées atteignirent le comble de la perfection.

“J’aurais souhaité savoir d’avance qu’Il s’agissait là de ma dernière audience; ainsi j’aurai pu m’agripper au pan de son vêtement et le supplier de me permettre de sacrifier ma vie dans Son Chemin, de m’épargner les vanités de ce monde et de m’admettre dans le Royaume d’éternelle joie.
Hélas ! Hélas !, ce qui avait été pré-ordonné, arriva !

“Ce même jour dans l’après-midi, Haji Niyaz (un croyant renommé) arriva d’Égypte et obtint la permission, en même temps que d’autres croyants, d’accéder à la présence de Baha’u’llah. Jusqu’à ce que le soleil se couche, les Amis furent admis en petits groupes. Le lendemain, il n’y eut plus la possibilité aux croyants de Lui rendre visite; personne ne put entrer et une atmosphère de tristesse et de lourd chagrin régnait sur ces amoureux éprouvés. La situation resta pendant quelques jours sans changement, jusqu’à lundi (le neuvième jour) qui s’avéra être celui d’une grande tristesse pour les Amis.

Ce jour là, la Plus Grande Branche quitta Baha’u’llah et vint à la Maison des Pèlerins. Il leur adressa à tous les salutations de Baha’u’llah et leur dit que la Beauté Ancienne [Baha’u’llah] avait déclaré : 
“Tous les Amis doivent rester patients et fermes, 
et se lever pour la promotion de la Cause de Dieu.
Ils ne devraient pas être perturbés car Je serai toujours avec eux, 
Je me souviendrai d’eux et prendrai soin d’eux !”.

Ces paroles poignantes qui firent lamenter le coeur des croyants, ainsi que le ton des remarques de ‘Abdu’l-Baha, indiquaient que la fin de la vie terrestre de “Celui qui était le Seigneur de la Création” [Baha’u’llah] approchait à grands pas. Les Amis furent alors dans un tel trouble et consternation qu’ils n’aspiraient qu’à la mort ( … ).

[ Le dixième ] jour, la Plus Grande Branche se rendit à ‘Akka (Saint-Jean-d’Acre), visita chaque famille baha’ie et transmit à chaque Baha’i, homme et femme, les salutations pleines d’amour de la Beauté Bénie. Dans l’après-midi du dimanche (15ème jour), tous les Amis présents dans le Manoir, y compris les pèlerins et résidents baha’is, furent invités à venir en présence de Baha’u’llah. Tous les Amis, en pleurs et frappés de chagrin, furent admis à atteindre la présence de Baha’u’llah, qui était soutenu, sur le lit, par l’un de Ses fils.

La “Langue de Grandeur” [Baha’u’llah] s’adressa aux Amis avec gentillesse et affection et leur dit : 
“Je suis très content de vous tous ; 
vous avez rendu beaucoup de services et étiez très assidus dans votre travail.
Vous avez été ici chaque matin et chaque soir.
Puisse Dieu vous aider à rester unis. Puisse-t-Il vous aider à exalter 
la Cause du Seigneur de l’Existence !”.

Ce fut la dernière audience qu’Il nous octroya. Les oiseaux du coeur de ses amoureux suivirent ce message provenant d’En Haut : 
“En vérité la Porte de l’Union est fermée à tous ceux qui sont au Ciel et sur la Terre…”.

La veille du Dimanche 29 Mai 1892 (21 jours après qu’Il eut contracté la maladie) (…), alors que les symptômes de la fièvre avaient totalement disparus, le désir du “Roi de l’Éternité” de quitter le confinement de ‘Akka (…) fut enfin réalisé.

Le bouleversement spirituel provoqué dans le monde de poussière fut tel qu’il fit trembler tous les mondes divins. Huit heures après le coucher du soleil, en cette sombre nuit, lorsque les cieux versèrent des larmes sur la Terre, ce qui avait été révélé dans le Kitab-i-Aqdas s’est finalement réalisé. Ma langue spirituelle et physique est impuissante à décrire l’état dans lequel nous nous trouvions. Au milieu de la confusion qui régnait, on pouvait voir de nombreux habitants de ‘Akka et des villages avoisinants qui s’étaient rassemblés sur les terrains entourant le Manoir, verser des larmes, frapper sur leur tête et crier tout haut leur chagrin…

Après cette grande calamité, un grand nombre de personnes endeuillées, riches, pauvres, orphelins et opprimés, partagèrent pendant une semaine entière, les repas généreusement servis par la Famille éprouvée…
Deux jours après l’Ascension de [Baha’u’llah] à son très saint et exalté Royaume des Cieux, des hommes de savoir et des poètes, musulmans et chrétiens, envoyèrent des télégrammes, exprimant leurs condoléances à la Plus Grande Branche. Ils écrivirent des poèmes dans lesquels ils louaient d’une façon éloquente les vertus du Bien-Aimé et regrettaient amèrement Sa perte.

Texte tiré de Adib Taherzadeh : “The Revelation of Baha’u’llah”, Volume IV, pp. 414-417.

-======================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 28-05-2014
Nous avons quitté notre patrie accompagné de deux escortes montées représentant les deux gouvernements honorés de Perse et de Russie jusqu’à ce que nous arrivions en Iráq dans la plénitude de la gloire et de la puissance.
Louange à Dieu ! La cause dont cet Opprimé est le porte-parole est aussi élevée que les cieux, aussi resplendissante que le soleil. A ce stade il n’y a aucune place pour la dissimulation de même qu’il n’y a aucune raison d’être craintif ou silencieux.
Les mystères de la résurrection et les événements de la dernière heure sont tout à fait évidents mais les hommes sont enlisés dans l’insouciance et se sont laissés envelopper de voiles. Et lorsque les mers entreront en ébullition… Et que seront déroulées les Ecritures saintes.
Par la rectitude de Dieu ! L’aube s’est levée en vérité la lumière est apparue et la nuit s’est éloignée. Heureux ceux qui comprennent. Heureux ceux qui y atteignent.
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah
-=======================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 27-05-2014
Dis: O peuples, si vous jugez avec justice et équité, vous témoignerez de la véracité de tout ce qui a pu couler de la Plume très exaltée.
Si vous appartenez au peuple du Bayán, le Bayán persan vous guidera correctement et vous apportera une preuve suffisante; et si vous appartenez au peuple du Qur’án, méditez sur la révélation du Sinaï et sur la voix du Buisson qui est parvenue au fils d’Imrán (Moïse).
Dieu bienveillant ! Il était prévu qu’au moment de la manifestation du seul vrai Dieu, la faculté de le reconnaître aurait été développée, mûrie et aurait atteint son sommet. Cependant, il apparaît clairement maintenant que, chez les incroyants, cette faculté est restée sous-développée et a, en fait, dégénéré.
O Alí ! Ce qu’ils acceptèrent du Buisson, ils refusent à présent de l’accepter de lui qui est l’Arbre du monde de l’existence.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah
-=========================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 26-05-2014
Le Christ dit: Tu as donné aux enfants ce dont l’érudit et le sage sont
dépourvus. Le sage de Sabzivár a dit: Hélas ! Les oreilles attentives
manquent, sinon les murmures du buisson du Sinaï pourraient être entendus
de chaque arbre.
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah
-============================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 25 -05-2014
Grande en ce jour est la bénédiction de celui qui a rejeté les choses qui ont cours parmi les hommes et qui s’est accroché à ce que Dieu, le Seigneur des noms et le Façonneur de toutes choses créées, a ordonné, Lui qui est venu des cieux de l’éternité à travers le pouvoir du plus Grand Nom, investi d’une autorité si invincible que toutes les puissances de la terre ne peuvent Lui résister. De cela témoigne le Livre Mère appelant de son rang le plus sublime.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah
-====================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 24-05-2014
Il existe en fait chez l’homme une faculté qui le détourne de tout ce qui est méprisable et indécent et l’en préserve; et cette faculté, c’est le sentiment de honte. Celui-ci cependant se limite à quelques-uns; tous ne l’ont pas possédé et ne le possèdent pas.
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah

-=———————————–=

Sélections d’Ecrits Baha’is du 20-05-2014
Sa Majesté Muhammad Sháh, malgré l’excellence de son rang, commit deux actes odieux. L’un fut d’ordonner le bannissement du seigneur des royaumes de grâce et de bonté, le Premier Point; et l’autre, le meurtre du prince de la cité de l’accomplissement politique et littéraire.
Les fautes des rois, comme leurs faveurs, peuvent être grandes. Un roi que la vaine gloire du pouvoir et de l’autorité ne détourne pas de la justice, que la luxure, les richesses, la gloire ou le commandement d’armées et de légions ne privent pas des splendeurs de l’astre du jour de l’équité, occupera un rang élevé et une position sublime dans le concours céleste. Il incombe à chacun de porter secours et de manifester de la bonté envers une âme si noble.
Heureux le roi qui tient fermement en mains les rênes de ses passions, maîtrise son courroux et préfère la justice et l’équité à l’injustice et à la tyrannie.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah
-===============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 18-05-2014
Nous avons autrefois ordonné que les gens ne parlent qu’en deux langues, mais il faudrait s’efforcer de réduire ce nombre à une seule langue, de même en ce qui concerne l’écriture, afin que les hommes ne se dissipent pas et ne perdent pas de temps à apprendre plusieurs langues. Ainsi la terre tout entière pourrait être considérée comme une seule cité et comme un seul pays.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah
-==========================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du -17-05-2014
O mon ami, efforce-toi de l’atteindre, cette cité, et par la merci et la générosité divines, écarte les grands voiles !
Alors, d’un coeur assuré, tu sacrifieras ta vie languissante dans les chemins du nouveau Bien-Aimé, et tu feras cent mille prières pour obtenir cette bénédiction !
Cette cité n’est autre que le Verbe de Dieu : la Bible au temps de Moïse; l’Evangile au temps de Jésus; sous Muhammad le Prophète de Dieu, le Qur’an; de nos jours le Bayan, et au temps de “Celui que Dieu manifestera”, son Livre qui sera le complément de tous les autres qu’il dominera de toute sa supériorité !
Dans cette cité on trouve en abondance de la nourriture spirituelle et des plaisirs incorruptibles. Cette nourriture est le pain céleste et l’esprit qu’elle accorde est un don impérissable.
 
Baha’u’llah : Livre de la certitude
===============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 16-05-2014
O armée de Dieu! Prenez garde de ne faire de tort à aucune âme et de n’affliger aucun coeur, de ne blesser personne par vos paroles – qu’il s’agisse d’une connaissance ou d’un étranger, d’un ami ou d’un ennemi.
Priez pour tous les hommes, pour que soient accordés à tous la bénédiction et le pardon de Dieu
 
Abdu’l-Baha : Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha
-=====================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 15-05-2014
Dans les cycles passés, chacune des manifestations de Dieu a tenu son propre rang dans le monde de l’existence, et chacune d’elles a représenté une phase particulière du développement de l’humanité, mais la manifestation du Plus Grand Nom (que ma vie soit sacrifiée pour ses bien-aimés!) fut une expression de la maturité de l’intime réalité humaine en ce monde de l’existence.
Le soleil est, en effet, la source de lumière et de chaleur, le foyer de splendeurs, et il renferme toutes les perfections manifestées par les autres étoiles apparues au-dessus du monde.
Efforce-toi, à ton tour, de prendre ta place sous le soleil et de recevoir une part abondante de son éblouissante lumière. Je te le dis en vérité, une fois que tu auras atteint cette station, tu contempleras les saints inclinant humblement leurs têtes devant Lui.
Hâte-toi vers le printemps avant la venue de l’automne et, avant que frappe la maladie, hâte-toi vers la guérison, afin de pouvoir devenir un médecin spirituel qui, grâce aux brises du Saint Esprit, guérit tous les maux de cet âge de renom et de gloire.
 
Abdu’l-Baha : Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha

-======================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 14-05-2014

Aimez toutes les religions et toutes les races d’un amour vrai et sincère; manifestez cet amour par des actes et non par des paroles, car celles-ci n’ont pas d’importance; en effet, la plupart des hommes sont, en paroles, des amis bienveillants, tandis que l’action est la meilleure voie.
 
Abdu’l-Baha : Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha

-============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 13-05-2014

O armée de Dieu! Si la calamité vous frappe, soyez patients et restez sereins. Quelles que puissent être vos souffrances, demeurez imperturbables et, armés d’une parfaite confiance en la munificente grâce divine, bravez la tempête des tribulations et des cruelles épreuves.
 
Abdu’l-Baha : Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha
-===============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 12-05-2014
O oiseau dont le doux chant célèbre la Beauté d’Abha! En cette nouvelle et merveilleuse dispensation, les voiles de la superstition ont été déchirés et les préjugés des peuples de l’Orient sont condamnés.
Certaines nations orientales considéraient la musique comme répréhensible mais, en cet âge nouveau, la Lumière Manifeste a proclamé, dans ses tablettes sacrées, que la musique, qu’elle soit chantée ou jouée, est, pour l’âme et le coeur, une nourriture spirituelle.
L’art du musicien est un art des plus dignes de louange, car il remue les coeurs de tous les êtres affligés.
C’est pourquoi, O Shahnaz!, joue et chante donc les saintes paroles de Dieu dans les réunions d’amis, afin que celui qui écoute soit libéré des chaînes du souci et de l’affliction, que son âme bondisse de joie et s’humilie en prière au royaume de gloire.
 
Abdu’l-Baha : Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha
-======================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 11-05-2014
Conformément au décret explicite de Bahá’u’lláh, nul ne doit se détourner de l’avis d’un médecin compétent. Il est impératif d’en consulter un, même si le malade lui-même est un praticien éminent et renommé. En bref, il s’agit pour vous de préserver votre santé en consultant un médecin hautement qualifié.
 
Abdu’l-Baha : Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha
-======================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 10-05-2014
Certains piliers ont été établis en tant que supports inébranlables de la Foi de Dieu.
Les plus puissants sont l’étude et l’utilisation de l’esprit, le développement de la conscience et la connaissance intime des réalités de l’univers et des mystères de Dieu Tout-Puissant. Promouvoir la connaissance est donc un devoir inéluctable imposé à chacun des amis de Dieu. Il incombe à cette assemblée spirituelle, à cette divine assemblée, de déployer le plus grande zèle dans l’éducation des enfants afin que, dès leur plus jeune âge, ils soient formés à se conduire en bahá’ís et à suivre les voies de Dieu, qu’ils croissent et prospèrent, telles de jeunes plantes, dans les eaux limpides que sont les conseils et exhortations de la Beauté Bénie.
 
Abdu’l-Baha : Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha
-===================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 09-05-2014
Vous devez considérer l’acquisition d’un caractère noble comme une affaire de première importance. Il incombe à chaque père et à chaque mère de conseiller leurs enfants pendant une longue période, et de les orienter vers les qualités qui confèrent l’honneur éternel.
Encouragez-les, dès leur plus jeune âge. à prononcer des paroles de haute qualité afin que, dans leurs moments de loisir, ils se mettent à converser en termes pertinents et efficaces, s’exprimant avec éloquence et clarté.
 
Abdu’l-Baha : Selection des ecrits d’Abdu’l-Baha
-==================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 08-05-2014
Si quelque différend s’élève entre vous, songez que je suis toujours au milieu de vous, et à cause de mon nom et en témoignage de votre amour de ma cause manifeste et resplendissante, fermez les yeux sur vos fautes et vos défauts réciproques.
Il nous serait doux de voir qu’en tout temps, dans le paradis de mon bon plaisir, la concorde et le bon vouloir président à vos relations, et que de tous vos actes se dégage le parfum de l’amitié et de l’unité, de la tendre bonté et de la parfaite fraternité. Ainsi vous conseille l’Omniscient, le Fidèle.
Si Nous respirons au milieu de vous ce parfum d’amitié, Nous serons toujours avec vous. Notre coeur se réjouira, car rien d’autre que cela ne pourrait Nous satisfaire. De ceci tout homme de véritable entendement rendra témoignage.
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
-===============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 07-05-2014
Quiconque, en ce jour, se lèvera et, avec un entier détachement de tout ce qui est dans les cieux et sur la terre, mettra ses affections en Celui qui est l’Aurore de la sainte révélation de Dieu, en vérité, je vous le dis, toutes choses créées lui seront soumises par la vertu d’un seul des noms du Seigneur, son Dieu, l’Omniscient, le très-Sage.
Sache, à n’en point douter, que l’Etoile du Matin de la vérité a, en ce jour, répandu sur le monde un éclat dont les âges passés n’avaient jamais contemplé la splendeur. Laissez, ô peuple, briller sur vous la lumière de sa gloire, et ne soyez pas du nombre des négligents.
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
-=====================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du -06-05-2014
Ton oeil est un dépôt qui m’appartient; ne souffre pas que la poussière des vains désirs en ternisse l’éclat. Ton oreille est un signe de ma bonté; ne permets pas que le tumulte des impulsions inconvenantes t’empêche d’entendre ma parole qui pénètre toute la création.
Ton coeur est mon trésor, ne laisse pas la main traîtresse de l’égoïsme dérober les perles que j’y ai amassées.
Ta main est le symbole de ma tendre bonté, ne l’empêche pas de tenir fermement mes saintes tablettes, mes tablettes cachées…
Sans que tu m’en aies prié, j’ai répandu sur toi ma grâce. Sans que tu aies rien demandé, j’ai réalisé ton désir. Encore que tu en fusses indigne, j’ai choisi à ton intention mes bienfaits les plus précieux, et j’en ai répandus sur toi un nombre incalculable…
O mes serviteurs ! soyez aussi résignés et soumis que la terre, afin que du sol de votre être puissent fleurir les jacinthes multicolores saintes et parfumées de ma science.
Comme le feu, jetez des flammes, pour que s’y consument les voiles de l’insouciance, et que par elles, les coeurs glacés et obstinés s’embrasent sous l’action des vivifiantes énergies de l’amour de Dieu.
Soyez enfin légers comme la brise et, comme elle, libres de toute entrave, afin d’obtenir l’accès de ma cour sacrée et de mon inviolable sanctuaire.
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
-==========================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 05-05-2014
Dégagez-vous, ô rossignols de Dieu, des épines et des ronces de la misère et du malheur, et prenez votre essor vers le jardin de roses d’inaltérable splendeur.
O mes amis qui habitez la terre ! Hâtez-vous vers votre habitation céleste. Annoncez-vous les uns aux autres la joyeuse nouvelle: “Il est venu Celui qui est le Bien-Aimé. Couronné de la gloire de la révélation de Dieu, il a ouvert à la face des hommes les portes de son antique paradis!”
Que tous les yeux se réjouissent, que toutes les oreilles soient dans l’allégresse, car le temps est venu de contempler sa beauté et d’entendre sa voix.
Proclamez devant tous ceux dont l’amour aspirait à ce temps béni: “Voyez, votre Bien-Aimé est venu parmi les hommes !” Et aux messagers du Monarque d’amour, apprenez la nouvelle: “Voici que l’Adoré est apparu dans la plénitude de sa gloire!”
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
-========================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 04-05-2014
O amants de sa beauté, que l’angoisse de la séparation fasse place à la joie de l’éternelle réunion, et que la douceur de sa présence dissipe l’amertume de l’éloignement de sa cour !
Voyez comme, des nuages de la gloire divine, se déversent aujourd’hui sur le monde les multiples grâces de Dieu. Tandis qu’aux jours passés c’était l’amant qui suppliait son Bien-Aimé et courait après Lui, c’est en ce jour le Bien-Aimé Lui-même qui appelle ses amants et les invite à l’accès de sa présence. Veillez à ne point perdre une faveur si précieuse, gardez-vous de sous-estimer pareil gage de sa grâce.
N’abandonnez pas pour ce qui périt les biens incorruptibles. Levez le voile qui obscurcit votre vision, dissipez les nuages qui l’enveloppent, afin de contempler sans voile la face de votre Bien-Aimé, et qu’ainsi votre oeil voie ce qu’aucun oeil n’a vu, et votre oreille entende ce qu’aucune oreille n’a entendu.
Oiseaux mortels, entendez-moi ! Dans la roseraie de splendeur inaltérable, une Fleur est sur le point d’éclore, auprès de laquelle toute autre fleur n’est qu’une épine, et dont l’éclat glorieux fait pâlir et se flétrir l’essence même de la beauté.
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
-==============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 03-05-2014
D’une oreille purifiée de toute vaine gloriole et de tous désirs terrestres, écoutez les avis que, dans ma bonté miséricordieuse, je vous ai révélés, et de votre oeil interne et externe contemplez les éclatantes preuves des merveilles de ma révélation.
O mes serviteurs ! Ne vous privez pas de l’immortelle et resplendissante lumière qui brille dans la lampe de la gloire divine. Laissez vos coeurs s’illuminer joyeusement de la flamme de l’amour divin. Nourrissez cette flamme de l’huile de la direction divine et abritez-la de votre fidélité. Gardez-la sous le globe de la confiance et du détachement de tout ce qui n’est pas Dieu, de peur que les méchants murmures de l’impie n’en éteignent la lumière.
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
-=======================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 02-05-2014
O mes serviteurs ! Le seul vrai Dieu m’en est témoin ! Cet immense, cet insondable océan est là qui s’enfle et qui s’agite tout près, étonnamment près de vous. Voyez, il est plus près même de vous que la veine de votre coeur!
En un clin d’oeil, si vous voulez, vous le pouvez atteindre et prendre votre part de cette impérissable faveur, de cette grâce donnée par Dieu, de ce don incorruptible, de ce puissant bienfait d’une gloire ineffable.
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
-===============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 01-05-2014
O mes serviteurs ! Ne vous laissez point attrister si, en ces jours et sur ce plan terrestre, des choses ont été ordonnées et manifestées par Dieu, qui se trouvent contraires à vos désirs, car d’autres jours vous sont réservés, de joie bénie, ceux-là, et de délices célestes.
Des mondes spirituels, d’une gloire sacrée, vous seront dévoilés. Vous êtes appelés par Dieu à participer, dès ce monde et en l’autre, à leurs bienfaits, à en partager les joies, à avoir votre lot de leur grâce vivifiante. De tous, sans nul doute, vous obtiendrez un jour la possession.
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

-===============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 30-04-2014

O mes serviteurs ! Par la permission du Dieu tout-puissant, j’ai tiré, pour vous les révéler, du trésor de sa sagesse et de sa science, les perles que recélaient les profondeurs de son éternel océan. J’ai invité les célestes houris à relever le voile qui les cachait et je les ai vêtues de mes paroles de suprême sagesse et de pouvoir souverain.
De la main du divin pouvoir, j’ai, de plus, descellé le vin choisi de ma révélation et j’en ai répandu sur toutes choses créées le saint parfum, le parfum caché, chargé de musc.
Qui d’autre que vous-mêmes pourra être blâmé si, délibérément, vous vous privez de telles effusions de la transcendante grâce de Dieu qui embrasse toutes choses, si vous vous privez d’une révélation si éclatante de sa resplendissante miséricorde.
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
-=================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 29-04-2014
Mets en Dieu toutes tes espérances et attache-toi fermement à son infaillible miséricorde. Qui d’autre que Lui pourrait enrichir les destitués et élever les déchus de leur abaissement ?
Si vous pouviez, ô mes serviteurs, découvrir les océans cachés, les océans sans rivage de mon incorruptible richesse, vous tiendriez certainement pour rien le monde et la création tout entière.
Puisse la flamme de la recherche de Dieu brûler en vos coeurs d’une ardeur telle, qu’elle vous permette d’atteindre votre but suprême et sublime – cet état glorieux où vous approcherez votre Bien-Aimé et Lui serez unis.
Ne laissez pas, ô mes serviteurs, vos vains espoirs et vos futiles imaginations saper les fondements de votre croyance en Dieu, le très-Glorieux. De telles chimères détournent les hommes du droit chemin, et elles ne leur ont jamais été d’aucun profit.
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
-======================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 28-04-2014
Le Flambeau qui ne s’éteint pas brille dans la nudité de sa gloire. Voyez comme, à sa flamme, se sont consumés tous les voiles mortels. O vous qui êtes comme des papillons amoureux de sa lumière! Bravez tout danger et livrez vos âmes à sa flamme dévorante.
O vous qui avez soif de Lui ! Libérez-vous de toute affection terrestre et hâtez-vous d’embrasser votre Bien-Aimé. D’une ardeur sans égale, empressez-vous de l’atteindre.
La Fleur jusqu’ici jalousement cachée à la vue des hommes s’offre à vos yeux sans aucun voile. Le Bien-Aimé se tient devant vous dans le plein éclat de sa gloire. Sa voix invite à s’unir à Lui tous les êtres saints et sanctifiés. ^
Heureux qui répond à cet appel. Heureux qui est parvenu jusqu’à Lui et a contemplé la lumière d’un visage si merveilleux.
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
-============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 27-04-2014
Heureux l’homme de discernement qui a reconnu et perçu la vérité, et celui doté d’une ouïe fine qui a entendu sa douce voix, et la main qui a reçu son Livre avec une résolution telle qu’elle est née de Dieu, le Seigneur de ce monde et du monde à venir, et le voyageur sincère qui s’est hâté vers son glorieux horizon, et l’homme rempli d’une force telle que ni la puissance écrasante des souverains ni le tumulte soulevé par les dirigeants religieux n’ont réussi à ébranler.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah

-=================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 26-04-2014

Tu as mentionné Husayn. Nous avons vêtu son temple de la robe de l’indulgence et orné son front de la couronne du pardon. Il lui appartient de se glorifier lui-même parmi les hommes de ce bienfait resplendissant, rayonnant et manifeste.
Dis: Ne sois pas découragé. Après la révélation de ce verset sacré, c’est comme si tu renaissais du sein de ta mère.
Dis: Tu es libéré du péché et de l’erreur. De sa très grande prison, par l’eau vivifiante de sa parole, en vérité, Dieu t’a purifié.
Nous le prions – qu’Il soit béni et exalté – de gracieusement te confirmer dans ta mission de louange et d’exaltation de sa gloire et de te soutenir par la puissance de son armée invisible. En vérité Il est le Tout-Puissant, l’Omnipotent.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah
-===============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 25-04-2014
Comment l’homme peut-il s’approcher du divin ?
            En maîtrisant son côté physique et en fortifiant son caractère spirituel.
(Causeries d’Abdu’l-Bahá à Paris, p.82-83)
    MEMENTO  BAHA’I – Jean SEVIN
-=================================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 24-04-2014
Les lois de Dieu, telles le jeûne, la prière prescrite et les autres, ainsi que ses conseils concernant les vertus, les bonnes actions, et une conduite appropriée, doivent être mis en action dans toute la mesure du possible, à moins qu’un obstacle insurmontable ou un grand danger ne se présente ou que cela ne soit contraire à la sagesse. Car indolence et laxisme empêchent les ondées d’amour de tomber des nuages de la miséricorde divine et en privent ainsi les gens.
 
 

ÉCRITS DE ‘ABDU’L-BAHA

-============================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 23-04-2014

Gloire à toi ô Seigneur du monde et Désir des nations ô toi qui t’es manifesté dans le plus Grand Nom grâce auquel les perles de la sagesse et de la parole sont sorties des écrins de la grande mer de ta connaissance et les cieux de la divine révélation ont été rehaussés à l’apparition de la lumière du soleil de ta face.
Je te demande par cette parole par laquelle ta preuve a été rendue parfaite parmi tes créatures et ton témoignage a été complété parmi tes serviteurs de renforcer ton peuple dans ce qui fera rayonner la face de la cause en ton royaume, brandir l’étendard de ta puissance parmi tes serviteurs, et hisser la bannière de ta direction à travers tes territoires.
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah

-================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 22-04-2014

O toi qui as fixé ton regard sur l’Aurore de la cause de Dieu ! Sache avec certitude que la volonté de Dieu n’est pas limitée par les normes des peuples, et que Dieu ne foule pas leurs chemins.
Il incombe plutôt à chacun de se tenir avec fermeté sur le droit sentier de Dieu. S’Il affirmait que la droite est la gauche ou que le Sud est le Nord, Il dirait la vérité, et il n’y a aucun doute à ce sujet. En vérité, Il doit être loué dans ses actes et obéi dans ses ordres. Il n’a aucun associé dans son jugement ni aucune aide dans sa souveraineté. Il fait tout ce qu’Il veut et ordonne tout ce qui Lui plaît.
Sache en outre que tous hormis Lui ont été créés par la puissance d’un mot émanant de sa présence, alors que d’eux-mêmes ils n’ont ni mouvement ni repos, si ce n’est sur son ordre et avec sa permission.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah

-=================================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 21-04-2014

Un jour, alors que la Beauté bénie voyageait de Kazimayn à Bagdad, Elle observa : “Combien les Shiites sont loin des bonnes manières en dépit de leur connaissance du Hadith “le croyant est vivant dans les deux mondes” ; ils entrent dans les lieux saints avec des vêtements souillés et leur bouche empeste l’ail et l’oignon. Ces odeurs sont si répugnantes dans ces lieux que Nous ne sommes pas incliné à en parler. Shujá-u-d-Dawlih (un prince et officiel et de haut rang persan) avait l’habitude de remarquer : “Le respect que Vous ressentez pour les Imáms défie toute description.”Puis Bahá’u’lláh fit ce récit : “Un jour, entant dans la mosquée de Qamari qui était proche de Notre résidence et près du fleuve le Tigre, Je remarquais une certaine personne qui divulguait sans aucune sagesse, les mystères cachés dans ces versets symboliques que Dieu Tout-Puissant a révélés dans le Qur’án. Je souhaitais intervenir, mais il était devenu évident que ni le lecteur ni son auditeur n étaient conscients de la question, et que le Vin scellé qui avait été confié à ce peuple restait scellé, et qu’aucune âme, sauf celles qui se réjouissent de la proximité de Dieu, n’en avait humé le parfum.L’Imám de cette mosquée me demanda de quel pays et de quelle ville J’étais, à quoi je répliquais : “Mon lieu de résidence est appelé ‘Amá.” “Quelle sorte de cité est-ce donc ?” s’informa-t’il. “Son soleil ne s’obscurcit jamais;” répliquai-je, “et Sa lune est couronnée de lumière; même les étoiles y sont brillantes. Avec des rivières qui ruissellent, des terres luxuriantes, des fleurs toujours bourgeonnantes et des arbres chargés de fruits, ses bontés sont infinies et ses faveurs ne connaissent pas de limite.”L’Imám fut très étonné et dit : “Aucune cité portant ce nom et correspondant à votre description n’a jamais été portée à notre attention. Oh, que nous puissions, nous aussi, habiter dans cette cité” il était évident qu’à cause de son extrême naïveté, il pensait qu’une telle cité existait sur ce plan terrestre.L’Imám recherchait souvent Notre présence. Il avait un bon caractère et était instruit dans de nombreuses branches de la connaissance. Son nom était ‘Abdu’s-Salám Effendi, et il enseignait à l’école de Shaykh ‘Abdu’l-Qadir. Je m’arrangeai à ce qu’il discute de questions académiques avec la plus Grande Branche (‘Abdu’l-Bahá) certains matins et après-midi. Un jour il fit cette remarque : “J’ai étudié et enseigné pour plus de trente ans et pourtant, quand les étudiants me posent des questions, je suis obligé de me référer à mes livres. Votre enfant accompli, de son côté, est capable de donner des explications qui ne me sont jamais venues à l’esprit.””L’essence de la Plus Grande Branche est une indication de l’essence de Dieu” expliquai-je. “La Plus Grande Branche, sans aucun effort, comprend les questions scientifiques et perçoit les réalités que d’autres sont incapables de sonder ; de la même façon que le Báb Qui, avec seulement quelques pages de pratique, était capable de produire une calligraphie aussi exquise, et bien qu’il ne passât pas que quelques jours à l’école, il débordait de la divine connaissance qui jaillissait de Son coeur. Ainsi, aussitôt qu’un aspect quelconque de la connaissance est porté à l’attention de la Plus Grande Branche, il le comprend à un degré qu’aucun professeur, si compétent soit-il, ne pourra jamais égaler.”
(Nabil)



 
Histoires de Bahá’u’lláh

Extraits d’une compilation de ‘Alí-Akbar Furútan
 

-==========================-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 20-04-2014

Dis : La plus grande Fête est, en effet, la reine des Fêtes. Souvenez-vous, ô peuple, des dons généreux que Dieu a répandus sur vous. Vous étiez plongés dans le sommeil et voyez : il vous a éveillés par les brises revivifiantes de sa révélation et vous a fait connaître sa voie évidente et droite.
 
Baha’u’llah : Le Kitab-i-Aqdas
==============-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 19-04-2014
Voici le jour où les plus précieuses faveurs ont été prodiguées aux hommes, le jour où sa puissante grâce a imprégné toutes les choses créées.
Il incombe à tous les peuples du monde de concilier leurs différends. et de se ranger, unis dans la paix la plus parfaite, à l’ombre de l’arbre de sa providence et de sa tendre bonté. Il leur faut s’attacher à tout ce qui, en ce jour, peut exalter leur condition et servir leurs véritables intérêts.
Heureux ceux dont la toute glorieuse plume a rappelé le souvenir, et bénis ces hommes dont, en vertu de notre impénétrable décret, Nous avons préféré taire les noms !
Priez le seul vrai Dieu de vous assister de sa grâce dans l’accomplissement de ce qui est recevable à nos yeux.
Bientôt le présent ordre de choses sera révolu et un nouveau le remplacera. Ainsi la vérité parle par la bouche de ton Seigneur, l’Omniscient.
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah
-==============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 18-04-2014

Gloire soit à ce Jour, ce Jour où les parfums de la miséricorde ont été répandues sur toute la création, Jour béni et sans rival dans les siècles passés, où la face de l’Ancien des jours s’est tournée vers son siège sacré.

 Alors, les voix de toutes choses créées et, au-dessus d’elles, les voix de l’assemblée céleste ont crié cet appel: “Hâte-toi, ô Carmel, car voici que sur toi s’est levée la lumière du visage de Dieu, le Souverain du royaume des noms, le Modeleur des cieux.” 

Gloire à ce Jour, ce Jour

Où les parfums de la miséricorde, ont été répandues

Sur toute la création,

Jour béni et sans rival

Dans les siècles passés…

« Tablette du Carmel (Ecrits de Bahá’u’lláh)

-=============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du -17-04-2014
Voici le jour où devraient être rendus manifestes les joyaux de la constance qui gisent cachés au plus profond de l’homme. O peuple de justice ! Soyez aussi brillants que la lumière et aussi étincelants que le feu qui brûla dans le buisson ardent.
L’éclat du feu de votre amour ne peut que réunir et unifier les peuples et les familles de la terre qui s’affrontent, alors que la fureur de la flamme de l’inimitié et de la haine ne peut qu’entraîner conflit et ruine. Nous implorons Dieu de protéger ses créatures des mauvais desseins de leurs ennemis. Il a en vérité pouvoir sur toutes choses.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah
-========================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 16-04-2014
Dieu, mon Dieu ! Tu entends les soupirs de celui qui est ta lumière (Bahá), jour et nuit tu prêtes l’oreille à ses lamentations et tu sais qu’il ne désire rien pour lui mais qu’il cherche plutôt à sanctifier les âmes de tes serviteurs et à les délivrer du feu qui les assaille sans cesse.
O Seigneur ! Les mains de tes serviteurs élus sont levées vers les cieux de ta bonté, et celles de tes adorateurs fidèles vers les hauteurs sublimes de ta générosité. Ne les déçois pas, je t’en conjure, dans ce qu’ils attendent de l’océan de ta faveur, des cieux de ta grâce et de l’étoile du jour de ta bonté. Aide-les, ô Seigneur, à acquérir des vertus capables d’élever leur rang parmi les peuples du monde. En vérité tu es le Puissant, le Fort, le Très-Généreux.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah
-============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 15-04-2014
Combien y a-t-il de sortes d’existence ?
            Il y a deux sortes d’existence : l’existence divine et l’existence humaine. La première n’a pas de cause, la seconde dépend d’une cause et n’est pas éternelle.
 
(Abdu’l-Bahá, d’après « Sélections des Ecrits » chap.30)
                    MEMENTO  BAHA’I – Jean SEVIN
-========================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 14-04-2014
O peuple de Dieu ! Je vous exhorte à la courtoisie, car elle est par-dessus tout la reine des vertus. Heureux celui qui est illuminé par la lumière de la courtoisie et vêtu de la robe de l’intégrité.
Quiconque fait preuve de courtoisie a en réalité atteint un rang sublime. Il faut espérer que cet Opprimé et toute autre personne puissent être rendus capables de l’acquérir, de s’y tenir fermement, de la respecter et de nous la faire contempler. Ceci est un commandement irrévocable qui a coulé de la plume du plus Grand Nom.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah
===========================
Sélections d’Ecrits Baha’is du 13-04-2014
Comment Dieu peut-il se faire connaître à nous ?
            Par l’intermédiaire de ses représentants, les Prophètes ou Manifestations de Dieu qui sont de purs miroirs reflétant la lumière de l’impérissable gloire divine.
(Bahá’u’lláh, « Extraits des Ecrits » chap.19)
 

—     MEMENTO  BAHA’I – Jean SEVIN

-=========================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 12-04-2014
Jour et nuit cet Opprimé remercie et loue le Seigneur des hommes, car Nous constatons que les paroles de conseil et d’exhortation que Nous avons prononcées se sont avérées efficaces et que ce peuple a fait preuve d’un caractère et d’une conduite qui sont acceptables à Nos yeux.
Ceci est affirmé par l’événement qui a véritablement réjoui l’oeil du monde et qui n’est autre que l’intercession des amis auprès des hautes autorités en faveur de leurs ennemis.
En effet, c’est par ses bonnes actions que l’on prouve la vérité de ses paroles. Nous caressons l’espoir que les hommes pieux pourront illuminer le monde par la lumière rayonnante de leur conduite, et Nous implorons le Tout-Puissant – qu’Il soit glorifié et exalté – de permettre que chacun puisse en ce jour rester inébranlable dans son amour et ferme dans sa cause. Il est en effet le Protecteur de ceux qui Lui sont tout dévoués et qui observent ses préceptes.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah
–==============================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du11 -04-2014
Les mondes de Dieu sont-ils limités et finis ?
            Quant à ta question concernant les mondes de Dieu, sache en vérité que ces mondes sont infinis dans leur nombre autant que dans leur étendue…En vérité, la création embrasse des mondes indépendants de ce monde, et des créatures différentes dudit monde.
(Bahá’u’lláh, « Extraits des Ecrits » p.100-101, § 79)
    MEMENTO  BAHA’I – Jean SEVIN
============================
Sélections d’Ecrits Baha’is du 10-04-2014
O peuple de Dieu ! En ce jour, chacun devrait fixer les yeux sur l’horizon de ces mots sacrés: Seul et sans aide, Il fait tout ce qui Lui plaît. Quiconque atteint ce rang a en vérité atteint la lumière de l’unité fondamentale de Dieu et en est illuminé, alors que tous les autres sont comptés dans le livre de Dieu parmi les disciples de chimères et d’idées creuses.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah
=================================
Sélections d’Ecrits Baha’is du 09-04-2014
La nature est-elle indépendante ou soumise à des lois supérieures ?
            La nature est soumise à une organisation absolue, à des lois déterminées où tout est sous l’empire d’une loi universelle unique voulue par Dieu.
(Abdu’l-Bahá, « Les leçons de Saint-Jean d’Acre, p.11)
 
    MEMENTO  BAHA’I – Jean SEVIN

================================

===================================

Sélections d’Ecrits Baha’is du 08-04-2014

L’homme est-il une création de Dieu ou est-il le fruit du hasard ?
    L’homme a été créé par Dieu car le fait de sa dépendance à divers éléments tels la mort et le sommeil prouve qu’il existe un être indépendant et gouverneur communément appelé Dieu.
(Abdu’l-Bahá, d’après « Les leçons de Saint-Jean d’Acre,” p.14)
    MEMENTO  BAHA’I – Jean SEVIN

-===========================

Sélections d’Ecrits Baha’is du 07-04-2014

L’univers a-t-il eu un commencement ?

L’univers infini n’a pas eu commencement car un créateur sans création est impossible et la non-existence ne peut devenir l’existence. On sait que l’existence de Dieu étant éternelle et immortelle, il en est de même pour Sa création.

(Abdu’l-Bahá, « Les  leçons de Saint-Jean d’Acre, Presses univ. De France 1982, p.186

MEMENTO  BAHA’I   jean sevin

=======================
Sélections d’Ecrits Baha’is du 06-04-2014
O Seigneur ! Tu vois cet être inanimé devant ta face; par ta générosité et ta grâce bienfaisante, ne souffre pas qu’il soit privé du calice de la vie immortelle. Et tu vois cet être affligé debout devant ton trône; ne l’écarte pas de l’océan de ta guérison.
Je te supplie de me permettre, à chaque instant et en toutes circonstances, de me souvenir de toi, de magnifier ton nom et de servir ta cause, bien que je sois tout à fait conscient que tout ce qui provient d’un serviteur ne peut transcender les limites de son âme, ni convenir à ta suzeraineté, ni être digne de la cour de ta gloire et de ta majesté.
Ta puissance me l’atteste ! Si ce n’était pour célébrer ta louange, ma bouche ne me serait d’aucune utilité, et si ce n’était pour les besoins de ton service, ma vie ne me servirait à rien. Si ce n’était pour le plaisir de contempler les splendeurs de ton royaume de gloire, pourquoi chérirais-je la vue ? Et si ce n’était pour le plaisir de prêter l’oreille à ta voix la plus douce, quelle serait l’utilité de l’ouïe ?
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah

-===============-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 05-04-2014

Par ma vie ! La lumière qui émane d’un bon caractère surpasse la lumière qui émane du soleil et son éclat même. Celui qui y parvient est considéré comme un joyau parmi les hommes. La gloire et l’élévation du monde doivent nécessairement en dépendre.
Un bon caractère est un moyen par lequel les hommes sont guidés vers le droit chemin et menés à la grande nouvelle. Heureux soit celui qui est paré des saints attributs et du saint caractère du concours céleste.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah

=================

Sélections d’Ecrits Baha’is du 04-04-2014

Si quelqu’un se met en colère contre vous, répondez-lui avec gentillesse, et si quelqu’un vous fait des reproches, abstenez-vous de les lui retourner, mais laissez-le à lui-même et placez votre confiance en Dieu, le Vengeur omnipotent, le Seigneur de puissance et de justice
Baha’u’llah : Le Kitab-i-Aqdas

=========================

Sélections d’Ecrits Baha’is du 03-04-2014

Nous te parlerons maintenant de la loyauté et du rang qu’elle occupe aux
yeux de Dieu, ton Seigneur, le Seigneur du trône puissant. Un jour, Nous
Nous rendîmes sur notre île verdoyante. A Notre arrivée, Nous contemplâmes
ses rivières ruisselantes, ses arbres luxuriants et la lumière du soleil
qui y jouait.
Tournant le visage à droite, Nous vîmes ce que la plume ne peut décrire; de
même qu’elle ne peut dépeindre ce que l’oeil du Seigneur de l’humanité vit
en ce lieu très sanctifié, très sublime, béni et très exalté. Nous tournant
alors vers la gauche, Nous contemplâmes une des beautés du paradis suprême,
debout sur un pilier de lumière, clamant: O habitants de la terre et du
ciel ! Regardez ma beauté, mon rayonnement, ma révélation et ma splendeur.
Par Dieu, le Véritable ! Je suis la Loyauté, sa révélation et sa beauté.
Je récompenserai quiconque me sera fidèle, reconnaîtra mon rang et ma
position et s’accrochera à mon vêtement. Je suis le plus grand ornement du
peuple de Bahá et l’habit de gloire pour tous ceux qui sont dans le royaume
de la création.
Je suis l’instrument suprême de la prospérité du monde et l’horizon de la
certitude pour tous les êtres. Ainsi t’avons-Nous envoyé ce qui rapprochera
les hommes du Seigneur de la création.

Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah

=====================

Sélections d’Ecrits Baha’is du 02-04-2014

Par ma vie ! La lumière qui émane d’un bon caractère surpasse la lumière qui émane du soleil et son éclat même. Celui qui y parvient est considéré comme un joyau parmi les hommes. La gloire et l’élévation du monde doivent nécessairement en dépendre.

Un bon caractère est un moyen par lequel les hommes sont guidés vers le droit chemin et menés à la grande nouvelle. Heureux soit celui qui est paré des saints attributs et du saint caractère du concours céleste.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah

Sélections d’Ecrits Baha’is du

01-04-2014

Ô Dieu, mon Dieu, mon désir, mon adoré, mon maître, mon soutien, ma plus grande espérance et ma suprême aspiration ! Tu me vois tourné vers Toi, tenant fermement la corde de ta bonté, accroché au pan de ta générosité, reconnaissant la sainteté de ton être et la pureté de ton essence et témoignant de ton unité et de ton unicité. Je témoigne que tu es l’Unique, l’Incomparable, l’Éternel. Tu n’as pris ni partenaire dans ton empire, ni choisi de pair sur terre. Toute chose créée témoigne de ce que la Langue de ta grandeur déclara avant sa création. En vérité, tu es Dieu. Il n’est pas d’autre Dieu que Toi ! De toute éternité, tu es sanctifié de la mention de tes serviteurs et exalté au-delà de toute description de tes créatures. Ô Seigneur, tu vois l’ignorant chercher l’océan de ta connaissance, l’assoiffé, les eaux vives de ta parole, l’humilié, le tabernacle de ta gloire, le pauvre, le trésor de tes richesses, le suppliant, l’orient de ta sagesse, le faible, la source de ta force, l’infortuné, le ciel de ta générosité, le muet, le royaume de ta mention.

-Baha’u’llah  Epistle to the Son of the Wolf 

==============

Sélections d’Ecrits Baha’is du 31 -03-2014

Ô douleur, ô douleur ! À mesure que croissaient mes iniquités, ton indulgence à mon égard augmentait, et plus le feu de ma rébellion devenait ardent, plus ton pardon et ta grâce cherchaient à en éteindre les flammes. Par la force de ton pouvoir !  Baha’u’llah -Epitre  au Fils du Loup -..

—————-

Sélections d’Ecrits Baha’is du 30-03-2014

En vérité, la religion est une lumière éclatante et une forteresse imprenable qui assure la protection et le bien-être des peuples du monde, car la crainte de Dieu pousse l’homme à s’en tenir fermement à ce qui est bien et à fuir tout mal.
La lampe de la religion devrait-elle être obscurcie que le chaos et la confusion en résulteraient et que les lumières de l’équité et de la justice, de la tranquillité et de la paix cesseraient de briller. Chaque homme de vraie compréhension en témoignera.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah

===============================

Sélections d’Ecrits Baha’is du 29-03-2014

Considérez ceux qui rejetèrent l’Esprit lorsqu’il vint à eux avec une autorité manifeste. O combien nombreux furent les pharisiens qui se retirèrent en son nom dans les synagogues, se lamentant d’être séparés de lui et, cependant, lorsque les portails de la réunion furent grands ouverts et que la lumière divine resplendit de la source du jour de beauté, ils refusèrent de croire en Dieu, le Suprême, le Puissant.

Ils ne purent atteindre sa présence, bien que la promesse de son avènement leur ait été faite dans le livre d’Isaïe ainsi que dans les livres des prophètes et des messagers.

Aucun d’entre eux ne tourna son visage vers l’aurore de la divine bonté hormis ceux qui étaient dépourvus de tout pouvoir parmi les hommes. Et cependant, aujourd’hui, chaque homme doté de pouvoir et investi de souveraineté s’enorgueillit de son nom.

De plus, rappelez-vous celui qui condamna Jésus à mort. Il était le plus instruit de son temps et de son pays, alors que celui qui n’était que pêcheur crut en lui. Prenez garde et soyez de ceux qui entendent l’avertissement.

Baha’u’llah —
================
Sélections d’Ecrits Baha’is du 28-03-2014
O fils de l’existence! Par les mains du pouvoir je t’ai formé et par les doigts de puissance je t’ai créé, et en toi j’ai placé l’essence de ma lumière. Sache t’en contenter et ne cherche rien d’autre, car mon oeuvre est parfaite et mon commandement t’y engage. Ne le mets ni en question ni en doute. — The Hidden Words
========================
Sélections d’Ecrits Baha’is du 27-03-2014
Après Socrate vint le divin Platon qui fut un de ses élèves et lui succéda à la chaire de philosophie. Il affirma sa croyance en Dieu et en ses signes qui pénètrent tout ce qui a été et tout ce qui sera. Ensuite vint Aristote, le savant bien connu. C’est lui qui découvrit le pouvoir de la matière gazeuse.
Ces hommes, qui se détachent comme guides des autres hommes et sont remarquables parmi eux, ont tous affirmé croire en l’Etre immortel qui tient dans ses mains les rênes de toutes les sciences.
Je te parlerai aussi de l’invocation lancée par Balínús qui connaissait bien les théories avancées par le père de la philosophie au sujet des mystères de la création telles qu’il les a développées dans ses tablettes de chrysolithe, afin que chacun soit totalement convaincu des choses que Nous avons élucidées pour toi dans cette Tablette manifeste, qui, si elle est pressée entre les mains de l’équité et de la connaissance, produira l’esprit de vie capable de ranimer toutes les choses créées.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah
-===================-
Sélections d’Ecrits Baha’is du 26-03-2014

Béni soit l’homme qui s’est détaché de tout sauf de moi, qui a pris son essor dans l’atmosphère de mon amour, qui a été admis dans mon royaume, a contemplé mes domaines de gloire, a bu à longs traits aux eaux vivifiantes de ma bonté, s’est désaltéré à la rivière céleste de mon aimante providence, a pris connaissance de ma cause, a perçu ce que je cachais dans le trésor de mes paroles et a rayonné de l’horizon de la divine connaissance pour célébrer ma louange et ma gloire. En vérité, il est de moi. Que ma miséricorde, ma générosité empreinte d’amour, ma bonté et ma gloire reposent sur lui.

 Baha’u’llah
Extrait des Ecrits de Baha’u’llah
============
Sélections d’Ecrits Baha’is du 25-03-2014
Jadis, les sages puisaient leurs connaissances chez les prophètes, car ces derniers étaient les interprètes de la philosophie divine et les révélateurs des mystères célestes. Des hommes se désaltéraient aux eaux cristallines et vivifiantes de leurs paroles, alors que d’autres se satisfaisaient de la lie.
Chacun reçoit sa part selon ses mérites. Il est l’Equitable, le Sage.
Empédocle, qui s’est distingué comme philosophe, était un contemporain de David, alors que Pythagore vivait au temps de Salomon, fils de David, et acquit la sagesse grâce aux trésors légués par les prophètes. C’est lui qui affirma avoir entendu le murmure des cieux et être parvenu au rang des anges. En vérité, ton Seigneur expliquera clairement toutes choses si cela Lui plaît. En vérité, Il est le Sage, Celui qui pénètre toutes choses.
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah
===============
Sélections d’Ecrits Baha’is du 24-03-2014
La raison suprême pour laquelle le monde et tout ce qui s’y trouve a été créé est que l’homme connaisse Dieu.
En ce jour, quiconque est guidé par le parfum du vêtement de sa miséricorde – afin d’être admis dans la demeure antique, qui est le rang de la reconnaissance de la Source des commandements divins et l’Aurore de sa révélation – a touché à jamais au bien souverain.
Etant arrivé à ce rang élevé, une double obligation repose sur chaque âme. L’une est d’être inébranlable dans la cause avec une telle fermeté que si tous les peuples du monde devaient essayer de l’empêcher de se tourner vers la Source de la révélation, ils seraient impuissants à le faire. L’autre est d’observer les ordonnances divines qui ont coulé de la Source de sa Plume, par le ciel animée.
Car la connaissance que l’homme a de Dieu ne peut se développer de façon complète et convenable que s’il observe tout ce qu’Il a ordonné et tout ce qui est exposé dans son Livre céleste.
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah
==========================
Sélections d’Ecrits Baha’is du 23-03-2014
Ce siècle est véritablement le siècle où ces imitations doivent être délaissées, les superstitions abandonnées, et Dieu seul adoré. Nous devons considérer la réalité des prophètes et leurs enseignements afin de pouvoir nous mettre d’accord.
Loué soit Dieu ! Le printemps de Dieu est à portée de la main. Ce siècle est vraiment la saison du printemps. Par ses dons le monde de l’esprit et le royaume de l’âme sont devenus frais et verdoyants. Il a ressuscité tout le domaine de l’existence.
D’un côté les lumières de la réalité brillent, de l’autre les nuages de la miséricorde divine déversent la plénitude de la bonté céleste.
Un progrès matériel merveilleux est évident et d e grandes découvertes spirituelles sont faites . Véritablement, ce siècle peut être appelé le miracle des siècles car il est rempli des manifestations du miraculeux.
Le temps est venu où tout le genre humain sera uni, où toutes les races seront loyales à une seule patrie, où toutes les religions deviendront une seule religion, où les préventions raciales et religieuses disparaîtront.
C’est un jour dans lequel l’unité du genre humain élèvera son étendard et dans lequel la paix internationale inondera le monde de sa lumière, comme une véritable aurore.
C’est pourquoi nous offrons à Dieu nos supplications, Lui demandant de disperser ces sombres nuages et de déraciner ces imitations, afin que l’Orient et l’Occident puissent rayonner d’amour et d’unité, que les nations du monde s’étreignent et que la fraternité spirituelle idéale illumine le monde comme le soleil glorieux l’illumine du haut du ciel.
 
Baha’u’llah : Les bases de l’unite du monde
=====================
S’elections d’Ecrits Baha’is du 22-03-2014
Heureux celui qui aborde le premier jour du mois de Bahá, le jour que Dieu a consacré à ce grand nom. Et béni est celui qui montre en ce jour les dons généreux que Dieu lui a conférés. Il est, en vérité, de ceux qui témoignent de leur reconnaissance envers Dieu en agissant selon ce qui convient à la munificence du Seigneur, munificence qui a englobé tous les mondes. Dis : ce jour est, en vérité, la couronne de tous les mois et leur source, le jour où le souffle de vie s’est répandu sur toutes les choses créées. Grande est la bénédiction de celui qui l’accueille avec une joie radieuse. Nous témoignons en vérité qu’il est parmi les bienheureux.
 
Baha’u’llah : Le Kitab-i-Aqdas
=====================
Sélections d’Ecrits Baha’is du 21-03-2014
Terre de Tá, tu es encore, par la grâce de Dieu, un centre autour duquel s’assemblent ses bien-aimés. Heureux sont ceux-là; heureux tous ceux qui, lors des souffrances qu’ils endurent dans la voie vers Dieu, le Seigneur de ce jour merveilleux, cherchent en toi leur refuge !
Bénis sont ceux qui n’oublient pas le seul vrai Dieu, qui magnifient son nom et s’efforcent de servir sa cause. C’est à de tels hommes que se réfèrent les anciens livres sacrés.
 
C’est à eux que le Commandeur des fidèles a prodigué sa louange en disant: ” La bénédiction qui les attend dépasse la bénédiction dont nous jouissons aujourd’hui. “. Il a dit ainsi la vérité, et Nous en portons témoignage. La gloire, toutefois, de leur condition n’a pas encore été dévoilée.
 
Baha’u’llah : Extraits des Ecrits de Baha’u’llah

————————————–

Sélections d’Ecrits Baha’is du 20-03-2014

Loué sois-Tu, ô mon Dieu, pour avoir fait du Naw-Rúz un jour de fête pour ceux qui ont observé le Jeûne par amour pour Toi et qui se sont abstenus de tout ce que Tu réprouves.

Permets, ô mon Seigneur, que le feu de ton amour, et la chaleur produite par le jeûne que Tu as prescrit les enflamment en ta Cause et les incitent à Te mentionner et à chanter tes louanges.

Puisque Tu les as parés, ô mon Seigneur, de l’ornement du jeûne ordonné par Toi, pare-les aussi, par ta grâce et ta généreuse faveur, de l’ornement de ton approbation, car les actions des hommes dépendent toutes de ton bon plaisir et sont conditionnées par ton commandement.

Si Tu considérais un homme qui a rompu le jeûne comme s’il l’avait observé, un tel homme parmi les autres devrait être reconnu comme s’il avait éternellement jeûné.

Et si Tu décrétais que celui qui a observé le Jeûne l’a rompu, ce dernier serait rangé parmi ceux qui sont responsables d’avoir souillé de poussière la Robe de ta révélation, et qui ont été écartés loin des eaux cristallines de cette fontaine de vie.

Baha’u’llah

=============================

Sélections d’Ecrits Baha’is du 19-03-2014

Bahá’u’lláh nous encourage à attendre des jeunes de la communauté portant son nom un progrès vers la maturité bien plus précoce que celui qui caractérise le reste de notre société. Il est clair que ceci n’amoindrit en aucune manière l’importance de la poursuite des études, celle des réalités économiques ou des obligations familiales. Ceci signifie bel et bien que les jeunes baha’is peuvent accepter – et devraient être encouragés à accepter – une responsabilité qui leur revient de mener moralement la transformation de la société. Pour justifier ces paroles, nous invoquons la mémoire de Celui dont le Mausolée a aujourd’hui embrasé 1a Montagne de Dieu, et la mémoire de la troupe de héros et héroïnes dans la fleur de l’âge, dont la grandeur d’âme et l’abnégation ont lancé dans sa course l’entreprise dans laquelle nous sommes engagés. […]
Signé : La Maison Universelle de Justice
Introduction
famille : etre-jeune-bahai
source www bahai  blio ,org

=====================

Sélections d’Ecrits Baha’is du 18-03-2014

Il repoussa le rideau. Tous nos espoirs et nos voeux les plus chers étaient accomplis. La beauté Abha se tenait au milieu de la pièce. Nous fûmes bouleversés d’être en sa présence et de voir son lumineux visage… Nos pleurs coulaient sans retenue pendant que nous tournions autour de sa Personne bénie. Il s’assit sur le divan et nous invita à nous asseoir aussi. Nous nous assîmes, tous les quatre frères, par terre. Sur notre droite, Mirza Aqa Jan était assis avec le samovar et le service à thé devant lui. La Perfection bénie lui dit: “Sers du thé aux jeunes Afnan qui viennent juste d’arriver” Puis, se tournant vers nous: “O fleurs de la roseraie de l’honoré Afnan ! Vous êtes bienvenus, vous êtes les bienvenus ! Votre départ de Chiraz fut très difficile et pénible. La volonté de Dieu et la détermination de Jinab-i-Afnan vous a menés jusqu’au Seuil sacré. Entourés de danger pendant votre voyage en mer, Dieu vous protégea. Voyez: aujourd’hui même des milliers de gens marchent entre Safa et Marwih [sur un pied]*.
* [nota: Jalali’d-Din-i-Rumi, le plus grand poète mystique de Perse.]

Le Bien-Aimé du monde de l’existence réside en ce pays, mais tous sont négligents, insouciants, inconscients, ignorants. Vous êtes les vrais hajis (pèlerins)” Il répéta trois fois: “Vous êtes les vrais pèlerins”. Alors que j’écoutais, émerveillé, les paroles du Bien-Aimé des mondes, des vers de Mawlavis* me vinrent à l’esprit: (1)
* [nota: Jalali’d-Din-i-Rumi, le plus grand poète mystique de Perse.]

O hajis ! Vous qui avez accompli le hajj, où êtes-vous, où êtes-vous ?
Le Bien-Aimé est ici, venez, venez.
Le Bien-Aimé est votre voisin, de l’autre côté du mur ;
Pourquoi vous perdre dans le désert sauvage ?

À l’instant même, la Perfection bénie se tourna vers moi et dit: “Les mystiques ont des choses à dire sur ce sujet.” Puis il demanda à Mirza Aqa Jan de nous reverser du thé. Nous quittâmes ensuite sa présence.

— Dans la gloire du Père 

=======

Sélections d’Ecrits Baha’is du 17-03-2014

…..O Breakwell, ô mon aimé !

Tu as gagné la vie éternelle, la générosité qui ne fait jamais défaut, une vie qui te plaise, et la grâce en abondance
O Breakwell, ô mon aimé !

Tu es devenu une étoile dans le ciel suprême et une lampe parmi les anges des cieux; un esprit vivant dans le royaume le plus haut, ayant pour trône l’éternité.

O Breakwell, ô mon aimé !

Je demande à Dieu de t’amener toujours plus près, de te tenir toujours plus fort; de réjouir ton cœur de la proximité de sa présence, de t’emplir de lumière et de plus de lumière encore, de t’accorder encore plus de beauté, et de te donner la puissance et une gloire extrême….

TABLETTE D’ABDU’L-BAHÁ  A  BREAKWELL

Sélections d’Ecrits Baha’is du 16-03-2014

Ainsi, les Prophètes de Dieu ont toujours enseigné et guidé les hommes. Les Prophètes de Dieu sont les Médiateurs de Dieu. Tous les Prophètes et tous les Messagers sont venus d’un unique Saint-Esprit et portent le message de Dieu, adapté à l’âge dans lequel ils apparaissent. La même lumière est en eux et ils sont Un. Mais l’Eternel ne devient pas phénoménal; tout comme le phénoménal ne peut devenir Eternel.
Saint Paul, le grand apôtre, a dit (3): ‘Et nous tous qui, le visage dévoilé, reflétons la gloire du Seigneur, nous sommes transfigurés en cette même image, avec une gloire toujours plus grande, par le Seigneur, qui est Esprit’.
O Dieu Celui qui pardonne! O Educateur céleste!

Cette assemblée est parée de la mention de ton saint Nom. Tes enfants tournent leur visage vers ton Royaume, les coeurs sont rendus heureux et les âmes sont réconfortées.
Dieu Miséricordieux! Fais que nous nous repentissions de nos défauts! Accepte-nous dans Ton Royaume céleste et donne-nous une demeure dans laquelle il n’y aura pas d’erreur. Donne-nous la paix, donne-nous la connaissance et ouvre-nous les portes de Ton paradis.
Tu es Celui qui donne tout! Tu es Celui qui pardonne! Tu es le Miséricordieux! Amen.”

Abdu’l-Baha : Abdu’l-Baha a Londres

 Sélections d’Ecrits Baha’is du 15-03-2014

Béni soit l’homme qui, confiant en ma parole, s’est levé parmi les morts pour célébrer ma louange.
Béni soit celui que mes merveilleuses mélodies ont ravi et qui, par la puissance de mon autorité, a déchiré les voiles.
Béni soit celui qui est demeuré fidèle à mon alliance et que les choses du monde n’ont pas empêché d’atteindre ma cour de sainteté
 
Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah

Sélections d’Ecrits Baha’is du 14-03-2014

Bénie l’oreille qui a entendu, la langue qui a témoigné; béni l’oeil qui a vu et reconnu le Seigneur Lui-même, dans sa grande gloire et sa grande majesté, investi de grandeur et d’autorité. Bénis ceux qui ont atteint à sa présence.
Béni l’homme qui a cherché la lumière qui émane de l’étoile du jour de ma parole.

Baha’u’llah : Tablettes de Baha’u’llah

Sélections d’Ecrits Baha’is du 13-03-2014

Que nul ne se dispute avec un autre et qu’aucune âme n’en mette une autre à mort; voilà en vérité ce qui vous fut interdit dans un Livre caché dans le tabernacle de gloire. Quoi ! Tueriez-vous celui que Dieu anima et que, d’un souffle, il dota de l’esprit ? Grave serait alors votre offense devant son trône ! Craignez Dieu et ne levez pas la main de l’injustice et de l’oppression pour détruire ce qu’Il a Lui-même créé; non, marchez dans les voies de Dieu, le Vrai.
famille : etre-jeune-bahai

———

Sélections d’Ecrits Baha’is du 12-03-2014

“Be not the slave of your moods, but their master. But if you are so angry, so depressed and so sore that your spirit cannot find deliverance and peace even in prayer, then quickly go and give some pleasure to someone lowly or sorrowful, or to a guilty or innocent sufferer! Sacrifice yourself, your talent, your time, your rest to another, to one who has to bear a heavier load than you – and your unhappy mood will dissolve into a blessed, contented submission to God.” Abd’u’l-Bah’a star of the west

—–

Sélections d’Ecrits Baha’is du  11-03-2014

Une nuit à ‘Amul, alors que Bahá’u’lláh était en route pour rendre visite aux bábis assiégés au fort de Shaykh Tabarsi, accompagné de quelques-uns de Ses amis y inclus Mulla Báqir-i-Tabrizi, Háji Mirzá Jáni de Káshán et Mirzá Yahya, Son demi-frère, ils furent arrêtés et détenus par les autorités du gouvernement. Les prêtres demandaient à grands cris leur mise à mort, jusqu’à ce que le gouverneur par intérim très embarrassé et s’efforçant de les retenir jusqu’à l’arrivée du gouverneur en titre, donna l’ordre de les faire bastonner. A ce moment, Bahá’u’lláh intervint. “Ce ne sont que mes compagnons”, dit-Il, “et ils ne sont pas à blâmer. Punissez-Moi à leur place”. La Beauté bénie reçut une bastonnade si violente que Ses pieds saignèrent.”
(Nabil-i-A’zam)


Histoires de Bahá’u’lláhExtraits d’une compilation de ‘Alí-Akbar Furútan 
—–