Category Archives: Actualités

Le Coeur Pur

Quand on Lui demanda une définition d’un coeur pur, ‘Abdu’l-Bahá dit: “Le coeur pur est celui qui est entièrement coupé du moi. Etre altruiste c’est être pur”.

(‘Abdu’l-Bahá, ‘Abdu’l-Bahá à Londres, Chapitre 2.46)

 

Il est facile de lire les saintes Ecritures, mais c’est uniquement avec un coeur pur et un esprit clair qu’on peut comprendre leur véritable signification. Demandons l’aide de Dieu afin d’être capables de comprendre les livres saints.

Prions pour que les yeux voient, pour que les oreilles entendent, et pour les coeurs qui désirent ardemment la paix.

La grâce éternelle de Dieu est incommensurable. De tout temps, Il a choisi certaines âmes sur lesquelles Il a répandu la divine bonté de son coeur, illuminant leur esprit de lumière céleste, leur révélant les mystères sacrés, et présentant à leurs yeux, dans toute sa pureté, le miroir de Vérité. Ce sont les disciples de Dieu, et sa bonté n’a pas de limites.

Vous qui êtes les serviteurs du Très-Haut, vous pouvez aussi être des disciples. Les trésors de Dieu sont infinis. L’esprit qui souffle à travers les saintes Ecritures est une nourriture pour tous ceux qui ont faim.

Dieu, qui s’est révélé aux prophètes, donnera sûrement le pain quotidien ainsi qu’une part de ses richesses à tous ceux qui le lui demanderont avec constance.

Abdu’l-Bahá, Les Causeries d’’Abdu’l-Bahá à Paris, Chapitre: I

Attachez-vous plutôt à rechercher des coeurs qui soient purs

Ne vous arrêtez pas à considérer votre petit nombre, mais attachez-vous plutôt à rechercher des coeurs qui soient purs. Une seule âme consacrée es: préférable à des milliers d’autres.
Si un petit nombre de personnes se rassemblent avec amour, dans un esprit de pureté et de sainteté absolues, le coeur détaché du monde, éprouvant les émotions du royaume ainsi que les puissantes forces magnétiques du Divin, et unies dans leur heureuse fraternité, un tel rassemblement exercera son influence sur toute la terre.
La nature de ce groupe de personnes, les mots qu’elles prononcent, les actes qu’elles exécutent, contribueront à libérer les célestes bienfaits, à faire sentir les prémisses de la béatitude éternelle. Les armées de l’assemblée divine les défendront et les anges du paradis d’Abha, tour à tour, se porteront à leur secours.
Les confirmations de Dieu et de ses célestes pouvoirs, voilà le sens du mot “anges”. De même les anges sont des êtres bénis qui ont rompu leurs liens avec ce monde inférieur, se sont dégagés de la chaîne du moi et des désirs charnels, et ont ancré leurs coeurs dans les célestes royaumes du Seigneur.
Ils appartiennent au Royaume, ils sont célestes; ils appartiennent à Dieu, ils sont spirituels; ils sont les révélateurs de la munificente grâce divine, les aurores de ses bienfaits spirituels.
Ö servante de Dieu! Loué soit Dieu, ton époux affectionné a perçu le doux parfum des brises odorantes qui émanent des jardins célestes. Tu dois maintenant, jour après jour, par l’amour de Dieu et par tes bonnes actions, l’attirer toujours plus près de la Foi.

‘’Abdu’l-Bahá, Selection des Écrits d’’Abdu’l-Bahá, Chapitre: #8

The Duty of Kindness and Sympathy towards Strangers and Foreigners

When a man turns his face to God he finds sunshine everywhere. All men are his brothers. Let not conventionality cause you to seem cold and unsympathetic when you meet strange people from other countries. Do not look at them as though you suspected them of being evildoers, thieves and boors. You think it necessary to be very careful, not to expose yourselves to the risk of making acquaintance with such, possibly, undesirable people.

I ask you not to think only of yourselves. Be kind to the strangers, whether come they from Turkey, Japan, Persia, Russia, China or any other country in the world.

Help to make them feel at home; find out where they are staying, ask if you may render them any service; try to make their lives a little happier.

In this way, even if, sometimes, what you at first suspected should be true, still go out of your way to be kind to them—this kindness will help them to become better.

After all, why should any foreign people be treated as strangers?
Let those who meet you know, without your proclaiming the fact, that you are indeed a Bahá’í. Put into practice the Teaching of Bahá’u’lláh, that of kindness to all nations. Do not be content

with showing friendship in words alone, let your heart burn with loving kindness for all who may cross your path.

Oh, you of the Western nations, be kind to those who come from the Eastern world to sojourn among you. Forget your conventionality when you speak with them; they are not accustomed to it. To Eastern peoples this demeanor seems cold, unfriendly. Rather let your manner be sympathetic. Let it be seen that you are filled with universal love. When you meet a Persian or any other stranger, speak to him as to a friend; if he seems to be lonely try to help him, give him of your

willing service; if he be sad console him, if poor succor him, if oppressed rescue him, if in misery comfort him. In so doing you will manifest that not in words only, but in deed and in truth, you think of all men as your brothers.

What profit is there in agreeing that universal friendship is good, and talking of the solidarity of the human race as a grand ideal? Unless these thoughts are translated into the world of action, they are useless.

The wrong in the world continues to exist just because people talk only of their ideals, and do not strive to put them into practice. If actions took the place of words, the world’s misery would very soon be changed into comfort.

A man who does great good, and talks not of it, is on the way to perfection.
The man who has accomplished a small good and magnifies it in his speech is worth very little.
If I love you, I need not continually speak of my love—you will know without any words. On the

other hand if I love you not, that also will you know—and you would not believe me, were I to tell you in a thousand words, that I loved you.

People make much profession of goodness, multiplying fine words because they wish to be thought greater and better than their fellows, seeking fame in the eyes of the world. Those who do most good use fewest words concerning their actions.

The children of God do the works without boasting, obeying His laws.

My hope for you is that you will ever avoid tyranny and oppression; that you will work without ceasing till justice reigns in every land, that you will keep your hearts pure and your hands free from unrighteousness.

This is what the near approach to God requires from you, and this is what I expect of you.

 

Paris Talks
Addresses Given by ‘Abdu’l‐Bahá in 1911

L’abolition d’extrême pauvreté et d’extrême richesse

La population mondiale a été estimée à 7,55 milliards au 1 er juillet 2017. Elle est la somme d’individus répartis sur le globe et donnant vie aux 197 pays reconnus officiellement par l’Organisation des Nations Unies (ONU).Pris ainsi globalement, ces chiffres donnent une vue d’ensemble d’une grande unité qui en fait n’en est pas une car partout sur la Terre, dans tous les pays, règnent des inégalités telles qu’elles menacent l’existence de millions d’êtres humains. La faim tue plus que le sida, le paludisme et la tuberculose réunis. L’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) a confirmé qu’une personne sur neuf souffre de la faim (795  millions). Pire encore, toutes les dix secondes un enfant de moins de cinq ans meurt de faim. Et le plus incroyable est qu’il suffirait de 3,2 milliards de dollars pour les alimenter. Cet argent existe mais l’absence d’actes est tellement grande, malgré les grands discours, que le chaos s’installe petit à petit et se généralise.

Tout comme la révolution numérique a transformé la Terre en un village global, il suffirait d’une révolution des mentalités pour que les peuples de cette même Terre deviennent les habitants d’un seul et même pays. Notre monde possède suffisamment de richesses, de nourriture et d’eau pour subvenir aux besoins journaliers de chaque être humain. Mais l’égoïsme, la course à la possession, à l’enrichissement excessif, au pouvoir et à la domination nous empêchent de penser globalement. Nous n’arrivons pas à sortir du carcan de l’individualisme exacerbé, nous gargarisant de grands et beaux discours qui sont trahis par nos comptes en banque démesurés, nos voitures dignes de circuits de formule un, nos bijoux qui feraient frissonner Crésus et nos besoins de jouissance jamais assouvis.

La question essentielle qui se pose à tous les peuples,indépendamment de leur nationalité, leur appartenance religieuse ou leur origine ethnique, c`est celle  de savoir comment jeter les fondements d`une société planétaire qui reflète l`unicité de la nature humaine.

L`unification des habitants de la planète ne relève ni d`une utopique lointaine, ni d`un choix. C`est la prochaine étape, inévitable, de l`évolution sociale, vers laquelle tendent toutes les réalisations du passé et du présent. Tant que cette question n`est pas posée ni résolue, aucun des maux qui affligent notre planète, surtout celui de la grande misère des peuples affamés,  ne trouvera de solution, car tous les défis essentiels de l`époque qui s`ouvre à  nous sont d`ordre mondial et universel, et non particulier ou régional. Par ailleurs, toutes les ressources et richesses de la planète terre n’appartiennent  pas à quelques groupes ou nations elles sont le patrimoine commun de l’humanité.

L`homo sapiens,  tel que nous le connaissons, des découvertes géologiques de l`âge de la pierre, après des millions d`années de préparation est maintenant entré  dans l’âge de maturité ou il doit appliquer les connaissances et les expériences acquises pendant un long et difficile période de croissance.

Et si l`homme arrive enfin a prendre conscience a ce stade de son évolution que sa vraie nature est essentiellement spirituelle, un grand pas sera fait pour trouver des solutions aux grand maux qui nous affligent. Car aucune alchimie politique ne peut créer une  société d`or avec des individus de plomb. Voici ce que nous disait déjà un grand sage du siècle dernier.

«  Le bien-être de la société est indissociable de l`unité de la race humaine. Cette unité, « telle qu`elle est envisagée par Bahá’u’lláh, prophète Fondateur de la Foi Bahaïe »  implique la création d`une communauté mondiale dans laquelle toutes les nations, les races, les croyances et les classes sont étroitement et de manière permanente unifiées et l`autonomie de ses membres el la liberté personnelle et l`initiative des individus qui les composent sont définitivement et totalement protégées. »

Bahá’u’lláh apparu en Perse au milieu du 19e siècle et dans ses innombrables écrits, il  invite l’humanité à s’unir sous un même étendard. Il parle des peuples de la Terre comme des habitants d’un seul et même pays. Il établit une Foi mondiale et indépendante, divine dans son origine, universelle dans son envergure, immense dans sa perspective, scientifique dans sa méthode, humanitaire dans ses principes et dynamique dans l’influence qu’elle exerce dans les cœurs et l’esprit des gens. Elle soutient l’unicité de Dieu et de ses prophètes et enseigne le principe d’unité et d’union de la race humaine toute entière.

ARTICLE PARU DANS L”Express | Vendredi  | PAR BUREAU DES AFFAIRES EXTÉRIEURES DE LA FOI BAHÁ’ÍE

Mauritius news /200th Birth of Baha’u’llah

CELEBRATING 200 YEARS OF THE BIRTH OF BAHÁ’U’LLÁH

La communauté Bahá’í de Maurice Célébrera le bicentenaire de la naissance de

BAHÁ’U’LLÁH
Fondateur de la foi bahá’íe
du 21 au 22 Octobre 2017

56974d066c2e5f03e23a1ba32a98107f

MAURITIUS BAHÁ’Í COMMUNITY BICENTENNIAL NEWSLETTER
Bicentennial Celebrations
“On this two hundredth anniversary of Bahá’u’lláh’s appearance, the many who are part of this enterprise are reaching out to those around them with a simple invitation: seize this opportunity to find out who He was and what He represents.” The Universal House of Justice, October 2017

As the worldwide Baha’i community is enthusiastic to celebrate the twin anniversaries, it is with immense joy that the National Spiritual Assembly of the Baha’is of Mauritius has been informed of the celebratory events being planned all throughout the island
May this newsletter convey the efforts and contributions towards the big light we are so ardent to shine on the twin manifestations for this memorable day.
The National Spiritual Assembly thereby sends its warmest wishes to every Baha’i friend and other Friends of the faith on this historical event with much love, support and prayers, that each of our service in His path be accepted

Quatre-Bornes
Celebration of the Birth Anniversary of the Báb Friday 20thOctober 2017 at 7.30 pm
Open day exhibition on the Bahá’í Faith Saturday 21st October 2017 at Bahá’í Convention Centre
Celebration of the Birth Anniversary of Bahá’u’lláh Saturday 21st October 2017 at 6.15 pm

Vacoas / Phoenix
Open day exhibition on the Bahá’í Faith starting Saturday 23rd of September 2017 at Bahá’í Centre
Celebration of the Birth Anniversary of the Báb Friday 20thOctober 2017 at Bahá’í Centre Vacoas / Phoenix
Celebration of the Birth Anniversary of Bahá’u’lláh Saturday 21st October 2017 with film projection in 11 different places of the locality namely Henrietta, Hermittage, St-Paul, La Marie, Vacoas, Diole and Quinze Cantons

Curepipe
Celebration of The Birth Anniversary of the Báb Saturday 21st October at the Baha’i centre of Curepipe at 2 pm
Celebration of The Bicentenary Anniversary of Bahá’u’lláh Sunday 22nd October 2017 at 10 am at L’âge D’Or Hall in 16ème Mille.

Nouvelle France
Celebration of The Birth Anniversary of the Báb Friday 20th October with Prominent members of the Locality and Saturday 21st October a tea party with parents and participants of children and junior youth classes

Celebration of The Bicentenary anniversary of Bahá’u’lláh Saturday 21st October and lunch Sunday 22nd October with the community.

Moka
Celebration of The Birth Anniversary of the Báb Friday 20th October and Saturday 21st October 2017 with a tea party with parents and participants of children and junior youth classes . Celebration of The Bicentenary Anniversary of Bahá’u’lláh Saturday 21st October and Sunday 22nd October at 2 pm with the wider community.

Published by the ‘‘Publication Bahá’íe Maurice’’

CELEBRATING 200 YEARS OF THE BIRTH OF BAHÁ’U’LLÁH

Rodrigues
Celebration of The Birth Anniversary of the Báb and Celebration of the Bicentenary Anniversary of Bahá’u’lláh at : L’ Union on the 30th September Baie aux huȋtre on the 1st of October Acacia on the 7th October Port-Mathurin on the 15th of October School Terre Rouge on the 20th of October

Triolet

Street Exhibition and banner in Triolet

Celebration of The Birth Anniversary of the Báb with Pot Luck Dinner Friday 20th October at 7:00pm Celebration of The Bicentenary Anniversary of Bahá’u’lláh on the 21st October with prominent community persons for film projection and dinner at the Triolet Bahá’í Centre.
Celebrations of The Bicentenary Anniversary of Bahá’u’lláh at Cité Mère Theresa on Sunday 22nd of October with participants of Junior Youth and Children Classes.

Port Louis
Opening of Exhibition with Film Projection on the 19th of October at 4 pm. An Exhibition for the public and friends of the Faith will be set up in the main hall at the Baha’i Centre of Port Louis
Celebration of The Birth Anniversary of the Báb with pot luck dinner on the 20thof October with friends of the Faith
Celebration of The Bicentenary Anniversary of Bahá’u’lláh at the Bahá’í centre on the 21st of October 2017 with friends of the Faith.
Interfaith devotional meeting at the Centre on the 29th of October at 9 30 am with Religious representatives.
Get together with children and pre youth at the Bahá’í centre and at the Temple Site on 29th October at 2 pm and 3 pm

Screenshot_20171006-113246

Meeting with Deputy Lord Mayor of Port Louis

St Pierre
Celebration of Bicentenary Anniversary of Bahá’u’lláh on the 14th of October at St Catherine and on the 22nd of October at Petit Verger St Pierre
Celebration of The birth anniversary of the Báb Friday 2oth of October

Cottage
Birth Anniversary of the Báb celebration in neighbourhood on the 21st October: Morc Les Graviers.
Exhibition on the 21st of October
Bicentenary Anniversary of Bahá’u’lláh celebration at family level and talk will be centered on the life and message of Baha’u’llah with celebrations on 20th and 22nd of October

Tombeau Bay
The Birth Anniversary of the Báb and Bicentenary Anniversary of Bahá’u’lláh will be celebrated at Tombeau Bay and Bois Marchand.

Riviere Des Anguilles
The Birth Anniversary of the Báb will be celebrated on the 20th October with friends of the Faith and Prominent members of the Locality Bicentenary Anniversary of Bahá’u’lláh will be celebrated on the 21st October with participants of Junior Youth and Children Classes

Beau Bassin/ Rose-Hill
Celebration of the Bicentenary Anniversary of Bahá’u’lláh on the 22nd of October with a tea party at Beau Bassin / Rose-Hill Bahá’í Centre.

Flic en Flac
Celebration of the Bicentenary Anniversary of Bahá’u’lláh 18th October & Thursday 19th October tea party for viewing of Universal House of Justice Celebration of the Birth Anniversary of the Báb Friday 20th, celebration at Beaux Songes with participants of children and junior youth Celebration of the Bicentenary of Bahá’u’lláh with parents of children classes.

Benares / Batimarais
Celebration of the Birth Anniversary of the Báb on the 20th with film projection Celebration of the Bicentenary Anniversary of Bahá’u’lláh on the 22nd of October.

Bahá’u’lláh- Messager Divin

Bahá’u’lláh- Messager Divin

 

La Communauté Mondiale Bahá’íe célébrera  le 22 octobre prochain le 200e anniversaire de la naissance de Bahá’u’lláh – Prophète-Fondateur de la Foi Bahá’íe.

 

Au milieu du 19ème siècle, l’un des cachots le plus célèbres du Proche-Orient était la « fosse noire » de Téhéran. Ancien réservoir souterrain d’un bain public, il n’avait qu’une seule ouverture en contrebas d’un escalier en pierre de trois volées de marches. Les prisonniers, recroquevillés dans leurs excréments, y croupissaient dans l’obscurité opaque, le froid souterrain et la puanteur.

 

C’est dans ce lieu sinistre qu’un homme, comme les autres en apparence, va être appelé par Dieu pour apporter à l’humanité une nouvelle révélation religieuse. Nous sommes en 1852 et cet homme est un noble persan, connu aujourd’hui sous le nom de Bahá’u’lláh.

 

C’est en prison, incarcéré pour avoir épousé la Cause du Báb Son précurseur, les pieds et le cou enchaînés, qu’il reçut la vision du plan de Dieu pour l’humanité.

 

Cet évènement est comparable à ces grands moments de l’histoire où Dieu se révéla à ses premiers messagers : Celui où Moise se tint devant le buisson ardent ; où Bouddha reçut la révélation sous l’arbre Bodhi ; où le Saint-Esprit, sous la forme d’une colombe, descendit sur Jésus et enfin celui où l’archange Gabriel apparut à Mohammad.

 

Cet évènements de la « Fosse noire » vont être à l’origine d’une révélation religieuse qui, 40 ans durant, produira des centaines de volumes de livres, épitres et lettres qui constituent aujourd’hui le fondement de l’écriture sacrée de la Foi Bahá’íe. Dans ces Ecrits, Bahá’u’lláh esquisse le cadre de la reconstruction de la société humaine à tous les niveaux : spirituel, moral, économique, politique et philosophique.

 

Bahá’u’lláh ne s’est pas contenté de poser les éternelles questions théologiques et philosophiques qui, de tout temps, tourmentent les hommes comme « Qu’est-ce que Dieu ? Qu’est-ce que le bien ? » et « Pourquoi sommes nous sur terre ? »

Il a examiné aussi les questions qui ont préoccupé les penseurs du 20ème siècle : « Qu’est-ce qui motive la nature humaine ? Une paix réelle est-elle possible ? Dieu se soucie-t-Il encore des hommes ? »

 

L’essence de Ses enseignements moraux se trouve dans un opuscule intitulé « Les Paroles Cachées », compilation de versets datant des débuts de Sa mission. Il s’agit d’un condensé de message éthique et spirituel contenu dans les révélations successives de Dieu.

_6574073532

L’une des caractéristiques troublantes des Ecrits de Bahá’u’lláh est le degré de précision avec lequel il a prédit les problèmes difficiles auxquels l’humanité doit de plus en plus faire face.

 

Dans tous Ses Ecrits, Bahá’u’lláh ne cesse de souhaiter une restructuration complète de l’ordre social du monde. Sa vision du renouveau englobe tous les aspects de la vie, depuis la morale personnelle jusqu’à l’économie et au mode de gouvernement depuis le développement communautaire jusqu’à la pratique religieuse.

 

Le thème central des Ecrits de Bahá’u’lláh est que l’humanité ne forme qu’une seule race et que le jour de son unification en une société mondiale est venu. Par un processus inéluctable, les barrières traditionnelles de race, de classe, de croyance, de religion et de nation tomberont. La crise qui frappe aujourd’hui la planète oblige tous les individus, à reconnaitre leur unité et à œuvrer à la création d’une société mondiale.

 

 

Ô peuples et tribus en lutte sur la Terre !

 

Tournez vous vers l’unité afin que brille sur vous l’éclat de sa lumière.

 

Rassemblez-vous et, pour l’Amour de Dieu, prenez la résolution de déraciner tout ce qui est cause de lutte entre vous. Alors la splendeur du grand Luminaire du monde enveloppera la Terre entière, et ses habitants deviendront le citoyens d’une même cité.

Anniversaire de la naissance du Báb

 

https://www.bahai-chambery.fr/IMG/jpg/haifa_-_tombeau_bab_et_abdul_baha3-2.jpg

 

 

Anniversaire de la naissance du Báb

 

Au nom de Celui qui est né en ce jour,

Celui que Dieu a créé pour être le Héraut de son Nom,

le Tout-Puissant, le Très-Aimant.

 

 

 

 

 

Né le 20 octobre 1819, le Báb possédait dès l’enfance une sagesse et une finesse surprenantes. A l’âge adulte, il rejoignit son oncle dans le négoce familial. Son intégrité et sa piété lui valurent l’estime des autres marchands avec lesquels il entrait en contact. Il était connu également pour sa générosité envers les pauvres.

 

Après la déclaration de sa mission, le Báb fut très vite entouré d’adeptes et le nouveau mouvement religieux se répandit en Iran comme une traînée de poudre. Ce succès, tout comme l’audace du message proclamé, suscitèrent hostilités et persécutions – en particulier de la part des autorités religieuses qui voyaient leur pouvoir et leur prestige menacés. Les historiens estiment à environ 20 000 le nombre des victimes de ces persécutions. Le Báb fut lui-même à plusieurs reprises emprisonné, puis condamné à mort. Le 9 juillet 1850, cette condamnation fut exécutée dans la cour de la caserne de Tabriz. Environ 10 000 personnes s’étaient massées sur les toits des bâtiments et des maisons autour de la cour. Le Báb et un jeune disciple étaient suspendus par deux cordes contre un mur. Un régiment d’environ 750 soldats arméniens chrétiens, disposés en trois rangées de 250 hommes chacune, ouvrit le feu à trois reprises. La fusillade était si dense, rapportent des occidentaux présents, que le ciel était noir et la cour plongée dans l’obscurité.

 

 

Comme en témoignent les archives du Ministère des Affaires Etrangères britannique, lorsque la fumée fut dissipée, le Báb avait disparu. Son compagnon se tenait là debout, indemne, épargné par les balles. Les cordes auxquelles ils avaient tous deux été attachés n’étaient plus que des lambeaux. Le Báb fut retrouvé dans sa cellule, donnant des instructions à l’un de ses secrétaires. Au lever du jour, lorsque les gardes étaient venus le chercher pour l’exécution, il leur avait dit qu’aucune “puissance terrestre” ne pourrait le réduire au silence avant qu’il n’ait dit ce qu’il avait à dire. Lorsque les gardes vinrent donc la seconde fois, il leur annonça calmement : “Vous pouvez maintenant accomplir votre besogne.” Pour la deuxième fois, le Báb et son jeune compagnon furent donc conduits devant le peloton d’exécution. Les soldats arméniens refusant de tirer une seconde fois, on confia la tâche à des tireurs musulmans. Cette fois, les corps des deux hommes s’effondrèrent, os et chair confondus. Curieusement, leurs visages étaient intacts.

A certains égards, on peut comparer le rôle du Báb à celui de saint Jean Baptiste dans l’avènement du Christianisme. Le Báb était le héraut de Bahá’u’lláh. Sa mission essentielle était de préparer la venue de celui-ci. C’est pourquoi la fondation de la religion babie et son objectif ont été accomplis en 1863, lorsque Bahá’u’lláh proclama qu’il était celui dont le Báb avait annoncé la venue.