L’ALLIANCE

Chers Amis,

Voici quelques informations concernant « l’Alliance », terme pour lequel, autrefois, on avait gardé le vocable anglais qui était le “Covenant”.

L’Alliance est un très vaste sujet ; je ne pourrais donc que vous en parler brièvement.

Voici le Plan de cet exposé :

1/- Définition de l’Alliance.

2/- Historique de la “Grande Alliance” dans les religions du passé 

et dans la Foi Bahà’ie.

3/- Les particularités de la Foi Bahà’ie avec l’existence d’une “Petite Alliance”.

1/-  Voyons, tout d’abord, quelle est la définitiondel’alliance.

D’après le dictionnaire, “l’alliance” est une « union contractée par un engagement mutuel ».

Remarquons les 2 mots importants de cette définition : “union” d’abord et “engagement mutuel” ensuite (ce qui pourrait nous faire penser à un mariage).

Au sens religieux du terme, l’Alliance – qui prend alors une majuscule – est une entente ou un pacte entre Dieu et les Hommes, pacte par lequel Dieu exige un certain comportement de la part de l’Homme, en retour duquel il garantit certaines bénédictions. C’est cette dernière définition, ce sens religieux, qui nous intéresse et que je vais essayer de développer au cours de mon exposé.

2/- Historique de l’Alliance dans les religions du passé.

Cette Alliance a existé dans toutes les religions du passé. A chaque Révélation, Dieu s’engage à guider les Hommes vers le bonheur et la félicité, dans le cas où ceux-ci suivent son Enseignement, lui restent fidèles et l’aiment d’un Amour désintéressé !

[ C’est ce que les Bahá’is appellent la “Grande Alliance”, ou “l’Alliance Majeure” de Dieu, par rapport à la “Petite Alliance” que nous évoquerons plus tard. ]

Souvenons-nous de l’histoire d’Abraham :  L’Éternel voulant mettre ce dernier à l’épreuve, lui demande de sacrifier son fils Isaac (d’après la Bible, ou Ismaël d’après la Tradition islamique).

Obéissant spontanément à cette injonction, Abraham amène son fils bien-aimé au lieu indiqué pour le sacrifice ; Abraham construit un autel en bois et y ligote son fils, mais au moment de tendre la main pour saisir le couteau et l’égorger, l’Ange de Dieu va lui crier d’arrêter. 

A ce moment, Abraham lève les yeux et voit un bélier tenu par les cornes dans un buisson. Il approche du bélier, le saisit et le fait monter en holocauste à la place de son fils et là, l’Éternel lui dit :  Parce que tu as obéi sans hésitation et n’as pas refusé ton fils, je te bénirai et je multiplierai ta descendance comme les étoiles du ciel et le sable au bord de la mer. 

Ce texte émouvant nous présente l’épreuve d’Abraham comme une épreuve de foi et d’obéissance. Le sacrifice d’Isaac n’apparaît là que comme quelque chose de secondaire. C’est, en réalité, l’obéissance d’Abraham qui est soulignée ici.

Cet homme va devenir ainsi, pour tous ceux qui croient en un seul Dieu, ‘l’exemple de fidélité et d’obéissance et le modèle de leur foi. En échange, l’Éternel va établir un Pacte, une Alliance avec Abraham :  Il lui promet une descendance et une terre : la Terre Promise qui deviendra, plus tard, la Terre Sainte. 

Dans la Bible, Abraham est représenté comme le premier grand croyant. Il quitte son pays et ses idoles pour suivre le Dieu unique et dans cet appel d’Abraham toute l’histoire de l’Humanité est déjà contenue en germe.

La Bible (verset 17 du Livre de la Genèse), décrit ainsi l’Alliance de Dieu avec Abraham. l’Éternel lui déclare :

“Je te rendrai fécond à l’infini. Je ferai de toi des nations, et des rois sortiront de toi et j’établirai mon Alliance entre moi et toi et tes descendants après toi, pendant des générations. Ce sera une Alliance perpétuelle en vertu de laquelle je serai ton Dieu et celui de ta postérité après toi…” 

Nous voyons ici l’un des plus beaux exemples de respect de l’Alliance divine.  Respect mutuel puisque, évidemment, Dieu aussi la respecte : désormais, tous les Messagers divins monothéistes seront issus de la lignée d’Abraham, c’est pourquoi ces religions (Judaïsme, Christianisme, Islam et Foi Bahà’ie) sont appelées les “Religions abrahamiques”.

En effet, le Prophète Mohammad descend d’Ismaël, fils d’Abraham et de Agar; et les Musulmans se considèrent comme co-héritiers de l’Alliance d’Abraham. Quant à Bahà’u’llàh, il descendait de Kétura, la troisième épouse du Patriarche. 

Aussi les Bahá’is considèrent-ils l’Alliance d’Abraham comme la force motrice de l’apparition de 5 Messagers de Dieu. Moïse et Jésus, par Isaac, fils de Sarah; Mohammad et le Bâb, par Ismaël, fils de Agar; et Bahá’u’lláh, par Kétura. 

Chaque Messager divin régénère la vie spirituelle de l’homme, le rendant capable de créer une civilisation nouvelle et lui procure les moyens d’assurer la paix et la tranquillité pour la société humaine. 

Ainsi, le dessein de Dieu en envoyant ses Prophètes est double : libérer les Hommes de l’ignorance et établir les fondements d’une nouvelle vie sociale. Cette chaîne ne sera jamais interrompue. Bahá’u’lláh nous enseigne que l’Humanité à son tour, en réponse à cet engagement divin, à une double obligation envers Dieu : elle doit reconnaître et accepter le Messager divin lorsqu’il vient à apparaître, et s’efforcer de mettre en pratique ses Enseignements. Bahá’u’lláh nous dit que ces devoirs jumeaux sont inséparables et inacceptables l’un sans l’autre. 

Ce dernier aspect de la “Grande Alliance” nous renvoie à un des principes essentiels de la Foi Bahá’ie : la vérité religieuse n’est pas un phénomène absolu, limité dans le temps, mais c’est un phénomène progressif. 

Dieu a promis qu’Il enverrait une série de Prophètes et Messagers divins – que les Écrits Bahá’is appellent “Manifestations de Dieu” – pour guider et instruire l’Humanité. Cette promesse fait partie de son Alliance.

La succession de ces Messagers divins n’a pas eu de commencement et n’aura pas de fin. Chacune des religions révélées a permis d’atteindre un but spécifique dans ce processus global. De même que par exemple, le petit enfant apprend progressivement à manger, à marcher, à lire, à travailler avec les autres, afin de mûrir, de même l’Humanité progresse lentement vers sa maturité collective spirituelle et sociale. 

Ainsi, à travers la Révélation d’Abraham, les Hébreux apprennent le concept de l’Unicité de Dieu ; Moïse révèle la Loi de Dieu à l’Humanité ; Bouddha montra comment nous détacher de notre moi et de notre ego. 

Ce développement progressif de la conscience spirituelle de l’Humanité est à la fois naturel et nécessaire. C’est pour cette raison que les Bahá’is, d’origine juive, chrétienne ou musulmane, ne considèrent pas qu’ils ont abandonné leurs anciennes croyances en devenant Bahá’is. Au contraire, ils accomplissent l’Alliance en reconnaissant la succession des Messagers de Dieu. 

Remarquons que, à côté de cette Alliance, que chaque Prophète établit avec son peuple au sujet du prochain Messager, les religions du passé ont également établit un pacte au sujet d’un “Messager universel” qui viendra accomplir les prophéties du passé et inaugurer l’Âge d’Or tant attendu, l’Ère de maturité collective de l’Humanité. 

Pour les Bahá’is, il s’agit de l’Avènement de Bahá’u’lláh décrit comme la “Manifestation Suprême de Dieu”.

“L’Alliance” dans la Foi Bahà’ie

3/- La Foi Bahà’ie nous enseigne qu’il y a 2 types d’Alliances :

  • La grande Alliance.
  • La petite Alliance.

La Grande Alliance est celle que nous venons d’évoquer :  C’est l’Alliance entre Dieu et l’Homme à travers ses Messagers et Prophètes.

Ainsi que nous l’avons vu, elle est commune à toutes les Religions du passé.

Cependant, la Foi Bahà’ie, qui diffère de celles-ci sur un certain nombre de points, possède une particularité unique :  En effet, elle comporte, en plus, une “Petite Alliance”, ce qui est unique dans l’histoire des religions.

Voyons, tout d’abord, comment, dans les Écrits sacrés bahà’is est évoquée cette “Grande Alliance”.

Dans un de ses ouvrages, intitulé « Les Paroles Cachées », “Paroles” dévoilées par la Plume de Bahá’u’lláh, Dieu proclame : “Voilé dans mon existence immémoriale et dans l’Antique éternité de mon essence, j’ai connu mon amour pour toi ; aussi t’ai-je créé.”

En réponse à cette affirmation, comme l’Alliance est une entente mutuelle, l’homme a des devoirs vis-à-vis de Dieu. Dans la petite prière quotidienne, il est précisé quelle est la contrepartie de cette création, par Amour, de l’Homme par Dieu : “J’atteste, ô mon Dieu, que Tu m’as créé pour te connaître et pour t’adorer.” 

Remarquons que le sens tout entier de notre existence est contenu dans cette petite phrase. 

Toujours dans les “les Paroles Cachées”, Dieu déclare : ” O fils de l’homme, J’ai aimé ta création, c’est pourquoi je t’ai créé. Aime-moi donc afin que je mentionne ton nom et que de l’esprit de vie, je remplisse ton âme.” 

Nous voyons très bien ici cette réciprocité, c’est-à-dire les 2 parties de ce Pacte d’Amour entre le Créateur et l’Homme :  Moi j’ai fait ceci, et toi, Homme, fait cela…

”La  Petite  Alliance”

Shoghi Effendi Rabbàni, le “Gardien de la Foi Bahá’ie”, nous explique qu’il y a 2 sortes d’Alliances :  la “Grande Alliance” que je viens d’évoquer, et la “Petite Alliance”. 

Il écrit : « …l’Alliance sous la seconde forme est celle que Bahá’u’lláh fit avec son peuple pour qu’il accepte le Maître [Abdu’l-Bahá]… » 

Quoiqu’on pourrait dire que Moïse avait, en quelque sorte, fait connaître Josué comme son successeur, ou que Jésus fit allusion à Pierre et Mohammad à Ali, mais ne l’ayant pas fait explicitement et par écrit, des divergences apparurent dès la disparition du Messager divin.

C’est ainsi que, après l’Ascension du Christ, tous les Chrétiens n’acceptèrent pas l’autorité et la prééminence de Pierre, d’où le schisme entre Catholiques et Orthodoxes !  De même, dès le décès du Prophète Mohammad, les Musulmans se séparèrent en 2 branches :  les Sunnites et les Chiites !

Bahá’u’lláh nous a promis que de telles divisions ne se produiront pas dans la Foi Bahà’ie. Mais, il ne s’est pas contenté de “promettre”, il a également donné les “moyens” pour éviter cela.

C’est ainsi que – afin que de telles divisions ne puissent se produire – Bahá’u’lláh a explicitement nommé son successeur, choix confirmé à plusieurs reprises et dans son Testament et dans le « Kitáb-i-Aqdas » [se prononce : Ké-tâ-bé Agh-das], le “Livre le Plus Saint”.

Ainsi que nous l’avons déjà dit, l’une des particularités de la Révélation Bahá’ie, particularité qui est unique dans l’histoire religieuse, est l’existence d’un Pacte, appelé “Petite Alliance”, par lequel Bahá’u’lláh désigne son fils aîné l’Interprète autorisé de son Enseignement.

Il déclare que toute explication ou interprétation donné par ‘Abdu’l-Bahá doit être accepté comme étant aussi valable que ses propres Paroles. Il ferme ainsi toute possibilité à quiconque d’autre d’interpréter Son Enseignement et de créer ainsi des divisions doctrinales.

C’est cela la “Petite Alliance” établie entre Bahá’u’lláh et la Communauté Bahà’ie à qui il est demandé de reconnaître et d’obéir sans réserve au Maître ‘Abdu’l-Bahá. 

Se référant à ‘Abdu’l-Bahá, Bahá’u’lláh l’appelle le “Centre de mon Alliance”, la “Plus Grande Branche”, le “Rameau issu de l’Antique Racine” [“Antique” est ici employé dans le sens de “ancien”, “qui a toujours existé”, “éternel”], le “Mystère de Dieu”.

Dans son Testament, il laisse des instructions explicites afin que tous se tournent vers Lui avec obéissance.

Le rang unique assigné au Maître Abdu’l-Bahá est indiqué, par exemple, dans cette Tablette de Bahá’u’lláh :

« Lorsque l’Océan de ma présence aura refoulé et que le Livre de ma Révélation sera achevé, tournez vos visages vers Celui que Dieu a choisi et qui est issu de l’Antique Racine ! Ce verset se réfère à la “Plus Grande Branche” »

Il écrit, par ailleurs :  « Pour tout ce que vous ne comprenez pas dans le Livre, adressez-vous à Celui qui est issu de cette puissante lignée… ».

La déclaration la plus catégorique que Bahá’u’lláh fit à ce sujet est dans la “Tablette de la Branche” (“Súriy-i-Ghuṣn”) : 

Dans cette Tablette, Bahá’u’lláh proclame, concernant ‘Abdu’l-Bahá : 

« Rendez grâce à Dieu de Son apparition, ô Hommes, car il est pour vous, en vérité, la plus haute faveur qui vous soit accordée, le don le plus parfait qui vous soit prodigué et, par Lui, chaque os pulvérulent est ranimé. 

Qui se tourne vers Lui se tourne vers Dieu, et qui se détourne de Lui se détourne de Ma Beauté, rejette Ma Preuve et se rebelle contre Moi. 

Il est parmi vous le dépôt de Dieu dont vous avez la charge, il est pour vous Sa manifestation et parmi ses serviteurs élus, Sa présence. »

Bahá’u’lláh, “Jours de Souvenance”. Maison d’Éditions Bahá’íes, Belgique. 

‘Abdu’l-Bahá lui-même écrit :  « Selon le texte explicite du “Kitàb-i-Aqdas”, Bahá’u’lláh a fait de l’Interprète de sa Parole, le “Centre de l’Alliance” – Alliance si ferme et si puissante que, depuis le commencement des temps jusqu’à l’heure présente, aucune Dispensation n’en a produit de pareille ! »

Après l’Ascension de son Père, ‘Abdu’l-Bahá assuma les fonctions, explicitement désignées par Bahá’u’lláh, de Chef spirituel de la Foi Bahà’ie et d’Interprète autorisé de Ses Enseignements.

C’est grâce à ‘Abdu’l-Bahá, c’est grâce à sa fonction de “Centre de l’Alliance”, que la Communauté Bahá’ie a pu éviter les divisions.

Rappelons, ici, qu’il y a eu des tentatives de schismes par certaines personnes, souvent très proches des Figures centrales de la Foi Bahà’ie, mais, à chaque fois, ces tentatives ont échoué.

Ces personnes qui ont agi – poussé par leur ego démesuré, par vanité, par jalousie, par orgueil ou par goût du pouvoir – ont été, justement, appelées des “briseurs de l’Alliance” !

Dans une prière, nous lisons : 

« Ô mon Dieu, préserve-nous des flèches du doute !… ».

Rester fermes dans l’Alliance, cela veut dire respecter et obéir aux Enseignements et aux Directives de Bahá’u’lláh, de ‘Abdu’l-Bahá, du Gardien Bien-Aimé et, maintenant, de la Maison Universelle de Justice !

—————————————————————

Avec mes très chaleureuses salutations bahá’ies,

Rochan MAVADDAT 

La peinture ci-dessous est de Vishkar SABET-AZAR.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s