Une société sans violence, un don à faire à nos enfants

Hossain B. Danesh, M.D., F.R.C.P. (C)* Traduction française de Danielle Finné-MacDonnell

La version originale de cet ouvrage, publié en anglais sous le titre “The Violence-Free Society: A Gift for Our Children” était le volume 6 de cette série.

Préface

Il est banal de dire que, pour survivre, la race humaine doit créer une société mondiale fondée sur la coopération universelle. Il va de soi aussi qu’une telle société, tant au cours de son évolution qu’à son apogée, ne peut tolérer la violence, encore moins s’édifier sur elle. Pourtant, au moment même ou le genre humain fait ses premiers pas vers l’unité mondiale, la violence, tant physique que mentale, devient le trait caractéristique de la société moderne. La violation des droits de l’homme, la deformation de la verité, les bouleversements dans les rapports humains, l’avilisscment de la nature humaine, la destruction pure et simple constituent le thème principal de la littérature modeme el alimentent sans cesse les média, qui en arrivent parfois à glorifier de tels comportements. La violence imprègne tout, et peu d’enfants qui naissent de nos jours pourront espérer connaître une vie où celle-ci n’existe pas.

La tentative des savants et des moralistes d’analyser ce problème et de suggérer des solutions dans le contexte culturel actuel a échoué pour deux raisons: d’abord, les causes mêmes de la violence leur ont échappé: ensuite, les changements sociaux nécessaires pour opérer une transformation sont beaucoup plus fondamentaux qu’on ne le suppose généralement. Le Dr Hossain B. Danesh, psychiatre, traite en profondeur ces deux thèmes. Il offre une explication convaincante des raisons qui poussent l’homme à avoir recours à la violence. Il cite des études anthropologiques et sociologiques montrant à quel point la violence peut faire partie de la structure sociale.

II applique les enseignements de la foi bahá’íe et ses propres perceptions à l’analyse de la violence et esquisse la structure d’une société fonctionnant comme une entité organique, en  harmonie avec la nature profonde de l’homme, et dans laquelle la compréhension de la nature humaine et la justice sociale libéreront l’humanité de cette plaie qu’est la violence.

Peter P. Morgan

* Je tiens à remercier Linda O’Neil et Christine Zerbinis de leur aide extrêmement précieuse lors de la rédaction de cet ouvrage.

Téléchargement: Une société sans violence; un don à faire à nos enfants 

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s