BICENTENAIRE de la naissance de BAHÁ’U’LLÁH

Cette année les Báhá’ís  à Maurice et dans le monde se préparent et prennent des dispositions pour célébrer le bicentenaire de Bahá’u’lláh, la figure prophétique du XIXe siècle. Bahá’u’lláh, dont le nom signifie la gloire de Dieu, est né en Perse le 12 novembre 1817. Il entreprit, à l’âge de 27 ans, une tâche qui, progressivement, captiva l’imagination et assurera la loyauté de plusieurs millions de personnes représentatives de pratiquement chaque race, chaque culture, chaque classe et chaque nation de la terre.

Bahá’u’lláh  proclama qu’il n’est autre que le messager de Dieu pour l’âge de la maturité humaine, le porteur d’une révélation divine qui allait accomplir ce que les religions antérieures avaient promis et engendrer la force et le courage spirituels nécessaires pour l’unification des peuples du monde.

Aucune incertitude n’entoure la nature de son impulsion génératrice. Les écrits de Bahá’u’lláh couvrent un éventail énorme de sujets, allant des questions sociales telles l’intégration raciale, l’égalité des sexes et le désarmement ; les questions touchant à la vie intime de l’âme humaine sont également abordées. Les textes originaux, dont beaucoup ont été écrits de sa propre main, ont été scrupuleusement préservés.

Un programme systématique de traduction et de publication a rendu ses écrits accessibles partout dans le monde dans plus de 800 langues. En parcourant ses innombrables écrits on aperçoit entre autres, le  thème de l’unité du genre humain qui est fondamental. Ce concept de l’unité est souligné avec beaucoup de profondeur : « Le tabernacle de l’unité a été élevé, ne regardez pas les uns et les autres comme des étrangers. Fréquentez les adeptes de toutes les religions dans un esprit d’amitié et de Camaraderie ».

« Vous êtes les fruits d’un seul arbre et les feuilles d’une seule branche.» La terre n’est qu’un seul pays et les habitants en sont les citoyens. »  Bahá’u’lláh  édicta aussi des principes notamment: unicité de Dieu et unité de ses prophètes; recherche personnelle et indépendante de la vérité; religion pour l’union des peuples;  accord de la religion avec la science et la raison; abandon de toutes sortes de préjugés et des superstitions; éducation universelle et obligatoire; égalité des droits sociaux de l’homme et de la femme; une langue auxiliaire universelle; solution spirituelle des problèmes économiques; un tribunal d’arbitrage international; abolition de l’extrême richesse et pauvreté ; et la paix universelle.

Pour la première fois dans l’histoire, l’humanité possède des informations détaillées  et vérifiables sur la naissance d’un système religieux indépendant et sur la vie de son fondateur. La relation des réactions suscitées par la nouvelle Foi est également accessible, une Foi qui a conduit à l’émergence d’une communauté mondiale représentative de toute l’espèce humaine.

La Révélation de Bahá’u’lláh  demande un changement profond, non seulement au niveau de l’individu, mais aussi dans la structure de la société. Dans cette optique, les Báhá’ís  à travers le monde œuvrent au développement d’une civilisation mondiale durable et s’efforcent d’appliquer ces principes d’éthique élevés dans toutes leurs actions. De ce fait, un vaste programme d’éducation morale pour les enfants, les préadolescents et les adultes est entrepris à travers le monde, l’objectif étant la transformation de la société.

ARTICLE PARU DANS Le Mauricien |  | PAR BUREAU DES AFFAIRES EXTÉRIEURES DE LA FOI BAHÁ’ÍE

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s