Amis, je suis maintenant certain que la Beauté bénie connaît les mystères cachés,

La description suivante donnée par ‘Aqa Siyyid Midhi Gulpaygani a été entendue par le compilateur à plusieurs occasions à Ishqabad :

Un résident influent de la ville d’Isfahan embrassa la Cause de Dieu, mais aussitôt qu’il se mit à fréquenter les croyants, il s’avéra qu’il était depuis longtemps un habitué de l’alcool. Avec sagesse, les amis lui demandaient instamment d’abandonner cette habitude, mais il leur répondait qu’il souffrait de cette toxicomanie depuis des années et qu’abandonner l’alcool lui serait extrêmement difficile. Chaque fois que ses coreligionnaires lui expliquaient que si les autres l’apprenaient, ils penseraient que les baha’is n’accordaient aucune importance à l’obéissance aux lois baha’ies, il répondait que personne en dehors des croyants ne pourrait être au courant. Et quand on lui rappelait que la Beauté bénie était au courant de la situation, il répondait que Baha’u’llah n’était pas concerné par sa vie privée.

Peu à peu les amis arrêtèrent des discuter de cette question avec lui. Finalement, il eut l’opportunité d’aller en Terre sainte et d’être en présence de Baha’u’llah. Il fit son pèlerinage et, à son retour, des amis allèrent lui rendre visite. Il s’adressa à eux en ces termes :

“Amis, je suis maintenant certain que la Beauté bénie connaît les mystères cachés, et qu’il s’agisse d’une chose cachée ou non, pour Lui, cela ne fait aucune différence. C’est pour cette raison je ne touche plus à l’alcool, car je perçois toujours Son omniprésence et Sa vigilance.”

“Durant la première visite de pèlerins”, poursuivit-il, “nous restions debout alors que l’Ancienne Beauté déambulait tout en nous parlant. J’étais captivé par son port élégant et pensais en moi-même: “C’est un fait évident qu’Il est la Manifestation de Dieu et le Promis de toutes les nations, mais que veut-Il dire quand Il décrit Sa station dans certaines Tablettes comme “l’Expéditeur des Messagers et le Révélateur des oeuvres ?”

Cette pensée ne m’était pas seulement venue à l’esprit que la Beauté bénie, au milieu de Sa démarche, vint vers moi, plaça Ses mains bénis sur mes épaules et déclara avec majesté : “Il en est ainsi ! L’expéditeur des Messagers et le Révélateur des oeuvres, c’est Notre station !”

Mon état d’esprit était tel qu’à ce moment j’étais incapable de comprendre, mais par la suite je fus convaincu que l’Etre sacré qui pouvait lire dans les pensées intimes pouvait également voir mes faits et actes extérieurs.”

(description donnée par ‘Aqa Siyyid Midhi Gulpaygani à Ishqabad)

— 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s